Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


"Sciences" d'ailleurs
Aller à la page 1, 2  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: "Sciences" d'ailleurs S'abonner au Flux Rss Discussion générale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Discussion générale:   Sujet: "Sciences" d'ailleurs

Anacaona
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Fév 2004
Sujets: 77
Messages: 3173
Localisation: Iwanakaera (L'île aux serpents)
 #1 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 31 Mar 2004 01:46



Les systèmes de pensée qu'ont développés les hommes sont différents suivant les régions du monde. Découvrir d'autres approches du monde qui nous entoure offre l'avantage de "muscler" le cerveau en nous entraînant à d'autres gymnastiques intellectuelles que celles auxquelles nous sommes exercés.

C'est ainsi que j'ai bien apprécié d'apprendre ce qui suit :

L'astronomie arborigène australienne est différente de la science occidentale

Il y a entre l'astronomie aborigène et la science occidentale d'importantes différences qui peuvent nous faire réfléchir à des choses que nous acceptons d'emblée sans nous poser de questions.

L'astronomie aborigène nous enseigne à penser que nous ne sommes pas distincts de la nature mais que nous en faisons partie.

L'astronomie aborigène nous montre qu'il n'y a pas qu'une seule manière de concevoir la nature et de déterminer ce qui est important. Les peuples aborigènes croient que, avec les Ancêtres, ils ont une responsabilité envers toute la nature, qu'ils contribuent à la créer et à en prendre soin.

Dans la science occidentale, l'outil le plus important est constitué par les mathématiques, qui servent à mesurer et à définir les choses. Les peuples aborigènes ne sont pas intéressés à mesurer des choses comme le temps et la distance. Ils s'attachent beaucoup plus aux idées et aux valeurs qu'ils peuvent apprendre de la nature.

La science occidentale essaie de comprendre les choses en les décomposant en petites parties. Les peuples aborigènes font le contraire : ils essaient de comprendre les choses en voyant comment elles s'agencent en tant que parties d'un tout plus grand.

Le recours à ces deux modes de pensée nous donne un meilleur portrait de la nature et de notre univers fascinant.


Source : ici

Pensez-vous que l'on aurait du nous apprendre en classe tous les systèmes rationnels du monde au lieu d'un seul comme celui qui nous a été enseigné ? Ce dernier est-il suffisant d'après vous pour appréhender notre environnement et participer à l'évolution positive de l'humanité ?
Revenir en haut
      
chuipasexyméjmeswagn
Embarquement Embarquement




Inscrit le: 26 Jan 2004
Sujets: 50
Messages: 346

 #2 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 31 Mar 2004 02:13

La science arborigène australienne est celle de nombreuses civilisations dites primitives de par le rapport "particulier" de l'Homme à la nature.

On ne nous a pas inculqué ces valeurs, différentes des notres, car on les a jugées irrationnelles et en parfaite inadéquation avec le système industrialisé, matérialiste et basé sur le développement, la croissance, le progrès, au détriment du respect de l'environnement et de l'humanité ... La planète meurt et les guerres foisonnent ...

Mais ce matérialisme a aussi des avantages que les sciences naturalistes n'auraient pas permis : Internet par exemple
Revenir en haut
      
galak
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 22 Juil 2002
Sujets: 100
Messages: 3524
Localisation: Montpellier
 #3 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 31 Mar 2004 13:02

Anacaona a écrit:
 


L'astronomie aborigène nous enseigne à penser que nous ne sommes pas distincts de la nature mais que nous en faisons partie.  
 


J'émets un doute sur l'emploi du mot "astronomie". La définition du disctionnaire de l'Académie Française donne :

ASTRONOMIE n. f. XIIe siècle. Emprunté, par l'intermédiaire du latin, du grec astronomia, dérivé de astronomos (voir Astronome).
Science ayant pour objet l'observation et l'étude des corps célestes dans leur position, leur mouvement et leur constitution.
ASTRONOME n. XVIe siècle. Emprunté du grec astronomos, composé de astron, « astre », et nomos, « qui régit, ordonne ». Spécialiste de l'astronomie.

Je penscherais plutôt sur le terme "cosmographie" dans le sens que développe l'article que tu cites sur la connaissance (co-naissance !) arborigène de l'univers. Ainsi, dans le dictionnaire de l'AF :

COSMOGRAPHIE n. f. XVIe siècle, au sens de « géographie ». Emprunté du bas latin cosmographia, du grec kosmographia, « description du monde ».
Description astronomique de l'Univers. Science des mouvements des corps célestes et, en particulier, du Soleil et de son système planétaire.

On se dit... mais c'est la même chose !! encore les dictionnaires dans toute leur splendeur !!

La même chose ? pas tout à fait... : l'un utilise le mot "astre", qui est une composante d'un tout, le cosmos... alors que le deuxième utilise d'emblée le "tout", le cosmos.
Ainsi, la position de descrition du monde des Aborigènes serait de partir a priori d'un tout, dont les éléments font partie (notion de système), alors que celle de l'astronomie (babylonienne et occidentale) et de partir de certaines parties (les astres) pour proposer une théorie du "tout", avec les intermédiaires (systtème solaire, puis galaxies...etc.).

Ces questions - astro ou cosmo - relèvent effectivement d'une pensée différente, baignée dans la culture religieuse des civilisations. Ainsi, ces sciences sont historiquement liées à la religion ou au culte des ancêtres (la nature étant pour certaines civilisation la marque des ancêtres, réincarnés dans cette nature : l'animisme par exemple). Ces pensées religieuses influent la cosmogonie, qui est (source, dictionnaire de l'AF) :

COSMOGONIE n. f. XVIe siècle. Emprunté du grec kosmogonia, composé de kosmos, « monde », et gonia, « génération ».
Système d'explication de l'origine et de l'évolution de l'Univers constitué par un ensemble de récits mythiques ou de conjectures scientifiques.

Le "Big bang" des scientifiques est ainsi une conjecture (supposition) cosmogonique...

Dans la science occidentale, l'outil le plus important est constitué par les mathématiques, qui servent à mesurer et à définir les choses. Les peuples aborigènes ne sont pas intéressés à mesurer des choses comme le temps et la distance. Ils s'attachent beaucoup plus aux idées et aux valeurs qu'ils peuvent apprendre de la nature.

Philosophiquement, cela est problématique : comment savoir que l'on apprend ? savoir que l'on apprends pour être sûr de bien s'attacher à ce qui est important ? L'apprentissage est un processus qui s'écoule d'abord dans le temps. On sait que l'on a appris quand on fait la différence entre ce que l'on savait avant et ce que l'on sait ensuite. Il y a une ... soustraction qui est faite. De la logique mathématique en quelque sorte...
Mais je pencherais plus sur le fait que c'est le statut "individuel" de la pensée qui est relatif : chez les aborigènes, l'individu serait un élément du tout, ce qui fait qu'il ne peut pas logiquement faire une évaluation de son apprentissage "individuel" : sa connaissance participe à la connaissance du groupe, toujours mouvent, pour lequel il est difficile d'évaluer la progression d'un apprentissage...

C'est ainsi à mon avis le statut de l'être en tant qu'individu ou de partie d'un tout qui marque les différence. Mais effectivement, cela renvoie à la cosmogonie : en occident, ne sommes nous pas des individus, isolés, comme le sont les astres dans le ciel (ou les îles de l'océan... ) alors que dans d'autres civilisations, l'individu est une portion du tout, non autonome, comme sans doute dans la culture aborigène.

Cela renvoie à l'oeuf et la poule :
projettons nous une façon de voir le monde comme nous nous voyons nous même ? ou somme nous - individu ou groupe - un effet, une conséquence de l'organisation du monde... ??

Le fait, qu'il y ait plusieurs façons de voir le monde me ferait pencher pour la première façon...

Anacaona a écrit:
 

La science occidentale essaie de comprendre les choses en les décomposant en petites parties. Les peuples aborigènes font le contraire : ils essaient de comprendre les choses en voyant comment elles s'agencent en tant que parties d'un tout plus grand.  
 


C'est surtout le cartésianisme, depuis Descartes donc, qui a infléchie la pensée scientifique occidentale vers un rationnalisme analytique. Ce rationalisme a ainsi fortement marqué la pensée française. Mais à la même époque que Descartes, il y avait Pascal, qui pensait autrement... avec une façon plus "systémique" d'approcher le monde.

Anacaona a écrit:
 

Le recours à ces deux modes de pensée nous donne un meilleur portrait de la nature et de notre univers fascinant. 
 


Yes !

Anacaona a écrit:
 

Pensez-vous que l'on aurait du nous apprendre en classe tous les systèmes rationnels du monde au lieu d'un seul comme celui qui nous a été enseigné ? Ce dernier est-il suffisant d'après vous pour appréhender notre environnement et participer à l'évolution positive de l'humanité ?  
 


Je pense que nous devrions effectivement apprendre que les systèmes rationnels donnent une partie de la réalité. Et que chacun d'eux découvre des parties différentes de cette réalité inaccessible globalement. Le mode occidental, appuyé sur la prépondérance de l'individu, pose effectivement le problème de comment résoudre les enjeux qui nous concerne tous, avec une logique individualiste...???

Mais l'économie a besoin de cette égalité : individu = consommateur.
C'est bon pour la croissance. En effet, on vends plus de choses à un groupe d'individus isolés qu'à un groupe.

Pensons aux piscines individuelles du sud de la France : 1 ou 2 personnes se font construire une piscine pour leur usage personnel, et utilisent beaucoup d'eau, alors que le système des piscines publiques permettent d'économiser l'eau.

Et je ne parle pas de la civilisation de la maison individuelle, qui bouffe le territoire en bétonnant des petites routes pour accéder à chaque "home sweet home" (homme sweet homme ??? ), en demandant des canalisations, des lignes électriques suppplémentaires, etc...

Notre façon de penser légitime la primauté de l'individu...

Or, l'individu a d'abord une valeur : "après Môa, le Déluge..."

Galak, adore les piscines publiques...
Revenir en haut
      
Anacaona
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Fév 2004
Sujets: 77
Messages: 3173
Localisation: Iwanakaera (L'île aux serpents)
 #4 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 12:51

N'y aurait-il donc personne ici qui ait appris, en classe ou par son enrichissement culturel personnel, l'existence et la nature d'autres systèmes de pensée ou d'approche intellectuelle du monde environnant afin de nous les présenter ?
Revenir en haut
      
soan
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 06 Jan 2003
Sujets: 281
Messages: 6562
Localisation: paris
 #5 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 16:01

Anacaona a écrit:
 
N'y aurait-il donc personne ici qui ait appris, en classe ou par son enrichissement culturel personnel, l'existence et la nature d'autres systèmes de pensée ou d'approche intellectuelle du monde environnant afin de nous les présenter ?  
 


Si bien sur ! le calendrier Maya j'en ai parlé dans un sujet souviens toi
Revenir en haut
      
didico
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 31 Jan 2004
Sujets: 96
Messages: 3209
Localisation: pilier de l'Atlantique Sud
 #6 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 16:19

Anacaona a écrit:
 
N'y aurait-il donc personne ici qui ait appris, en classe ou par son enrichissement culturel personnel, l'existence et la nature d'autres systèmes de pensée ou d'approche intellectuelle du monde environnant afin de nous les présenter ?  
 

Attention: je suis en mode "blaireau" donc.....
Alors, tout ça pour dire qu'ils sont bien gentils les aborigènes mais pour l'astronomie, heuuu...
Comment dire, je crois que les méthodes scientifiques contemporaines sont à des années-lumières de cela et tant mieux.
P.S.: en tant qu'étudiant en physique ( et loin d'être un connaisseur en astronomie pour autant ), je trouve cela RIDICULE!!!!!!
Quand on sait les moyens et les personnes qui mettent en oeuvre leur cerveau pour la recherche et qu'à côté une espèce "d'anti-européano-je-ne-sais-quoi" veut penser autrement pour le plaisir de penser autrement!!
Bref, petit rappel: la science ( et la vraie: la science dure: exit la biologie!!! ), ce n'est pas n'importe quoi tout de même et de plus historiquement la "science dure" n'est pas et n'a jamais été occidentale dans son objet: à tous ceux qui recherchent de l'universel, il y a là quelque chose de solide!!!
Ahlala, sommes-nous d'éternels adolescents en quête de révolte dans tous les sens pour tout et n'importe quoi??

BIEN SUR, je suis en mode blaireau mais face à ça!!!!!!
TCHIP
Bientôt je vais créer ma propre science avec mes propres lois à 2 balles ( tiens, comme un certain Platon ou mieux encore: je serai l'alchimiste du 21e siècle )
A bas les charlatans!!!!!!
Revenir en haut
      
didico
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 31 Jan 2004
Sujets: 96
Messages: 3209
Localisation: pilier de l'Atlantique Sud
 #7 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 16:23

En revanche, en cours de philo, d'histoire ou de tout ce que l'on veut, il serait très intéressant et enrichissant de faire au moins référence à toutes ces diverses cultures de pensée.
Revenir en haut
      
**Eve's Butterfly**
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 79
Messages: 4620
Localisation: Paris-Gwada-Mia
 #8 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 19:17

Anacaona a écrit:
 
Pensez-vous que l'on aurait du nous apprendre en classe tous les systèmes rationnels du monde au lieu d'un seul comme celui qui nous a été enseigné ? Ce dernier est-il suffisant d'après vous pour appréhender notre environnement et participer à l'évolution positive de l'humanité ? 
 

Il y a forcément quelque chose de discriminant dans le contenu et la forme de l'apprentissage scolaire en général, et français, en particulier. Non seulement, nous n'avons pas le temps matériel (déjà que boucler un programme très local et spécialisé est difficile ), mais les enfants sont aussi formatés de telle sorte qu'ils se spécialisent très tôt dans leur apprentissage scolaire. Dès lors, dans une optique de taylorisation de la vie (je reste persuadée que la routine commence dès l'école où bien qu'on apprenne à penser par soi-même, nous nous laissons emprisonner dans une vie ou nous sommes les maillons de la chaîne et de la société de consommation), la seule règle est la rentabilité...même en matière d'éducation (cf. réforme LMD ): il faut donc apprendre des choses qui nous serons UTILES POUR LA PRODUCTION ou la CONSOMMATION.
D'un autre côté (je vais quand même nuancer mon propos), il me semble que le peu qu'on nous inculque à partir de la terminale (surtout en Philo) n'est pas suffisant, certes, mais peut quand même constituer un point de départ pour le questionnement (pour ceux qui sont restés jusqu'alors englués dans la routine scolaire) et permet une évasion intellectuelle et spirituelle vers d'autres horizons.
J'ajouterai aussi que bien que l'Education nationale ait pour rôle de former des citoyens, elle n'a pas la totale charge de leur développement personnel et spirituel. Ensuite, c'est l'affaire de tout un chacun, selon sa complexion, ses besoins, ses désirs, ses attentes, ses doutes, ses peurs, etc. Je pense sincèrement que l'Homme a pour devoir, sans qu'il soit assisté dans cette tâche, de PENSER UN MINIMUM à sa condition, au monde, au pourquoi, au comment et à la fin (pourquoi pas?) de tout ce qui l'entoure à commencer par sa propre présence.

Anacaona a écrit:
 
L'astronomie aborigène nous enseigne à penser que nous ne sommes pas distincts de la nature mais que nous en faisons partie. 
 

Je ne cracherai pas sur le terme d'astronomie...
Cependant, au vu de l'avancé scientifique de la société dans laquelle je vis, cela me gêne d'appeler cela de l'astronomie. Peut-être de la cosmographie, comme le suggérait Galak? Quoi qu'il en soit, il apparaît clairement, après avoir lu les posts (dont:
Didico a écrit:
 
Bref, petit rappel: la science, ce n'est pas n'importe quoi tout de même 
 
) que la réticene vis-à-vis de cette "science" que l'on pourrait dire primitive (non pas au sens d'arriérée mais plutôt du point de vue selon lequel elle pourrait, apèrs examen, nous permettre d'établir une structure de la pensée originelle et/ou originaire...c'est un autre débat) vient du fait de notre prétendue évolution et avancée dans ce domaine.

...la suite later pour que ça ne soit pas trop long
Revenir en haut
      
**Eve's Butterfly**
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 79
Messages: 4620
Localisation: Paris-Gwada-Mia
 #9 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 20:16

Je tiens à faire qques remarques (qui sont démonstratifs, selon moi, d'une sorte de structure commune des diverses pensées dites primitives ou antiques) sur le fait que "l'astronomie aborigène" pense l'homme comme comme partie de la nature. J'ai pense à une école philosophique héllénistique et à Spinoza quand j'ai lu ce bref topo sur l'astronomie aborigène.
Les stoïciens, dans l'antiquité grecque tardive, eux aussi (pour faire bref) que l'homme faisait partie intégante de la physis, la nature ou encore du cosmos, le monde organisé.
Quant à Spinoza, sa célèbre formule tirée de L'Ethique est claire: "L'homme n'est pas un empire dans un empire";i l fait donc partie intégrante de la Nature.
Tout cela pour dire, qu'il ne s'agit pas forcément d'un quelconque anti européocentrisme je ne sais quoi puisqu'en Europe même il a existé (et il existe encore, mais modernisées) des conceptions similaires qui trouvent des justifications du côté des sciences dites dures (qui, soit dit en passant, ne sont pas les seules à pouvoir apporter des réponses intelligentes et pratiques).

Tout ça pour dire que:
1/La découverte d'autres horizons et la "musculation du cerveau" ne dépendent que de nous mêmes...chose qui n'est pas toujours évidente une fois que le système nous happe et nous englue dans une logique de productivité, de gain, de profit..;==>>sommes nous condamnés à subir le poids de l'ignorance et de la routine induites indirectement par nos savoirs spécialisés

2/Découvrir des "sciences d'ailleurs" ne peut être qu'utile et pourrait suprendre bcp et infliger une belle correction à des prétentions telles que les sciences dites dures détiennent le savoir absolu et seul valable. (Faudrait-il déjà que cela soit admis...)...

3/...et attirer notre attention sur les points communs dans plusieurs cultures

4/ Niveau perso : Grâce à ma curiosité (rappelez-vous, makosociologie dans le sang de la Gwadagirl ), j'ai très tôt appris à être à l'écoute de certaines "sciences" ou plutôt, certains DISCOURS (je pense que le terme mettra tout le monde ok) pas toujours reconnus; et mon apprentissage philosophique me laisse tout le loisir de découvrir d'autres horizons tels que le bouddhisme indien, le védisme, la jainisme, l'hindouisme et autres discours et pratiques qui ont eu ou ont encore cours dans le monde. En conclusion, cela est très profitable, et comme le dit si bien Anacaona, cela muscle le cerveau et nous fait mieux découvrir notre humanité
Revenir en haut
      
Anacaona
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Fév 2004
Sujets: 77
Messages: 3173
Localisation: Iwanakaera (L'île aux serpents)
 #10 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 02 Avr 2004 23:57

soan a écrit:
 
Anacaona a écrit:
 
... l'existence et la nature d'autres systèmes de pensée ou d'approche intellectuelle du monde environnant afin de nous les présenter ?  
 
Si bien sur ! le calendrier Maya j'en ai parlé dans un sujet souviens toi  
 

Merci de me le rappeler, Soan... Tu as compris l'essence du sujet que j'ai proposé.

**Eve's Butterfly** a écrit:
 
...Tout cela pour dire, qu'il ne s'agit pas forcément d'un quelconque anti européocentrisme je ne sais quoi puisqu'en Europe même il a existé (et il existe encore, mais modernisées) des conceptions similaires qui trouvent des justifications du côté des sciences dites dures (qui, soit dit en passant, ne sont pas les seules à pouvoir apporter des réponses intelligentes et pratiques)... En conclusion, cela est très profitable, et comme le dit si bien Anacaona, cela muscle le cerveau et nous fait mieux découvrir notre humanité  
 

Je m'aperçois que j'ai peut-être donné un sujet de philo (?) qui bien entendu n'est pas forcément le domaine où excellent ceux qui excellent (?) dans d'autres disciplines... Les modos m'ont déjà signalé que mes propositions de sujets sont trop balaises pour être clairement compris... je tacherai de me "modérer" à l'avenir !

Sinon, je m'aperçois également que de citer la source et de colorier l'ensemble du "copier-coller" ne suffit pas pour faire comprendre qu'un texte n'est pas demoi, et qu'il n'a pour objectif que d'illustrer par un exemple la problématique soulevée ou de susciter la motivation pour le sujet en général...

Bref ! Ceci pour dire que bien qu'il soit nécessaire de se mettre d'accord sur la définition précise des termes, il me semble dommage de ne voir que cela et d'en oublier l'essentiel : le sujet. Mais ce n'est pas grave... De même, il est certain que si on mesure l'évolution "spirituelle", "humaniste", sociale (sur le plan des relations humaines pas du confort matériel qui lui est directement lié au progrès technologique) à l'aide d'outils de mesure "physiques", les "valeurs" obtenues risquent d'être légitimement sujettes à des remises en cause...

J'avais trouvé cette illustration intéressante seulement par l'élément nouveau, Sa différence, qu'elle apportait me semble-t-il comme une contribution à la réflexion, au plaisir (oui ! ) de la méditation, à la recherche surtout de la Vérité, Universelle (qui là n'est ni scientifique, ni philosophique, mais spirituelle ). Alors, il est bien entendu que ceux qui la "possèdent" déjà, n'ont plus besoin de "chercher"... Mais il serait "bien", càd respectueux de ne pas dégoûter les autres de cette quête spirituelle (qui n'a rien à voir ceci dit en passant avec l'"intellectualité"...bref!), n'est-ce pas ?

Je pense que l'on peux aborder et découvrir la culture, la conception du monde des autres peuples par le biais de n'importe quelle discipline, et pas seulement de l'histoire (si encore les obscurantistes ne nous empêchent pas d'en parler par crainte du réveil d'éventuelles rancoeurs...) ou la géographie. Encore faudrait-il avoir l'humilité de reconnaître aux autres civilisations d'avoir aussi, de part l'humanité qui compose leurs citoyens, développé tous les domaines qui concernent l'homme et son environnement ; et ceci en admettant bien entendu que quelque soit leur stade d'évolution dans n'importe lequel de ces domaines, ils restent tous dignes de considération et susceptibles d'apporter leur pierre à l'édification d'une humanité plus équilibrée, juste et sereine...

Même si cela n'a rien de surprenant, il est est tout de même dommage que très très peu de gens aient, comme dit Eve, cette "curiosité"...
Revenir en haut
      
didico
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 31 Jan 2004
Sujets: 96
Messages: 3209
Localisation: pilier de l'Atlantique Sud
 #11 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 03 Avr 2004 01:13

Anacaona a écrit:
 
soan a écrit:
 
Anacaona a écrit:
 
... l'existence et la nature d'autres systèmes de pensée ou d'approche intellectuelle du monde environnant afin de nous les présenter ?  
 
Si bien sur ! le calendrier Maya j'en ai parlé dans un sujet souviens toi  
 

Merci de me le rappeler, Soan... Tu as compris l'essence du sujet que j'ai proposé.

**Eve's Butterfly** a écrit:
 
...Tout cela pour dire, qu'il ne s'agit pas forcément d'un quelconque anti européocentrisme je ne sais quoi puisqu'en Europe même il a existé (et il existe encore, mais modernisées) des conceptions similaires qui trouvent des justifications du côté des sciences dites dures (qui, soit dit en passant, ne sont pas les seules à pouvoir apporter des réponses intelligentes et pratiques)... En conclusion, cela est très profitable, et comme le dit si bien Anacaona, cela muscle le cerveau et nous fait mieux découvrir notre humanité  
 

Je m'aperçois que j'ai peut-être donné un sujet de philo (?) qui bien entendu n'est pas forcément le domaine où excellent ceux qui excellent (?) dans d'autres disciplines... Les modos m'ont déjà signalé que mes propositions de sujets sont trop balaises pour être clairement compris... je tacherai de me "modérer" à l'avenir !

Sinon, je m'aperçois également que de citer la source et de colorier l'ensemble du "copier-coller" ne suffit pas pour faire comprendre qu'un texte n'est pas demoi, et qu'il n'a pour objectif que d'illustrer par un exemple la problématique soulevée ou de susciter la motivation pour le sujet en général...

Bref ! Ceci pour dire que bien qu'il soit nécessaire de se mettre d'accord sur la définition précise des termes, il me semble dommage de ne voir que cela et d'en oublier l'essentiel : le sujet. Mais ce n'est pas grave... De même, il est certain que si on mesure l'évolution "spirituelle", "humaniste", sociale (sur le plan des relations humaines pas du confort matériel qui lui est directement lié au progrès technologique) à l'aide d'outils de mesure "physiques", les "valeurs" obtenues risquent d'être légitimement sujettes à des remises en cause...

J'avais trouvé cette illustration intéressante seulement par l'élément nouveau, Sa différence, qu'elle apportait me semble-t-il comme une contribution à la réflexion, au plaisir (oui ! ) de la méditation, à la recherche surtout de la Vérité, Universelle (qui là n'est ni scientifique, ni philosophique, mais spirituelle ). Alors, il est bien entendu que ceux qui la "possèdent" déjà, n'ont plus besoin de "chercher"... Mais il serait "bien", càd respectueux de ne pas dégoûter les autres de cette quête spirituelle (qui n'a rien à voir ceci dit en passant avec l'"intellectualité"...bref!), n'est-ce pas ?

Je pense que l'on peux aborder et découvrir la culture, la conception du monde des autres peuples par le biais de n'importe quelle discipline, et pas seulement de l'histoire (si encore les obscurantistes ne nous empêchent pas d'en parler par crainte du réveil d'éventuelles rancoeurs...) ou la géographie. Encore faudrait-il avoir l'humilité de reconnaître aux autres civilisations d'avoir aussi, de part l'humanité qui compose leurs citoyens, développé tous les domaines qui concernent l'homme et son environnement ; et ceci en admettant bien entendu que quelque soit leur stade d'évolution dans n'importe lequel de ces domaines, ils restent tous dignes de considération et susceptibles d'apporter leur pierre à l'édification d'une humanité plus équilibrée, juste et sereine...

Même si cela n'a rien de surprenant, il est est tout de même dommage que très très peu de gens aient, comme dit Eve, cette "curiosité"...  
 


Message reçu 5 sur 5.

Et vive le "mode blaireau" qui permet de dire un peu tout et n'importe quoi sans trop réfléchir et être critiqué!!

Cela dit, ma réaction a été à chaud car ça m'a rappelé mon ignorance quand j'étais au lycée et que je croyais qu'un peu tout était contestable ( petit passage nihiliste des 16/17 ans ), jusqu'à ce que plus j'avance dans les études, et plus je me rende compte qu'il y avait un boulot COLOSSAL ( sérieux: sa malaaaaaaaaaaaaad menm ) qui était fait dans ces domaines des sciences dures ( j'avoue que la mécanique quantique force le respect ).
Donc voilà!
Revenir en haut
      
lechii
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 23 Aoû 2003
Sujets: 19
Messages: 1929
Localisation: Gwada enfin et j'y reste...
 #12 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 03 Avr 2004 02:50

"Sciences" d'ailleurs


Scully pour Mulder-Scully pour Mulder, répondez!!!

























bon ben sur ce...
Revenir en haut
      
Anacaona
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Fév 2004
Sujets: 77
Messages: 3173
Localisation: Iwanakaera (L'île aux serpents)
 #13 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 03 Avr 2004 03:08

lechii a écrit:
 
"Sciences" d'ailleurs

Scully pour Mulder-Scully pour Mulder, répondez!!!
 
 

C'est bien ce que je disais... ou sé an ti désodiè !

...au moins toi ce n'est pas ..."mal intentionné" !

...du moins, je crois !
Revenir en haut
      
lechii
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 23 Aoû 2003
Sujets: 19
Messages: 1929
Localisation: Gwada enfin et j'y reste...
 #14 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 03 Avr 2004 03:40

Anacaona a écrit:
 
...du moins, je crois !  
 


tu crois bien alors
Revenir en haut
      
Albert972
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 13 Fév 2004
Sujets: 9
Messages: 2704
Localisation: Madinina
 #15 Discussion générale:   Sujet du message: "Sciences" d'ailleurs   Posté le: 03 Avr 2004 04:32

Anacaona ce sujet est très interessant.

Pour Didico si la science contemporaine est si puissante d'après toi, pourkoi les mayas comme le soulignait Soan ont été établi un calendrier exacte alors que le notre ne l'est pas vu que tous les 4 ans nous avons une année bissextile pour rattraper cette inexactitude.
Nous sommes en 2004 et malgré tous les moyens technologiques que nous disposons nous sommes incapables de reproduire ce que des peuples dits primitifs ont réalisés.
Heureusement que les scientifiques contemporains ne sont pas tous comme toi car de plus en plus ils se tournent vers ses peuples "primitifs" sur tous les continents pour découvrir leurs connaissances notamment médicales.
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: "Sciences" d'ailleurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives