Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Sécheresse Gwada

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Rubrique Outremer: Sécheresse Gwada La date/heure actuelle est 23 Sep 2019 12:15 
Annonces Sécheresse Gwada Annonces
   Article posté par Féchié le 30 Juin 2007 à 08:59  S'abonner au Flux Rss Au coeur des Dom-Tom: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

2007 : ANNEE DE LA SECHERESSE ?


Le dérèglement climatique, qui semble étendre ses méfaits sur le monde, se manifesterait-il, en ce moment en Guadeloupe, par le début d’une terrible sécheresse ? Ce phénomène n’est pourtant pas nouveau ici, il paraît même être relativement cyclique. J’ai personnellement connu la sécheresse qui a eu lieu en 2001, provoquant des dégâts considérables sur la végétation et sur les animaux d’élevage, mais, d’après les statistiques de la météo, ce n’était rien comparée à la sécheresse historique de 1983.

Ce que ces phénomènes naturels mettent en évidence, c’est la mauvaise gestion des ressources en eau qui est faite dans cette région française.

Paradoxe : l’archipel, qui possède l’un des endroits les plus arrosés au monde, le sommet de la Soufrière avec environ 11 mètres de hauteur de précipitations par an, souffre d’un manque chronique d’eau, qui ne pourra qu’aller en s’aggravant avec le développement de la population et celle du tourisme.



Voilà ce qu’écrivait Marianne Aimar-Debierre, correspondante locale du site H2O Magazine, au moment de la sécheresse de 2001 :



Le réseau en eau potable de la Guadeloupe est à la fois vieillissant et obsolète : 50 % de l'eau récoltée disparaît dans la nature tandis que face aux besoins croissants de la population, des industries et de l'hôtellerie, le nombre de canalisations s’avère insuffisant. Différents projets sont à l'étude et la sécheresse actuelle ne fait qu'accélérer la prise de conscience. Malheureusement, les problèmes ne sont pas prêts d'être résolus... En effet, ce sont, 1.436 milliards de francs qui seront nécessaires à la rénovation et à l'extension du réseau. Et les responsables de la Direction de l’Agriculture et des Forêts qui ont participé à l'établissement du Docup 2000-2006 sont plutôt alarmistes : il leur semble en effet impossible, malgré les aides étatiques et européennes de réunir une telle somme. La Guadeloupe risque donc de devoir vivre à l'avenir avec des pénuries d’eau constantes et de réapprendre à économiser cette ressource qui lui fait cruellement défaut. En l'état actuel, les lits des rivières sont à sec, les mares vides, le ciel d'un bleu exaspérant et, de source officieuse, on apprend que la Guadeloupe dispose de 15 jours de réserve en eau potable. Début juillet, les habitants peuvent espérer voir l'eau couler de leurs robinets une à deux heures par jour. Dans le meilleur des cas.



Pourquoi ce problème rémanent n’a jamais été correctement résolu ? Par manque de moyens financiers ? Pas seulement, il se murmure sur place que les communes riches en eau de la Basse-Terre ne voudraient pas céder celle-là à leurs éternelles rivales de la Grande-Terre, qui en manquent régulièrement. Ce qui est certain, c’est qu’aucune des communes qui se trouvent sur le passage du futur ( ?) aqueduc n’accepte les perturbations qu’apporteraient les travaux et la présence de celui-ci sur son territoire. Et ne parlons pas des retenues d’eau nécessaires à l'alimentation de l'aqueduc ! Les vieilles rivalités de clochers que nous connaissons en France métropolitaine sont, en Guadeloupe, multipliées par dix, voire davantage.

Toutefois, il serait trop simple de fractionner la Guadeloupe en deux îles rivales, le Sud et la côte Ouest de Basse-Terre sont également souvent en déficit d’eau, ce qui est le cas en ce moment.

Mais, il ne faut pas s’empresser de mettre toute la responsabilité du drame, qui se prépare, uniquement sur le dos de l’esprit de clocher des populations. Le système démocratique (que dénonce volontiers mon ami Roland Françoise) n’est pas favorable, en raison du renouvellement périodique de la classe politique, aux investissements couvrant des infrastructures nécessaires pour le long terme. Chaque élu a tendance à ne pas voir plus loin que le bout de son mandat. Ce qui est vrai en Métropole l’est encore bien davantage ici.



Heureusement, me direz-vous, l’État veille à travers la personne du Préfet. Voici les dernières nouvelles :

Les membres de la cellule sécheresse de la Préfecture se sont réunis vendredi 22. Un arrêté a été pris par le préfet Jean-Jacques Brot afin de limiter l'usage excessif du liquide vital. De son côté, la Région Guadeloupe va déployer ses citernes dans les communes où la distribution n'est plus assurée.
Depuis plusieurs jours, l'alimentation en eau est fortement perturbée, voire inexistante dans les communes du sud et de l'ouest Basse-Terre. Parmi les plus touchées, Vieux Fort, Baillif, Vieux-Habitants.
La Préfecture à donc pris un arrêté limitant l'usage de l'eau. Un “geste citoyen” a indiqué Jean-Jacques Brot, qui en appelle à la solidarité et qui “regrette” d'avoir recours à cette procédure.
Le moins que puisse faire le Préfet est de regretter les mesures de solidarité qu’il a dû prendre et j’espère que ce n’est pas lui qui a parlé d’un « usage excessif » de l’eau. Plusieurs arbres, que je bichonne depuis des années et qui sont en train de crever, le prendraient très mal.
Je vais laisser la conclusion de cet article à H2O Magazine, qui, au-delà de la pénurie d’eau potable actuelle voit poindre, en raison de la négligence des responsables, un véritable drame écologique.
De l'eau gaspillée, mal gérée

La gestion de l'eau ici n'existe pas, ou si peu, et les responsables locaux ont tant de pain sur la planche que leurs maigres actions paraissent dérisoires. En fait, tout le monde vit ici dans une insouciance réelle et les rares voix qui s'élèvent ne trouvent que peu d’auditeurs. Quelques preuves d'insouciance ou de retard ?

La centrale thermique d'EDF, située en plein cœur d'un écosystème fragile s'il en est, la mangrove, est à l'origine d"une pollution chronique aux hydrocarbures. Fort heureusement, cette unité de production devrait fermer à la fin de cette année.

Autre exemple, celui des distilleries, ces usines qui produisent le légendaire rhum de la Guadeloupe ainsi que le sucre de canne. Toutes rejettent une "vinasse" très acide directement en mer par des canaux à ciel ouvert ou en rivière. Actuellement, ces rejets ne subissent aucun traitement or, leur oxydation entraîne la destruction pure et simple des espèces marines touchées.

La Guadeloupe, l'île des Petites Antilles qui possède la plus longue barrière de récifs coralliens, pourrait donc se réveiller en ce début de XXIe siècle avec une immense impression de temps perdu et gâché. Les solutions existent, saura-t-elle les mettre en place suffisamment rapidement pour qu’elle conserve son surnom "d'île aux belles eaux", Caloucaera ?


Paul MOMBELLI

Source: Petit journal de Montmain, numéro 434

Tags Secheresse, Gwada

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   Sécheresse Gwada   Imprimer cet article
 « Joakim Noah, tel père tel fils ! La Scène (Real Vibes & Sisco star)free pour tous » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Au coeur des Dom-Tom: Sécheresse Gwada

Liens relatifs à l'article Sécheresse Gwada
Petites annonces: Mannequins : Où sont les hommes en Gwada ?!
Discussion générale: prix moyen location villa f3/f4 a gwada à l'année
Sport: Highlight Video de la saison NBA de mickael pietrus de GWADA
Sorties - Evénements: LASER GAME GWADA ENFIN OUVERT
Auto - Moto: gwada : cherche location voiture
Mode - Beauté - Santé: Où s'habiller quand on est enceinte en Gwada ??
Petites annonces: VETEMENT GWADA URGENT
Musiques - Artistes - DJ's: groupe funk en gwada ** urgent
Petites annonces: ki pe vrémen m'aidé?jve pa d'adress sur paris,(vetmen gwada)
Sorties - Evénements: Jah THUNDER, JOSEPH-I & CAPLETON LIVE GWADA - MADININA
Sorties - Evénements: le retour d'elephant man en gwada et le concert sean paul
Sorties - Evénements: Les Soirées Kalbass' débarquent en Gwada
Discussion générale: Tour Cycliste de Gwada 2011 en Live sur le net maintenant
Musiques - Artistes - DJ's: Elephant man en gwada
Actualités: Une journaliste de RFO Gwada drague Sarko !! an koud zié...
Petites annonces: 974 en gwada ?
Musiques - Artistes - DJ's: Quand GWADA frappe les USA çà fait mal ! ! ! ! ! ! Très mal!
Musiques - Artistes - DJ's: Cours d'initiation à la salsa portoricaine en Gwada
Coup de coeur: www.gwada-girl.com
Sport: Les derniers Dunks d'un GWADA aux States
Videos streaming: Sécheresse Gwada
Au coeur des Dom-Tom: Sécheresse Gwada


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives