Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


lettre ouverte!

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Discussion générale: lettre ouverte! La date/heure actuelle est 11 Juil 2020 03:25 
Annonces lettre ouverte! Annonces
   Article posté par ppm39 le 19 Août 2004 à 21:55  S'abonner au Flux Rss Discussion générale: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

La fraternité humaine se bâtit sur le socle de la vérité historique...

Madame,

Mademoiselle,

Monsieur,

Nous tenons tout d'abord à vous remercier pour votre présence sur notre site africamaat.com, consacré à l'étude scientifique et non idéologique, de l'histoire de l'Afrique.

Une certaine agitation a été constatée sur certains sites d'égyptologie sur la question des origines des Egyptiens anciens depuis l'ouverture de notre ancien site agorafrica.com. Nous ne pouvons que constater l'hostilité et la falsification historique que suscitent les travaux du professeur Cheikh Anta Diop, spécialiste de l'histoire africaine et collaborateur des projets historiques de l'UNESCO, que nous tâchons de poursuivre avec passion et rigueur, bien après son décès.

La raison de l'existence de ce site est fort simple. En dépit de nos nombreuses démarches auprès des ouvrages de vulgarisation scientifique et de certaines chaînes de télévision, pour engager une discussion sérieuse, ouverte et technique avec nos confrères égyptologues non-africain sur la question des origines des Egyptiens anciens, aucune porte médiatique ne s'ouvre. Le principe même du débat d'idées est scrupuleusement évité par l'establishment scientifique par peur de voir dévoilé le processus d'une falsification méthodique de l'histoire de l'Afrique opérée depuis l'époque de la traite négrière européenne. Alors que, par souci d'objectivité, nous citons dans nos travaux certains ouvrages réalisés par des chercheurs occidentaux, la réciproque est nulle !

D'autre part, en dépit du colloque international du Caire, organisé en 1974 par l'UNESCO et qui a vu la reconnaissance internationale officielle de l'origine africaine des Egyptiens anciens, strictement rien n'a été fait pour nous accorder une tribune dans les média afin de présenter la justesse de nos travaux. Pour information, nous vous recommandons la lecture des "Actes" de ce colloque (Cf. Actes du colloque du Caire, 1974,UNESCO) et vous dressons la liste des savants présents qui ont approuvé les travaux de l'école africaine d'égyptologie et reconnu l'origine africaine des Egyptiens anciens :

S. SAUNERON, Institut français d'archéologie orientale du Caire, France
T. SÄVE-SÖDERBERG, Université d'Uppsala, Suède
P. L. SHINNIE, Department of Archaeology, University of Calgary, Canada
J. VERCOUTTER, Institut de papyrologie et d'égyptologie de l'Université de Lille
A. M. ABDALLA, Department of History, University of Khartoum, Soudan
A. Abu BAKR, Université du Caire, Égypte
N. BLANC, École Pratique des Hautes Études, Paris, France
F. DEBONO, expert UNESCO, Centre de documentation sur l'Égypte ancienne, Malte
J. DEVISSE, Université Paris VIII, Paris
C. A. DIOP, Université de Dakar, Sénégal
G. GHALLAB, Institute of African Research and Studies, Université du Caire, Égypte
L. HABACHI, Oriental Institute, University of Chicago, États-Unis
R. HOLTOER, University of Helsinki, Finlande
S. HUSAIN, Egyptian Organization of Antiquities, Le Caire, Égypte
J. GORDON-JACQUET, c/o Institut français d'archéologie orientale du Caire, États-Unis
W. KAISER, German Institute of Archaeology du Caire, République Fédérale d'Allemagne
J. LECLANT, Université Paris-Sorbonne, Paris
G. MOKHTAR, Direction du Service des Antiquités, Égypte
R. EL NADURI, Faculty of Arts, Alexandria, Égypte,
T. OBENGA, Professeur Université Mariem N'Gouabi, Brazzaville, Congo

Les représentants de l'UNESCO :

M. GLÉLÉ, Etudes des cultures
Mme MELCER, Etudes des cultures

Enfin, les observateurs :

L. KAKOSY, Department of Ancient Oriental History, Université de Budapest V, Hongrie
P. A. DIOP, journaliste du quotidien sénégalais Le Soleil, Dakar, Sénégal
V. L. GROTTANELLI, Institut d'ethnologie, Université de Rome, Italie
S. HABLE SELASSIE, Department of History, Haile Selassie I University, Éthiopie
F. H. HUSSEIN, Department of Physical Anthropology, National Research Center, Égypte

Comme vous le constatez, le plateau était donc suffisamment relevé pour démontrer la soi-disante "absurdité" des thèses défendues par l'école africaine d'égyptologie et ce fut pourtant le contraire qui se produisit. Voyons cela de près ! Après discussion et devant la batterie d'arguments développée par les professeurs Cheikh Anta Diop et Théophile Obenga, Le professeur LECLANT :

"A insisté sur le caractère africain de la civilisation égyptienne".

Dévoilant les nouvelles acquisitions de la Bibliothèque nationale française, le professeur Jean DEVISSE a révélé que trois importants manuscrits, présentent des Égyptiens libres :

"Sous les traits et la couleur de Noirs".

Dans le domaine linguistique, ce dernier, chargé du rapport final, nota qu'un :

"Large accord s'est établi entre les participants. Les éléments apportés par les professeurs Diop et Obenga ont été considérés comme très constructifs. (…) Plus largement, le professeur Sauneron a souligné l'intérêt de la méthode proposée par le professeur Obenga après le professeur Diop.

"L'Égypte étant placée au point de convergence d'influences extérieures, il est normal que des emprunts aient été faits à des langues étrangères ; mais il s'agit de quelques centaines de racines sémitiques par rapport à plusieurs milliers de mots. L'égyptien ne peut être isolé de son contexte africain et le sémitique ne rend pas compte de sa naissance ; il est donc légitime de lui trouver des parents ou des cousins en Afrique."

A propos de la culture égyptienne, J. Devisse poursuit en écrivant que :

"Le professeur Vercoutter a déclaré que, pour lui, l'Égypte était africaine dans son écriture, dans sa culture et dans sa manière de penser. Le professeur Leclant a reconnu ce même caractère africain dans le tempérament et la manière de penser des Égyptiens."

Enfin, sa conclusion permet de justifier ce que nous avons dit plus haut :

"La très minutieuse préparation des communications des professeurs Cheikh Anta Diop et Obenga n'a pas eu, malgré les précisions contenues dans le document de travail préparatoire envoyé par l'UNESCO, une contrepartie toujours égale. Il s'en est suivi un véritable déséquilibre dans les discussions."

Ainsi, si pour tous les continents, il semble logique de consulter les historiens et spécialistes autochtones pour se faire une idée juste du passé,il n'y a que pour l'Afrique noire que cette démarche déontologique n'est pas respectée . N'est-ce pas selon vous, une résultante du colonialisme ?

L'Egypte se trouve sur le continent africain et sa civilisation est partie du sud dans la région du Soudan. Il est donc logique, vous en conviendrez, que nous nous soyons intéressés sérieusement au passé de nos ancêtres.

Beaucoup s'enferment dans la psychanalyse lorsqu'ils s'agit de parler de nos travaux (les africains veulent se construirent un passé glorieux après des siècles d'esclavage, etc, etc…). Quand ils auront terminé, qu'ils sachent que nous restons sur le terrain de la stricte vérité scientifique des faits et d'autre part, qu'ils s'interrogent sur le romantisme idéologique fantasmagorique avec lequel il traite de la conquête de la Gaulle par les Romains et de la mise en servitude des Gaulois (esclavage, galère romaine, etc…) !

Vos propres ancêtres les plus anciens, à savoir les Grecs, sont venus en Afrique noire durant la période pharaonique (Hérodote, Strabon, Diodore de Sicile, Platon, Thalès, Pythagore, Solon, etc…) et ont attesté par écrit de l'origine africaine des Egyptiens anciens (ce sont des témoignages visuels d'une très grande importance). Leurs écrits ont de la valeur pour aborder le phare d'Alexandrie (qui n'existe plus) ou le théorème virtuel et introuvable de Pythagore. Mais lorsqu'il s'agit de décrire l'africanité de la population égyptienne, les problèmes surviennent ? Ce n'est pas un hasard, si l'on tient compte des écrits racistes et révisionnistes de l'époque des Lumières.

Pire encore, les chercheurs occidentaux modérés qui nous disent qu'ils reconnaissent objectivement qu'en Egypte, il y avait des Noirs, cautionnent des films ou des documentaires dans lesquels les Noirs n'apparaissent qu'en tant qu'esclaves ou serviteurs.

Nous sommes donc les victimes d'une machination bien huilée. On nous refuse le droit d'exploiter comme on le souhaite nos richesses naturelles, on nous refuse le droit d'étudier l'histoire de notre continent, on nous refuse le droit de révéler au grand jour les legs de l'Afrique noire à la civilisation, on nous refuse le droit de divulguer médiatiquement la véritable histoire de l'Afrique, on nous refuse le droit d'honorer dignement nos ancêtres, etc….

A contrario, l'histoire de l'Afrique présentée dans les médias, se borne à l'aspect folklorique, ethnologique et primitif. Les Africains sont donc présentés commes des êtres, dénués de toute intelligence scientifique, n'ayant bâtit aucune civilisation digne de ce nom et sans passé historique.

Vos ancêtres ont découvert en Afrique, une notion essentielle : la Maât (vérité, justice). Cette notion est la source de la sagesse africaine actuelle. L'histoire démontre les liens étroits qui existent entre tous les hommes. Savez-vous par exemple que les Grecs ont attesté que l'Afrique noire a fait de l'aide humanitaire à l'Europe dans le passé ? Il est essentiel, compte tenu du climat actuel, de ne plus cacher les legs de chacun à la civilisation universelle.

L'historiographie universelle actuelle a tendance à sortir et à marginaliser de l'Afrique noire du champ d'études historiques humaines.

Voyant les nôtres sombrer dans l'abandon, le dénigrement de leurs ancêtres et l'aliénation culturelle, il nous fallait réagir énergiquement et réveiller l'esprit critique de la communauté panafricaine. C'est l'objectif de ce site.

Nos intentions sont d'une part, profondément militantes et humanistes et d'autre part, visent à vous dévoiler, en toute objectivité, ce que les chercheurs ne vous disent généralement pas (bien qu'ils le sachent).

L'humanité biologiquement moderne est africaine, cependant, les idées racistes qui nous divisent ne le sont absolument pas ! Comme disait notre sage africain PtahHotep : "Si tu es grand après avoir été petit, si tu es riche après avoir été pauvre, sache rester simple. Parvenu au premier rang, n'endure pas ton cœur à cause de ton élévation, tu n'es devenu que l'intendant des biens de Dieu".

Nous ne voyons aucun obstacle à votre passion pour la civilisation égyptienne, bien au contraire. Son histoire appartient à l'humanité au même titre que toutes les autres civilisations anciennes. Mais nous voulons juste que vous sachiez, lorsque vous vous poserez la question de SES ORIGINES, qu'elle est issue du génie négro-africain, fait démontré par l'ensemble de la documentation historiographique : écrits des anciens (Grecs, Juifs, Arabes, Egyptiens anciens), appellations autochtones des Egyptiens (les KAMIT à savoir les Noirs), les études ADN, les fouilles archéologiques dans le sud soudanais, la langue pharaonique, etc....

N'y voyez aucune idéologie dans ces propos car je suis d'accord avec l'un de vos illustres ancêtres : Diodore de Sicile. Celui-ci avait compris que la raison de l'éclosion de grandes civilisations anciennes en Afrique et le retard colossal de ce phénomène en Europe, ne tenait qu'au climat et non à la couleur de la peau. En effet au nord, la glaciation n'a pas permis aux hommes de faire les mêmes expériences qu'en Afrique noire où le climat était beaucoup plus clément et permettait donc l'observation en continue (le jour et la nuit ) des phénomènes naturels et la découverte de leurs mystères.

Enfin reconnaissons tous (les uns comme les autres) que nous devons faire preuve de plus d'humilité. Car, comme le disait l'académicien français Volney (1717-1820), il faut avouer que l'histoire offre bien des réflexions à la philosophie. Car, c'est le type "Nègre", à savoir le type humain le plus dévalorisé depuis l'avènement des puissances impérialistes européennes, qui est à l'origine de principaux arts (sculpture, architecture, dessin, mode...) et des principales sciences (astronomie, mathématique, médecine, géométrie, etc...) de l'humanité. D'où la falsification de l'histoire opérée actuellement. Ce n'est pas une revanche, c'est une vraie leçon d'humilité pour nous tous !.

Reste que pour l'avenir des futures générations, nous devons veiller à harmoniser nos conditions de vie sur terre et mettre un terme aux profondes disparités nord/sud qui font aujourd'hui la honte de l'espèce humaine dite "pensante" et "civilisée".

Je vous remercie..

Tags Lettre, Ouverte

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   lettre ouverte!   Imprimer cet article
 « quelques declarations... Marre des accros du béton! » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Discussion générale: lettre ouverte!

Liens relatifs à l'article lettre ouverte!
Sorties - Evénements: CAPOEIRA RODA OUVERTE AUX SPECTATEURS LE 27 JANVIER 2007
Discussion générale: 11/09 : LETTRE A GEORGE W. BUSH
Informatique: lettre de diffusion avec free
Discussion générale: aide pour lettre de motivation
Coup de coeur: La chasse aux pigeons est ouverte...!
Discussion générale: lettre ouverte au cran.
Discussion générale: lettre d'un pere!
Discussion générale: la premiere lettre de notre prenon
Discussion générale: Lettre à Parick KARAM
Discussion générale: PRESENTATION/ L'ASSEMBLEE NAT SERA T-ELLE OUVERTE LE 16 MAI
Petites annonces: LA SAISON EST OUVERTE: CHERCH APPART SUR 93 OU AUTOUR...
Actualités: Lettre ouverte à Madame Brigitte Girardin
Discussion générale: Lettre ouverte à la jeunesse
Coup de gueule: ma lettre
Actualités: La lettre ouverte de Serge Letchimy à Claude Guéant
Actualités: LETTRE OUVERTE A SON EXCELLENCE PAUL BIYA
Sorties - Evénements: DECODOM, WEEK END DU 13 ET 14 DECEMBRE JOURNEE PORTE OUVERTE
Coup de gueule: Lettre de Mickael Moore à Bush à propos du cyclone
Discussion générale: Lettre à mes compatriotes.
Actualités: la lettre de guy hoquet immobilier à sa famille.
Videos streaming: lettre ouverte!
Discussion générale: lettre ouverte!


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2020
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives