Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Sculptures


Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: Sculptures S'abonner au Flux Rss Littérature - Art - Culture Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Littérature - Art - Culture:   Sujet: Sculptures

Snaïka'
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Sep 2003
Sujets: 104
Messages: 11659
Localisation: A kaz! :-)
 #1 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Sculptures   Posté le: 18 Nov 2004 04:45

Citation:
 
Comment savais-tu qu'il y avait une dame dans cette pierre ?

demanda le petit garçon au sculpteur....

Seule mon âme le savait... répondit-il !  
 


Je ne sais pas s'il en est de même dans les autres DOM-TOm mais en Guadeloupe on trouve de magnifiques sculptures dans les rond-point par exemple Et si nous les recensions dans ce sujet? Bien sûr vous pouvez apporter vos impressions sur les oeuvres.




Sculpture de Jocelyn PEZERON située à Pompirey, Saint-François (Guadeloupe)



Batteur de matalon (tambour) et instruments traditionnels tray (plateau), tapou (tambour). Monument Réalisé à la demande de la communauté d'origine indienne pour commémorer l'arrivée de ses premiers ressortissants.




Du même artiste Jocelyn PEZERON

Sculpture située à Bois de Vipart (Guadeloupe)




"Aux esclaves morts pour la liberté"
Béton peint, 17 mai 1998
Rappel de l'époque de l'esclavage. Le triangle, rappel le "commerce triangulaire", les anneaux de la chaine renvoient aux années de servitude, et le boulet illustre le poids de cette période.
Inauguré le en présence de Catherine TRAUTMAN, Ministre de la Culture



Sculpture située sur la route du Débarcadère, Petit-Canal (Guadeloupe)



"La Flamme éternelle à l'esclave inconnu"
Béton peint, 28 mai 1994
Erigée à l'occasion du bicentenaire de la première abolition de l'esclavage




Jocelyn PEZERON, artiste professeur d'arts plastiques, Jocelyn Pézeron s'est découvert sur le tard une passion pour la sculpture. Ses oeuvres se veulent autant de "repères historiques".

Pour Jocelyn Pézeron, le dessin est une véritable vocation. Il avait à peine six ans qu'il claironnait haut et fort son intention de devenir professeur de dessin. Il gribouillait déjà ses premières oeuvres et s'imaginait devant des élèves attentifs. Aujourd'hui, son voeu est exaucé. Il faut dire que Jocelyn Pézeron s'en est donné les moyens : deux années aux Beaux-Arts de Bordeaux après son bac, avant d'intégrer une faculté d'arts plastiques à Paris. Après l'obtention de son diplôme, il revient sur son île natale pour dispenser son savoir.

Successivement, il enseignera à Morne-à-l'Eau, Trois-Rivières, Pointe-Noire et enfin à Basse-Terre, au lycée Gerville Réache. Les circonstances jouent en sa faveur puisqu'en 1988, se crée au sein de l'établissement une section arts plastiques; le poste lui est légitimement attribué. "C'est d'autant plus intéressant, souligne-t-il, que les cours ne se limitent plus au dessin comme autrefois. Nous enseignons l'histoire de l'art, la peinture, la sculpture et nous abordons d'une manière générale tout ce qui touche à l'art. A Pointe-Noire, nous avons réalisé une peinture de plus de quarante mètres. Et chaque année, mes élèves exposent leurs réalisations." Professeur dans l'âme, Jocelyn Pézeron s'est pourtant découvert sur le tard, il y a une dizaine d'années, une autre passion : la sculpture.

"J'ai deux facettes, dit-il, celle de l'enseignant, habit que j'endosse le plus souvent, et celle du plasticien. Je ne veux pas m'identifier à un artiste. Ce mot est par trop galvaudé et il ne veut plus dire grand chose. Je manipule les formes et leur donne une signification. Le plus souvent, elles deviennent un repère historique. " En effet, Jocelyn Pézeron reste avant tout un pédagogue. Pas un seul de ses monuments n'échappe à la règle : ils ont tous un lien direct avec l'histoire. Il y a six ans, le Comité 94 cherchait un site pour commémorer la première abolition de l'esclavage. Le maire de Petit-Canal proposa l'Escalier aux esclaves, et Jocelyn Pézeron fut sollicité pour réaliser une oeuvre. "J'ai immédiatement pensé à un tambour africain, un djembé, raconte-t-il. Pour moi c'est un objet fort en évocation. Je l'ai sculpté dans du béton puis peint, juste au pied de l'escalier."

En mai 1998, cette fois pour les cent cinquante ans de l'abolition, il réalise un autre monument dans la commune de Saint-François. "Cette oeuvre est probablement la plus synthétique de toutes. Elle rappelle notre passé d'esclaves et propose une solution pour l'avenir Le triangle, c'est en mémoire du commerce triangulaire, les anneaux de la chaîne renvoient à nos années de servitude, et le boulet illustre le poids de cette période que nous traînons encore aujourd'hui. Le livre qui sort du tambour, c'est notre avenir qui se joue sur deux table aux, l'occidental et l'africain. "

La pédagogie devient un art lorsqu'elle s'exprime sous les mains talentueuses de Jocelyn Pézeron. En janvier 1999, la communauté indienne lui demande d'édifier un monument en souvenir de l'arrivée de ses premiers ressortissants en Guadeloupe. Une fois encore, notre professeur d'histoire de l'art se sert de symboles forts en sculptant un batteur de matalon équipé d'instruments traditionnels comme le tray (plateau) et le tapou (tambour). Depuis, les Indiens ont pris l'habitude de se réunir ici au moment de leur fête annuelle.

...Sa dernière réalisation : le buste de Cheikh Anta Diop, inauguré il y a moins de deux mois sur le campus de Fouillole, près du restaurant universitaire. "C'est une réalisation importante car elle s'intègre parfaitement dans mon schéma de pensée : pour les jeunes, ces oeuvres doivent servir de points de repère, dans le fil de notre histoire. " "J'aimerais pourtant un jour, poursuit-il, m'exprimer avec plus de liberté, sortir du carcan de l'oeuvre pédagogique. Mais c'est difficile. Ma femme, qui peint également, a un atout formidable : elle n'a pas de formation, ses tableaux sont le reflet de sa sensibilité et rien d'autre. "

Très occupé au moment du carnaval, Jocelyn Pézeron est connu pour son imagination. Cette année, il a entre autres réalisé le décor du groupe Majestic Band, participé à celui de Kasika et a conçu le Vaval qui a ouvert le défilé. "Chaque année, je fais passer le même message : ne dépensez pas trop d'argent dans vos costumes, faites plutôt travailler votre imaginaire."

Marie-France Grugeaux-Etna pour Sept magazine.


Source


A vous
Revenir en haut
      
kikakokine
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 18 Juin 2003
Sujets: 75
Messages: 2761
Localisation: karukéra
 #2 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Sculptures   Posté le: 19 Nov 2004 04:58


sculpture réalisée par Michel ROVELAS(photo aimablement prêtée par arablack)
de nuit c'est magique....
et voilà un sujet que j'avais fais sur lui ya quelques temps:
http://www.volcreole.com/forum/sujet-precedent-12439.html
Revenir en haut
      
Snaïka'
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Sep 2003
Sujets: 104
Messages: 11659
Localisation: A kaz! :-)
 #3 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Sculptures   Posté le: 12 Fév 2005 23:19

Le Neg' Marron sculpture de l'artiste martiniquais Hector Charpentier



Visible sur le rond-point de l'entrée du bourg du Diamant, il rappelle les esclaves qui ont brisé le joug et pris la clef des champs.


Source
Revenir en haut
      
Snaïka'
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Sep 2003
Sujets: 104
Messages: 11659
Localisation: A kaz! :-)
 #4 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Sculptures   Posté le: 22 Mai 2005 00:49

Est ce que que quelqu'un pourrait me dire qui a réalisé la sculpture du rond point de Bosrédon Morne à l'Eau (Sika pétèt )
Une photo serait la bienvenue
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8050
Localisation: PACA
 #5 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Sculptures   Posté le: 13 Jan 2013 17:24

Vu que le titre est générale je poste ici.
Charles Henri Joseph Cordier : Napoléon III : Capresse des colonies - Sculpture 1840-1875 - Musée d'Orsay



Je me demande combien cela couterait de faire réaliser un buste à son effigie dans ce style. Une petite fortune peut être. En tout cas je trouve le travail sublime.





Autres œuvres


Negre du Sudan

Vénus africaine (bronze de 1851)



Bust of Said Abdullah of the Darfour People, Charles-Henri-Joseph Cordier by opacity
Revenir en haut
      
Patrice
Première Classe Première Classe



Genre: Homme
Inscrit le: 06 Juin 2007
Sujets: 18
Messages: 20564
Localisation: Seine et Marne
 #6 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Sculptures   Posté le: 13 Jan 2013 18:25

Très jolies scultures !
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: Sculptures Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives