Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


La politique
Aller à la page Précédente  1, 2

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: La politique S'abonner au Flux Rss Discussion générale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Discussion générale:   Sujet: La politique

Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #16 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 09 Jan 2012 13:33

Tout un chacun peut s'y lancer mais veiller à avoir les sous et/ou la "notoriété"


Tour d'horizon très sommaire:

Citation:
 
Célébrités et politique, un mariage qui peut marcher
20 Minutes
Créé le 03/01/2012 à 20h10 -- Mis à jour le 03/01/2012 à 20h15

TOUR D'HORIZON - Avant Youssou Ndour au Sénégal, de nombreuses personnalités du monde du divertissement ont tenté l'aventure de la politique...

Le chanteur-vedette sénégalais Youssou Ndour, 52 ans, a annoncé lundi soir qu'il sera candidat à l'élection présidentielle de février. L'artiste aux 20 albums n'est pas la première célébrité du monde du divertissement (cinéma, musique ou sport) à se lancer dans la politique. 20 Minutes vous propose un récapitulatif non-exhaustif des célébrités ayant voulu, avec plus ou moins de succès, se frotter au pouvoir ou à l’électeur.
Une présidence convoitée

L’élection au poste le plus important a été convoitée à plusieurs reprises par les célébrités. Avant Youssou Ndour, d'autres musiciens ont tenté leur chance, notamment en Haïti, où deux chanteurs ont annoncé leur candidature à l’élection présidentielle de 2011. L'un a eu plus de succès que l'autre: Wyclef Jean, chanteur et ancien membre des Fugees, s'est lancé en août 2010 dans la course à la présidentielle avant que sa candidature soit refusée à cause de son lieu de résidence (les Etats-Unis). Il a ensuite soutenu la candidature d'un autre musicien, Michel Martelly, qui sera élu président en mai 2011.

Aux Etats-Unis, la présidence a surtout séduit les acteurs. Tout le monde connaît Ronald Reagan, acteur dans de nombreux films et séries et à la tête du pays pendant deux mandats. Moins connu, l'acteur Fred Thompson (notamment vu dans la série New York Police Judiciaire) a brigué -sans succès- la candidature républicaine à l’élection présidentielle de 2008. On peut aussi mentionner Arnold Schwarzenegger, ex-gouverneur de Californie, qui aurait sans doute brigué lui aussi la présidence s'il n’était pas né en-dehors du pays. Au Libéria, le footballeur George Weah a lui aussi tenté sa chance pour l’élection présidentielle de 2005, finalement battu avec, tout de même, plus de 40% des voix.

L'exercice de l'Etat

Il n'y a pas que la présidence dans la politique: de très nombreuses célébrités sont entrées dans un gouvernement ou dans un Parlement. Parmi les plus célèbres, on peut citer la chanteuse et députée européenne Nana Mouskouri, l'actrice, chanteuse et ministre Melina Mercouri, le musicien et ministre Gilberto Gil, le footballeur et ministre Pelé ou encore le rockeur et ministre Peter Garret.
En France aussi

L'Hexagone n'est pas épargné par les célébrités engagées en politique. Dans le désordre, l'UMP par exemple a su séduire Chantal Jouanno, David Douillet, Bernard Laporte ou Gilbert Montagné. L'ex-actrice porno Zara Whites s'est engagée chez Alliance écologiste indépendante, un parti pour lequel s'est présenté Francis Lalanne lors des dernières européennes, après sa présence sur une liste indépendante aux dernières élections municipales à Montauban. Yves Duteil, Bernard Menez, Elodie Gossuin ou encore Nicolas Hulot, dans des registres différents, se sont aussi engagés dans la politique.

La dernière célébrité française ayant annoncé son projet politique, et aussi peut-être la plus improbable, est le chantre de la «bogossitude» et personnalité de la télé-réalité Mickaël Vendetta, qui avait prévenu fin décembre être en train de «faire les démarches pour être député». Les vocations ne sont pas en crise.
Nicolas Bégasse  
 


Il n'y a je l'espère pas que les notables et les célébrités qui puissent se lancer avec succès en politique.

Mmmh, sait pas où poster concernant la candidature de Youssou Ndour, j'ai aussi la flemme de créer un sujet spécifique sachant qu'il ne marquera pas l'actualité longtemps.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #17 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 08 Fév 2013 15:28

L'activité politique laisse largement de temps pour le divertissement :

Citation:
 
Mariage gay : Scrabble à l'Assemblée, polémique compte double


La photo qui a enflammé l'Assemblée nationale, mardi soir. © DR

Le Point.fr - Publié le 06/02/2013 à 06:59 - Modifié le 06/02/2013 à 17:01

Un tweet avec la photo d'un député jouant au Scrabble pendant les débats sur le mariage gay a enflammé l'Assemblée nationale, mardi soir.

=

Le président des députés PS Bruno Le Roux a jugé mardi "inadmissible", voire "diffamatoire", la diffusion sur le réseau social Twitter, via le compte d'un député UMP, d'une photo mal légendée d'un député socialiste jouant au Scrabble dans l'hémicycle en plein débat. Plusieurs photos de députés jouant au Scrabble ou à d'autres jeux sur leurs tablettes numériques, au cours du débat sur le projet de loi autorisant le mariage homosexuel, ont été publiées sur Internet et ont suscité des messages moqueurs sur le réseau social.

Le député UMP Marc Le Fur a envoyé, sur son compte Twitter, l'une d'entre elles, dont la légende affirmait qu'il s'agissait du député PS Guillaume Bachelay de Seine-Maritime, avec cette mention : "Mariage gay, adoption PMA GPA, ce député décide du sort des enfants de France." Marc Le Fur a ensuite précisé qu'il s'agissait en fait d'un député socialiste de Saône-et-Loire, Thomas Thévenoud, et a présenté ses excuses à Guillaume Bachelay, présent dans l'hémicycle.
"Opprobre"

Auparavant, Bruno Le Roux avait dénoncé, photocopie de photo en main, "l'opprobre" jeté sur Guillaume Bachelay, numéro deux du PS. Il avait demandé une suspension de séance pour que soit mis "fin" à "ces attaques", qui relèvent, selon lui, de la "diffamation" et plaidé de nouveau pour que l'usage des réseaux sociaux soit "maîtrisé" par les députés.

Le président des députés UMP Christian Jacob a estimé qu'il n'y avait pas à réagir aux "invectives" de Bruno Le Roux et que si le sujet était d'"importance" il fallait réunir "une conférence des présidents". Depuis vendredi, les tweets font régulièrement des incursions dans l'hémicycle. Chaque camp protestant contre le tweet d'un député de l'autre camp. Lundi, un député UMP, Philippe Gosselin, a demandé une réflexion sur l'usage des réseaux sociaux par les députés.
 
 


Et on veut faire croire aux écolier que cela vaut la peine de suivre avec attention en cours , car c'est un comportement clef dans le monde du travail

A mon avis, là où ils sont placés par la voix du peuple, ils n'ont absolument rien à craindre de l'action du peuple vis à vis de l'image qu'ils renvoi de l'activité politicienne (quasi inutile à l'échelle du citoyen et bien onéreuse).
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #18 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 14 Mai 2013 12:59

Amalgame du jour, par un élu cumulard désigné par le peuple français: "Les casseurs sont surement des descendants d'esclaves ils ont des escuses #Taubira va leur donner une compensation" posté sur Twetter par Jean-Sébastien Vialatte ,député UMP de la 7ème circonscription du Var et maire de Six-Fours-Les-Plages.
Cette remarque a pour objet les graves incidents ayant gaché la manifestations festive en l'honneur de la victoire du PSG . Pouvait-t' on en attendre moins des enragés de la Capitale, en quête de la moindre occassion pour mettre la pagaille (Pillage-Sacage-Grabuge)?




Pour en revenir aux propos tenus, descendants d'esclaves? A quels esclaves il fait référence?
Les assaillants laissaient voir de façon obstentatoires les marques aux fers rouges laissées sur la peau ou les cicatrices dues au fouet?
Il faisait peut être référence aux descendants d'eclaves/esclaves modernes du monde du travail?

Au lieu de ce pencher sur le "prestige" historique de la royauté, certains devrait penser à reviser l'histoire du peuple de France , notamment la section servage avant de tenir des propos inconsidérés sur les descendants d'esclaves.


Ce matin, à la radio, le candidat FN à la mairie de Marseille s'est même essayé à une explication où descendants d'esclaves et immigration se confondent sournoisement. . Il a raté le coche et n'a pas su tirer son épingle du jeu en n'apportant pas de correction à cette synonymie inventée . Son parti ferait de belle économie en s'épargnant une campagne municipale à perte dans une ville cosmopolite qui a déjà son lot de clivage.

Avec des têtes pensantes suceptibles de sortir des reflexions de cet accabit, pas facile d'espérer une action politique salvatrice. Je préfere largement croire au pouvoir de l'argent.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #19 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 16 Mai 2013 13:17

Dans la catégorie "je n'ai pas de face" : "c'est moins grave de mentir pendant 15 secondes devant 577 députés que de mentir depuis un an sur l'état de la France, comme le fait François Hollande" phrase apparemment prononcée par Jérôme Cahuzac après sa démission devant d'anciens conseillers.

Un élu qui sied fort bien aux électeurs?
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #20 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 28 Avr 2014 12:21

Dans la catégorie onéreuse pénitence, cas de Jean-Sébastien Vialatte (cf post du 14 Mai 2013).

A l'occasion de la Commémoration de l'abolition de l'esclavage le dimanche 27 avril 2014 l'élu a offert à la population une séance cinéma pour le film "12 years a slave" de Steve McQueen.

L'annonce :

Citation:
 
A l'occasion de la COMMEMORATION DE L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE

Jean-Sébastien VIALATTE et Karfa Sira DIALLO organisent dimanche 27 avril 2014 à 18h00 une projection du film
"12 years a slave" de Steve McQueen,Oscar du meilleur film 2014

A l'issue de la séance, discours et lectures de textes

Entrée libre, places achetées et offertes par Jean-Sébastien Vialatte.
Réservation directement auprès du cinéma 04 94 26 58 48
Organisation:

Six N'Etoiles
48, rue de la République
Centre Ville
83140 Six-Fours 
 


Source : http://www.ouest-var.net/agenda/commemoration-de-l-abolition-de-l-esclavage-22208.html

Article :
Citation:
 

« Célébrer le 27 avril pour combattre le racisme d'aujourd'hui » Jean S.Vialatte, Député du Var
SENENEWS.com | 25/04/2014 à 09:27 - Mis à jour le 27/04/2014 à 09:18

SENENEWS.COM- Dans le cadre de la célébration de l'abolition définitive de l'esclavage, le député du Var réalise l'acte 2 du protocole de réparation de son «tweet raciste» signé avec la Fondation du mémorial de la traite des noirs le 26 juin dernier à l'Assemblée nationale française

On se rappelle l’émoi qu'avait suscité la déclaration malheureuse du député Vialatte à la suite des incidents du Trocadéro (14 mai 2013) relatifs à la victoire du PSG au championnat. Devant la violence des saccages, le maire de Six Fours Les Plages, innocente station balnéaire des bords de Méditerranée, n'avait rien trouvé de mieux que de déclarer sur son compte twitter «les casseurs sont des descendants d'esclaves».

Condamnée et dénoncée par toute la classe politique, cette déclaration lui avait valu deux plaintes pour «incitation à la haine et à la discrimination raciale» déposées respectivement par la Fondation du mémorial de la traite des noirs et par le collectif Dom. Soutenue par le CRAN, la Fédération des associations africaines et créoles et par l'Union Nationale de l'Outre Mer, la fondation du mémorial avait retiré sa plainte et réussi à convaincre le député de signer un protocole de réparation à l'Assemblée nationale le 26 juin 2013.

Dans ce document signé en grande pompe à l'assemblée nationale, parrainé par Françoise Vergés, Doudou Diène et Hughes Liborel Pochot, le député Vialatte s’était notamment engagé à organiser un festival annuel sur l'esclavage et le racisme. A la suite d'un premier événement, le 19 octobre dernier, consistant en une conférence, une exposition pédagogique et des rencontres avec des élèves, le député poursuit dans sa logique en organisant une rencontre dans le cadre de la célébration du decret de Victor Schoelcher abolissant définitivement l'esclavage le 27 avril 1848.

A l'occasion du second acte de cette réparation prévue dimanche à Six fours les Plages, le député Vialatte nous a accordé une interview exclusive.

SENENEWS- Quel sens donnez vous à la commémoration de l'abolition de l'esclavage que vous organisez le 27 avril à Six Fours Les Plages?

Jean Sébastien Vialatte: Engagé dans l'action publique depuis de nombreuses années, j'ai toujours défendu avec force les valeurs qui fondent notre pacte Républicain de Liberté, d’Égalité, de Fraternité, auxquelles vous me permettrez d'ajouter la laïcité.

Fort de ces convictions, mises notamment en œuvre dans le cadre de la politique du Devoir de Mémoire de notre commune, j'ai souhaité m'engager avec vous à travers des actions mémorielles ou culturelles, comme la projection du film « 12 years a slave » afin que chacun puisse aborder l'Autre à travers ce qui nous rassemble plus que ce qui nous oppose.

Senenews- Quel bilan faites vous du protocole de réparation du tweet qui vous a valu une assignation en justice?

Jean Sébastien Vialatte: Au delà des liens humains tissés avec les différents acteurs de ces journées, je veux saluer le succès de la manifestation « La négritude est un humanisme » qui s'est déroulée le 19 octobre dernier à Six-Fours.

A travers les échanges que nous avons pu avoir lors des débats, il convient de souligner l'intérêt des scolaires pour le travail de l'artiste Joël Biron Casimirius.

Tout cela illustre combien nos concitoyens sont attachés aux valeurs républicaines évoquées précédemment, mais aussi combien ils sont animés d'une grande tolérance et d'un profond respect de leur prochain.

Senenews- Quels sont les projets sur lesquels vous souhaitez travailler dans le cadre de la lutte contre le racisme, l'intégration et la solidarité internationale?

Jean Sébastien Vialatte: Être un Républicain engagé, aujourd'hui c'est être un citoyen du monde. A l'heure de la globalisation, on ne peut pas rester insensible à ce qui se passe à travers la planète et, comme vous le savez, la ville de Six-Fours les Plages a depuis de nombreuses années, une action volontariste en la matière: actions de coopération décentralisées pour le creusement de puits au Mali, soutien aux associations Sekolin Ny Masoandro, oeuvrant à Madagascar ou au Burkina Faso avec l'assoiciation Camelia Burkina dont il faut saluer le travail, partenariat culturel avec la Tunisie, ou encore signature de la charte du Commerce équitable qui montrent combien la ville sait faire preuve d'une grande solidarité.

Mais être citoyen du monde, c'est être aussi citoyen de son pays, en défendre les valeurs, comme celles des Droits de l'Homme, qui sont la négation même du racisme et c'est fort de ces convictions que je suis engagé depuis de nombreuses années auprès de l'association d'insertion « Femmes dans la cité » et c'est toujours avec plaisir que j'invite les membres de cette association à visiter les lieux qui fondent notre République (Assemblée Nationale, Sénat, Parlement Européen…) . Ces lieux qui fondent les règles du « bien vivre ensemble »
COMMUNIQUE DE PRESSE
A l'occasion de la
COMMÉMORATION DE L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE Jean-Sébastien VIALATTE et Karfa Sira DIALLO organisent :Dimanche 27 avril 2014 à 18h00

Projection du film
12 years a slave
de Steve McQueen
Oscar du meilleur film 2014
A l'issue de la séance, discours et lectures de textes
Cinéma Six N’étoiles (48, rue de la République, Six-Fours)
entrée libre, places achetées et offertes par Jean-Sébastien Vialatte. Réservation directement auprès du cinéma 04 94 26 58 48

et

Samedi 10 mai 2014 à 11h00

Dépôt de gerbe à la mémoire de Victor Schoelcher,
humaniste, militant des droits de l'homme, abolitionniste
Journée commémorative du souvenir de l'esclavage
et de son abolition
à Six-Fours les Plages

 
 



Prochaine étape , assurer le financement d'un film historique français de qualité (que ce soit le fond et la forme) sur le sujet!
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #21 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 06 Mai 2014 11:22

Concernant l'affaire Jean-Sébastien Vialatte.
La Fondation du mémorial contre la traite des Noirs a retiré sa plainte, mais celle du Collectif Dom devrait avoir un début d'épilogue le 20 Juin 2014 avec les plaidoirie.
Au moins si la procédure judiciaire ne mène à rien , il est à espéré que le volte face de façade ai eu de bonnes répercutions sur ceux ayant assisté à la projection .


Article sur la projection :


Citation:
 
Six Fours Société
Jean-Sébastien Vialatte confirme son engagement contre l'esclavage et le racisme
Le 28. avril 2014 à 12h59

Le député-maire a invité gratuitement les six-fournais à une séance de cinéma au cours de laquelle le public a pu découvrir le long métrage de Steeve McQueen "12 years a slave". Une action menée dans le cadre de la commémoration de l'abolition de l'esclavage, en réparation de son tweet malheureux.

Après « l'affaire du Tweet » qui avait donné lieu à deux plaintes pour «incitation à la haine et à la discrimination raciale» déposées par la Fondation du mémorial de la traite des noirs et par le collectif Dom, la Fondation du mémorial avait retiré sa plainte suite à la signature par le député d'un protocole de réparation à l'Assemblée nationale le 26 juin 2013. Il s'était alors engagé à organiser deux fois l'an une manifestation ayant pour thème l'esclavage et le racisme. Le 19 octobre dernier, une exposition pédagogique baptisée « L'universel comme couleur » avec pour invité l'artiste Joël Biron Casimirus avait été mise en place par le député-maire. Dimanche soir, deuxième volet de la manifestation, Jean-Sébastien Vialatte invitait les Six-Fournais sur ses deniers personnels à une projection du film "12 years a slave" de Steve McQueen au Six n'étoile, dans le cadre de la commémoration de l'abolition définitive de l'esclavage (décret du 27 avril 1848).

Salle comble

Le public, acquis ou pas à la cause du député, avait en tout cas répondu présent et la salle N°2 avait fait le plein . Après la projection du film, Jean-Sébastien Vialatte s'est exprimé sobrement revenant sur ce tweet malheureux « un tweet envoyé rapidement qui voulait protester contre la politique pénale du gouvernement » dira-t-il. Il regretta le fait que ses paroles aient été interprétées comme racistes : « les paroles s'effacent mais ce tweet à peine envoyé a fait le tour du monde, même s'il a été effacé quelques minutes après avoir été écrit ». Il qualifia le tollé général généré par ses propos de « protestations convenues, politiciennes, et politiquement correctes » mais reconnut s'être rendu compte d'avoir sincèrement blessé un certain nombre de personnes .

Il se dit responsable de ce qui s'était passé mais préféra parler davantage de son engagement dans le devoir de mémoire plutôt que de « réparation » en organisant des actions comme la projection du film de Steve McQueen sorti cette année et qui tombait à pic! Ces actions, Jean-Sébastien Vialatte compte les poursuivre l'an prochain selon ses engagements: «nous verrons sous quelle forme nous manifesterons ce devoir de mémoire »
Karfa Sira Diallo et Joël Biron Casimirus

Karfa Sira Diallo, le président de la Fondation du mémorial, prit ensuite la parole, il remercia le public et Monsieur Vialatte : « je n'aurais jamais imaginé revenir à Six-fours dans ces conditions, notre première rencontre fut très violente.» Puis il s'attacha davantage à parler du film « une histoire vraie et terrible qui est au fondement de notre civilisation. » A ses côtés l'artiste Joël Biron Casimirus qui avait exposé en octobre dernier à Six-Fours, fit ensuite lecture de la lettre de Victor Schoelcher, sous secrétaire d'état aux colonies, qui agit en faveur de l'abolition définitive de l'esclavage en France. Le 10 mai prochain, à Six-Fours, une gerbe sera déposée à sa mémoire.

A.I, le 28 avril 2014 
 


Justification du tweet plus que navrant. . Il devrait laisser la gestion de son compte à des communicants maitrisant l'usage des "maux".
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #22 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 07 Mai 2014 21:09

Eh ben pour les décomplexés politique l'esclavage semble un bel os!
C'est quand le 10 mai!

Citation:
 

Esclavage: le député UMP Thierry Mariani se lâche, indignation chez ses collègues socialistes

Le HuffPost | Par Geoffroy Clavel
Publication: 07/05/2014 11h37 CEST | Mis à jour: 07/05/2014 16h55 CEST




ESCLAVAGE - Les exactions de la secte Boko Haram au Nigéria inspirent d'étonnantes réflexions à certains parlementaires français. Tandis que plus de 200 adolescentes ont été enlevées par le groupe islamiste armé pour être vendues ou mariées de force, une comparaison douteuse du député UMP Thierry Mariani postée sur Twitter a provoqué l'indignation de certains de ses collègues et de nombreux internautes.

"#Nigeria. L'enlèvement par secte #BokoHaram rappelle que l'Afrique n'a pas attendu l'Occident pour pratiquer l'esclavage #Déculpabilisation", écrit l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy dans un message diffusé ce mercredi 7 mai au matin.


La "déculpabilisation" dont parle le député Thierry Mariani, par ailleurs vice-président de l'UMP, est en phase avec les idées défendues par son courant, La Droite populaire, aile ultra de l'UMP. Les membres et élus de la Droite Pop sont en effet opposés aux lois mémorielles et se sont prononcés à plusieurs reprises contre la loi Taubira de 2001 qui associe l'esclavage et la traite négrière à un crime contre l'Humanité. Un texte posté sur le site des Jeunes de la Droite populaire dénonce le fait que la loi "occulte totalement et volontairement les traites interafricaines et arabo-musulmanes, du Maroc à l'Inde qui pourtant ont représenté près des deux tiers de la traite d'esclaves".

En 2005, certains députés proches de cette mouvance avaient également défendu l'enseignement du rôle "positif" de la colonisation.

LIRE AUSSI - La saleté à Marseille? C'est "l'africanisation" selon le patron de la Métropole


Des sanctions demandées à gauche

Le tweet de Thierry Mariani a été vivement critiqué par plusieurs parlementaires socialistes. "Thierry Mariani doit retirer ses propos et l'UMP doit le désavouer", a écrit dans un communiqué le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. "C'est une banalisation coupable de la traite négrière. Il se moque de la tragédie que vit le Nigeria et, trop inspiré par une doctrine Guaino", Thierry Mariani se livre aux "pires caricatures de l'Afrique", ajoute le député de Paris.

Les député Yann Galut et Christophe Castaner ont également réclamé des sanctions au président de l'UMP Jean-François Copé.

"La Gauche forte [mouvement socialiste] appelle Jean-François Copé à condamner avec la plus grande fermeté les propos odieux tenus par un député membre de l'UMP", écrit Yann Galut dans un communiqué, s'indignant que Thierry Mariani ait utilisé "le terrible enlèvement de jeunes filles au Nigeria par une secte pour relativiser l'importance de l'esclavage".

Selon le député socialiste, "ces propos sont scandaleux vis-à-vis des familles des victimes qui vivent dans l'angoisse cet enlèvement. Il est indécent d'instrumentaliser un tel événement pour des raisons politiciennes".

D'autres, comme le député Olivier Faure, traçaient un parallèle entre l'UMP et le Front national ou taclaient la "bêtise" de cette comparaison.

Dénonçant "ces professionnels de l'indignation", Thierry Mariani s'est justifié dans un communiqué en estimant qu'il n'avait fait que rappeler "certaines vérités historiques".

L'enlèvement de jeunes filles par le groupe djihadiste Boko Haram "est ignoble et bien évidemment condamnable comme toutes formes d'esclavage", explique -t-il. Sa réaction ne visait qu'à rappeler que "l'esclavage en Afrique est une pratique qui remonte bien avant l'arrivée des Occidentaux. Le rappel de ces faits dérange les défenseurs de la pensée unique qui font peser le monopole de la culpabilité sur l'Occident". 
 


Tant qu'à rappelé des vérité historiques , il pourrait se pencher sur les origines et application du Code Noir . Et histoire de bien dédramatiser la réalité comparer les stigmates des esclaves (et éventuellement de leurs descendants) de part et d'autre de l'océan. C'est sur qu'il y'a de quoi oublier le calvaire actuel de jeunes fille qui voulaient juste avoir de l'instruction.

Bien heureuse de me dire qu'avec cela le bon peuple va opter pour les préjugés faciles sur l'autre histoire de se mettre du baume (bien inutile au coeur) au lieu d'admettre la réalité : tant qu'a patauger dans la mierda autant s'entraider et non se tirer dans les pattes car le salut ne viendra surement pas de la classe politique . Elle bien trop occupée à assurer son bien être, sa priorité est nullement celle des résidents du territoire. Bien heureux celui qui peut croire le contraire.
300 filles enlevées à leurs familles par des gars armés par on ne se qui et voilà la réaction remplie d'empathie d'un élu!
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #23 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 27 Mai 2014 13:33

Les bons mots, même si tristement ancré dans la réalité, de Coluche sur la politique :




Coluche Les Hommes Politiques Coluche, Les Hommes Politiques)

Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8018
Localisation: PACA
 #24 Discussion générale:   Sujet du message: La politique   Posté le: 31 Oct 2018 12:55

Interlude musicale :

NËGGUS & KUNGOBRAM-"Votez pour moi" (Clip officiel de campagne - 2012)


Paroles de Nëggus, Musique de Kungobram, Mixé par Emmanuel Gallet.
Clip réalisé par Eva Labadie et produit par Artynov et Pom's prod.
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: La politique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives