Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!!

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Rubrique Outremer: Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!! La date/heure actuelle est 23 Oct 2019 14:38 
Annonces Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!! Annonces
   Article posté par sengajfa le 01 Juin 2006 à 15:43  S'abonner au Flux Rss Au coeur des Dom-Tom: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

Citation:
sources: http://www.bondamanjak.com/?p=1412

Destruction de statues hindoues : un crime contre le patrimoine martiniquais
La déprédation récente de statues hindoues à la Martinique, pose la question de la sauvegarde du patrimoine Martiniquais et de la connaissance par les Martiniquais des contours ce patrimoine.
La dimension profanatoire de ce qui s’est passé en cette fin de mois de mai dans un temple hindou de Basse-Pointe, est sans doute apparue à tous. La plupart de ceux qui en ont été informés, essentiellement par l’antenne d’ATV, ont été heurtés par le caractère scandaleux d’une entreprise consistant à fracasser à coups de masse des sculptures érigées par un groupe religieux. Cette atteinte à la liberté de pratique, au respect de lieux de culte est en soi détestable. Mais le crime ne se limite pas à cela. La destruction des statues du temple de Moulin-L’Etang est aussi une atteinte au patrimoine martiniquais. Pour s’en convaincre, il importe de rappeler l’histoire de ces statues.
Dans la seconde moitié du XIXe siècle, arrivèrent avec les 55 convois de l’immigration indienne, quelques sculpteurs hindous. La mémoire hindoue martiniquaise a gardé le souvenir d’un certain Vatialou Maldè, prêtre sculpteur d’un temple du dieu Madourai Viran qui débarqua de la Présidence de Madras avec ses outils. « Il choisissait avec soin les roches à la rivière et, avant de les déplacer, procédait la nuit à un rituel. Plus rarement, il sculptait sur place. Une fois la sculpture terminée, il réalisait encore dans le koylou un rite afin de la consacrer, de lui ouvrir les yeux. ».
Les sculpteurs qui tel Vatialou Maldè inscrirent dans l’andésite noire des rivières de Martinique les figures des dieux de l’Inde, travaillaient en haut-relief, technique caractéristique de la sculpture populaire des districts tamouls de Tanjavur et de South Arcot, d’où provenaient la plupart des Indiens de Martinique. Suivant cette technique, la pierre est à demi sculptée dans le sens de l’épaisseur ; la face cachée étant, elle, non travaillée. Cette façon est aujourd’hui en Inde même abandonnée au profit du procédé ronde-bosse, où la pierre est intégralement sculptée. Le musée de Pondichéry garde cependant précieusement quelques-unes de ces sculptures populaires en haut-relief du passé, dont la ressemblance avec les sculptures martiniquaises est confondante.
De nombreuses sculptures de ce type furent réalisées à la Martinique dans la seconde moitié du XIXe. Et on en comptait encore une centaine au début du XXe. Les avatars que traversa depuis l’hindouisme martiniquais, les fermetures de temples, les destructions, les dispersions, les vols, les remplacements par des formes modernes importées d’Inde ou de Trinidad réduirent ce chiffre de moitié. Ce nombre vient encore d’être abaissé par les destructions de Basse-Pointe.
L’enjeu que représente ces statues dépasse donc leur simple dimension religieuse. Ces Sèlè hindous sont un élément essentiel du patrimoine matériel martiniquais, notamment artistique. Le choix esthétique qui consiste à les calandrer d’un mélange de jaune de chrome et de gomme arabique – ce même « jaune calandé » qui orne les « têtes calandées » (coiffes créoles traditionnelles) – reflète par ailleurs leur créolisation. Ils constituent de plus, des marqueurs d’une des sources anthropologiques de ce pays. Et donc ce qu’il est aujourd’hui.
Ces dimensions multiples ont à l’évidence échappé au névrosé qui a levé sa masse. Comme elles échappent à tous ceux qui n’ont pas appris à lire sur les visages séculaires de ces statues, la symbolique, l’histoire qui y sont inscrits. Les destructions passées et présentes de ces Sèlè sont aussi les conséquences de cette méconnaissance.
Mais cette méconnaissance ne saurait relativiser la perte que constitue cette déprédation. La destruction d’un ensemble statuaire vieux d’environ 150 ans est un dommage immense pour la Martinique. Cet acte inqualifiable appelle une enquête et des sanctions exemplaires. La sauvegarde de ce qui reste du patrimoine matériel hindou, comme d’autres éléments du patrimoine martiniquais, passe aussi par cette pédagogie-là.

Gerry L’Etang
Anthropologue, coauteur de L’Inde dans les arts de Guadeloupe et de Martinique. Héritages et innovations



T'as vu Dragonball...le "virus" est déjà présent aux antilles, sous de multiples formes...et pas besoin d'un Kémi Seba pour ça...
A lire aussi le coup de gueule de Raphael Confiant, qui lui accuse directement les auteurs ou iniateurs ...:

Citation:
Ces divinités qu’ils croient détruire...
Par Raphaël CONFIANT
La destruction de statues hindoues, en plein mois de célébration de la révolte du 22 mai et de l’abolition de l’esclavage, n’a guère provoqué d’émoi à la Martinique. Ce geste scandaleux n’a suscité ni articles dénonciateurs dans le quotidien, ni coups de gueule sur les radios, ni pétitions, comme cela se produit habituellement dans des cas similaires.
Pourtant, ces divinités__Mariemen, Madouraïviren, Paklayen etc...__, arrivées du pays tamoul au siècle dernier sont un pan de notre mémoire collective, une facette de notre sensibilité créole puisque, comme tout un chacun peut le constater, les « Bondié Kouli » ou cérémonies hindoues sont davantage fréquentées par des non-Indiens que par des Indiens.
Ce geste est une agression contre la culture créole. Contre l’hindouisme créole. Contre l’indianité créole. Qui en sont les responsables ? L’enquête de police répondra à cette
interrogation, nous dira-t-on. Foutaises ! Chacun sait que l’affaire sera classée d’ici quelques mois et que personne n’en parlera plus.
Je prends donc mes responsabilités et déclare que cette destruction n’est aucunement l’œuvre d’un déséquilibré mental ou d’un individu isolé. Elle émane de gens qui appartiennent à la religion dominante__tant dans sa forme romaine qu’étasunienne__, cette religion qui a accompagné l’esclavage et l’a bénit durant trois siècles. Celle qui a détruit la religion des autochtones caraïbes et brûlé les statuettes de Maboya et de Shémin. Celle qui a détruit la religion de nos ancêtres africains et a renvoyé Legba, Erzulie et Ogoun dans les ténèbres.
Ces gens ne cessent d’éructer des insanités sur leurs multiples radio-libres à longueur de journée, vouant aux gémonies tout ce qui fait partie de notre culture : les veillées mortuaires avec conteurs, le carnaval, le bèlè, le quimbois et maintenant l’hindouisme créole. Ces gens
participent au processus de dissolution progressive de l’identité martiniquaise, servant ainsi de forces d’appoint au colonialisme français. Ces gens sont des Antillais, hélas...
Et pour mieux masquer leur assimilationnisme militant, ils ont déniché ces temps-ci un nouveau bobard : Jésus-Christ est noir. Faut-il recommander à ces gens de lire Cheick Anta Diop et Alain Anselin qui démontrent, de manière irréfutable, que les Egyptiens de l’Antiquité, furent majoritairement des Nègres et rappeler à ces mêmes gens que la civilisation
pharaonique date de...3.000 ans avant Jésus-Christ ? Comme si le Nègre avait toujours besoin du Sémite, de l’Européen ou de l’Asiatique pour réussir quelque chose !
Pauvres complexés qui, nuitamment, s’arment de pioches pour détruire des statues hindoues, vous ne parviendrez jamais à effacer la douceur de Mariémen de nos cœurs !
Raphaël Confiant


Oeuvre d'un (plusieurs?) fous? d'extremistes religieux? et/ou identitaires? J'espere qu'on le saura un jour...au lieu de montrer des telenovelas à longueur d'antenne et le dimanche le 'jour du Seigneur" , les médias devraient peut etre (re)montrer tout ce qui fait la richesse culturelle des Antilles, y compris les édifices / rites religieux des autres religions monotheistes (et autres!!!), ça serait pas plus mal...

Je n'irais pas aussi loin que Confiant ni serais aussi affirmatif que lui mais l'année derniere, alors que j'écoutais le midi une émission où les auditeurs avaient la parole, l'animateur demandait aux gens de réagir sur un fait divers triste et affligeant où une mère de famille, qui venait de perdre son enfant dans un accident de voiture il me semble , s'était vu signifier par plusieurs pretres une ceremonie et un enterrement religieux à son enfant sous prétexte qu'il n'était pas baptisé...le pire, c'est le dechainement de certains auditeurs, en particulier une bigotte qui a appelé en disant (de mémoire): "bien fait!!! ça lui apprendra !! c'est maintenant qu'elle redecouvre le Bon Dieu!!! Elle n'a qu'a enterrer son fils comme un chien car de toute facon il est déjà damné...(sic)..." incroyable mais hélas vrai...

Par ailleurs, si certains volcréoliens pouvaient (me) retracer un peu l'origine, les us et coutumes et les rites hindouistes, je suis preneur...

Tags Destruct°, De, Statues, Hindoues, A, Coups, De, Masse, A, Madinina

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!!   Imprimer cet article
 « Salon boucles d'ebene ! samedi et dimanche (3et4juin) Offres d'opérateurs téléphonique aux Antilles » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Au coeur des Dom-Tom: Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!!

Liens relatifs à l'article Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!!
Actualités: [madinina] innondations en chaine
Sorties - Evénements: RENCONTRE VOLCREOLIENS MADININA !
Petites annonces: Casquette DJABAWL Gwada et Madinina
Petites annonces: PROPOSE DU STREET WEAR GWADA ET MADININA
Sorties - Evénements: RENCONTRE VOLCREOLIENS MADININA chapter 2
Petites annonces: vente de t shirts personalisables (ex : logo gwada madinina)
Petites annonces: T-shirts gwada, madinina, rényoné...
Guide touristique: MADININA LA BELLE ... SOUVENIRS DOULOUREUX...
Guide touristique: recherche photos sur madinina prise d'avion
Petites annonces: Cherche colocatrice madinina
Sorties - Evénements: Clip des One day en Madinina "Bad"
Informatique: a madinina qui chisr com operateur mobilles fixe internet
Actualités: [MADININA]GENIPA, le groupe Bernard hayot Condamné
Discussion générale: Les T-shirt Gwada et Madinina....Donnez vos avis
Musiques - Artistes - DJ's: GIBSON BROTHERS ( disco made in madinina)
Au coeur des Dom-Tom: Si votre île accédait à l'indépendance? madinina, gwada, ...
Informatique: Les Magazin d'informatique a madinina!!!
Petites annonces: VENDS LOT DE JEUX VIDEOS IN MADININA.
Discussion générale: la pêche aux oursins est ouverte à madinina
Guide touristique: Madinina : c'est quoi donc et où ca se trouve?
Videos streaming: Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!!
Au coeur des Dom-Tom: Destruct° de statues hindoues à coups de masse à Madinina!!!


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives