Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Besoin de révolution au Gabon

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Rubrique Actualités: Besoin de révolution au Gabon La date/heure actuelle est 02 Avr 2020 06:16 
Annonces Besoin de révolution au Gabon Annonces
   Article posté par RockSoGad le 05 Septembre 2009 à 00:22  S'abonner au Flux Rss Actualités: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

Citation:
Avec seulement 41,73% des suffrages exprimés sur un taux de participation inférieur au 50% Ali est vraiment moins fort que Omar Bongo Ondimba son défunt père .

Ali BONGO a été déclaré vainqueur du scrutin électoral du dimanche 30 août dernier par la commission électorale gabonaise en cette fin de matinée.

Des scènes d'émeutes et de violences urbaines ont aussitôt salué cette victoire. DOSSIER COMPLET DE SIKA INFO ...





On se souvient que dès dimanche dernier, seulement quelques heures à peine après la fermeture des bureaux de vote, les 3 principaux candidats dont Ali Bongo, André Mba OBAME et Pierre MAMBOUNDOU s’étaient respectivement et successivement auto déclaré vainqueurs du scrutin avant tout chiffre officiel de la commission électorale ou du ministère de l’intérieur gabonais.

Situation extrêmement confuse au Gabon

Ali Bongo aurait remporté l'élection anticipée du 30 août avec 141 952 voix, soit 41,73% des suffrages. Il devancerait André Mba Obame, qui aurait obtenu 88 028 voix et 25,88% des suffrages, et l'opposant historique Pierre Mamboundou, qui aurait recueilli 85 797 voix et 25,22% des suffrages. Au total, 357 402 des 807 402 inscrits ont voté, selon les chiffres donnés par le ministre de l’intérieur.

C’est dans l’appréhension de cette déclaration de victoire au forceps du candidat du parti au pouvoir (PDG) Ali Bongo que les principaux leader de l’opposition que sont Pierre Mamboundou et André Mba Obame ainsi que leurs sympathisants ce sont mobilisé massivement devant le siège de la commission électorale pour faire obstacle à un éventuel coup de force électoral d’Ali Bongo. Selon Pierre Mamboundou intervenant sur les ondes internationales « un différentiel de 17 000 voix serait à l’original de son différend avec les responsables de la commission électorale , et serait également à l’origine de sa consigne de non signature des procès verbaux de dépouillement donnée à ses représentants au sein de la commission électorale, tant il lui paraît évident que les procès verbaux présentés seraient truffés d’erreur et manipulés ».

Donc depuis ce matin, et peu avant la publication des résultats officiels par la commission électorale le même Pierre Mamboundou, selon son Directeur de cabinet Monsieur Moubou, aurait été copieusement gazé, tabassé et grièvement blessé au cou avant d’être arrêté par les forces de l’ordre venues disperser les manifestants. L’autre candidat malheureux André Mba Obame aurait visiblement aussi été arrêté à Libreville après avoir été copieusement gazé et tabassé également.

Le consulat de France et l'immeuble de Total de Port-Gentil, autres symboles de la françafrique, auraient été brûlé

Libreville serait en état de siège suite aux différentes protestations des partisans de l’opposition très déçus des résultats électoraux proclamés par les autorités électorales en dépit des protestations. Ainsi, dès la publication des résultés querellés, les militants de l’opposition se seraient trouvé d’autres moyens d’expression mieux impactés avec l’incendie de véhicules, les affrontements directs avec les forces de l’ordre, des actes de vandalisme ci et là dans plusieurs quartiers de Libreville et l’occupation des grandes axes de la capitale dont la célèbre avenue Omar Bongo qui dessert l’Assemblée nationale et la télévision nationale entre autres building luxueux. Nul doute que la nuit à Libreville sera très chaude ce soir avec son cortège d’actes de dévastations massives.

Quant à Port-Gentil, le fief de l’opposant Pierre Mamboundou déclaré seulement troisième du scrutin avec un peu plus de 25% des suffrages , en dépit de ses affirmations par téléphone sur les ondes internationales , c’est à une situation quasi insurrectionnelle qu’on assiste, avec l’attaque de la prison civile de la ville par les partisans et militants de Pierre Mamboundou qui ont libéré des détenus lesquels mêlés à la foule pillent, cassent des magasins et érigent des barricades à travers la ville. Ils auraient aussitôt brûlé au passage le consulat de France et l'immeuble de la compagnie pétrolière Total ainsi que 3 station-service Total en signifiant un cinglant avertissement à la Françafrique. Et tout porte à croire que Port-Gentil ne va pas retrouver son calme de si tôt. On craint certes l’effet de contamination sur les autres grandes villes et agglomérations de province.

Une opposition déphasée et divisée

Jamais, élection présidentielle n’aurait été aussi serrée au Gabon. Mais l’on pouvait s’y attendre tant les aspirations populaires de changement, depuis la mort du patriarche Omar Bongo Omdiba , parvenaient à éclipser unanimement pour un temps les intérêts partisans et claniques des militants du Parti Démocratique Gabonais au pouvoir depuis des décennies et les querelles familiales des héritiers Bongo. Dommage que les leaders de l’opposition n’aient pas su saisir, tel un fluide collectif, national, patriotique et salutaire cette opportunité providentielle qui s’offrait à eux, pour donner corps et esprit à ce rêve populaire gabonais et africains d’une réelle alternance et de Changement vrai. Des dissensions internes et la course effrénée au pouvoir ont eu raison de la capacité de discernement, de mobilisation, d’union et de cooptation d’un candidat unique de l’opposition pour faire obstacle au système Bongo. Une vraie preuve d’amateurisme et de mégalomanie politicardes que les urnes ont semble-t-elles sanctionnée. Cette opposition-là face à laquelle le vieux Omar Bongo Ondimba, lui, aurait recueilli au moins 90% de tous les suffrages exprimés ou non. Peu lui aurait importé de toute façon !


http://www.sikainfo.com/index.php?option=com_conte...

Citation:
LIBREVILLE, 1er septembre (Infosplusgabon) - Des policiers en tenue anti- prêts à intervenir en cas de débordement sont positionnés au rond point de la Cité de la démocratie à Libreville alors que d’autres ont été déployés aux points stratégiques de la capitale gabonaise, a-t-on constaté ce mardi.

La période post-électorale s’annonce tumultueuse car 3 candidats revendiquent la victoire à l’élection présidentielle du dimanche dernier.

Pour l’ancien ministre de l’Intérieur André Mba Obame, "cela ressemble à un coup de force. Qu’est ce qui peut justifier que les forces de défense de sécurité puisque tout le monde, y compris la France, reconnaît que l’élection s’est déroulée dans de bonnes conditions ? Rien. (...) C’est une provocation".


http://www.infosplusgabon.com/article.php3?id_arti...

Citation:

C’est à une journée particulièrement mouvementée à laquelle ont eu droit les habitants de la ville d’Oyem au nord du Gabon (province du Woleu Ntem) le 1er septembre dernier. Celle a été en effet marquée par des débordements poste électoral remarqué par les populations qui ont assiégé les locaux de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap). Les oyemois s’insurgeaient contre une supposée falsification des procès verbaux ayant sanctionné l’élection présidentielle de dimanche dernier.

Les populations de la ville d’Oyem au nord du Gabon (province du Woleu Ntem) sont en colère depuis le 1er septembre dernier et se sont rendus en centaine de personnes au siège local de la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap) au quartier Manfred.

Selon plusieurs d’entre elles, cette montée d’adrénaline serait due au fait que les autorités locales de la Cenap auraient essayé de truquer les procès verbaux de l’élection présidentielle anticipée de dimanche dernier s’étant soldée par une large victoire d’André Mba Obame dans cette ville.

Cet état de siège disaient ils a pour but d’emmener les autorités à respecter le verdict des urnes qui est celui des gabonais qui ont choisi l’alternance politique en votant pour l’opposition.





http://www.koaci.com/index.php?k=main&koaci=ac...



40 ans de Françafrique dans ce pays si riche, à l'image de son voisin Congolais. 40 ans d'exploitation du monarque Omar Bongo, visé par le rapport sur les rapports des biens mal acquis (http://fr.wikipedia.org/wiki/Bien_mal_acquis ), dans laquelle on retrouve toute sa famille. Le peuple s'était exprimé dans la rue au début du mois :

http://www.youtube.com/watch?v=BEUihC8qiLg

http://www.youtube.com/watch?v=v5eFXQHCMp4&fea...

Mais n'a pas été écouté... Aujourd'hui, son fils s'installe au pouvoir alors qu'un Gabonais sur deux seulement a voté, preuve qu'il n'avait pas l'intention de participer à la mascarade électorale et organisait déjà la riposte.

La réacton de la France? Une presse unanime pour dénoncer les "attaques contre les Français", un discours mettant en avant le travail de Total pour alphabétiser le pays, Kouchner niant un quelconque soutien Français...

On est bien face à un discours du type "les bienfaits de la colonisation", ne cherchant absolument pas à identifier la source de la colère populaire. Le système construit depuis 40 ans permet en effet à la France de ne pas s'investir directement, ce que feint d'ignorer Kouchner, pour profiter du prolongement de la dynastie servant à merveille l'impérialisme.

Ali, après s'être lancé dans le rap en bon fils de bourge oisif qui s'ennuie ( http://www.youtube.com/watch?v=qtspPuuXR7w&eur... ), va pouvoir géré tranquillement le royaume familial de sa villa du 16ème arrondissement, pendant que son peuple se tue à exploiter les richesses d'un des pays les mieux dotés en termes de ressources énergétiques, sans jamais voir le bénéfice du fruit de son labeur...

Le peuple a besoin de révolution, soutien au peuple Gabonais qui montre la voie, et ,e veut plus subir l'impérialisme de la Françafrique...

une question demeure, selon le modèle habituel des simulacres démocratiques à l'Africaine, chaque candidat est soutenu par un impérialisme cherchant à supplanter celui en place... Quelqu'un sait qui sont les soutiens des opposants? et si d'autes opposants plus radicaux ont été, comme souvent, baillonnés?

Tags Besoin, De, Revolution, Au, Gabon

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   Besoin de révolution au Gabon   Imprimer cet article
 « DEFISCALISATION DOM SCELLIER DOM fier » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Actualités: Besoin de révolution au Gabon

Liens relatifs à l'article Besoin de révolution au Gabon
Sorties - Evénements: nouveau a londres, j'ai besoin de renseignement
Informatique: Freebox Révolution Fibre (ftth) : Débit En Téléchargement De 1 Gb/s
Discussion générale: besoin de conseils
Petites annonces: [besoin d'aide] quel indicatif ?
Musiques - Artistes - DJ's: besoin de plus d'aide pour se lancer dans la musique !!!
Discussion générale: si vs etes doue en langue j ai besoin de vs!
Informatique: Aidez moiiiii: j'ai besoin d'un logiciel de contrôle parental
Guide touristique: Besoin d'aide
Discussion générale: Les enfants du COMORES ont besoin de nous!
Informatique: j'ai besoin d'aide urgent
Gastronomie: Besoin de vous pour la meringue!!!!!!!!
Petites annonces: besoin d'aide parapsychologiqueue
Discussion générale: Besoin de l'aide des volcréoliens!!!!!
Mode - Beauté - Santé: besoin de se confier...
Discussion générale: [orientation en BTS] Besoin d'avis volcréoliens!!!!
Guide touristique: BESOIN D'INFOS SUR L'ARGENTINE
Discussion générale: besoin d'aide pour un numero sfr
Guide touristique: Besoin d'aide pour exposés AVIS A TOUS LES MARTINIQUAIS
Langue locale: besoin de traduction :)
Informatique: Besoin d'aide svp pour écouter la radio sur le net...
Videos streaming: Besoin de révolution au Gabon
Actualités: Besoin de révolution au Gabon


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2020
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives