Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Rubrique Actualités: Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane La date/heure actuelle est 21 Sep 2019 11:50 
Annonces Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane Annonces
   Article posté par francois999 le 15 Septembre 2005 à 14:15  S'abonner au Flux Rss Actualités: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

http://www.afrikara.com/index.php?page=contenu&...

Lawoetey-Pierre AJAVON Enseignant-chercheur à Cayenne dit Non
14/09/2005

Après un suspect et soudain succès de librairie, suivi d’une miteuse consécration par le Sénat français qui n’a aucune compétence connue en matière d’histoire négrière, bénéficiant en sus du sponsoring médiatique des personnalités comme le présentateur louangeur Elkabbach, Pétré-Grenouilleau s’attaque à l’Outre-Mer. L’historien français qui, en absence de véritable autorité scientifique sur la traite négrière en France et avec l’appui grossier d’un quarteron influent de rentier de la mémoire, a popularisé en 2005 la thèse falsificatrice des négriers noirs ayant vendus leurs frères, a prévu d’insuffler son mensonge institué … en Guyane. Au pays d’une certaine Christiane Taubira, députée à qui l’on doit la loi reconnaissant la traite et l’esclavage transatlantiques comme crime contre l’humanité. Le hasard ne trouverait pas sa place dans ce choix et cette stratégie.

Lawoetey-Pierre AJAVON, enseignant-chercheur à Cayenne, auteur d’ouvrages et réflexions sur la traite négrière a décidé de porter cette atteinte à la mémoire et à la dignité des Guyanais, des Ultramarins et des Africains devant le rectorat, afin que des mesures soient prises pour empêcher la tête de pont du révisionnisme français libéré de déverser sa falsification en Guyane. Il a tenu, dans une démarche de transparence et de mobilisation collective à faire parvenir son texte adressé au rectorat de la Guyane à la rédaction d’Afrikara.com, ce dont les karanautes et nous-mêmes lui savons gré.

Lawoetey-Pierre AJAVON Cayenne, le 13 septembre 2005
Enseignant-chercheur à Cayenne
Monsieur le Recteur
Réf. : Dispositif PAF 05A0330053 Rectorat de la Guyane
Module 2920 Place de Grenoble
97300 CAYENNE

Monsieur le Recteur,

En tant qu’enseignant-chercheur en Histoire et en Anthropologie, c’est avec stupéfaction et indignation que je viens d’apprendre la venue en Guyane en novembre prochain de Monsieur Olivier Pétré-Grenouilleau, professeur à l’Université de Lorient et révisionniste notoire, dans le cadre de la formation des professeurs d’Histoire. Monsieur Pétré-Grenouilleau, qui bénéficie au passage du volume horaire le plus important dans ce dispositif (24 heures), doit intervenir conjointement avec Madame Polderamn pour une «mise au point scientifique sur l’histoire de la Guyane» et aborder en particulier le thème de l’esclavage !!!

Même si cette décision n’émane pas directement du Rectorat, force est de constater que sans sa collaboration, Monsieur Pétré-Grenouilleau n’aurait pas bénéficié de cette tribune. Il appartient donc à l’instance administrative chargée de l’immense responsabilité de la formation des professeurs, d’être vigilante afin d’éviter que ce genre de pseudo scientifique ne vienne falsifier la vérité historique, polluer l’esprit des confrères ayant la charge de retransmettre l’enseignement à nos jeunes et offenser gravement la mémoire des martyrs ayant fait les frais de ce qui restera probablement – espérons-le tout au moins - la plus grande tragédie de l’humanité, tant par sa durée que par son ampleur mondialiste et par le nombre des victimes. Je vous rappelle à toutes fins utiles quelques propos et le passé récents de Monsieur Olivier Pétré-Grenouilleau.

Monsieur Pétré-Grenouilleau, a osé se poser en censeur de la représentation nationale qui a adopté à une écrasante majorité la loi Taubira. Il prétend en effet que cette loi - votée en 2001 - « pose problème » et qu’elle est « à l’origine de l’anti-sémitisme en France ». Il déclare qu’il eût mieux valu faire silence sur l’esclavage au motif qu’il n’a été qu’un banal expédient économique…

Réfutant la reconnaissance de Crime Contre l’Humanité, il est bien évident qu’il rejette de fait celle de génocide alors que la traite et l’esclavage des Noirs tels qu’ils ont été perpétrés durant 400 ans entrent bien dans la caractérisation de crime de génocide tel que défini par les deux premiers articles de la Convention pour la Prévention et la Répression du Crime de Génocide adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 9 Décembre 1948.

Je ne vais pas refaire ici le chapitre VI de mon ouvrage paru aux éditions Menaibuc en mai dernier et intitulé : « Traite et esclavage des Noirs, quelle responsabilité africaine ? », mais j’attire votre attention sur le fait que la totalité des actes énoncés par la Convention déterminant la qualification de génocide ont bien été perpétrés alors qu’un seul d’entre eux suffisait. A l’examen des textes de Loi, des faits et des documents d’époque notamment, le verdict est sans appel : la traite, la déportation et l’asservissement des Noirs tombent bien sous le coup de la caractérisation de génocide.

De plus, l’introduction de la première partie de la convention onusienne stipulant « …que le génocide est un crime du droit des gens … », rejeter cette qualification reviendrait à dire que les Noirs ne sont pas « des gens » et donc à nier encore et toujours leur statut d’humains.

Pourtant, il a fallu attendre l’année 2000 pour que le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme reconnaisse enfin esclavage, colonialisme et guerres de conquête infligés par l’Europe à de nombreux peuples dans le monde, comme crimes contre l’humanité.

La loi Taubira - même si elle ne règle pas tous les problèmes - est un immense espoir pour davantage de vérité, de justice et de démocratie. Des gens tels que le triste Monsieur invité en Guyane en novembre prochain nous font entrevoir le danger du retour vers un passé récent ténébreux, raciste et négationniste. C’est pour tout cela et d’autres propos encore que Monsieur Olivier Pétré-Grenouilleau, à la suite des nombreuses plaintes déposées pour révisionnisme et négationnisme par diverses associations (reçues le 25 juin 2005 par le Président du Sénat pendant plus de deux heures) telles que le COFFAD (Collectif des Fils et Filles des Africains Déportés) ou le Collectif de la Marche du 22 mai 2005 (Collectif des Antillais, Guyanais et Réunionnais) - encore un gain de la loi Taubira - serait en instance de devoir s’expliquer devant la Justice de notre pays. Les circonstances atténuantes ? Ses avocats auront du mal à les trouver : en tant qu’historien, nul ne pourra plaider la candeur et/ou l’ignorance profane de l’accusé. Maître Gilbert Collard, avocat des plaignants, a entre les mains un dossier qui le laisse apparemment serein quant à l’issue du procès. Bien sûr, il est indispensable d’attendre la suite des évènements car on ne peut juger une affaire avant les juges. Mais, peut-être serait-il sage, au moins, de surseoir à la venue du présumé coupable de révisionnisme car il est difficilement imaginable que le Rectorat de la Guyane soit celui qui ait donné une tribune « pour la formation des professeurs d’Histoire » à un pseudo historien qui risque fort – à court terme – d’être convaincu et condamné pour négationnisme et révisionnisme.

Par ailleurs, comment comprendre le « Prix du livre d’histoire » décerné le 11 juin 2005 par le Sénat français à Monsieur Pétré-Grenouilleau pour un ouvrage reconnu par tous, y compris par ses pairs, comme médiocre et pompeusement intitulé « Les traites négrières, essai d’histoire globale » ? Dès le 12 juin, invité du Journal du Dimanche, l’auteur donnait lui-même la réponse à cette question en dévoilant très maladroitement le but de son ouvrage : attaquer de la loi Taubira votée en 2001 !

L’esclavage négrier ! Ce pan douloureux de l’histoire des hommes doit être abordé - comme tout travail de recherche scientifique - avec sérénité, souci d’éthique, rigueur et objectivité. Indépendance intellectuelle obligeant, vous conviendrez qu’il n’y a – dans cette démarche - aucune place pour les politiques, leurs jeux et enjeux.

A l’heure du grand débat sur la citoyenneté et le devoir de mémoire, au moment même où – toujours grâce à la loi Taubira – on envisage d’améliorer l’enseignement aux jeunes sur ces sujets sensibles avec sérénité et honnêteté, n’a-t-on vraiment trouvé personne d’autre qu’un négationniste tel que Monsieur Pétré-Grenouilleau pour assurer « la formation des enseignants » et venir insulter les Guyanais, porteurs par la voix de leur députée Christiane Taubira, d’une loi indispensable à un futur démocratique ?

C’est pourquoi, Monsieur le recteur, ne doutant pas de votre honnêteté morale et sûr de votre indépendance intellectuelle dans l’exercice de la charge et des fonctions qui sont les vôtres – particulièrement en Guyane - j’ai du mal à croire que vous ne serez pas de ceux qui feront tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher qu’une insulte de plus vienne salir la mémoire des déportés africains martyrs.

Veuillez agréer, Monsieur le Recteur, l’expression de mes salutations dévouées.

Lawoetey-Pierre AJAVON
Enseignant-chercheur à Cayenne, lawoetey@voila.fr
Docteur d’Etat en Lettres et Sciences Humaines

Président de l’Association des Amis de Léon Damas

Ampliation :

Mme Christiane TAUBIRA, Députée de la 1ère circonscription de la Guyane,

Mme Juliana RIMANE, Députée de la 2ème circonscription de la Guyane,

Mr Antoine KARAM, Président de la Région Guyane,

Mr Georges OTHILY, Sénateur de la Guyane,

Mr Pierre DESERT, Président du Conseil Général

Tags Petre-grenouilleau, S'exporte, En, Guyane

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane   Imprimer cet article
 « Rechechons Soirées Antillaises- discothèques-Clubs en PACA comment trouver un tatoueur sérieux???? » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Actualités: Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane

Liens relatifs à l'article Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane
Actualités: Guyane: censure d'un journaliste ?
Guide touristique: Gwada, Madinina, Réunion, Guyane, Polynésie, ...
Petites annonces: Vends Intégrale Série animée Futurama (19DVD) - Guyane
Discussion générale: La guyane bonjours!!!!
Musiques - Artistes - DJ's: Avez-vous Trace Tropical ? AMAZONE FLOWS...un documentaire en Guyane
Mode - Beauté - Santé: lissage japonais enfin disponible: martinique, guyane
Musiques - Artistes - DJ's: RECHERCHE TOASTERS GUYANE POUR LE GRAND CLASH DES DOMS
Sport: foot us et flag en guyane
Petites annonces: Nouveau forum en Guyane
Guide touristique: Reduction avec AIR CARAIBES pour vol A/R Guyane > Paris
Discussion générale: gwada, madinina, guyane, reunion we can, 1ER fevrier 14H30
Petites annonces: EMPLOI : poste de manip radio à pourvoir rapidement en Guyane
Actualités: Référendums & sondages en Guyane & Martinique
Littérature - Art - Culture: Les touloulous sales du carnaval de Guyane
Sorties - Evénements: C A S T I N G MISS FRANCE GUYANE 2014
Mode - Beauté - Santé: infirmière libérale en detresse en guyane dans une zone sinistrée
Guide touristique: Les frontieres guyanaises (Albina et Oiapoque) et la Guyane
Musiques - Artistes - DJ's: Guyane/Maroc
Guide touristique: La Guyane: renseignements divers
Guide touristique: Vehicule et planche a voile en Guyane ?
Videos streaming: Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane
Actualités: Pétré-Grenouilleau s'exporte en Guyane


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives