Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


[FEUILLETON] - MAKEDA !

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Rubrique Littérature: [FEUILLETON] - MAKEDA ! La date/heure actuelle est 12 Nov 2018 20:06 
Annonces [FEUILLETON] - MAKEDA ! Annonces
   Article posté par Woxinho le 19 Janvier 2007 à 15:30  S'abonner au Flux Rss Littérature - Art - Culture: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

Hum, hum...

La loi de l'édition ouvre les droits d'auteur des oeuvres littéraires 60 ans après le décès de l'auteur. Ce qui fait que quiconque peut utiliser les oeuvres en question sans rompre les lois du copyright...

Je souhaite vous faire profiter d'une des plus belles histoires de l'Histoire avec un grand H, celle de la Reine de Saba, Makéda. Je vais dons recopier avec mes petits doigts velus, à un rythme qui dépendra de mes disponibilités, l'ouvrage référence en la matière :

Prince JACOUB, ancien conseiller de l’Empire d’Ethiopie.




M A K E D A


Reine vierge

Roman de la Reine de Saba.



Version française de Gabriel d’AUBAREDE.


(c) 1940 by société d’éditions et de publications.



Entre deux épisodes, vos réactions quelles qu'elles soient sont les bienvenues. Vous verrez qu'il y en a pour tous les goûts : histoire, aventure, zamour à l'eau de rose...

Allez, an nou vréyé sa...







INTRODUCTION



La Reine de Saba ! C’est toute la poésie d’un Orient disparu, que ces simples mots évoquent, avec son opulence, sa volupté, son mystère insondable. Mais qui était au juste cette reine énigmatique ? Naquit elle vraiment en Arabie comme on le croit communément, ou en Ethiopie, comme l’assurent les Abyssins ? Quels furent son caractère, sa politique, ses mœurs ? Le mobile authentique et privé de son voyage au roi Salomon ? Et celui ci fut il vraiment le grand amour de sa vie ? Autant de secrets que le prince Jacoub et M. Gabriel d’Aubarède ont entrepris de révéler au public européen, en écrivant en collaboration Makéda Reine vierge ?

Fils d’une princesse Abyssine, le Prince Jacoub possédait naguère une haute situation à la Cour impériale d’Addis Abeba. Mais c’est aussi un érudit pour qui les mystères du monde oriental antique n’ont pas de secrets. Longtemps attaché comme conseiller à la personne de l’Impératrice Zaouditou, il reçut de celle ci d’expurger des innombrables légendes, cantiques, traditions orales sur la Reine de Saba, qui circulent depuis des siècles en Afrique, pour en tirer une biographie de cette énigmatique souveraine qui s’approche le plus possible de la vérité historique. Quelques années plus tard, le prince remit entre les mains de l’Impératrice un mémoire de plus de deux mille pages, en langue amharique, et copié à la main en dix exemplaires.

Plus tard, émigré en Europe, il songea à faire profiter le public français du fruit de ses travaux. Ce fut l’origine de ses relations avec M. Gabriel d’Aubarède, tout de suite ébloui par la prestigieuse documentation de l’Abyssin.

Le choix du Prince Jacoub n’aurait pu être mieux inspiré, M.d’Aubarède se distingue des romanciers souvent un peu froids de l’équipe littéraire qui atteint aujourd’hui la quarantaine par son extrême sensibilité. Aussi devait il se signaler très vite comme un de ceux qui s’annoncèrent le plus avant dans l’analyse du cœur féminin. Né à Marseille qu’il devait quitter à dix huit ans pour aller faire la guerre – l’autre guerre ! – il débutait dans les lettres en 1925 par un récit poignant, l’ingrat, qui fut très remarqué à la Nouvelle Revue Française. Peu après, la Revue de Paris publiait Agnès, curieuse étude d’une jeune fille lyonnaise. Puis vinrent l’injustice est en moi, le plus humble amour, Amour sans paroles. Enfin il abordait le récit historique avec sa Prisonnière de Madrid, passionnant portrait d’une jeune reine d’Espagne. Dernier succès littéraire avant la grande tourmente ! C’est aux Armées, en effet, qu’artilleur pour la deuxième fois, Gabriel d’Aubarède devait mettre au point Makéda.

Tags Feuilleton, Makeda

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   [FEUILLETON] - MAKEDA !   Imprimer cet article
 « LES FAI QUI SONT AU SEUIL DE L'ARNAQUE! Quelle chanson décrit le mieu votre humeur du jour?????????? » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Littérature - Art - Culture: [FEUILLETON] - MAKEDA !

Liens relatifs à l'article [FEUILLETON] - MAKEDA !
Cinéma: A propos du feuilleton " La Baie du Cul "
Discussion générale: feuilleton "Bresillien"
Videos streaming: [FEUILLETON] - MAKEDA !
Littérature - Art - Culture: [FEUILLETON] - MAKEDA !


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2018
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives