Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


RFO: Licenciement d'un journaliste
Aller à la page 1, 2  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: RFO: Licenciement d'un journaliste S'abonner au Flux Rss Actualités Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Actualités:   Sujet: RFO: Licenciement d'un journaliste

Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #1 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 11:35

Citation:
 
vendredi 22 avril 2005, 19h06
RFO: La CFDT et la SDJ protestent contre le licenciement d'un journaliste

PARIS (AFP) - La CFDT radio télé et la Société des journalistes (SDJ) de RFO (Réseau France Outre-mer) protestent vendredi dans deux communiqués séparés contre le licenciement d'un journaliste pigiste de RFO Guyane, Frédéric Farine.

Selon la CFDT radio télé, "ce journaliste pigiste de RFO Guyane paye ainsi son travail d'investigation et son manque de déférence à l'égard des pouvoirs en place".

"La CFDT soutiendra Frédéric Farine pour qu'il obtienne en justice réparation du préjudice que lui a fait subir RFO", ajoute le syndicat.

La SDJ de RFO "apprend avec consternation le licenciement de notre confrère de RFO Guyane Frédéric Farine".

"Frédéric Farine, journaliste pigiste, souhaitait couvrir pour (rfi.fr) la visite ministérielle de Brigitte Girardin sur un site illégal d'orpaillage démantelé par les gendarmes. La préfecture de Guyane lui a refusé l'embarquement à bord de l'hélicoptère. Ses nombreux reportages d'investigation diffusés précédemment sur notre antenne avaient manifestement déplu... Après plusieurs coups de fil de la Préfecture, RFO s'est empressé de taire cette affaire, donnant même consigne écrite à ses journalistes de ne pas l'évoquer sur les antennes", selon le communiqué de la SDJ.

"Notre confrère était, et reste, professionnellement irréprochable. Pourtant depuis cette affaire, ses piges à RFO ont comme par enchantement fondu comme neige au soleil". Entre septembre et avril, "malgré ses nombreuses propositions de sujets, il n'a eu droit qu'à 4 journées de piges sur des sujets aussi +brûlants+ qu'une fête des pompiers et une brocante pour le Téléthon", ajoute la SDJ.

La SDJ "soutient Frédéric Farine et déplore que la direction ait sacrifié sur l'autel de la déférence un de ses journalistes", poursuit le communiqué. 
 



Pour une fois qu'un journaliste de RFO faisait un vrai travail d'investigation, on le licencie.
Revenir en haut
      
Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #2 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 12:50

21 vues et aucune réponse. Ca ne vous fait pas réagir?
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #3 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 13:38

Sap a écrit:
 
21 vues et aucune réponse. Ca ne vous fait pas réagir? 
 

j'étais sur les prix sacem, désolé; encore un coup de gueule à passer.

comme la presse d'investigation, ils sont muselés. A titre perso, je ne connais pas trop ce journaliste, mais je trouve scandaleux qu'on musèle la presse dans le pays soit-disant des droits de l'homme.

Ca serait sympa, si tu peux, que tu nous fasse un mini topo sur lui
Revenir en haut
      
Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #4 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 13:45

Ben, en fait, je ne connais pas ce journaliste mais bon, c'est plutôt les methodes de RFO qui me choquent.
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #5 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 13:49

Sap a écrit:
 
Ben, en fait, je ne connais pas ce journaliste mais bon, c'est plutôt les methodes de RFO qui me choquent. 
 

pas moi
Revenir en haut
      
lylllly
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 13 Mar 2005
Sujets: 9
Messages: 359
Localisation: 45000 orleans
 #6 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 14:17

Sap a écrit:
 
21 vues et aucune réponse. Ca ne vous fait pas réagir? 
 


g lu ,je crois ke normalement les pigistes jouissent d un statut special par rapport a leur liberte d expression, il faut ke j aille verifier . c pour ca ke j avais pas repondu
Revenir en haut
      
titanpèt
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Juin 2003
Sujets: 23
Messages: 4095
Localisation: S.I.F
 #7 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 14:27

Sap a écrit:
 
21 vues et aucune réponse. Ca ne vous fait pas réagir? 
 
Les personnes qui "voient" ton sujet, ne sont pas forcément automatiquement des membres, n'oublie pas que les visiteurs peuvent lire eux aussi mais pas intervenir


La seule chose que j'ai envie de dire, c'est que plus rien ne me surprend avec RFO: pour moi, c'est (...) et compagnie
Revenir en haut
      
francois999
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 03 Mar 2005
Sujets: 92
Messages: 963
Localisation: 75 - Paris
 #8 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 18:45

La liberté d'expression est aussi en danger chez RFO.

Il faut agir en les mattraquant d'email et de fax.
Revenir en haut
      
Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #9 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 18:47

francois999 a écrit:
 
La liberté d'expression est aussi en danger chez RFO.
 
 


Elle n'a jamais existé tout simplement.
Revenir en haut
      
sTiV
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 25 Jan 2004
Sujets: 143
Messages: 8864
Localisation: Eske sa ka gadéw???
 #10 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 18:49

onl'a licencié parce qu'il etait noir?


franchement, tu demandes des reaction...comment veux tu qu'on reagisse avec un entre filet...qui plus esst plutot subjectif!



J'aimerai en savoir plus
Revenir en haut
      
Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #11 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 19:04

Je ne sais pas s'il est noir ou blanc. Il a été licencié parce qu'il a mis le nez dans un truc pas clair qui concerne l'etat français.
Mais bon, comme dit 6klon, cela ne m'etonne pas de RFO qui a toujours été une chaine d'etat.
Revenir en haut
      
coeurbouliki
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 23 Aoû 2003
Sujets: 226
Messages: 689
Localisation: Paris
 #12 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 19:15

Frédéric Farine gène les autorités car ses enquêtes montrent que l'état se fout des guyanais.
Il s'intéresse à la pollution au mercure et à l'immigration illégale.

On préfère que les journalistes ne parlent que de la météo et des inaugurations d'hypermarchés.



Exemple d'article :

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
Cinq ans ferme pour tortures et actes de barbarie en Guyane

Quatre orpailleurs français ont été condamnés à cinq ans de prison ferme pour des faits de tortures et de barbarie sur un Brésilien qu'ils soupçonnaient de complicité de braquage sur une exploitation aurifère de la commune de Maripasoula.

« Ce sont des pratiques dignes de la guerre d'Algérie », s'indigne l'avocat de la partie civile, Maître Robo. Nous sommes le mardi 18 juin au tribunal de Cayenne. La salle est pétrifiée. Claudivan Souza de Araujo, la victime, un chercheur d'or brésilien installé en Guyane, revient sur son calvaire :
« Ils m'ont massacré. J'ai d'abord reçu des coups de bâton à la tête. Ils m'ont versé de l'essence sur le corps. Puis ils ont mis le feu (...)Durant trois jours, j'ai été enchaîné et nourri à l'eau savonneuse. J'ai eu des épines plantées sous les ongles et un doigt écrasé entre deux morceaux de fer ». L'expertise médicale souligne : « un acharnement ».
Les juges écarquillent les yeux en découvrant la photo de la victime prise par les gendarme le 27 novembre 2000. « Nous avions la haine des Brésiliens qui attaquaient les sites », a reconnu Armand Moussa l'un des quatre prévenus. « Claudivan Araujo était-il un braqueur selon vous ? » interroge la juge. « Je ne sais pas », répond Moussa.

Nous sommes en Guyane, à Maripasoula, une commune française à la frontière du Surinam. Et pourtant on y passe à tabac, on y torture, on y tue depuis 10 ans. Depuis que cette région isolée entre fleuve et forêt est en proie à la fièvre de l'or.

Là-bas, des garimpeiros, ces chercheurs d'or qui fuient la misère du Brésil, mais aussi des Surinamais, sont employés, le plus souvent clandestinement, par des patrons orpailleurs locaux, des Alukus, citoyens français descendants directs de noirs marrons (esclaves évadés des plantations de l'ex-Guyane Néerlandaise au XVIIIe siècle). Corvéables à merci, certains employés se seraient mis à braquer des sites aurifères afin de récupérer leurs salaires non réglés. En novembre 2000, trois sites sont attaqués en l'espace de douze jours.

Le 23 novembre, à la suite d’échanges de coups de feu, un assaillant, un Brésilien, est tué ainsi qu'une cuisinière du site. Aidés de leur milice, certains exploitants mènent une enquête musclée. « Je travaillais sur mon site. Un homme est venu me dire qu'un patron souhaitait me voir pour un travail », se souvient Claudivan « à mon arrivée deux hommes m'attendaient avec une mitraillette et une carabine de 12 mm à répétition ».
Quatre Brésiliens auraient été torturés à l’époque selon le consulat du Brésil à Cayenne. Seul Claudivan a porté plainte. Quatre orpailleurs guyanais sont alors mis en examen pour séquestration, tortures et actes de barbarie. En avril 2001, Armand Moussa est arrêté et placé en détention provisoire. En mars 2002, après onze mois de fuite au village Malobi au Surinam, Michel Poïté, se constitue prisonnier.
Les deux autres prévenus Roy Assansson et Soupé Poïté courent toujours. Soupé Poïté a déjà été condamné par contumace en 1999 pour viol aggravé sur une ressortissante Brésilienne.
L'affaire Claudivan est requalifiée en correctionnelle fin mai 2002 : « un moyen de juger plus rapidement car les assises sont rares », indique-t-on au Parquet de Cayenne.

Une bande de shérifs autoproclamés

Ce 18 juin 2002, le réquisitoire du ministère public n'en est pas moins implacable : « nous avons affaire à une bande de shérifs autoproclamés gardiens de la loi sur leur exploitation aurifère illégale », s'indigne Thierry Montfort qui souligne le paradoxe de l'exploitation sans autorisation de Michel Poïté.

L'avocat général requiert huit ans ferme pour chacun des prévenus. Maître Marcault-Dérouard, l'avocat de la défense, bondit : « à Maripasoula plus grande commune de France, avec cinq gendarmes à l’époque, les patrons orpailleurs sont encouragés par les autorités à lutter contre l'immigration clandestine ».

L'avocat de la défense exhibe un procès verbal de gendarmerie daté de juin 2000 qui détaille l'arrestation par Michel Poïté de 45 étrangers en situation irrégulière. A l'identique, le 27 novembre 2000, les tortionnaires ont eux même livré l'infortuné Claudivan à la gendarmerie. Maître Marcault-Dérouard tente de minimiser le rôle de Moussa : « il a juste donné quelques coups de pieds ». Il nie la participation de Michel Poïté aux violences : « il a fait évacuer la victime en hélicoptère du site aurifère isolé jusqu'au bourg de Maripasoula ».
Or Claudivan est héliporté « enchaîné » selon le témoignage du pilote et de plus à destination de la propriété de Michel Poïté. S'ensuit une journée supplémentaire de supplice confirmée par des témoins : « cigarettes écrasée sur le corps, injonction de se déplacer enchaîné, menaces de mort avec canon d'un pistolet chargé planté dans la bouche... ».

L'audience se déroule sous les yeux de Carlos Reis, consul du Brésil à Cayenne « le gouvernement Brésilien est très attentif à la situation de ses garimpeiros en Guyane ». Orlando Fantazzini le président de la Commission nationale des droits de l'homme au Parlement de Brasilia, député PT (Parti des travailleurs) de l'Etat de Sao Paulo, n'exclut pas qu’« une commission parlementaire puisse être envoyée pour inspection d'exploitations en Guyane si la situation des employés Brésiliens ne s'y améliore pas ».

La première réponse de la justice mardi 18 juin va-t-elle rassurer le Brésil ? A l'issue de cinq heures de plaidoiries, les quatre orpailleurs de Maripasoula, ont été condamnés à cinq ans de prison ferme. Ils devront aussi verser 41 000 euros de dommages et intérêts à leur victime.

FRÉDÉRIC FARINE
22/06/2002
Revenir en haut
      
Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #13 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 19:29

Canal + a aussi fait un reportage sur ce problème.

http://www.fordayute.com/article.php3?id_article=977&var_recherche=farine
Revenir en haut
      
beyoncé
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 05 Avr 2005
Sujets: 4
Messages: 199
Localisation: 78 - Yvelines
 #14 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 23 Avr 2005 19:32

Je ne connais pas cette affaire mais c'est domage qu'RFO se dégonfle. Le travail d'investigation des journalistes sont les meilleurs reportages que l'on a à la télé.
Revenir en haut
      
lylllly
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 13 Mar 2005
Sujets: 9
Messages: 359
Localisation: 45000 orleans
 #15 Actualités:   Sujet du message: RFO: Licenciement d'un journaliste   Posté le: 25 Avr 2005 21:08

g trouve ca
http://www.blada.com/sortiespage1.htm
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: RFO: Licenciement d'un journaliste Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives