Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


[Haïti] élections générales en 2006

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Rubrique Actualités: [Haïti] élections générales en 2006 La date/heure actuelle est 19 Oct 2019 13:52 
Annonces [Haïti] élections générales en 2006 Annonces
   Article posté par chadeque le 09 Décembre 2005 à 16:53  S'abonner au Flux Rss Actualités: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

Avec la chute de Jean-Bertrand Aristide le 29 février 2004, la communauté internationale s’est largement impliquée dans la transition démocratique de Haïti, dont la situation peut, malheureusement, se résumer à un cycle infernal d’instabilité politique depuis le départ de Baby Doc il y a de cela 20 ans. Les marines américains et les gendarmes français sur place au lendemain du départ du président déchu, cèdent rapidement leur place à un contingent international sous commandement brésilien, la Minustah (mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti), outre la pacification du pays, les forces onusiennes ont la tâche de favoriser le déroulement d’élections générales dans les plus brefs délais.
Le 8 janvier prochain, c’est à dire dans moins d’un mois se tiendra le 1er tour des élections présidentielles en Haiti, le 2ème tour est prévu pour le 14 février tandis que les élections législatives et municipales doivent avoir lieu le 5 mars 2006. Le calendrier électoral a été publié récemment, le 25 novembre dernier après avoir été modifié à deux reprises. Alors que la prise de fonction du Président est constitutionnellement fixée au 7 février, il ne sera pas possible de respecter cette date en raison du retard pris dans l’organisation des élections. Le gouvernement de transition représenté par le tandem Alexandre – Latortue (respectivement Président et Premier ministre) a annoncé leur volonté de remettre les clés du Palais National le 24 février 2006.
A un mois du scrutin, de nombreux doutes planent tant sur la tenue effective des élections que sur leur caractère légitime, transparent et fiable.
Les principaux obstacles à la pleine réussite de ces élections sont d’ordre technique et politique. Le gouvernement ainsi que différents secteurs de la vie haïtienne et la communauté internationale se sont félicités du nombre élevé d’électeurs inscrits soit 3 417 758 personnes (détails des statistiques par département et par sexe : http://www.cep-ht.org/statistic.html ). Le problème qui se pose aujourd’hui est le retrait des cartes électorales dont l’impression par une firme mexicaine n’est pas encore terminée. Il a été annoncé qu’il serait possible aux électeurs munis de leur récépissé de se rendre aux urnes dans l’éventualité où ils ne disposent pas de leur carte définitive. Il y a quelques semaines, les premières cartes ont été distribuées, le désordre qui s’en est suivi a contraint les autorités à suspendre la distribution. Elle aurait dû se terminer au mois de novembre (http://www.metropolehaiti.com/metropole/archive.ph...) mais on apprend aujourd’hui qu’elle devrait se poursuivre jusqu’à la veille du scrutin soit le 7 janvier ce qui ne sera pas sans causer quelques difficultés pour la mise à jour de la liste électorale.
Par ailleurs, plus de 8800 bureaux de vote devraient être répartis sur l’ensemble du territoire mais les emplacements n’ont pas encore tous été localisés et de ce fait les électeurs ne savent pas encore où ils devront voter. Il existe donc une probabilité que certains électeurs ne puissent pas voter, notamment en zone rurale même si un effort est déployé pour que la distance à parcourir jusqu’au bureau de vote n’excède pas 3 heures de marche.
De plus, la campagne électorale est limitée à l’aire métropolitaine (Port au Prince) et quelques grandes villes de province, il y a très peu de visibilité de la majorité des candidats en lice. Sachant que l’analphabétisme touche environ 50% de la population, les candidats ont choisi et déposé au Conseil Electoral Provisoire leur symbole qui permettront aux électeurs qui ne savent pas lire de voter pour la personne de leur choix, cependant avec 33 présidentiables, la communication de ces logos est d’une importance cruciale. Le nombre de candidats aux élections présidentielles est une autre source de préoccupation. 54 personnes avaient déposé leur candidature pour la magistrature suprême, il n’en reste que « 33 ». Un bref point sur les candidats dont on parle le plus donnera quelques informations sur le déroulement de la période électorale.
La « saga Dumarsais » continue, cet haitiano-américain souhaite devenir le 48ème président alors que la constitution de 1987 stipule que c’est impossible pour une personne qui a renoncer à sa nationalité, Siméus Dumarsais est pourtant naturalisé américain. Le débat politique porte plus souvent sur les rebondissements judiciaires de ce candidat écarté puis réintégré que sur son programme. http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_f... Il est d’ailleurs assez difficile de connaître avec précisions le contenu du programme des candidats, les annonces et grands thèmes tels l’éducation, la santé, le travail sont sans cesse rabâcher….ce qu’il y a derrière…mystère.
Les autres candidats les plus en vue sont sans aucun doute René Préval, ancien Premier ministre sous Aristide et Président de 1995 à 2000, il concourre sous la bannière « Lespwa » et jouit a priori du soutien populaire. Il opte pour une stratégie de communication très particulière, il ne participe à aucun débat ni n’accorde d’interview.
http://www.metropolehaiti.com/metropole/archive.ph...
Evans Paul, maire de Port au Prince sous Aristide avant de se distancer de Fanmi Lavalas est aussi un concurrent de premier plan. En lançant sa campagne le 8 octobre depuis Cap Haïtien, il s’était démarqué des autres (cantonner à Port au Prince voire Miami) et a fait une démonstration de marketing politique digne de ce qu’on pourrait voir chez nous (mobile à son effigie, tracts lancés par avion ect…). Selon les sources, il serait plus ou moins apprécié des classes moyenne et bourgeoise.
Il y a aussi Leslie F. Manigat, Président du 7 février au 20 juin 19888, intellectuel (ancien professeur à Sciences Po Paris) connu et respecté, son âge reste un handicap (75 ans) et il ne serait pas suffisamment proche des classes défavorisées (son symbole est une petite maison mais les grandes affiches que l’on peut voir dans la capitale sont en français).
www.haiti-reference.com/histoire/notables/manigat....
Enfin, et cette brève présentation n’est pas exhaustive, Charlito (Charles Henri Baker), un riche industriel qui s’est fait largement connaître en participant à la chute d’Aristide est un autre candidat potentiel. On pourrait croire que parce qu’il est riche et blanc, ses voix se retrouvent uniquement au sein de la classe aisée, pourtant des électeurs des autres classes estiment qu’il serait un Président valable et que les cas d’enrichissement personnel ne serait plus de mise. Son slogan est lòd, disiplin, travay http://www.charlito2006.com/
Les alliances politiques se multiplient, l’initiative de 9 partis « l’Entente politique pour la démocratie et la modernité » est à saluer http://www.haitipressnetwork.com/news.cfm?articleI.... Il est à espérer qu’elle sera effectivement appliquée le moment venu.
La réalisation d’élections légitimes et transparentes est une nécessité pour le pays et la population dont les espoirs ont été si souvent déçus.
Chadèque, Haïti, le 9 décembre 05
Citation:
Préval comme cheval, peut-on démocratiser Haïti avec des leaders mystifiés ?


Cyrus Sibert, Radio Citadelle, Cap-Haitien, Haiti
opinionmaxima@yahoo.com


Si Préval rime avec Cheval, les deux hommes pratiquent la même stratégie. Ils entendent mettre l'imaginaire sous contrôle en se faisant passer pour des maîtres vodou jouissant de la bénédiction des esprits lwa.
Le cheval qui parle. D'après certains vodouisants, c'est le cheval de ''Hogou badagri''. Un esprit criminel. Ce qu'on appelle un lwa sanguinaire. Il est différent des hougous comme ''hougou ferraille'' et ''Hogou balindjo''. Ces deux derniers sont des esprits guinen. Des esprits qui font du bien. Alors le Hogou de K-plim est le Hogou badagri. Hogou badagri se distingue des autres par la couleur de son cheval: Rouge. Les autres hogou ont un cheval blanc.

Les jours des hogou ferraille et balindjo sont respectivement mardi et jeudi alors que le jour de hogou badagri est samedi. Des vodouisants nous disent que c'est la raison pour laquelle Evans Paul avait choisi un samedi pour lancer sa campagne au Cap-Haïtien.

Quant à Préval il a trois feuilles et trois racines. Toujours des symboles du vodou au service des élections. De plus, son entourage et d'autres leaders font courrir la rumeur d'un ''point'' (un contrat) passé entre lui et un lwa. Il devrait rester muet jusqu'à un certain temps.

Dans son livre "Culture et dictature en Haïti" (l'imaginaire sous- contrôle) Laennec Hurbon démontre les techniques de manipulation des masses à partir de leur culture. Duvalier dit-il en a fait la même chose en manipulant l'imaginaire populaire. Il a fait de cette technique la pierre angulaire de son régime. L'homme qui voit tout. Le leader immatériel.

André Corten dans son livre "Misère, Religion et Politique en Haïti" Karthala (Janvier 2001) démontre cette même technique chez Aristide. Corten nous dit qu'Aristide contrairement aux idéologues de la théologie de la libération, a amalgamé le temporel et le spirituel. Il s'est présenté comme un leader jouissant de la bénédiction de Dieu: un sauveur comme le Christ agissant au nom de Dieu sur la terre. L'auteur a aussi mis en évidence les techniques de diabolisation dans la politique haïtienne. Le refus de rester dans le temporel, en voulant mystifier les décisions politiques du leader.

Alors, avec Evans Paul (K-Plim) et René Garcia Préval, peut-on attendre le contraire?
Croyants ou manipulateurs de conscience populaire, ces leaders ne verseront-ils pas le sang des innocents pour prouver à leurs fanatiques qu’ils sont détenteurs d’un pouvoir mystique leur donnant droit d’accéder et de garder le pouvoir ?

Si déjà ils optent pour la manipulation de l'imaginaire collectif, comme Laennec Hurbon a titré son livre (Culture et dictature en Haïti), n'y a-t-il pas dans la tête de ces leaders un projet dictatorial pour Haïti?

Qui pourra contester l'action du leader d’Hogou Badagri ou de celui des mystères que cachent les trois feuilles?
Quel parlement pourra contrôler de tels leaders ?
A la lumière des études de Marx Weber, peut-on espérer la démocratie en Haïti sans une séparation du temporel et du spirituel ?
Y-a-t- il de leaders plus populistes que ceux qui manipulent l’imaginaire populaire ?

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti
6 décembre 2005


Tags Haiti, Elections, Generales, En, 2006

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   [Haïti] élections générales en 2006   Imprimer cet article
 « |Photos| Retrouvez vos anciennes photos de classe! telecharger gratuitement street cd papa rag » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Actualités: [Haïti] élections générales en 2006

Liens relatifs à l'article [Haïti] élections générales en 2006
Guide touristique: Reportage photos en Haiti
Discussion générale: Mon discours pour les élections présidentilles
Musiques - Artistes - DJ's: Laury & Metissa: Romance [album zouk 2006]
Littérature - Art - Culture: aktialité kréyol - oktob 2006
Sorties - Evénements: [EXPO]Bicentenaire de l'independance d'Haiti
Musiques - Artistes - DJ's: BHY2R "PLATES & TUNES 2006"
Sorties - Evénements: GRANDE NUIT BLANCHE AU BATEAU ALIZE LE 02 SEPT 2006
Actualités: Résultats des ELECTIONS MUNICIPALES 2008 en Martinique !!!
Musiques - Artistes - DJ's: New Gospel Voices - Concerts - 6 et 7 Mai 2006
Musiques - Artistes - DJ's: FABRICE SERVIER: mwen ni'w an la po mwen [Album zouk 2006]
Actualités: [Gwada] Elections Cantonales 2004
Sport: ____prono+____ saison 2005-2006
Musiques - Artistes - DJ's: Section Vidéos : Si Rennes Sonne 2006 - Iration Steppas ...
Petites annonces: CHERCHE STUDIO A LOUER PARIS SEPTEMBRE 2006
Littérature - Art - Culture: l'APTOM : sa Plume antillaise 2006 !
Discussion générale: calendrier KILTI KREYOL en IDF - mars 2006
Petites annonces: Bonnes adresses pour vacances 2006 à Marie Galante.
Petites annonces: Recherche Mercedes classe A année 2006
Au coeur des Dom-Tom: COURAGE HAITI
Sorties - Evénements: CONCERT GOSPEL samedi 3 juin 2006
Videos streaming: [Haïti] élections générales en 2006
Actualités: [Haïti] élections générales en 2006


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives