Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


conte créole
Aller à la page 1, 2  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Langue locale: conte créole S'abonner au Flux Rss Langue locale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Langue locale:   Sujet: conte créole

colchique
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 03 Nov 2002
Sujets: 174
Messages: 6244
Localisation: là où tu n'es pas
 #1 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 21 Mai 2003 17:42

Konpè Tig é Konpè Lapin


Lé dé konpè, Tig é Lapen, pa té ka antann. Fo zot sav Lapen té ka fè jé avè Tig toulongalé. Tig pa té ka kontan.

Joulasa, Tig té ka soti an lanmè : i té soti péché, on pannyé plen pwason adan on charèt.

Tig té ja kontan lè i vwè Lapen mo an chimen-la. I arété charèt-la, i désann pran Lapen é i voyé-y an charèt pwason-la.

É i di :

- Wè, bondyé bon menm, an lin chans jodi-la, an fè on bon pèch é an plis an ka touvé ko a lennmi an mwen an chimen-la. An ké manjé-y avè plézi.

I pa té kon menm rivé a kaz a-y, i koumansé hélé tout fanmi a-y pou déchajé charèt-la.

I dérédi ko a-y é i di man Tig :

- Fanm, jodi-la on savan pri, Konpè Lapen pri. I la an charèt-la. Nou kay bwè dia an nou.
Ti Tig té ja ka filé bouch a manjé a yo.


Men lè ou vwè man Tig gadé an charèt-la, i pa vwè ni pwason, ni Lapen.

I di mari-a-y :

- Doudou fout ou enmé fè jé.

Tig soti gadé an charèt-la. Sé la i ka vwè Lapen kouyonné-y, i pran tout pwason a-y toupannan charèt-la té ka woulé.

Tig di i ké fann ko a Lapen. Li osi i ké fè lasanblan mo, é lèw wvè Lapen ké vini, madanm a-y ké touvé mwayen fè-y rantré an chanm-la. É la yo ké ponnyé Lapen.

Tig té byen lonji anlè kouch a-y kon on bèl mo. Madanm a-y koumansé fè sinéma pléré, kriyé sékilè.

- Ha Bondyé, mari an mwen mo ! Ka an ké fè ? Bondyé ! Ka an ké fè ? Mari an mwen mo !

Lévwazen, lévwazin, toutmoun seksyon-la vini, men li Lapen pa mété pyé.

Lèwvwè lannuit tonbé, Lapen rantré i mandé pou man Tig. Yo di-y i ka véyé mari a-y an chanm-la. Lèwvwè madanm-la tann vwa a Lapen i kouri vin kontré-y.

Lapen pwoché, i di:

- Ho, ho, ho, ho, alà zanmi an mwen mo, sa ka fè mwen lapenn toubànman an té byen enmé Tig. Lèwvwè an tann i mo, an pa kwè sa ditou.

Man Tig di Lapen :

- Rantré vwè, rantré on. I gwo gwo a-y, i poko pèd, pa ni lontan i mo.

Lapen kalkilé é i di man Tig :

- Pa ni lontan i mo, pétèt ko a-y ni souf toujou. Pétèt nou ké pé fè-y résisité. Es i ja pété?

Dèpi i poko pété, i poko mo ?

- Ha ében non, i poko pété.

Tig té ka tann tout pawol-la i té vlé fè kwè i té mo menm. i pété on kalité pété, bloo ! Lapen pa rété on ti maman an plis, i chapé ko a-y.

Tig é madanm a-y té anmèwdé davwa Lapen kouyonné yo on fwa anko.

---------------------
Extrait de Laplibel anba labay et autres contes céoles, Kontakaz, Editions jasor
Revenir en haut
      
colchique
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 03 Nov 2002
Sujets: 174
Messages: 6244
Localisation: là où tu n'es pas
 #2 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 12:08

mon égo en a pris un coup!!!
21 personnes sont venu lire le conte et personne n'a réagit!!
Revenir en haut
      
MISS-AUDREY
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 19 Mai 2002
Sujets: 333
Messages: 13170
Localisation: charente maritime
 #3 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 12:10

ben tu sais colchique j'aimerais bien réagir mais tout comme une partie des membres de volcreole je pense, je ne comprends pas le créole ...

tu veut pas faire une traduction ?
Revenir en haut
      
eclipse
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Oct 2002
Sujets: 28
Messages: 3672
Localisation: ds la petite maison de la prairie (12-92)
 #4 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 18:10

ok moi je comprend le creole mais g eu du mal a lire la!

enfin bon euh c koi la morale ??

ca ressemble etrangement a un conte de renard des fable de la fontaine
Revenir en haut
      
fouyapin
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Fév 2002
Sujets: 36
Messages: 2298
Localisation: la ri z'abymes
 #5 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 18:53

c ça io ka crié volé _volé( volé)
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #6 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 19:35

Yep G compris mais j'arrive pas à saisir la morale alors ...
Revenir en haut
      
MISS-AUDREY
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 19 Mai 2002
Sujets: 333
Messages: 13170
Localisation: charente maritime
 #7 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 20:00

EXPLIQUE NOUS COLCHIQUE
Revenir en haut
      
colchique
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 03 Nov 2002
Sujets: 174
Messages: 6244
Localisation: là où tu n'es pas
 #8 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 25 Mai 2003 20:12

Tout d'abord, je rappele qu'un conte n'a pas forcement une portée morale.
Mais vous pouvez toujours cherchez.
voici la traduction de ce conte:

Compère tigre et Compère lapin


Tigre et Lapin étaient ennemis, parce que Lapin se moquait sans cesse de Tigre et Tigre le coléreux en voulait à cette petite bête moqueuse et rusée.

Ce jour-là, Compère Tigre revient de la mer. Il a fait une belle pêche: son panier est plein de couli- rous, tazars, grandes gueules, chirurgiens. Tigre est content et rentre chez lui en chantant. Il fouette ses boeufs: hé chich ! hé chich !

Tout en chantant joyeusement, il voit un lapin mort sur la route. Tigre arrête sa charrette, il descend, ramasse le lapin et l'envoie dans la charrette sur son lot de poissons.

Tigre dit:

- Ouais, le Bon Dieu est bon, en vérité. J'ai de la chance aujourd'hui: une bonne pêche et en plus voilà le corps de mon ennemi juré sur ma charrette. Nous nous régalerons ce soir.

À bonne distance, il hèle sa femme et ses enfants. Il descend et dit à Madame Tigre:

- Femme, aujourd'hui est jour béni, j'ai attrapé un lapin et beaucoup de poissons, vois un peu.


Sa femme rayonne de joie, ses enfants se lèchent déjà les babines. Mais quand madame Tigre jette un coup d'œil dans la charrette, elle ne voit ni poissons, ni Lapin.

Elle dit à son mari:

- Doudou, tu te moques de moi?

Tigre accourt et regarde. À ce moment-là, il comprend que Lapin l'a trompé. Tigre devient rouge de colère, il dit à sa femme:

- Voilà ce que nous allons faire. Je ferai semblant d'être mort. Toi, tu vas voir tous les voisins pour leur annoncer ma mort et quand Lapin viendra, tu l'attireras dans la chambre. Je l'attraperai et le tuerai.

Tigre s'installe alors dans son lit et fait le mort. Il a revêtu son plus beau costume blanc de cérémonie, on le croirait vraiment mort. Sa femme pleure, s'arrache les poils et crie au secours.

- Bon Dieu, Seigneur! Mon mari est mort, qu'est- ce que je vais devenir. Pitié! Mon mari est mort...

Les voisins, les voisines accourent, sauf Lapin. Lorsque le soir arrive, Lapin se présente et demande à voir madame Tigre. Madame Tigre entend la voix de Lapin et court à sa rencontre.

Lapin se rapproche encore méfiant, et déclare:

- Oh ! oh ! oh ! Mon cher ami est mort, alors? Cela me fait tant de peine, j'aimais bien Compère Tigre. Il n'y a pas si longtemps, on était à la pêche ensemble. Je ne peux pas croire qu'il est mort comme ça.

Madame Tigre l'invite:

- Entre, Lapin, entre, Lapin, viens le voi/; il est gonflé, bien gros. Il vient de mourir.

Lapin réfléchit et demande soudainement à madame Tigre:

- Il n'y a pas longtemps qu'il est mort. Peut-être qu'il lui reste un dernier souffle. Nous pourrons peut- être le sauver. Dis-moi, a-t-il pété? Parce que s'il n'a pas pété, il n'est pas encore mort.

Tigre, lui entend tout et pour prouver qu'il est mort, il gonfle son ventre et pète très fort. Lapin l'entend et sans perdre de temps, il s'enfuit sans demander son reste.

Tigre se lève, sort de son lit croyant pouvoir s'emparer de Lapin mais encore une fois Lapin s'en sort indemne.

Tigre et Madame Tigre devaient admettre que mal- gré leur ruse, Lapin les avait trompés encore une fois.

--------------------
Extrait de Laplibel anba labay et autres contes céoles, Kontakaz, Editions jasor
Revenir en haut
      
galak
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 22 Juil 2002
Sujets: 100
Messages: 3524
Localisation: Montpellier
 #9 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 14 Aoû 2003 21:15

Colchique, il ne faut jamais desespérer : je fais resurgir ton post !

Et cela pour 2 raisons :
- cherchant à faire un cadeau pour un enfant, j'ai cherché un petit livre et je suis tombé sur des contes. Et là - volcréolien un jour, volcréolien toujours ! - je me suis demandé s'il y avait des bouquins de contes créoles des antilles ou... des mascaraignes J'ai donc utiliser la fonction "rechercher" du site de volcreole (quel fayot je fais ), et voilà !
- le conte que tu présentes (lu dans sa traduction en français) m'a fait pensé au début à l'histoire de Renart le Goupil, qui se dispute toujours avec son vieil ennemi Ysangrin le Loup (sauf que Renart arnaque des pecheurs d'anguilles en se passant pour mort, et il fait pecher le loup dans l'eau glacée avec sa queue et les chasseurs arrivent et le loup et bloqué : il doit coupé sa queue (aïe, j'ai mal pour lui )

Bon, tout cela me fait penser à plein de choses interessantes à aborder :
- y'a t'il beaucoup de contes créoles et quelles sont leur origines (moins de 4 siècles ? fusions de contes européens et africains, etc?) : y'a t'il un/des ouvrage(s) qui répondent à ces questions ?
- les créoles du vol (des îles et de metro) : avez vous été "bercés" par des contes créoles ? des contes africains ? européens ? ou plutôt par des contes euro-disneylandiens ?

Galak, contable
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #10 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 21 Mai 2012 13:48

Dossier France Guyane : Dossier : "(Re)Découvrez les contes de la Guyane"

Conte créole : Manjòfronmi ka kouyennen Konpè Tig


Amòrfwazaj kréyòl : Franck Compper pou Krakémantò franceguyane.fr 12.07.2011

En créole:

Citation:
 
Sa pasé tanditan, tan djab té tibonnonm, tan tout vyann té kou zonng ké lachè, yé té ka kontré yé konpangnen pou baylanng.
Konpè Tig ké konpè Manjòfronmi té bon zig.
Roun jou konpè Tig ka doumandé so konpè :
— « Gadé konpè, ak'sa ou ka manjé ? »

Mésyékrik ? Mésyékrak !
Konpè Manjòfronmi di :
— « Momenm konpè, mo ka manjé tousa tig ka manjé a : agouti, pak, pakira, kochonbwa kéròtankò… »
Tig rété èstébékwé. I té lé gadé-wè si so konpè pa té ka mantò. Lanmenm, i fè roun plan asou Manjòfronmi :
— « Konpè, gadé, mo fanm bouyi roun frikasé maypouri. Vini a lakaz manjé non ? »
Aa, konpè Manjòfronmi anmèrdé atò, zòt byen savé i pa ka manjé vyann !

Aboubou ? Ya !
Lanmenm i di konpè Tig :
— « Grémési konpè, men ou savé mo pa lé fè pyès ripen. »
— « Pa gen pro konpè ! » di Tig. « Nou sa dé bon padna, mo lakaz a to lakaz, vini manjé ké mo ! »
Aa, Manjòfronmi blijé alé atò !
Men ! Li ka manjé ké konpè Tig !
Konpè Tig menm voras, i plen so kwi-a ké manjé, épi i fè tranndé maché san pran van !

Édikrik ? Édikrak !
Manjòfronmi menm ka fè ròl manjé, i ka voyé tout manjé-a anba tab-a. Ké so lanng-an menm i ka vlap ! tout fronmi-ya ka pasé.
Lò konpè Tig so vant plen kaba, i doumandé so konpè :
— « Ou byen manjé konpè ? Ou vant plen ? »
— « Woy woy woy, fout i té chwit, mo anflé ! », réponn Manjòfronmi.
— « Annou gadé-wè si ou pou ka mantò. Nou ka kaka ! »

Mésyékrik ankò ? Mésyékrak !
Laa, Manjòfronmi pa pouvé mantò ankò ; so kaka ké signen so lanmò !
Men li pa kouyon. Ké so bi papa latcho, i voyé sopa kaka anba gogo Tig, épi i mété sa di Tig anba sopa gogo.
La i di :
— « Gadè Tig. A kaka vyann mo kaka. Mo di'w, a sa mo kontan manjé. Aa Tig, ou wè, si mo pa té angwé, mo té ké valé to flap ! ! ! »

Krik ? Krak !
Tig pran pè, lakakarèl pran li, i pran kouri kou roun bal !
Marijann anflèr ? Tété jennfi !
A sa ki fèt, ki jodla, Tig pè Manjòfronmi, i pa ka menm bòrdé li olarj.
Marijann fannen ? Tété vyéfanm !

Palòmarké fransé : Jean-Albert Hilaire, soti ofon roun kont wayana.
©Association des amis de l’école élémentaire de maripasoula, 1991. 
 



En français :
Citation:
 

Les crottes du tamanoir

Il y a longtemps, au temps où tous les animaux de la forêt étaient amis, ils se réunissaient pour parler.
Il y avait Jaguar et Tamanoir.
Un jour, Jaguar demanda à Tamanoir :
— Dis-moi, compère Tamanoir, que manges-tu d'habitude ? De quoi fais-tu ton repas ?
Mésyékrik ?
Mésyékrak !
Tamanoir répondit :
— Je mange ce que mangent les animaux carnivores : de l'agouti, du pac, du pécari, toutes sortes de viandes.
Jaguar fut très étonné de cette réponse. Il décida donc de vérifier ce qu'avait dit Tamanoir et il imagina une ruse.
— Compère Tamanoir, dit Jaguar, ma femme a préparé une fricassée de maïpouri. Veux-tu être mon hôte et partager avec moi ce repas ?
Tamanoir était bien embarrassé, car en vérité il ne mange jamais de maïpouri.
Aboubou ?
Ya !
Il répondit à Jaguar :
— Ton invitation me fait plaisir compère Jaguar, mais je serais ennuyé de venir ainsi m'imposer chez toi.
— Pas de problème ! dit Jaguar. Ma maison t'est ouverte, viens donc goûter ce maïpouri !
Alors Tamanoir fut forcé d'accepter, et il se mit à table avec Jaguar.
Jaguar, qui était très gourmand, remplit son assiette et se mit à manger sans se soucier de son invité.
Édikrik ?
Édikrak !
Tamanoir faisait semblant de manger et jetait sous la table les morceaux de maïpouri qu'on avait mis dans son assiette. En même temps il attrapait discrètement avec sa langue les fourmis qui couraient sur la table.
Quand Jaguar fut rassasié, il dit à Tamanoir :
— As-tu bien mangé, compère ?
— Très bien, merci beaucoup, répondit Tamanoir.
— Voyons voir, dit Jaguar, si tu dis la vérité. Allons donc nous soulager !
Mésyékrik ankò ?
Mésyékrak !
Tamanoir ne pouvait plus mentir : ses crottes allaient le trahir !
Mais Tamanoir était malin. Avec sa queue touffue, il échangea par-derrière ses crottes avec celles de Jaguar.
Puis il dit :
— Regarde, Jaguar. Tu verras toi-même que mes crottes sont bien celles d'un carnivore. J'ai dit vrai quand j'ai dit que je mangeais tous les animaux. D'ailleurs si je n'avais pas le ventre plein, je t'aurais déjà avalé, compère Jaguar !
Krik ?
Krak !
Jaguar prit peur et s'enfuit sans demander son reste.
Marijann anflèr ?
Tété jennfi !
Depuis ce jour-là, le jaguar se méfie du tamanoir et il évite de s'en approcher.
Marijann fannen ?
Tété vyéfanm !
Texte de Jean-Albert Hilaire, d'après un conte wayana.
©Association des amis de l’école élémentaire de Maripa-Soula, 1991. 
 



Pouldo ké Fronmi fè Bondjé dansé, (Grajé pronmyé dansé asou Latè)

Kontèr : Mouché Romule ESTANY Palòmarké, amòrfwazaj fransé : Franck COMPPER France-Guyane 17.08.2011
En créole :
Citation:
 
LE CONTE CRÉOLE.Tanditan, ansyen té konnèt Bondjé. Bondjé té asou Latè. Bondjé menm té ka maché asou latè-a ké so kanmza.
Ou savé anvan moun té ka maché ké kanmza. Yaya mo mèr té gen so kanmza.
Atò Bondjé mété sokò la i mété, nou pa ka wè li. Bondjé monté.
Alò oun jou Bondjé k'alé a bati. Lò i viré i trouvé i swèf.
Men ou wè, karbé-a pa gen oun frifri dilo, kalbas-a vid.
I di kòmsa :
- « Ii! mo timoun-yé, mo swèf, kalbas-a sèk sèk sèk. »
I di konran :
- « Pouldo to ké alé sasé moso dilo frè annan pi-a poté ba mo pou mo vé bwè. Men! pran kalbas-a! »
Pouldo rété, Pouldo di a so tchò :
- « Hm! to, sa mouché-a to pa ka dansé ? mo ké fé to dansé! »
Bon i pran kalbas-a, i alé abò pi-a.
Bondjé menm ka antann, i ka antann, i la ka antann :
- « É é, sa ki fèt pou dipi tan Pouldo alé anba, Pouldo pòkò viré ? »
I rélé Fronmi : « Fronmi! alé pou gadé sa ki fé Pouldo pòkò viré! »
Fronmi alé ; alòr la Fronmi alé, Fronmi trouvé roun zafè tanbou òbò pi-a!
Aa! yé kouvri, yé kouvri, yé dansé, yé dansé! Fronmi pa té jen tandé sa! A Pouldo ka jwé lanmizik-a ké kalbas Bondjé ba li a.
Pouldo fè oun chanté òbò pi-a :
« Bondjé tini tisa
tis a tini sala
wi talalou-a dou
tini bo bo tini
ay déré déré
tini bo bo tini
ay lonla lonla
tini bo bo tini »
Aa! Fronmi menm kouvri. Aa! yé kouvri yé kouvri, bagaj-a ka pété sèk òbò pi-a. Aa nèg!
Lò Bondjé rété, i gadé gadé gadé gadé :
- « Non! dépi tan mo voyé Pouldo alé, Pouldo pa vin! Mo voyé Fronmi, Fronmi pòkò vini. »
« Ak'sa sa timoun-yan ka fè òbò pi-a ? Koté timoun-yan fika ? »
Alòr Bondjé pran so kanmza, maré li a ren, tchenbé bout-a a so bra, ké so baton i ka maché.
Pouldo menm ka di Fronmi konran :
- « Mo savé i ka vin, i ka vin i ka vin. Mo ké fè li dansé, a Grajé i ké dansé. »
Ay! bèt-a pété sèk, atò i chofé!
Bondjé rivé, i gade, i kouté.
Alò Bondjé ganyen rozè o, i gen chaplé o, i genyen èskapilèr, i genyen tousa.
I koumansé dansé, i tchenbé so kanmza, i pran chanté :
« Rozè pran kòm lézòt
èskapilèr pran kòm lézòt
chaplé o pran kòm lézòt
bllouuu blouuuu »
(Bondjé pa pouvé dansé ké sa, i voyé li pou moun. A konran nou gen sa jodla.)
Yé ari, yé ari.
Bondjé kolè, i madichonnen, i madichonnen.
I madichonnen Pouldo :
« To Pouldo, to fè mo dansé Pouldo ; to gogo ké sonnen pasé kalbas mo bay to a. »
É a vrè jodla ou ka tandé pouldo-ya, lò yé ka chanté, yé gogo ka bat tanbou ; yé ka maché ké tanbou anba yé gogo.
Bondjé madichonnen Fronmi :
« To, Fronmi menm ; ou ké kou roun fronmi fòl pou sasé manjé a ofon zo to ké alé sasé to manjé » .
É a vrè jodla fronmi-ya menm ka fouyé zo.
A konran yé ranjé pou fè Bondjé dansé Grajé.
A pronmyé dansé Bondjé mété asou Latè.
A Grajé!
A konran dipi jodla pronmyé dansé ka lovri konvwé, a dansé Grajé. 
 


En Français :

Citation:
 
Poule d'eau et Fourmi font danser Bondieu ou Pourquoi le Grajé est la première danse !

Au temps des temps, aux temps du temps, aux temps longtemps, au temps de l'antan, les anciens côtoyaient Bondieu.
Bondieu était sur terre, marchant avec son camisa amarré autour de ses reins.
Tu sais, tout le monde en ces temps-là marchait avec son camisa, ma mère Yaya avait le sien.
Bondieu au temps d'aujourd'hui, a mis son corps là où il s'est mis ; il est monté au ciel, nous ne le voyons plus.
Alors un jour Bondieu revient de l'abati. Il a soif ! Mais pas une goutte d'eau au carbet, les calebasses sont vides !
Il dit à Poule d'eau et Fourmi :
— « Ah mes enfants, j'ai soif, les calebasses sont vides, asséchées, pas la plus petite goutte d'eau ».
— « Poule d'eau, tiens, prends une calebasse et va me tirer de l'eau au puits là-bas ».
Poule d'eau s'exécute de mauvaise grâce en bougonnant :
— « Toi mon beau monsieur, pour la peine, je vais te faire danser ! »
Bondieu attend, attend, attend :
— « hé hé mais que se passe t-il, depuis tout ce temps que j'ai envoyé Poule d'eau chercher de l'eau, j'attends toujours ? »
Il hèle Fourmi :
— « Fourmi va voir ce que traficote Poule d'eau près du puits depuis tout ce temps »
Fourmi y va et arrivée près du puits, elle trouve une affaire de tambour ! ! !
Ah, Fourmi danse, danse, danse, danse comme jamais, c'est la première fois qu'elle vit comme ça ! ! !
Poule d'eau jouait du tambour avec la calebasse que Bondieu lui avait donné pour lui ramener de l'eau ! Elle avait composé un chanter :
« bondjé tini tisa
tisa tini sala
wi talalou-a dou
tini bo bo tini
ay déré déré
tini bo bo tini
ay lonla lonla
tini bo bo tini »
Bondieu lui, au carbet compte le temps, il attend toujours son eau.
Final de compte, il attache son camisa autour de ses reins tient le bout d'une main, attrape son bâton de l'autre main et s'en va au bord du puits.
Poule d'eau près du puit s'attend à sa venue :
— « Fourmi, tu vas voir je vais faire Bondieu danser et il dansera le Grajé ! »
Bondieu arrive….il regarde…. Ecoute… et….commence à danser….et…… chanter….et….empoigne son camisa ! :
« rozè pran kòm lézòt
èskapilèr pran kòm lézòt
chaplé o pran kòm lézòt
bllouuu blouuuu ! ! ! »
(Bondieu ne peut pas danser avec rosaire, scapulaire et chapelet, ce sont des choses consacrées que diable ! il les voltige ; c'est d'ailleurs depuis ce jour-là que tout ça est resté sur terre)
Poule d'eau et Fourmi rient, rigolent, se moquent !
Bondieu vexé leur envoie à chacun une malédiction :
— « Toi, Poule d'eau, parce que tu m'as fait danser, quand tu chanteras, glousseras, ton croupion résonnera encore plus fort que la calebasse que je t'ai donnée. »
— « Quant à toi même Fourmi, tu danseras dans tous les sens pour chercher ta nourriture et tu la trouveras dans les restes des os ».
C'est ainsi que Poule d'eau et Fourmi ont fait danser Bondieu.
C'est la première danse que Bondieu a dansé sur terre et c'est pour cela que les Konvwé de Kasékò commencent toujours leurs danses par un Grajé. 
 

Raconté par M. Romule ESTANY
Transcrit, adapté, traduit, par Franck COMPPER



Conte Créole :Pagra

Mayouri-marké ké : C. FÉLICIE, Y. HILDEVERT, C. PETIT-FRÈRE, G. PIERRE franceguyane.fr 24.08.2011

En créole :
Citation:
 

Krik ?... Krak !
I gen lontan di sa, lò chyen té ka palé,
roun tifi yé té ka aplé Pagra pa té gen ni
manman ni papa. Li té ka rété annan vilaj
Walenmbé koté roun madanm ké so
fanmi. Sa madanm-an té mové ké li. So
non a té Yaya.
Yé té aplé timoun-an Pagra. Tanto, zòt ké
konprann poukisa li té ka poté sa tinonan.
Touléjou, Man Yaya té ka voyé li lavé lenj
toutmoun annann roun krik. Détan,
Pagra té tèlman las, pas li té ganyen rounlo
ké roun patché lenj pou li lavé rounsèl
kou. I té blijé routournen sasé lenj-an plizyèr
fwè. Soukou té ka trapé li òbò krik-a
ka lavé lenj.
Pou bay sokò kouraj, li té ka chanté :
Lò mo soti savann malò an an...
Toumbélélé ! Toumbélélé !
Pov Pagra ! Lò li té ka rantré a so kaz,
Man Yaya té ka bat li, épi li té ka jouré li.
Roun jou, Pagra té gen lapenn. Li rété asiz
òbò dilo-a ka kriyé. So dilowéy tonbé
annan sab-a, épi li roulé jouk annan dilo
krik-a. Manmandilo yenki parèt :
- Poukisa to ka pléré konsa Pagra ?
Timoun-an koumansé rakonté li so ti
malò.
Manmandilo kouté li. Lò Pagra fini palé, i
di li :
- Pa pléré mo pitit, vini dimen ké trwa
gran moso arouman, to ké wè !...
Kou jou-a louvri, Pagra alé òbò krik-a ké
arouman-an.
Li koumansé chanté pou aplé manmandilo
:
Manmandilo !
Vini pou idé mo.
Manmandilo !
Vini soulajé mo, soulajé mo.
Soulajé mo, soulajé mo.
Toumbélé ! Toumbélé !
Manmandilo parèt « Fap ! », épi li jité
roun tibi dilo asou arouman-an. Lò ou lé
konprann, li fè roun bèl panyen ! Pagra
pran li, épi li charyé tout so lenj rounsèl
kou ké sa. Li té ka ari. Li té kontan ! Li té
kontan !
Manmandilo palé ké Pagra :
- Mo ka bay sa panyen-an to non. To
mègzo, mé to ké pran fòrs ké to bèl pagra.
Konsa, to pa ké fè léza.
Dipi sa jou-a, yé ka aplé sa panyen-an
« pagra » !
Mayouri-marké ké : C. FÉLICIE, Y. HILDEVERT,
C. PETIT-FRÈRE, G. PIERRE .
Soti di : « Kont Lagwiyann ka bay lanmen »,
fèt lannen 2005 (Kont lézorijin, èstaj LCR) 
 


En français:
Citation:
 

Pagra
Krik ?… Krak !

Il y a très longtemps, lorsque les chiens avaient la parole, une petite orpheline dénommée Pagra vivait dans le village de Walenmbé avec une dame et sa famille.
Cette dame était très méchante. On la surnommait Yaya.
Pourquoi la fillette s'appelait-elle Pagra ? A la fin du conte vous comprendrez les raisons de ce surnom.
Quotidiennement, Man Yaya l'envoyait laver le linge sale de la famille à la rivière. Parfois, Pagra était très fatiguée, parce — qu'elle avait beaucoup de linge à laver. Mais cela occasionnait beaucoup de chemin à parcourir pour ramener à chaque fois le linge au bord de l'eau. Pour avoir la force de travailler malgré la fatigue, elle chantait…

Lò mo soti savann malò an an…
Toumbélélé ! Toumbélélé !

Pauvre fillette ! Lorsqu'elle rentrait après avoir lavé le linge, Man Yaya la battait et l'injuriait.
Un jour, Pagra avait vraiment beaucoup de peine. Elle sanglotait, assise tout près de l'eau. Ses larmes ont alors roulé sur le sable puis sont tombées dans la rivière, provoquant l'arrivée subite de Manmandilo qui se mit à la questionner.
— Pourquoi pleures-tu, Pagra ?
La petite fille commença à lui raconter ses malheurs.
— Ne pleure-pas mon enfant ! Viens demain avec des grandes tiges d'arouman et tu verras !

Krik ?… Krak !

Dès l'aube, Pagra se rend au bord de la rivière avec l'arouman. Elle se met à chanter pour appeler la sirène créole…
Manmandilo !
Vini pou idé mo.
Manmandilo !
Vini soulajé mo, soulajé mo.
Soulajé mo, soulajé mo.
Toumbélé ! Toumbélé !

Celle-ci finit par arriver. Elle jeta alors un peu d'eau sur les tiges qui se transformèrent en un magnifique panier. Pagra le prit et le remplit bien vite avec tout le linge lavé.
Elle riait, car elle était tellement heureuse !
Alors, Manmandilo dit à Pagra :
— Ce panier portera le même nom que toi : « Pagra » ! Tu es encore chétive, mais avec ton beau « pagra », tu reprendras des forces et tu ne perdras plus de temps.
C'est ainsi que le « pagra » vit le jour en Guyane. 
 


Création collective avec : C. Félicie, Y. Hildevert, C. Petit-Frère, G. Pierre
Extrait de : “Kont Lagwiyàn ka bay lanmen”,
Livret réalisé en 2005 (Conte étiologique ou des origines, stage L. C. R)
Traduction : G. Denizot
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #11 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 01 Déc 2012 22:40

Quelques contes créoles Recueillis par Madame Schont Professeur agrégé au Lycée Carnot (1935) : http://classiques.uqac.ca/classiques/schont_madame/quelques_contes_creoles/schont_quelques_contes_creoles.pdf
Sommaire
Citation:
 

CONTES
La Geste de Petit Jean
Petit Jean et le Géant
Petit Jean et Petite Marie
Pourquoi nous avons un canal dans le dos
Petit Jean et Monsieur Sans Fâcher
Jean Sot
Contes divers
Petit Chica
Barbe-Bleue
Cendrillon

II. FABLES
Le roman de Zamba et de Lapin
Lapin fait sa monture de Zamba
Zamba et Lapin vendent leur mère au marché
Zamba et Lapin tuent un boeuf du Roi
Zamba et les oeufs de Canéfices
Lapin boit le sirop de Zamba
Zamba et Lapin défrichent un champ d'orties
Lapin vole la pêche de Zamba
Lapin et les ignames de Zamba
Pourquoi les Lapins marchent à quatre pattes
Ce que fit Lapin pour avoir une maison

Fables diverses
Pourquoi les Tortues ont leur carapace toute craquelée
Pourquoi les Araignées ont la taille si fine
Pourquoi Macaque et Chien ne parlent plus 
 


Bonne lecture !
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #12 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 21 Jan 2013 22:06

Pour l"ambiance session conte :

Contes creoles avec Benzo (Benjamin Moïse ) en 1992 n°1


Contes creoles avec Benzo en 1992 n°2


Contes creoles avec Benzo en 1992 n°3


Contes creoles avec Benzo en 1992 n°4


Conteur - Leader du groupe Kasika

Leader du groupe Pulsation

Conteur - producteur - théâtre - radio - TV - Saxophoniste - écrivain - enseignant - patrimoine immatériel Guadeloupéen



FACEBOOK: http://www.facebook.com/benzo.conteur - http://www.facebook.com/benzo.conteur2
BLOG: http://benzoleconteur.blogspot.com/p/se-procurer-mon-dvd-et-mes-ouvrages.html
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #13 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 03 Avr 2015 09:57

Lien posté par Koutcha dans le sujet Sa moun ékri an kréyol antan lontan. XIII An Kont Gwadloup : http://www.potomitan.info/atelier/contes/
Revenir en haut
      
Koutcha
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 23 Aoû 2003
Sujets: 88
Messages: 3003
Localisation: Dammarie-les-lys
 #14 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 03 Avr 2015 15:48

Igo Drané

http://boutique.ina.fr/video/I14007314/igo-drane-dit-des-textes-en-creole.fr.html
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #15 Langue locale:   Sujet du message: conte Créole   Posté le: 26 Mai 2019 19:08

Magguy Farraux sur Jolydays Janb' finn' , gwo vant' , gran gyèl

Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Langue locale: conte créole Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives