Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


"Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir


Répondre au sujet    Accueil » Forum » Au coeur des Dom-Tom: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir S'abonner au Flux Rss Au coeur des Dom-Tom Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Au coeur des Dom-Tom:   Sujet: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir

Nubie
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Oct 2005
Sujets: 3
Messages: 290
Localisation: 75 - Paris
 #1 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir   Posté le: 27 Mai 2007 00:58

C'est un livre de S.Linstant de V.Schoelcher préface de Anne Griollet.



Citation:
 
A sa mort en 1831, l'abbé Grégoire laissa un testament prévoyant la fondation de six prix à décernér par concours, dont le quatrième portait sur "les moyens d'extirper le préjugé injuste et barbare des blancs, contre la couleur des Africains et des sang-mêlé". Organisé par la Société française pour l'abolition de l'esclavage, ce concours a suscité un vaste débat: plusieurs mémoires ont été rédigés dont deux ont été publiés, celui de V.Schoelcher en 1840 et celui de S.Linstant, haïtien, en 1841. Ces deux mémoires, très largement complémentaires, sont révélateurs des enjeux de l'époque à l'égard de la question de l'égalité et de l'esclavage: Linstant analyse comment le préjugé, en s'étant d'abord attaché à la condition servile, s'est ancré sur la couleur de la peau; V.Schoelcher, à l'occasion de ce concours, lance le premier véritable plaidoyer pour une abolition immédiate de l'esclavage. Le concours Grégroire forme ainsi un maillon dans la longue chaîne des abolitionnistes et des défenseurs de l'égalité, reliant les Amis des Noirs des années 1780 aux futurs acteurs de 1848.  
 



Comment orienter ce topic Lol, ben si le sujet vous parle : références bibliographiques, témoignages, impressions etc
Revenir en haut
      
Nubie
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Oct 2005
Sujets: 3
Messages: 290
Localisation: 75 - Paris
 #2 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir   Posté le: 28 Mai 2007 01:33

Citation:
 
Détruire la servitude des Noirs est le moyen le plus efficace de détruire le préjugé contre la couleur des Africains.

Alors vous pourrez entreprendre une grande croisade contre le préjugé de couleur et facilement il s’évanouira. Vous imprimerez les œuvres des Nègres, vous écrirez la vie de ceux d'entre eux qui ce sont distingués ; vous en répandrez abondamment ainsi que les missionnaires faisaient de la Bible.

« Là, dans un long tissu de belles actions, » le public apprendra à connaître cette race calomniée, et en les voyant douée de qualités de toute nature égales aux nôtres, il perdra certainement tous mépris contre elle. En tuant l'esclavage, vous tuez les vices de l'esclave : Morta la bestia, morto il veneno. Les Noirs, une fois libre, la vertu leur viendra avec l'estime d'eux- même
. 
 

debut du paragraphe 7 du chapitre 3 de l'oeuvre de l'abbé Gregroire

Là se sont des notes en vrac
"Le préjugé contré par les faits :
La question de l'antériorité de la civilisation ethiopienne . Contre le préjugé affirmant que l'Afrique était régie par la barbarie et dépourvue de civilisation Schoelcher et Linstant reprennent tous deux la théorie de l'antériorité de la civilisation éthiopienne déjà développé par Volney et reprise par Grégroire. Cette théorie considère que l'Egypte antiqu fût peuplée et civilisée par les Ethiopiens. Ainsi les noirs sont considérés comme étant la souche de souche de toute civilisations. Greégoire s'appuyait sur les écrits des Anciens dont Hérodote, Diodore de Sicile, Pline l'Ancien."

"La République Haitienne par le seul fait de son existence aura peut être une grande influence sur la destinée des Africains dans le nouveau monde"


C'est précisemment la réhabilitation de l'Afrique qui fait défaut or, elle était prévue et inclus dans le processus abolitonniste. Et depuis cette époque possible.

on peut encore voir la force de ces préjugés dans la langue créole. L'évocation de la couleur ébène des traits négroïdes est ambivalente.
Le livre de Marie-rose La Fleur "pa ban gaz" est un livre dédié à la langue créole, où elle y repertorie les expressions favorites des jeunes martiniquais et guadeloupéens(collèges, lycées). On y trouve un chapitre sur la dévalorisation de l'ébène

La liste est non exhaustive

""Ou nouè kon solex :tu es noir comme une solex( marque d'une mobilette noire)

"ou nouè kon dé lannuit colé" :tu es noir comme deux nuits accolées

Se dit du faciès négroïdes
"né aw plate kon marinade 5 francs" ton nez est plat comme une marinade à 5 francs.

"chivé aw grenné kon jex" tes cheveux sont crépus comme du jex (paille de fer)

Le créole est née avec l'esclavage et ces préjugés ont été cristalisés durant cette période.
Si la langue française s'est empressée avec les effets de la décolonisation de substituer au mot nègre le mot noir. Les stigmates sont bien réelles.
Aussi une tête de nègres c'est encore une patisserie. Mais qui prend une traduction bien réelle car il existait à l'époque coloniale des cartes postales avec des têtes de nègres accrochés au fusils à harpons avec des colons en Afrique

Cet effet de substitution fait qu 'en France on ne peut plus à moins de se rattacher aux sources hsitoriques saisir l'ampleur du préjugé de couleur. Aux Antilles le créole en reste le témoin, c'est d'ailleurs la principale source, orale, puisque les esclaves du fait de leurs conditions n'ont que très rarement laissé d'écrit. Cela a joué dans le statut de langue à part entière qu 'est devenue le créole( C'etait un aspect motivé par Mme Taubira).

Le préjugé de couleur n'a pas stigmatisé uniquement les Africains arrivé aux Antilles avant l'esclavage mais les les travailleurs engagés venu d'Afrique et d'Asie arrivés aux Caraïbes après 1848.

Le terme coolie en creole vient "du tamoul Kouli qui veut dire salaire. Par extension tous travailleurs salariés agricoles d'origine chinoise ou indienne. Utilisé aux Antilles françaises de façon péjorative envers l'immigrant indien et ses descendants."

Le préjugé de couleur a "catalysé" le processus de hierarchisation de la société fonction de la couleur de peau

Les référence bibliographiques.

Micheline Labelle, Ideologie des couleurs et classes sociales en Haïti

Michel Girard, Races et classes à la Martinique: les relations sociales entre enfants de différentes à l'école

Singaravelou, Les Indiens de la Guadeloupe.

Il y a des parution récentes

Nègre, Nègrier, traite des Nègres de Pierre LaroussePreface de Françoise Vergès

Citation:
 
Nègre. Que faire de ce mot tabou ? Surtout pas le taire, mais l'interroger, pense Françoise Vergès, qui retrace son destin chargé. Lire, par exemple, l'article 'Nègre' du Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle de Pierre Larousse. Republié ici, cet article d'un héritier des Lumières exhume un racisme brut, qui perdure de nos jours. Alors, ne pas se borner à s'indigner, on risquerait de réduire le 'Noir' à sa couleur. 'Il faut d'abord comprendre comment le 'blanc' est devenu une couleur qui s'est parée du masque de l'universel mais qui opère comme une ligne de partage.' Puis Noirs et Blancs devraient ensemble questionner les mémoires et les contradictions des uns et des autres, engager des luttes pour l'égalité. 'Ce sont ces passerelles qui affaibliront la ligne de couleur', conclut Françoise Vergès, et qui permettront, en la dépassant, 'd'inventer une démocratie post-raciale.'  
 
http://www.evene.fr/livres/livre/pierre-larousse-negre-negrier-traite-des-negres-28342.php


La question noire de myriam Cottias

Citation:
 
Depuis quelques temps déjà, « la question noire » est apparue dans le débat français. Manipulée par les plus extrêmes, rarement définie, l'expression s'est répandue dans les médias sans que l'on ne s'attache vraiment à son histoire.

La tâche de la France aujourd'hui est bien pourtant là : intégrer cette histoire, celle de la traite, de l'esclavage et de la colonisation, à son histoire nationale. Accepter le constat que la définition de la nation s'est faite dans des limites hexagonales et par l'exclusion des peuples colonisés.

Myriam Cottias nous invite ici à poser les bases de ce travail d'histoire, indispensable à une mémoire apaisée, à suivre la construction, d'un continent à l'autre, de la catégorie « esclave » et sa racialisation tout au long des différentes colonisations. La reconnaissance ne peut s'appuyer que sur les expériences multiples, précisément restituées et analysées de ces populations, sur le travail minutieux des historiens et la volonté politique de le rendre visible.

Myriam Cottias est historienne du fait colonial au CNRS, à l'université des Antilles-Guyane et à l'EHESS. Elle dirige le Centre international de recherche sur les esclavages : acteurs, systèmes, représentations, au CNRS.  
 

http://www.editions-bayard.com/pages/fiche.php?isbn=2227475137&rub=Histoire



Je vais m'arrêter là, suite au prochain épisode
Revenir en haut
      
Nubie
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Oct 2005
Sujets: 3
Messages: 290
Localisation: 75 - Paris
 #3 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir   Posté le: 12 Juin 2007 01:47

up

J'aurai du commencé par la principale source.
La Génèse 9, 22-27.la malédictioin de cham

Sur le net les liens abondent donc voir google ou une simple bible.
Cham aurait la nudité de Noé et aurait condamné par Noé a devenir l'esclave de ses frères.

Cheik Anta Diop longtemps décrié à ses débuts est mainteant présent dans toutes bonnes biliothèques.

Il y a plusieurs interprétations ce verset. Dans nation nègre et cultures. Ouvrage qui s'inscrits dans la dialectique de la négritude c'est d'ailleurs grâce à de ses amis Aimé Césaire que ce live a pu être publie, chez présence africaine.
Il explique comment on a justifié la filiation des Africains à cham et de ce fait légitimé leurs exploitations.

Il y a un article de la revue L'histoire numero 296, titrée.
"L'Afrique cette inconnue
" de François Xavier Fauvelle-Aymar chercheur au cnrs spécialiste de l'histoire de l'Afrique australe avant le XIXe siècle et de Bertrand Hirsch maître de conférences à l'université Paris-I spécialiste de l'histoire de la corne de l'Afrique à l'époque méviévale.

"L'exploration de l'Afrique à l'époque médiévale a d'abord été l'affaire des géographes et des voyageurs arabes"

Dans cet article on traite aussi de la malédiction de cham,
Citation:
 
Le long de ces routes circulent de l'or et des esclaves- principaux "produits" exportés par le sud- qui s'échangeaient contre du sel et des produits de luxe (vaisselle et textiles..). Par les même canaux remontaient les Etats sahéliens, comme "les royaumes du Ghana ou Mali, leurs ressources et leur organisation politique, ce qui permet aux auteurs arabes d'élaborer une première géographie du "pays des Noirs" (Bliad al-Sudan° et de suivre les étapes de l'islamisation de ces contrées. Ces textes, dont la rédaction s'étire du VIIIe siècle au XVe siècle, montrent une certaines condescendance pour ce monde lointain, tout en rattachant sas hésitation les populations qui l'habitent au rameau de l'humanité.

Deux préjugés sont partagés par la plupart des auteurs: ils rattachent les peuples de Sudan à la lignée de Ham (Cham) fils maudit par Nuh (Noé) pour avoir découvert la nudité de son père; un ensemble de traits physiques "négatifs", liés à leur présence dans les régions torrides, dont la couleur noire 
 
"

On y reprend les explications attribuées à la couleur noire.

Un texte du debut du VIIIe siècle de Wahb b.Munnabih

Citation:
 
Ham fil de Nuh était un homme blanc, beau de visage et d 'allure. Dieu changea la couleur de Ham à la suite de la malédiction de Nuh, son père. Ham s 'en alla alors, suivi de ses enfants. Ils s'établirent au bord de la mer. Dieu les multiplia et les fit croître. Ils formèrent les Sudan 
 
Au tout début du Xe siècle Ibn Rseth explique de son côté explique que c'est en raison d'un climat brûlant que le
Citation:
 
teint des gens devient noir, les cheveux crépus, leurs coprs sec et maigre leur temprérament ardent. Ainsi en est-il également des animaux et des plantes chez eux. Les moeur des gens de ces contrées sont maruqées par la dureté et la violience". 
 
Les royaumes sahéliens entre le Sénégal et les rives du lac Tchad sont peu à peu islamisée entre le Xe et le XIIIe sicècle et qui s'oppose donc, pour les géographes arabes, aux zones païennes du sud et à leurs populations légendaires de Lam-lam ou Dam-Dam.

Il y a aussi le témoignage d'Al-Bakri dans le livre les itinéraires des royaumes
Citation:
 
"Le roi possède un palais et des huttes à toits arrondis. L'ensemble est clôturé comme par un mur. Dans la ville dur roi, il y aune mosquée pour les musulmans venus faire affaires, non loin de la salle d'audiences royales. Tout autour de la ville du roi, on voit des huttes, des massifs d 'arbres et une végétation touffue. C'est là que vivent leurs sorciers, ceux qui veillent à leur religion. 
 

"On explique que cette géographie arabe est méconnue de l'Occident chrétien, dont les représentations de l'Afrique date l'Antiquité et des pères de L'Eglise. Il y a l'image du Saint Maurice aux traits négroides. Mais on associe dans l'imagerie chrétienne la couleur de l'Africain au mal. Une vision négative que vient encore dégrader l'image des esclaves noirs et la bassesse qu'elle vehicule."

Certains des préjugés seront repris au XIXe sicèle, mais ils seront d'odre scientifique comme les thèses du français Gobineau.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #4 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir   Posté le: 28 Mai 2013 16:31

J'ai pas trouvé de sujet plus adéquat. Histoire d'enrichir entre autre les bibliographie des mémoires des étudiants en sociologie:

Couleur de peau, stigmates et stéréotypes. La légende des crabes à l'épreuve du management par Patricia BRAFLAN-TROBO aux Editions Nestor (2011).

Biographie de l'auteur :
Citation:
 

Patricia BRAFLAN-TROBO Guadeloupéenne. Publie son premier ouvrage chez l'Harmattan : Conflits sociaux en Guadeloupe. Histoire, identité et culture dans les grèves en Guadeloupe (2007). Puis un second ouvrage qui traite du management: Société post-esclavagiste et management endogène. Le cas de la Guadeloupe, est sorti en mars 2009 aux éditions l'Harmattan. Elle entreprend ensuite d'étudier le rôle et le contenu des représentations sociales et mentales, des stéréotypes et des préjugés ainsi que leur intégration et leur diffusion dans une société post-esclavagiste comme la Guadeloupe. Prenant en compte l'importance de la problématique de la couleur de la peau dans les relations managériales, elle sort en 2011 un troisième ouvrage intitulé : Couleur de peau, stigmates et stéréotypes. La légende des crabes à l'épreuve du management- Editions Nestor 
 


Noir-e et manager -Impact de la couleur de peau dite noire dans le management en Guadeloupe

Citation:
 
Cet ouvrage aborde la problématique de l'impact de la couleur de la peau des personnes dites noires dans le management. Il pose pour la première fois de l'histoire de cette discipline, et de façon incisive, la question de la couleur de peau des dits noirs dans le management dans une société post-esclavagiste.
L'auteure met en évidence la façon et les raisons qui font que le fait d'être afro, indodescendant ou Noir au sens large du terme, peut représenter pour certains managers un handicap sérieux dans l'exercice d'une fonction de management ou de direction.
L'ouvrage explique comment dépasser la couleur de la peau dans les relations interpersonnelles et plus précisément dans la relation de management.
De part son expérience de manager l'auteure donne des bases conséquentes pour exercer, quand on est afro, indodescendant ou Noir, une fonction de manager dans une société post-esclavagiste comme la Guadeloupe. 
 


Blog de l'auteur : http://patriciabraflantrobo.blogspot.fr/
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Au coeur des Dom-Tom: "Contre le préjugé de couleur le legs de l'abbé Grégoir Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives