Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


L'adoption
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: L'adoption S'abonner au Flux Rss Discussion générale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Discussion générale:   Sujet: L'adoption

ylloa
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 09 Juin 2003
Sujets: 54
Messages: 3626
Localisation: paris/sao paulo
 #46 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:17

oui je viens dme rendre compte de ca en lisant l'avis des parents adoptants, jai halluciner kan j'ai lu qu'ils n'auront pas besoin de leur culture puisk'ils auront la leur

effectivement avant 4ans , je pense ke cest moins perturbant, meme si plus tard l'enfant cherchera ses origines cest sur..

En tout cas jai lu beaucoup de temoignages egalement en ce ki concerne l'expertise psychologik et le psy ne pose pas assez de questions concernant la place de l'origine , de la culture etc de l'enfant...de futurs problemes psychologiques en vue , je serai pour ke ces parents la s'investissent + dans la recherche des antécédents de leur futur enfant...comme je ferai et oui...cest pas par hazard que je m'interesses a ca...mais bon je reviendrais en parler dans 2ans
Revenir en haut
      
Anksu-Amon
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 11 Fév 2004
Sujets: 14
Messages: 9033
Localisation: quelque part de bien
 #47 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:25

Lapine Killah a écrit:
 
Anksu-Amon a écrit:
 
Je trouve pour ma part qu'en suivant cette ligne l'adoption n'est pas effective au plein sens du terme. 
 


Je pense que tout en étant un acte d'amour inconditionnel, l'adoption ne consiste pas pour autant à façonner un enfant à son image. L'adoption sera bien effective puisque l'enfant grandira avec un papa et une maman qui l'aimeront comme leur chair, mais il ne pourra jamais oublier qu'il vient d'ailleurs.
Pour moi ce ne serait pas conserver un stéréotype de l'élever en ayant pleine conscience de la culture de ses ancêtres. Je ne dis pas que si j'adopte un enfant sénégalais, je lui ferai manger du mafé tous les jours, je dis que je ferai en sorte qu'il soit conscient de ses racines.

Maintenant comme tu dis Ylloa par rapport à l'âge de l'adoption, elle va beaucoup jouer. Mais ce sera d'autant plus important si l'on adopte un enfant déjà grand. 12 ans, c'est un pré adolescent très conscient de ce qu'il vit, si du jour au lendemain je veux le transformer, le faire vivre comme moi en oubliant que les 12 années précédentes il vivait d'une toute autre façon, ce sera une vraie douleur pour lui, et l'on n'adopte pas un enfant en vue de lui faire un lavage de cerveau.
 
 


En répondant a Ylloa je disais que c'est vrai que j'avais considérer uniquement les adoptiosn précoces.

Quand je parle d'adoption pleinière c'est que de toute façon l'enfant sera des deux cultures.
Mais je me demande comment sont élevés les enfants en phase d'adoption jusqu'a cet age.
Quand on considère certains pays comme la Russie ou les enfants développent des pathologies diverses parce qu'ils n'ont pas de contacts suffisants avec le personnel pour que ce soit "efficace" je m'interroge sur ce qui leur est transmis.

Quand aux parents, ils arrivent avec leur perception et donc ils ne peuvent que transmettre leur perception de la culture (de la leur bien sur mais aussi de leur vision extérieure de celle de l'enfant .. je ne sais pas si j'arrive a bien me faire comprendre) .

Les adoptions d'enfants de cet age ne sont jamais évidentes c'est sur
Revenir en haut
      
Anksu-Amon
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 11 Fév 2004
Sujets: 14
Messages: 9033
Localisation: quelque part de bien
 #48 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:27

ylloa a écrit:
 
oui je viens dme rendre compte de ca en lisant l'avis des parents adoptants, jai halluciner kan j'ai lu qu'ils n'auront pas besoin de leur culture puisk'ils auront la leur

effectivement avant 4ans , je pense ke cest moins perturbant, meme si plus tard l'enfant cherchera ses origines cest sur..

En tout cas jai lu beaucoup de temoignages egalement en ce ki concerne l'expertise psychologik et le psy ne pose pas assez de questions concernant la place de l'origine , de la culture etc de l'enfant...de futurs problemes psychologiques en vue , je serai pour ke ces parents la s'investissent + dans la recherche des antécédents de leur futur enfant...comme je ferai et oui...cest pas par hazard que je m'interesses a ca...mais bon je reviendrais en parler dans 2ans  
 


L'ethnopsychiatrie/psychologie est peu developpé en France il est vrai et c'est dommage.

Ceci explique sans doute sans cela
Revenir en haut
      
ylloa
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 09 Juin 2003
Sujets: 54
Messages: 3626
Localisation: paris/sao paulo
 #49 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:35

l'adoption plénière n'est pas possible dans tous les cas, la encore ca depend du souhait des parents bio

sinon c'est sur ke cest perturbant, les enfants candidats officiels a l'adoption (cest a dire pas sous le manteaux ) sont dans des creches ou orphelina public et souvent les conditions de vie sont mauvaises, dans certains cas, les enfants ont une sorte de mere nourricière pendant toute la periode dans la creche, puis dans lorphelina, donc imagine le bordel, rupture avec les parents bio+ rupture avec la nourrice + bye bye le pays d'origine..y'a de koi etre perturbé
Revenir en haut
      
Anksu-Amon
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 11 Fév 2004
Sujets: 14
Messages: 9033
Localisation: quelque part de bien
 #50 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:44

ylloa a écrit:
 
l'adoption plénière n'est pas possible dans tous les cas, la encore ca depend du souhait des parents bio

sinon c'est sur ke cest perturbant, les enfants candidats officiels a l'adoption (cest a dire pas sous le manteaux ) sont dans des creches ou orphelina public et souvent les conditions de vie sont mauvaises, dans certains cas, les enfants ont une sorte de mere nourricière pendant toute la periode dans la creche, puis dans lorphelina, donc imagine le bordel, rupture avec les parents bio+ rupture avec la nourrice + bye bye le pays d'origine..y'a de koi etre perturbé  
 


Ben oui en plus ceux qui sont adoptés le plus tard collectionnent me semble t il deja une petite série de refus et sont catalogués de "difficiles" .
Je suppose que le traitement reçu par le personnel doit se faire en fonction de ca (et pas au mieux).
Que le comportement (au vu des attentes déçues) de l'enfant doit etre fortement perturbé (vis a vis des soignants ..des aspirants adoptants ... bonjour le cercle vicieux).

Ceux qui adoptent de tels enfants ont tout mon respect parce que c'est pas evident du tout
Revenir en haut
      
ylloa
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 09 Juin 2003
Sujets: 54
Messages: 3626
Localisation: paris/sao paulo
 #51 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:45

euh voui ben je reviens bientot me faire plaindre parceke cest cke je vais faire mais je vaincrais
Revenir en haut
      
Anksu-Amon
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 11 Fév 2004
Sujets: 14
Messages: 9033
Localisation: quelque part de bien
 #52 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 08 Mar 2006 00:48

ylloa a écrit:
 
euh voui ben je reviens bientot me faire plaindre parceke cest cke je vais faire mais je vaincrais  
 


On dit bien a coeur vaillant rien d'impossible
Revenir en haut
      
juan_lapeste
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 12 Mar 2006
Sujets: 1
Messages: 3
Localisation: 37 - Indre et Loire
 #53 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 12 Mar 2006 23:24

bonjour a tous ce sujet m'interesse vraiment puisqu'il me concerne.
j'ai été adopté tres tot.et donc je ne connait pas mes origines.je me sens francais mes racine sont en france le fromage l'equipe des bleu la litterature francaise me represente.

mais le fait de ne pas savoir de quel origine je suis m'empeche de m'identifier a un groupe a une nation.je me sens un peu a l'ecard surtout lorque on me pose la question fatidigue:"de quel origine est tu".

mon frere a été adopté plus tard a l'age de 8 ans et il est vrai qu'il ya des sequelle et que sa été dure,il a des fois le spleen du pays.mais maintenant sa va mieux.

perso psycologiquement sa va bien
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #54 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 13 Mar 2006 00:12

Merci pour ton témoignage

Un collègue me parlait récemment d'une amie à lui qui avait été adoptée. Elle ne sait pas de quelle origine elle est, mais ses cheveux crépus lui font penser qu'elle est peut être métissée. Par ailleurs son prénom de naissance est un prénom turc apparemment.
Cela doit être difficile en effet de ne pas pouvoir répondre aux gens qui peuvent te demander tes origines...
Ton frère est de quel pays ? Est ce qu'il compte y retourner plus tard ?
Revenir en haut
      
samoune
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 04 Mar 2006
Sujets: 5
Messages: 177
Localisation: 90 - Territoire de Belfort
 #55 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 13 Mar 2006 11:36

personellment je pense qu 'adopter est une bonne chose que lon puisse avoir ses propres enfants ou pas....

il existe tellement d enfant dans la misere ....

moi perso se serait en afrique que jirai le chercher.....
Revenir en haut
      
juan_lapeste
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 12 Mar 2006
Sujets: 1
Messages: 3
Localisation: 37 - Indre et Loire
 #56 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 14 Mar 2006 18:03

Lapine Killah a écrit:
 
Merci pour ton témoignage

Un collègue me parlait récemment d'une amie à lui qui avait été adoptée. Elle ne sait pas de quelle origine elle est, mais ses cheveux crépus lui font penser qu'elle est peut être métissée. Par ailleurs son prénom de naissance est un prénom turc apparemment.
Cela doit être difficile en effet de ne pas pouvoir répondre aux gens qui peuvent te demander tes origines...
Ton frère est de quel pays ? Est ce qu'il compte y retourner plus tard ?
 
 


mon frere est ethiopien le retour aux pays est quelque chose dimportant pour lui.

moi jai le nom que ma donné linfirmiere donc je nai aucun repere aucun indice pour me situer
Revenir en haut
      
LoveMonica
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Mai 2005
Sujets: 4
Messages: 145
Localisation: Evry (Neuf-Un)
 #57 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 14 Mar 2006 18:05

Personnellement, je n'ai rien contre, mais j'espère ne jamais devoir recourir à l'adoption pour avoir un enfant ...
Revenir en haut
      
ylloa
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 09 Juin 2003
Sujets: 54
Messages: 3626
Localisation: paris/sao paulo
 #58 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 15 Mar 2006 22:05

maintenant grace aux associations on sait d'ou vient l'enfant, son prenom (tout depend a kel age il a été abandonné, soit les parents lui ont donné, soit la mere nourricière de l'orphelina) , on peut ajouter a son prenom le prenom choisi par les parents adoptifs, et apres y'a 2 solutions, soit:

rupture totale avec la famille donc aucune infos ni rien
soit garder le contact (echange de lettres, de fotos etc avec la famille de l'enfant)

moi il me semble ke pour ke l'adopté sache ou se situé, il faut absolument kil en sache un minimum, d'ou il vient, pourquoi il a été abandonné,le nom de son orphelina, voir de sa nourrice et quelques photos de sa ville ou village de naissance, apres cest au choix pour la langue, les coutumes etc..mais en ce ki me concerne il en saura le + possible


le souci cest que encore de nos jours ca coute tres cher d'adopter un enfant et que les pays qui autorisent l'adoption sont de + en + pointilleux et donc ca met jusqu'a 5ans, avec suivi apres de l'enfant sur place (ce qui est bien)

les prix vont de 1500€ à 7000€ uniquement pour les associations et donc tout ce qui est démarches, paperasse administrative, visas etc.. donc a rajouter les sejours sur place obligatoire entre 3semaines et 5mois
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7962
Localisation: PACA
 #59 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 24 Déc 2011 14:22

Témoignage parmi d'autre d'un adopté:

Citation:
 
Tinan, témoignage d'un enfant déraciné

Il n'a même pas 5 ans lorsqu'il débarque à Roissy. Parmi d'autres enfants haïtiens adoptés par des familles françaises. Nous sommes en 1984. Tinan ne comprend pas qui est cette femme blanche qui le serre dans ses bras, il ne sait pas dans quel pays il est, ce qu'il fait ici. Le petit garçon est complètement déboussolé, dépaysé. Mais il comprend vite qu'il ne reverra plus sa maman, restée en Haïti. L'histoire d'un enfant « déraciné », aujourd'hui devenu un adulte engagé.




Où viviez-vous avant votre départ pour la France ?

Ma mère m'avait placé dans une crèche. Ce n’était pas un établissement de départ pour l'adoption. C’était en fait un endroit dans lequel les parents plaçaient leurs enfants pour un temps avant de venir les récupérer. Ma mère n'avait pas les moyens de nous élever, mon frère et moi. Elle m'a donc placé dans cet établissement, le temps d'améliorer sa situation. Nous étions une quarantaine d'enfants à vivre dans ce centre.


Comment vous êtes-vous retrouvé dans cet avion pour la France ?

Je ne me souviens pas clairement de ce qu'il s'est passé. Je n'avais que 4 ans et demi lorsque j'ai débarqué sur le sol français ! Je ne me souviens pas qu'on m'ait dit qu'on allait en France mais de toute façon, ça n'aurait rien voulu dire pour moi.
Nous étions plusieurs enfants dans l'avion, mais je ne sais pas combien. Je me souviens de l'atmosphère pesante de ce voyage, je me suis rendu compte qu'il se passait quelque chose d'anormal.
Je voyais des choses que je n'avais jamais vues avant : d'abord ce gros appareil qui vole et une fois arrivé, toutes ces personnes blanches et ce froid… Je n'ai pas compris tout de suite ce qu'il se passait mais j'ai compris que je ne reverrai pas ma mère. J’étais dérouté par cette femme blanche, en larmes, qui s'est jetée à mes pieds à Roissy.

Vous savez aujourd'hui qui avait organisé ce départ?

Il est difficile d'avoir des pistes, de savoir qui a décidé ce départ, comment cela s'est exactement déroulé… Mais pour moi, l'essentiel n'est pas de retrouver aujourd'hui les responsables. L'essentiel, c'est surtout de mettre en garde : ce qui m'est arrivé à moi est également arrivé à au moins 40 autres enfants à l’époque…Et j'ai bien peur qu'aujourd'hui, ces pratiques ne soient plus courantes qu'on ne le pense.

On a tendance à minimiser le déracinement mais pour les enfants, c'est terrible. Le confort gagné dans un pays comme la France ne compense pas le déracinement subi par l'enfant ! Pour un enfant qui n'a plus de parent, c'est différent. Mais dans mon cas, certains adultes ont cru faire une bonne action alors que je n'avais pas été vraiment abandonné.

C'est un appel que vous lancez aujourd'hui ?

Oui, lors des procédures d'adoption, il faut faire attention aux risques de trafic d'enfants ! Des gens en Haïti profitent de l'argent donné par les familles d'accueil, il ne faut pas alimenter cela. Les Etats et les grandes organisations comme l'Unicef doivent contrôler ces procédures d'adoption. Des enfants touchés par ces trafics, il y en a forcément plein, il y a de l'argent qui circule et donc des détournements… Lorsqu'on adopte un enfant, il faut pouvoir vérifier toutes les étapes, sinon on alimente ce trafic.

Il y a des abus. Par exemple, dans mon cas, quelqu'un avait fait signer un papier d'abandon à ma mère biologique. Mais elle ne savait pas lire, elle ne savait pas ce qu'elle signait !

Comment avez-vous retrouvé votre mère et votre famille biologiques ?

En 2001, je cherchais depuis longtemps à retrouver la trace de ma famille biologique, j'avais mon nom d'origine et mon lieu de naissance pour cela. Le vrai problème était de pouvoir aller en Haïti sans connaître personne, ni la langue, et sachant que le niveau d'insécurité est très élevé…
Une amie, ici en France, communiquait par Internet avec un Haïtien. Elle nous a mis en contact… et ce garçon avait entendu parler de moi ! Un hasard total : il était ami avec mon cousin qui avait raconté mon histoire, celle du petit Manassé – c'est mon prénom Haïtien – disparu de la crèche.

Ma mère m'a appelé plusieurs jours plus tard. Quelle émotion de l'entendre… Ma cousine sur place a joué l'interprète au téléphone, ma mère parlant créole et moi uniquement le français…

En 2002, je suis retourné pour la première fois en Haïti : je pensais être accueilli comme une bête curieuse mais pour ma famille, je n’étais pas « l'Européen ». C’était comme si j'avais toujours été avec eux… Et j'ai retrouvé mon surnom, maintenant je me fais à nouveau appeler « Tinan ». C'est mon « non jwèt », comme on dit là-bas.

Votre mère biologique vous a reparlé de votre disparition ?

Oui, elle m'a raconté que lorsqu'elle était venue me chercher à la crèche, il n'y avait plus personne. Ni enfants, ni personnel. Un choc. Toutes les rumeurs couraient sur nous : nous avions été tués, victimes d'un trafic d'organes, adoptés… Mais ma mère ne s'est apparemment jamais dit que j’étais perdu. Sa foi l'a aidée à tenir. Et elle a partagé sa douleur avec les autres mamans dont les enfants ont disparu.

Quel adulte êtes-vous aujourd'hui, toujours déraciné ?

Aujourd'hui, j'ai toujours l'impression de n'appartenir à rien, d’être perdu entre deux mondes. Il me manque des repères. C'est déstabilisant. Mais j'essaie de me raccrocher à des choses concrètes. Je veux par exemple aider d'autres Haïtiens qui ont été déracinés comme moi à retrouver leurs familles biologiques s'ils en éprouvent le besoin.

Plus d'informations sur Tinan sur son site : www.tinan.fr
Source :http://www.unicef.fr 
 


Découvert en rayon à la Fnac via son livre Magnitude 7.3 de Tinan Leroy


Citation:
 
Présentation de l'éditeur
Tinan a quatre ans et demi lorsqu'il découvre le sol fronçais. Il vient d'être adopté. Dix-huit ans plus tard, il part pour Haïti rencontrer sa famille. A Ia joie immense de retrouver sa mère et toute sa parentèle s'ajoute la découverte d'un pays, d'une culture et d'une langue qu'il tente de se réapproprier. Mais comment vivre en étant de deux mondes ? Comment admettre que si l'amour des siens en France lui semble corrompu, en Haïti il apparaît souvent dénature par l'égoïsme ou l'intérêt ? Avec beaucoup de pudeur et une gronde lucidité, Tinan raconte ce voyage, cet apprentissage, le mélange d'enthousiasme et de doutes au terme duquel il affirme son identité : plus qu'à un pays. il s'appartient à lui-même et son avenir il le construira loin des mensonges, quel qu'en soit le prix.
Biographie de l'auteur
Tinan Leroy, 32 ans, grandit en France. Après avoir enseigne Ia physique-chimie, il est aujourd'hui musicien, chorégraphe et professeur de salsa.

Broché: 233 pages
Editeur : Alma Editeur (6 octobre 2011) 
 


En bonus , un e interview par les lecteur de 20 minutes : http://www.20minutes.fr/vousinterviewez/836724-interviewe-tinan-leroy-auteur-livre-magnitude-73

En bonus:
Tinan Leroy - Interview pour le blog de Molly Benn. (Réalisation : Molly Benn et François de Montremy)

Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7962
Localisation: PACA
 #60 Discussion générale:   Sujet du message: L'adoption   Posté le: 12 Juil 2013 11:46

De quoi faire encore plus tiqué ceux qui sont sceptique concerant l'adoption internationale:

Citation:
 
Adoption : ils ont rendu leur enfant
Le 21/02/2010



Ils l'ont rendue comme on rapporte un jouet défectueux au fabricant après Noël. Un diplomate hollandais et sa femme viennent de « renvoyer » leur fille adoptive aux services sociaux de Hong Kong, leur lieu de vie. Ces parents terribles avaient adopté Jade, une petite Sud-Coréenne, alors qu'elle avait à peine 4 mois. Sept ans après, et deux fils biologiques plus tard, Raymond et Meta Poeteray ont tout simplement décrété que la petite fille n'arrivait pas à s'acclimater au mode de vie néerlandais et à créer des liens affectifs solides avec sa famille adoptive. Agé de 55 ans, le père s'est justifié dans les colonnes du quotidien « De Telegraaf » en estimant avoir suivi les conseils des médecins : « A notre grande déception, les choses n'ont cessé d'empirer et le reste de la famille en a énormément souffert », a-t-il déclaré. Aucune remarque en revanche sur la souffrance de la petite fille d’être une nouvelle fois abandonnée. Cette sinistre affaire a légitimement provoqué une vague d'indignation aux Pays-Bas, à Hong Kong et en Corée du Sud où des élus commencent à remettre en question le droit à l'adoption étrangère. En attendant, Jade, placée dans un orphelinat, est de nouveau « disponible à l'adoption ». Terrifiant.


Catherine Robin  
 


Cela ne doit nullement être un cas isolé, mais ce revers de l'adoption n'est pas vraiment mis en avant .
On pointe du doigt les difficultés rencontrés pour adopter, mais pas les difficultés pouvant apparaitre aprés l'adoption pour l'adoptant et l'adopté. Avec ce genre de situation , il est aisé de comprendre la rigeur des éventuelles procédures mises en place.

Personellement, tant qu'à vouloir aider l'enfant, autant aider les adultes de façon à ce qu'il puissent assurer l'éducation de leur enfants/descendants.
Pour les orphelins, sans aucune famille, je ne sais pas si le déracinement est la meilleur des solution.

L'argument qui voudrait que l'amour d'une famille soit l'essentiel de ce qu'il faut à un enfant me semble superficiel. Pour ce construire au sein de la société (surtout si l'on est pas à l'image de la majorité) , je ne suis pas sur que cela suffise.
Il me semblerait plus judicieux que les organismes publiques investissent plus dans les orphelinats afin d'y offrir un cadre de vie proche d'une vie de famille et prennent en charge le devenir de ces futurs adultes ; plutôt que miser sur le désir d'enfants de familles venues d'ailleurs.

Citation:
 
Une récente et sinistre histoire de désadoption Editorial de Mme Daria Michel Scotti, Psychologue FSP,consultante à Espace adoption, Genève, Suisse

Une triste histoire de « désadoption » a fait la une de l'actualité le mois passé : un garçon d'origine russe et âgé de sept ans vient d’être renvoyé à Moscou, sans préavis ni accompagnement, par sa famille adoptive nord-américaine. Depuis, le gouvernement russe a immédiatement annulé la licence de l'intermédiaire impliqué et menace de suspendre les procédures d'adoption en cours avec les Etats-Unis si un accord sur l'amélioration de la surveillance des familles adoptives n'est pas établi. Or la Russie représente le troisième pays où des citoyens nord-américains adoptent des enfants.

Cet événement dramatique et choquant révèle, d'une part, que les parents qui choisissent d'adopter peuvent aussi devenir auteurs de maltraitance et se retrouver, paradoxalement, dans la situation d'abandonner leur enfant. En effet, le désir d'enfant représente un processus psychique complexe, à l'articulation du rêve et de la réalité. Dans l'adoption comme dans la procréation, la rencontre avec l'enfant réel, au-delà de celui qu'on avait imaginé, échoue parfois.

Mais au delà de ces éléments personnels, liés à l'histoire individuelle d'une famille particulière, un tel incident éclaire les failles d'un système social dans son ensemble.

En effet, comment peut-on imaginer qu'une famille soit si mal préparée à l'accueil d'un enfant grand, sachant combien ce type d'adoption implique des difficultés supplémentaires ? Comment peut-elle être si peu soutenue sur le plan social ou psychologique pour qu'elle en arrive à organiser à distance le renvoi, illégal et inhumain, d'un enfant qu'elle a choisi de faire sien ?

Parce que l'adoption est une forme de filiation qui engage le corps social, cette triste affaire vient rappeler combien il est du devoir de l'Etat d'encadrer et de soutenir ces démarches bien qu'elles relèvent de la sphère familiale et privée. Elle nous rend attentif au fait que, dans le domaine de l'adoption internationale, l’évaluation des candidats ainsi que la préparation des futurs parents ne représentent ni un luxe ni une formalité, mais une nécessité. Enfin, elle confirme l'importance de soutenir les familles au moment de l'arrivée de l'enfant et de la création des premiers liens, en facilitant l'accès à des services spécialisés dans la post-adoption.

L'histoire de cet enfant suspendu entre deux continents, entre deux avions, entre deux vies, nous invite à réfléchir à la responsabilité que chacun des acteurs impliqués porte dans la réalisation possible d'un tel destin, y compris à celle des médias qui ne protègent pas son identité personnelle, mais au contraire, la surexposent et, d'une certaine façon, l'en dépossèdent.

Cet article a paru sur le site d'Espace adoption.

N.B L'éditorial ne reflète pas forcément l'avis de la Direction et de l'équipe IDE.

Vos commentaires sont les bienvenus webmaster@childsrights.org.

10 May 2010 levgen  
 



Pour aller plus loin , "petite" bibliographie sur l'adoption : http://www.adoptionefa.org/index.php/lire-voir-ecouter/la-bibliotheque-d-efa/a-lire-pour-adultes
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: L'adoption Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives