Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Poézi kréyol
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 12, 13, 14  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: Poézi kréyol S'abonner au Flux Rss Littérature - Art - Culture Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Littérature - Art - Culture:   Sujet: Poézi kréyol

RockSoGad
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Aoû 2004
Sujets: 70
Messages: 7226
Localisation: 0_o
 #181 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 25 Avr 2007 15:03

Posté par Zephyrin :


Un ami poète de la Guadeloupe :

Citation:
 
Tu te rappelles?



Un peti bol surettes et un paqué quénettes
Un bon tiben lanmè!
koubouyon sirijen avec tranche fruiyapen
On était bien ma chèr...

Ma main était dans ta main et on marchait fiers
Avec le vent il faisait frais
Tu me disais des choz gentil dans mon oreil
On savait pas où ça on va.

Un peti bol surettes et un paqué quénettes
Un bon tiben lanmè!
koubouyon sirijen avec tranche fruiyapen
On était bien ma chèr...

Moi je mordais ta tite oreille à gran coup d'dents
Toi tu griffais mon pantalon.
On savait pas où on allait
Mais je sentais bien tu m'aimais.

Un peti bol surettes et un paqué quénettes
Un bon tiben lanmè!
koubouyon sirijen avec tranche fruiyapen
On était bien ma chèr...

Tu m'a prété ton mouchoir blanc combien de fois
Parsque j'avais du rhume
Et tu m'as dit combien de fois : mets tes sandales
Le siren n'est pas bon pour toi.

Un peti bol surettes et un paqué quénettes
Un bon tiben lanmè!
koubouyon sirijen avec tranche fruiyapen
On était bien ma chèr...

On fesait promenad le soir apré manger
Pour prannr de la fraîcheur
On savait pas où on allait, où ça on va
Mais je sentais bien tu m'aimais.

Un peti bol surettes et un paqué quénettes
Un bon tiben lanmè!
koubouyon sirijen avec tranche fruiyapen
On était bien ma chèr...

On savait pas où on allait
Mais je savais bien tu m'aimais.

© Parolier du Dru Mot,
Juillet 2006.


http://www.pyepimanla.com/pye4/litterature/Tu-te-rappelles_200706_060.html
 
 




Gwan van lévé



Là où gwan van lévé, mer démontée, baillons-nous l’émotion du présent d'aujourd'hui de demain jusqu’à hier pour effacer la rumeur de nos doutes et enliser les peurs de nos routes.

Là où les arbres se couchent, sous un soleil alangui, d'un posé admirable et d'une démarche gracieuse, une femme avance, elle est comme une impression, celle d'un matin qui réveille les mêmes intentions, les mêmes sensations et les mêmes émotions.

Là où gwan van lévé, mon âme a deviné son assentiment, nos pensées se dévoilent, on se précède et on se vole nos mots, elle approvisionne mes rêves d'une cargaison de véhémence, c'est une évidence, sans aucune réticence, je confesse que c'est la vie qui veut, c'est la passion qui veut, c'est l'amour qui veut, c'est Dieu qui est, c'est l'homme qui est, c'est la femme qui est mais c'est le destin qui veut.

Là où lanmè-a démontée, dans des embruns iodés, nous attendrons la bonace, que le vent vire à l'accalmée, et je partirai en archipel naviguer sur les pans de ton île, nous mettrons en berne les frustrations, nous nagerons dans les méandres de nos envies et la houle me ramènera inlassablement en toi.

Là où les arbres se sont couchés sous un grand vent levé, tjé dan tjé, nous ferons couche du lit de verdure, tu t'étrendras pour que mon souffle t’évente d'une onde de tendresse, dans nos humeurs folasses, nos ébats n'alerteront que la brise qui posera sa fraîcheur sur nos chairs, ragaillardira nos désirs et attisera l'envie de ne former qu'un même ressenti, qu'un même être.

Là où les arbres se sont couchés, zyé dan zyé, je te dis : - serre moi plus fort et chassons les mauvais vents. Tiens moi plus fort, embrasons-nous et embrassons-nous, encore et encore. Ferme les yeux pour que flamboie l’émotion, ouvre tes lèvres rosines de sorte que fleurissent les notes estivales, faisons de nos corps un convoi avant que le soleil ne chute dans la mer. Laisse moi cueillir de ta peau les senteurs florales et à carême posé, nous nous en irons sous un chaviré d’étoiles, promener nos corps l'un dans l'autre, l'un sur l'autre dans une mer démontée par un grand vent lévé.


Evariste Zephyrin

28/04/2006

http://www.pyepimanla.com/pye3/recit/Gwan--van-leve_280406_016.html

[/quote][/quote]
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #182 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 27 Avr 2007 03:51

Tourisme gwadédé

A corps et à crever ma petite Guadeloupe
Ni loupée ni gardée on t'a nommée Gwada
Sans avis ni refus te voilà cantaloupe
Chapée-blanco ternie et reine d'Akwaba!


On avait pris le temps de flâner par tes bois
De t'aimer pour salir sans trop savoir pourquoi
On hait tout en choyant, on jalouse et on crève
On dépouille nature et on purge sa sève...


Petite Guadeloupe aux ailes aplaties
Sous avions de fumée et d'incinérateurs
Tu devrais te lever et pousser ton hoquet
A force on t'a gâtée, a force on t'a c.oquée


Ce n'est rien de lui dire au touriste, viens chéri
Si ton sable alangui est plein de pipi chien
Si ta bouche est glossie pour dire que venin
Et ton paradis vert remplacé par du riz.



Parolier du Dru Mot

ce jour (26/11/05), 07h20
http://www.pyepimanla.com/decembre/tourisme_gwadede.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #183 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 27 Avr 2007 11:15

Ba mwen

Donnez-moi une poupée noire pour mwen kajolé,w.
Je veux qu'elle ait une bouche kalée et des tétés pointus comme les pitons du carbet afin que je puisse les sucer comme un morceau de canne à sucre.

Il ne faut pas qu'elle soit trop maigre, trop petite ou trop grosse. Elle doit être sec comme une liane de tamarin ou juteuse comme pomme d'eau. Je veux qu'elle ait une paire de fesses matées, plus qu'arrondies et une koukoune gluante, pour que j'enfonce ma tête dans son être. Je veux qu'elle soit d'un noir satiné avec des yeux couleur jais et des manières de matadô.

Quand je trouverai ma poupée noire, une femme aux yeux ouverts qui ne marche pas dans l'obscurité, alors nous écouterons nos silences, ensemble nous regarderons le balbutiement des lucioles promener le nocturne au petit matin, pendant que j'inséminerai ma parole souffrante dans son lit défait.

Evariste Zéphyrin
http://www.pyepimanla.com/decembre/ba_mwen.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #184 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 27 Avr 2007 20:31

Le dolabiwi



Latinette Lakonplent biwzen ay pasé détwa jou Bawbad pou mété anglé a-y doubout titak. I kay labank pou chanjé éro an dola-biwi. I ka vwè maké an fransantiy-la on éro sé 3 virgil 50 dola-biwi. Pannan'y ka fè laké la bank, i ka vwè on gwo kontè ka maké 3.53. On ti moman apré, i ka vwè to-la sé 3.56. Rivé tou a'y, i ka bay lajan-la an giché-la é madanm-la ka di'y konsa to a chanj-la sé 3 dolabiwi 39 pou on éwo. Lakonplent ka pwenté on dwet si kontè-la é i ka réponn madanm-la mé kouman fè kontè-la soti ka di 4.06? Mais c'est la pendule, Madame, madanm-la ka réponn-li, san krazé ko a-y.

Mi sé konsa nou ka vwè sa nou anvi vwè, é nou pa'a kontan lè yo di nou sé révé nou ka révé. Bien souvan réalité a lavi-la bien diféran di pli bel rev annou.


Parolier du Dru Mot
créole guadeloupéen




Dola biwi



Pou amelyore anglè l, Latinette Lacomplainte swete ale il Lababad (Babedòs) pou al pase kèk jou. Manmzèl li nan Jounalpéyi ke to de chanj (pou chanje lajan) dola nan il anglofòn yo se yon ero pou $3.50 «biwi».

L ale labank, epi pandan li nan liy, li remake yon kontè ki di 3.53. Kèk moman apre, kontè a make 3.56. Lè tou pa manmzèl rive, Latinette lonje ero l yo bay moun nan gichè a ki t ap travay sou to de chanj lan, 3.39 $ babedyen pou 1 ero.

Lacomplainte etone epi l fè remake ke kontè a endike 4.06. San fè istwa, madanm a di l komsa: Men madanm, se pandil nou an!
Se konsa nou wè sa nou vle wè… E nou pa kontan lè yo di: sa n ap reve! Anpi fwa reyalite lavi trè diferan de bèl rèv nou yo...

Créole d'Haïti par Emmanuel Védrine



Le dollar B.W.I.



Désirant améliorer son anglais, Latinette Lacomplainte souhaite se rendre quelques jours dans l'île de la Barbade pour un séjour linguistique. Elle lit dans le France-Antilles que le taux de change du dollar des îles anglophones est de 1 euro pour 3.50 dollars "biwi".

Elle se rend à la banque, et pendant qu'elle fait la queue, remarque un compteur qui indique 3.53. Quelques instants après le compteur marque 3.56. Lorsque son tour arrive, Latinette remet ses euros à la guichetière qui opère le change de 3.39 $ barbadien pour 1 euro.
Lacomplainte s’étonne et lui fait remarquer que le compteur indique 4.06. Sans se démonter la préposée au change lui répond :
- Mais madame c'est la pendule!

C'est ainsi que nous voyons ce que nous voulons voir... Et nous sommes mécontents lorsque l'on nous dit que rêvons !

Bien souvent la réalité de la vie est très différente de nos plus beaux rêves...

Evariste Zéphyrin


Le nota du pédagogue: Le dollar BWI (British West Indies) n'existe plus depuis que les îles anglaises de la Caraïbe sont devenues indépendantes (sauf Montserrat et les Vierges US et GB). On dit maintenant Dollar E.C. (issi), Eastern Caribbean. La Barbade a aussi son propre dollar. Mais diantre,demandez à l'Edu-cassons Nationale de mieux informer vos rejetons et reformer leurs parents


source
http://www.pyepimanla.com/pye2/recits/dollar_barbadien_030306_029.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #185 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 30 Avr 2007 18:31

Bannis de leurs égards

Nôtres dames, dès jeunes, n'aiment que la pavane
Pour leur miroir à elles, et plus que pour l'autrui,
Autruches d'arrogance, niaiserie narcissique.

Recevant leur butin recueilli en coupelle
Et nous regazouillant leurs plaintes d'apparat
Elles voudraient tout prendre, sans presque rien gratter...

Ou bien férues d'un intellect acerbe et fier
Qui fait de leur fronton un bouclier d'affront
Elles vous font compresses, atermoiements vengeurs!

Et c'est ainsi qu'à leur orgueil, nous, confrontés
Bannis de leurs égards nous aspirons aux mets
Que d'autres que les nôtres, nous offrent volontiers.


Parolier Dumot

http://www.pyepimanla.com/mise_a_jour_5/bannis_de_leurs_egards.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #186 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 30 Avr 2007 18:32

Parole

Comme le silence
D'un cris dans l'obscur
D'un trait insolite
Je créerai ma parole

J'asservirai le temps
J'abolirai les frontières du passé
Comme le silence d'un rire asservi
je revisiterai les recoins de l'histoire

Ma parole prolongera ma spiritualité
Mes mots accompliront les gestes égarés,
porteront témoignage des actes détournés
du langage oublié du verbe sacré.

Evariste Zéphyrin

http://www.pyepimanla.com/index_septembre.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #187 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 30 Avr 2007 18:33

FEMALE PLAYERS

Parolier Dumot

Parfois dans la demeure, honnête, du père
Un oiseau joli sort et se met a piaffer
Une dame, une belle allure et très fière
Avance un parapluie pour tenter le jeunet.

Le jeune ami croyant arrivée la berlue
Prend sur lui et l'invite, fait les frais,
Mais voila, se pointant d'autres hurluberlus
D'autres larrons naïfs, tout aussi appâtés...

Car ces dames, joueuses, point du tout ne s'attachent
Petits et grands services, rendus pour un sourire,
Pourfendant portefeuille et chéquier a la hache
Pour une apparition, un petit tour pour rire.

Histoire de flatter l'amour propre du bel
Du c.rétin pris au piège, prêt à donner argent,
Temps, énergie, service, pour servir cette pieuvre:
Amis méfiez-vous donc des joueuses femelles.

Parolier Au Dru Mot.

http://www.pyepimanla.com/mise_a_jour_5/females_players.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #188 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 30 Avr 2007 20:12

Lavi


Lavi se yon nechèl chaje ak kaka poul
Chak baro badijonnen rive jouk nan kou l
Sou chak baro yon moun mete pye l, li pantan
Lè l reyalize sa, li te gentan fin pran

Ou ka wè Lavi kòm on pantalon san fouk
Lè w ap kalkile kèk sitiyasyon malouk
Chak grenn moun fè esperyans pa yo nan Lavi,
Bagay ki pou ta fè w kriye men dèfwa w ri

Gen moun ki wè Lavi tankou yon gwo lekòl,
Yon linivè kote chak elèv jwe yon wòl
Yon vrè lekòl kote youn aprann nan men lòt
Se sèl vrè lekòl ki pa genyen elèv sòt

Lavi se yon gwo liv tankou yon diksyonè
Ki defini prèske tout mo ki sou latè
Nou menm, elèv k ap sèvi tanzantan avè l,
Se tanzantan n ap wè sekrè k kache dèyè l.

(E. W. VEDRINE)

Créole haïtien
http://www.pyepimanla.com/mise_a_jour_5/lavi.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #189 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 01 Mai 2007 19:29

Le pourpier de nos nuits

Pied pour pied, le pourpier de nos nuits!
Nuits douces... et nus écrins à abreuver l'ennui,
Au sillons du matin, décalés dans la pluie,
Tes nouvelles tendances oseront les audaces.

Particulière, ta nuit, avant chaque aujourd'hui
De boudin d'ail, pelures, écornés de pistaches
Le poison se révèle, acide d'arachide,
Et t'ébranle au tympan de tes cloches nattées.

Cerceau, et serpillière, sont en panne technique.
Tu pourfends le démon de ta gaine à pâtée
En attendant des temps jamais assez rapides.
D'un train sur l'autre, ainsi tu sèvres ta panique.

Bel as de la belote et des chimpanzeries
Cordonnier de l'essuie-glace et du bel pantin,
Tu valdingues ton miel et humes en série
Le petit or pulsé, le chanfrein du matin.

Parolier du Dru Mot


http://www.pyepimanla.com/mise_septembre/pourpier_de_nos_nuits.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #190 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 01 Mai 2007 19:32

ANTILLES TEE SHIRTS


Fut un temps, les texto
étaient en français sur
les poitrinettes.
Mais depuis peu, les textes
en anglais
prennent le dessus.
Ils sont provoquants :
Beat me, Private property,
Keep off, Don't touch,
Peu à peu s'impose,
Antilles comme ailleurs
la languette de Shakesbush.

Pourquoi une françaisette met-elle
plus facilement «love me»
sur ses seins qu'«aimez-moi?»,
ou bien «enmé-mwen»?
On attend les explications de nos
sémantifiques.


Et en créole vous en avez vu?
ça pourrait donner
«Planté mangé pou nou kenbé»
«Ou ka vwè'w ka bo Castro,
gaaason!»
«K. bon, A. pa bon»...

Fini le temps des idées-force
et valeurs de haut vol.
Notre info-culture se fait et
se défait
de tout et de rien,
de fouté-adan et de toufé-niennien.

Les forces commerciales imposent,
sur tout support,
Leurs leitmotiv et leurs slogans
jetables.
Fap-fap, vitvit et annou-vwè,
On gave de sextos les petits
crânes farcis.

Et nos ado ad hoc, adossés
à l'obésoir,
se font replets de quelques
petits riens.

Quand ils sont désœuvrés,
ce sont les plus agressifs.
Frustration consentie par le haut,
tirée par le bas, oblige...

Parolier du Dru Mot.

http://www.pyepimanla.com/mise_septembre/ANTILLES_TEE_SHIRTS.html
Revenir en haut
      
zephyrin
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 18 Avr 2005
Sujets: 28
Messages: 702
Localisation: 75 - Paris
 #191 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 01 Mai 2007 19:38

Une île sous le vent

Mon île n'est pas très grande on a vite fait le tour
Mais elle recèle une souffrance plus grande qu'un pays entier

Mon île est un pays atroce

Dès que vous enfoncez dans la forêt
Vous trouverez des vies qui s'agitent
- impalpables -
Déambulant dans les corridors de l'histoire
Demandant réparation des outrages

Mon île est une terre qui pleure car le chant du feuillage se transforme en gémissement que l'alizé ne cesse de relayer à travers les mornes

Mon île est un pays vorace
De sueur
De sang
De larmes

Car pour chaque canne qui fut coupée
Combien de coups de fouet furent donnés


Va sur le morne les balatas témoigneront des drames oubliés
Va dans la mangrove les palétuviers te raconteront les souffrances contenues
Va dans la ravine les siguines attesteront que :

Mon île est une terre féroce
De sang
De sueur
De larmes



CAR

Pour chaque balisier couleur rouge
Pour chaque arum couleur rouge
Pour chaque hibiscus couleur rouge
Pour chaque flamboyant couleur rouge
Qui étale son arrogance sous nos cieux
C'est une goutte de notre sang qu'elle régurgite.

Savez-vous combien de foetus avortés à cause de l'histoire
Savez-vous combien de tués pour qu'un naisse
Entrez dans les profondeurs de la forêt et vous comprendrez que mon île est une terre rebelle

Elle ne se donne pas, elle se prend par la force

Mon île est une terre insoumise
Elle ne s'offre qu'avec réticences

Mon île ydillique vantée par les poètes est une terre de souffrance
Mon île paradiasiaque hantée par les touristes est une catin qui s'ouvre à l'ailleurs
ET
Mon île soporifique désertée par dizaines de milliers
prend dans le souvenir une forme irréelle
- Enchanteresse -
Car le Nègre oublie vite.

MAIS EN FAIT
Femme, toi seule la rend belle.

Evariste Zephyrin


http://www.pyepimanla.com/mise_septembre/une_ile_sous_le_vent.html
Revenir en haut
      
milicent
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Juin 2006
Sujets: 28
Messages: 12590
Localisation: Creamville
 #192 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 01 Juin 2007 11:02

La Georgi-nana...biguine de 1929 paroles orginales d'Orphélien:

La rue Tholozé,
Pigalle, ni an mulâtresse
comme race i pas mal,
malgré i pas ni richesse,
Charmante élégante,
Mieux di, une femme arrogante,
Ka ba zot' folie,
dans grand' vill' ta la Paris

Ah! La Georgi-Nana,
Premiè' fois moin ouè ou à Pigalle
En entrant dans un cinéma
Et après près de la cigale,
Tout' appel cé mulâtresse-la
N'hom con fanm' cé minm' bagaye-la
Mulâtresse zot' la ka roulé
Les anciens dèyè ka bavé!

Et cé par amou'
Nana té pran an étudiant
Et cé par ce beau moyen
Pa ka lé fanm' blan-a
Par an bon ami
Moin sav i té anbarqué
Pour la Colonie,
A l'intention retourné.

Ah! Pov' étudiant-la!
Yo tout' sav ou aimin Nana
Mé nou tout' té ka ignoré
Ti fanm' maig' la té pou ça mayé
Ah! Pov' étudiant-la!
Yo tout' sav ou aimin Nana
Mé nou tout' té ka ignoré
Ti fanm' maig' la té foke la mayé !
Revenir en haut
      
milicent
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Juin 2006
Sujets: 28
Messages: 12590
Localisation: Creamville
 #193 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 01 Juin 2007 11:56

Man pè....

Man pè dyab
Man pè zonbi
Man pè mas
Man pè nèg-gwo-siwo
Man pè raché dan,
Man pè lannuit,
Man pè moun mô,
Man pè soukougnan,
Man pè kabrit-voyé,
Man pè chouval twa pat',
Man pè jangajé,
Man pè tyenbwa,
Man pè tonnè,
Man pè zéklè,
Man pè chouval,
Man pè chyen,
Man pè bèf,
Man pè volkan,
Man pè siklon,
Man pè latè tranblé,
Man pè la fen-di monn,
Man pè lanfè,
Man pè révolvè,
Man pè milpat,
Man pè sépan,
Man pè eskowpyon,
Man pè matoutou-falèz

sa ki pè mwen?
an ti papyon jôn man sé lé karésé...

Gilbert Gratiant
Revenir en haut
      
RockSoGad
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Aoû 2004
Sujets: 70
Messages: 7226
Localisation: 0_o
 #194 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 05 Juin 2007 13:10

Me fait penser à "tu dis" de Prévert

Lé sipèw ce poème, mèm si an pa sav sa ki on "nèg-gwo-siwo" yé


Revenir en haut
      
milicent
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Juin 2006
Sujets: 28
Messages: 12590
Localisation: Creamville
 #195 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: Poézi Kréyol   Posté le: 09 Juin 2007 11:52

RockSoGad a écrit:
 
Me fait penser à "tu dis" de Prévert

Lé sipèw ce poème, mèm si an pa sav sa ki on "nèg-gwo-siwo" yé


 
 




http://www.volcreole.com/forum/sujet-8085.html

http://svr1.cg971.fr/lameca/dossiers/carnaval_collomb/index.htm#04

.
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: Poézi kréyol Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 12, 13, 14  Suivante
Page 13 sur 14
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives