Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Actualité nationale et internationale pêle-mêle
Aller à la page Précédente  1, 2, 3

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: Actualité nationale et internationale pêle-mêle S'abonner au Flux Rss Actualités Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Actualités:   Sujet: Actualité nationale et internationale pêle-mêle

Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 74
Messages: 7979
Localisation: PACA
 #31 Actualités:   Sujet du message: Actualité nationale et internationale pêle-mêle   Posté le: 07 Déc 2015 13:21

L'année 2015 a été chargée en évènements sanglants.
En attentant la rétrospective , au fil de l'actualité les élections régionales et leurs résultats à l'image des électeurs :

Citation:
 
CARTES. Régionales 2015: en cinq ans, l'incroyable progression du FN

Actualité Politique Elections Elections Regionales 2015

Par Ludwig Gallet, avec Mohammed Zemri (infographie) et Pierre Falga (données), publié le 07/12/2015 à 06:44 , mis à jour à 10:04

Le Front national arrive en tête dans six régions au premier tour des élections régionales 2015. Si le PS s'en tire un peu mieux qu'attendu, ce résultat constitue surtout une victoire pour le parti de Marine Le Pen, qui a réussi à gagner un terrain considérable en cinq ans.

Il y a cinq ans, la France était gagnée par une vague rose, verte et rouge lors des élections régionales. Une France toute rose à l'issue du second tour, à une exception près en métropole: l'Alsace-Lorraine. A droite, l'UMP, alors au pouvoir, subissait une véritable déroute. Dans la droite lignée de la présidentielle 2007, le terrain politique était alors occupé par ces deux camps. Le Front national, très bas en 2007, réussissait tout de même une progression remarquée, obtenant certains scores à deux chiffres. A l'issue du premier tour, le parti frontiste culminait toutefois à l'échelle nationale à 11,42%.

Cinq ans plus tard, l'euphorie a changé de camp. Il suffit de voir la mine réjouie de Marine Le Pen en conférence de presse pour s'en convaincre. Les scores du Front national, ou du "mouvement national" comme se plaît désormais à le définir sa présidente, ont explosé. Les derniers résultats partiels le placent à près de 28%. Ni l'alliance du centre et du parti Les Républicains, ni la résistance toute relative du PS n'ont permis de freiner cette tendance. Elle devrait permettre à Marine Le Pen d'aborder la prochaine campagne présidentielle, qui devrait démarrer très tôt après les régionales, avec une certaine sérénité.

Le FN perce partout

L'envolée Bleu Marine est globale, constatée sur l'ensemble du territoire. Il y a bien sûr les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Cote-d'Azur, où l'on savait le FN en mesure de l'emporter. Les deux figures du parti, Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen, y ont obtenu un score insolent. 40,6% pour chacune d'entre elles. En 2010, le FN y réalisait déjà ses meilleures performances. Le pourcentage était toutefois incomparable, à 18,2% dans le nord et 23% en Paca.



En cinq ans, la carte des résultats du FN a radicalement changé de couleur.

L'Express
Le Front national arrive en tête dans six régions au premier tour des élections régionales 2015. Si le PS s'en tire un peu mieux qu'attendu, ce résultat constitue surtout une victoire pour le parti de Marine Le Pen, qui a réussi à gagner un terrain considérable en cinq ans.

Il y a cinq ans, la France était gagnée par une vague rose, verte et rouge lors des élections régionales. Une France toute rose à l'issue du second tour, à une exception près en métropole: l'Alsace-Lorraine. A droite, l'UMP, alors au pouvoir, subissait une véritable déroute. Dans la droite lignée de la présidentielle 2007, le terrain politique était alors occupé par ces deux camps. Le Front national, très bas en 2007, réussissait tout de même une progression remarquée, obtenant certains scores à deux chiffres. A l'issue du premier tour, le parti frontiste culminait toutefois à l'échelle nationale à 11,42%.


Cinq ans plus tard, l'euphorie a changé de camp. Il suffit de voir la mine réjouie de Marine Le Pen en conférence de presse pour s'en convaincre. Les scores du Front national, ou du "mouvement national" comme se plaît désormais à le définir sa présidente, ont explosé. Les derniers résultats partiels le placent à près de 28%. Ni l'alliance du centre et du parti Les Républicains, ni la résistance toute relative du PS n'ont permis de freiner cette tendance. Elle devrait permettre à Marine Le Pen d'aborder la prochaine campagne présidentielle, qui devrait démarrer très tôt après les régionales, avec une certaine sérénité.


Le FN perce partout

L'envolée Bleu Marine est globale, constatée sur l'ensemble du territoire. Il y a bien sûr les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Cote-d'Azur, où l'on savait le FN en mesure de l'emporter. Les deux figures du parti, Marine Le Pen et Marion Maréchal Le Pen, y ont obtenu un score insolent. 40,6% pour chacune d'entre elles. En 2010, le FN y réalisait déjà ses meilleures performances. Le pourcentage était toutefois incomparable, à 18,2% dans le nord et 23% en Paca.

Et puis il y a toutes ces autres régions, ou l'extrême droite avait dû se contenter de scores bien plus modestes en 2010. En Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, le FN se classe en troisième position. Mais en cinq ans, il est passé de 8% à 23,2% des voix au premier tour. Autre exemple en Bourgogne-Franche-Comté, où le FN a grimpé de 13,6% à 31,5%, s'offrant le luxe de virer en tête à l'issue du premier tour.
La fusion ou le retrait en question

Ce mouvement peut-il être stoppé? C'est la question qui est aujourd'hui posée à droite comme à gauche. Et l'équation risque de causer quelques migraines. La progression du Front national est structurelle. Elle n'a jamais cessé de s'accélérer depuis 2010. Inexorablement, les idées de Marine Le Pen, dans un contexte de chômage record et de menace terroriste, séduisent. Pour limiter la casse au second tour, le PS a déjà tranché. Il a décidé de retirer ses listes dans les régions Paca et Nord-Pas-de-Calais-Picardie, pour défendre les valeurs républicaines. Le parti ne sera donc pas représenté dans ces deux régions avant au moins six ans.

Du côté du parti Les Républicains, on tient toujours au second rôle arraché en vertu d'une alliance avec les mouvements centristes. Nicolas Sarkozy ne rendra pas la pareille à la gauche. Il refuse désormais toute fusion ou retrait de liste. Peu importe que la gauche soit mieux armée pour s'emparer d'une région, comme c'est le cas en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Peu importe, encore, que le réservoir de voix ne puisse s'élargir à droite par le biais d'une nouvelle alliance politique. Le pacte conclu avec l'UDI et le Modem ne pourra pas aller plus loin. Du pain béni pour l'extrême droite? Sur France 2, Nathalie Kosciusko-Morizet a également balayé d'un revers demain toute possibilité de fusion. "C'est laisser croire qu'on mènerait la même politique", explique-t-elle. Au sujet du retrait, elle s'interroge encore. "Est-ce que vraiment le retrait de la liste LR dans cette région ne serait pas une chance pour le FN? C'est une question que je poserai demain matin [ce lundi, NDLR] au bureau politique." J-6, le temps presse déjà.
 
 


Incroyable n'est pas vraiment l'adjectif adéquat. Ce résultat était fort prévisible de par les évènements marquants l'actualité et les discours érodés des personnalités politiques.
Revenir en haut
      
milicent
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Juin 2006
Sujets: 28
Messages: 12590
Localisation: Creamville
 #32 Actualités:   Sujet du message: Actualité nationale et internationale pêle-mêle   Posté le: 07 Déc 2015 18:57

Oui résultat prévisible malheureusement à force de faire l'autruche sur les problèmes, en pensant que c'est un mal pour bien, nous on sait mieux que vous (et puis on peut se garnir un peu en passant hein, ça fait pas de mal).
Le second tour marquera, un tassement du vote FN, après le vote sanction du premier tour. C'est à espérer.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 74
Messages: 7979
Localisation: PACA
 #33 Actualités:   Sujet du message: Actualité nationale et internationale pêle-mêle   Posté le: 14 Déc 2015 14:45

Résultat: hors DOM, le Front National (FN) s'est maintenue dans toutes les régions mais n'a remporté aucune présidence.
Cette forte percée au niveau locale remplira les caisses de ce parti politique et il n'aura pas à rendre des comptes puisqu'il n'a nulle part les pleins pouvoir, que 358 conseillers régionaux (sur 1 757). Cela fait pourtant 43 ans qu'il se plaint de cette situation intenable .(Veuillez noter le sarcasme). Je sais pas si c'est jouer de malchance ou maîtriser les rouages du système.

Peut-être qu'aux prochaines élections le mot d'ordre ne sera pas tous contre la menace FN? L'astuce va finir par être érodée.

Nota : extrait de l'article : Les nouveaux conseils régionaux, mode d'emploi
Citation:
 

Comment se répartissent les sièges de conseils régionaux ?

Dans chaque région, la liste qui l'emporte [...] décroche une prime majoritaire de 25% des sièges. Un important bonus qui permet au président élu, même en cas de résultat serré, de s'appuyer sur une majorité claire et d’éviter les alliances contre-nature entre plusieurs groupes d'opposition. Le mode de scrutin avait été corrigé après le traumatisme des régionales de 1998 à l'issue desquelles des candidats de droite et du centre avaient passé des accords ici et là avec le FN : les régionales avaient alors lieu à la proportionnelle à un tour, sans prime pour le gagnant.

C'est son score au niveau régional qui définit le nombre d’élus revenant à une liste. Mais le nombre de sièges se répartit ensuite par département, suivant la population de ce dernier et le score obtenu par chaque liste à l’échelle départementale. 
 


C'est beau la démocratie en toute équité! C'est encore plus beau quant elle est sur-mesure!
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 74
Messages: 7979
Localisation: PACA
 #34 Actualités:   Sujet du message: Actualité nationale et internationale pêle-mêle   Posté le: 25 Mar 2019 13:45

30 ans et toujours d'actualité , cela va surclasser la L2 Marseillaise.

Cité des Outre-mer : « Elle se fera avec un an de retard » annonce Annick Girardin (en 2017)


Citation:
 
Cité des Outre-mer : « Elle se fera avec un an de retard » annonce Annick Girardin
Invitée de Territoires d'Infos ce lundi, la ministre de l'Outre-mer affirme que la cité des Outre-mer – promise depuis plus de vingt ans par les gouvernements successifs – se fera en 2020.
Par Héléna Berkaoui
3mn
C'est une promesse vieille de 20 ans. La cité de l'Outre-mer qui devrait s’ériger au cœur du parc de la Villette à Paris, mettra en valeur l'histoire, la mémoire et les cultures des outremers. Invitée de Territoires d'Infos, la ministre de l'Outre-mer annonce un retard d'un an mais assure qu’« elle se fera cette cité des Outre-mer. »

Le report de ce chantier inquiète élus et citoyens attachés à ce que ce projet arrive à terme. Dans une tribune publiée dans les colonnes de Libération, un collectif dressait un lien entre « l'actuelle indifférence envers les territoires ultramarins » et le report continu de la cité de l'Outre-mer.

« Moi quand je suis arrivée, j'ai trouvé (…) un ministère de la Culture absent du projet, une région Île-de-France absente du projet alors que la présidente de la région Île-de-France souhaite revenir (dans le projet) bien sûr accompagnée par la mairie de Paris » justifie Annick Girardin. La ministre de l'Outre-mer pointe également un « manque de projet collectif autour de la cité des outre-mer, je veux redonner un projet collectif aux territoires d'Outre-mer » assure-t-elle.

Publié le : 27/11/2017 à 10:25 - Mis à jour le : 01/12/2017 à 11:39 
 


La cité de l'Outre-mer : la culture ultramarine à l'honneur (Polynésie la 1ère - Ajoutée le 20 mars 2017)



En définitive : le projet est ... loin d'être un priorité et tout aussi loin d'être valorisé

Citation:
 
CITÉ DES OUTREMER : A LA PLACE DES ARTISTES ULTRAMARINS, ON A DES SDF…
28 JAN 2019 par Joël DIN JOËL DIN

C'est par un article du Parisien que l'ancienne ministre des Outre-mer George Pau-Langevin a appris que la Cité des Outre-mer est devenue une halte pour SDF jusqu'en 2020, accueillant 40 SDF chaque nuit.

« Je n'arrive pas à le croire mais c'est la réalité et je trouve dommage que ce beau projet, porté par toutes les majorités, tous les élus depuis 20 ans et qui, finalement venait à exécution, soit abandonné et qu'aujourd'hui à la place des artistes d'outremer, on ait les SDF, et qu'on décide que ce lieu leur soit échu à notre détriment ».

La Cité dédiée aux Arts et à la Culture devait ouvrir ses portes en 2019 après des travaux de restructuration du bâtiment avec cette formule du Président Hollande « C'est un projet irréversible dont l'avenir est assuré » comme gage de sérieux. Se voulant un lieu de découverte, d’échanges, de rencontres et de convivialité, cette nouvelle institution culturelle, comme l'indiquait le dossier de presse, devait être une fenêtre sur la France océanique permettant de montrer toute la richesse des créations ultramarines.

La ministre des Outre-mer Annick Girardin, de son coté, déclarait en novembre 2017 que l'espace destiné à promouvoir et valoriser les cultures, les arts, les traditions et les coutumes des territoires ultramarins, ouvrirait ses portes en 2020, le gouvernement travaillant à sa durabilité.

George Pau-Langevin lie l'avenir de cette Cité à celui de France Ô. « Nos artistes, notre culture, le méritent et nous devrions faire en sorte que ce projet d'abandon soit reconsidéré et que demain il y ait une chaîne oú les ultramarins se retrouvent. Nous avons beaucoup de jeunes qui vivent en région parisienne, qui n'ont aucun lieu pour se reconnaître ».

Pour elle, le premier des devoirs, la solidarité. « Essayons de redevenir solidaires pour que des projets qui permettent aux ultramarins de prendre toute leur place dans la société française puissent véritablement prospérer ». 
 

Source : http://97land.com/cite-des-outremer-a-la-place-des-artistes-ultramarins-on-a-des-sdf/
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: Actualité nationale et internationale pêle-mêle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives