Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos streaming  :: 


Élection présidentielle 2012 en France
Aller à la page 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: Élection présidentielle 2012 en France S'abonner au Flux Rss Discussion générale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Discussion générale:   Sujet: Élection présidentielle 2012 en France

Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #1 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 01 Déc 2011 22:08

C'est vrai qu'il manque un sujet consacré aux élections françaises.

J'ai pas le flair d'un chien, mais vu les sujet hypermédiatisés (violence, drame familiaux, projet de licenciement... bizbille entre élus) , y'a pas à dire cela sent la période électorale.

On se met soudainement à penser aux étrangers "toujours trop nombreux" (c'est une rengaine cyclique) , on va pas crier au scandale puisque charité bien ordonné commençant par soit même , les dirigeants ont quand même pris la peine insidieusement certes , de prévenir la population française de la recrudescence des vieux risquant de mettre à mal les finances (surtout dans les tribunes des parlementaire). Par contre , il est moins aisé de ce délester de cette "charge" et encore plus d'en faire les boucs émissaire de tous les maux qui frappe la société.
Ils vont être nombreux à aller déposer une demande de naturalisation , histoire d'avoir la paix même si cela ne préserve pas d'éventuel ritournelle législatif visant ce statut de "français d'origine étrangère trop récente / trop visible".


On oublie vite les sous qu'engrangent les sociétés française à l'étranger, de même que les gains du fait d'implantation d'entreprises et autres investisseurs étrangers.
Bien sur , on n'oublie pas l'évasion fiscale de certains , période de crise oblige (c'est pas moi qui les condamnerais).

On pense même à durcir le dos avec les minot délinquant car assurément ce sont ceux qui cause le plus de carnage aux volant de voiture AK-47 au poing . Comme si l'arsenal législatif n'était pas suffisant.

Cela risque d'être palpitant , surtout qu'apparemment on mette plus en avant les personnalités politiques et non les programmes/faits d'armes effectifs.
Revenir en haut
      
h2o
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 03 Aoû 2005
Sujets: 131
Messages: 8293
Localisation: 972 - Martinique
 #2 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 02 Déc 2011 13:42

salut

Vu les derniers développement de la "crise" de l'Euro et la volonté Franco-Allemande de mettre en place un budget communautaire, l'élection presidentielle de 2012 perd de sa substance dans la mesure où le candidat élu gouvernera un pays devenu région européenne.

Il sera au mieux un gouverneur de la région France..... un exécutant
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #3 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 03 Déc 2011 20:58

La crise financière a à peine modifié les bases de fonctionnement de l'entité qu'est la Bourse , mais la crise économique qui en découle amènerait une refonte globale des Etats membre de l'union Européenne!!! Je trouve cela un peu gros, même si certaines populations aiment jouer aux moutons ce n'est pas le cas de tout le monde. Même si le principe des états souverain n'est pas si ancien, les institutions ont pris la peine de créer un attachement des populations qui rend compliquée le changement de régime. C'est bien pour cela que l'UE est surtout une entité économique liant les différents états mais pas forcément les peuples.

Tout autre aspect, parmi les pseudo problèmes qui reviennent à chaque campagne; la chasse aux signatures d'élus.
Ce n'est que dans le cadre de cette élection que je découvre que les nom des 500 premiers signataire pour chaque candidat apparaissent au journal officiel. Si j'avais su j'aurais fouiné avant.

Bien avant de porter préjudice aux petits partis ou à ceux dont l'image n'est pas forcément en odeur de sainteté; en matière de démocratie cela laisse le champs libre uniquement à ceux qui ont le moyen de financer au prix fort la campagne (le tour de France des élus c'est pas offert par la SNCF ou Air France).

Il est vrai qu'à la base c'était destiné à limiter le nombre de candidature farfelu, mais au final; le temps faisant, les partis en place grossissant, il apparait que l'élection est devenu bien élitiste.

En matière de filtrage, un commission électorale avec des règles clairement définis (sans aucune ambiguïté...) devrait largement suffire.


Article du site politique.net
Citation:
 

Parrainages : règle des 500 signatures

Un système de filtrage décidé dès le début de la Ve République

Lorsque De Gaulle décide d'instaurer l'élection présidentielle au suffrage universel en 1962, la question d'une pré-sélection des candidats est évoquée. L'objectif est d'écarter toute candidature fantaisiste et d'éviter de se retrouver avec une centaine de candidatures. Une règle simple a donc été instaurée : pour pouvoir se présenter, un candidat devait obtenir 100 signatures d'élus. Entre 1965 et 1974, le nombre de candidats n'a cessé d'augmenter : 6 en 1965, 7 en 1969, 12 en 1974.

De 100 à 500 signatures en 1976

Face aux risques d'une augmentation constante des candidatures, une réforme des parrainages a été entreprise en 1976. Désormais, pour pouvoir se présenter, un candidat devait réunir non plus 100, mais 500 signatures d'élus provenant d'au moins 30 départements différents (50 signatures maximum par département). Cette réforme fut fatale à Jean-Marie Le Pen à l'élection suivante. Candidat d'extrême droite en 1974, il n'a pu se présenter en 1981, faute d'avoir réuni les 500 parrainages.
Qui peut signer ?

Seuls les élus peuvent apporter leur soutien à une candidature, c'est-à-dire les maires (il y a 36 000 communes en France), mais aussi les députés, les sénateurs, les parlementaires européens, les conseillers régionaux et généraux ainsi que des membres de l'Assemblée corse et des Assemblées d'outre-mer.
Au total, il y a donc potentiellement plus de 47 000 élus qui peuvent signer. D'un point de vue statistique, avec le nombre d'élus et la règle géographique des parrainages, il ne peut y avoir théoriquement que 80 candidats. Mais ce chiffre est purement théorique puisque la plupart des élus refusent d'apporter leur soutien à un quelconque candidat.
Les délais de collecte et le soutien financier de l'Etat

Les élus disposent de 3 semaines pour collecter les 500 parrainages. En réalité, certains candidats entament la collecte presqu'un an avant l'élection pour recueillir des promesses de signatures. En 2007, ce délai a été rallongé à un mois. C'est le conseil constitutionnel qui doit s'assurer de la validé des 500 signatures.
Les noms des 500 signataires sont rendus publics et publiés au Journal officiel. Dès cette publication, la campagne débute officiellement. Lorsqu'un candidat a recueilli plus de 500 signatures, les 500 noms rendus publics sont choisis par tirage au sort.
Celui qui obtient les 500 parrainages devient officiellement candidat à l'élection présidentielle et reçoit de la part de l'Etat une avance de 153 000 euros pour sa campagne électorale.
Un système à bout de souffle

Si la règle des 500 signatures a permis de limiter le nombre de candidatures (9 en 1988, et 9 en 1995), les élections présidentielles de 2002 ont constitué un record avec 16 candidats officiels. Ce système destiné à limiter le nombre de prétendants a donc ses limites.
Par ailleurs, pour éviter une multitude de candidatures, les grands partis font pression sur les élus pour qu'ils n'accordent par leurs parrainages aux petits candidats. Puisque les noms des signataires sont rendus publics, les maires craignent soit des sanctions de leurs électeurs lors des prochaines élections municipales pour avoir soutenu un candidat, soit des pressions de la part des grands partis qui détiennent souvent le pouvoir exécutif dans les régions ou dans les départements. Un chantage peut donc être fait : si un maire accorde un parrainage à un petit candidat, on peut en représailles lui retirer les subventions. Par conséquent, les "petits candidats" rencontrent des difficultés pour obtenir les 500 signatures. Ces difficultés peuvent concerner des candidats qui recueillent pourtant des millions de voix lors de ces élections.

Ce système a donc des effets paradoxaux : il limite de moins en moins le nombre de candidats (l'élection de 2002 ayant constitué un record avec 16 candidats) et dans le même temps, des candidats représentant des millions d'électeurs risquent de ne plus pouvoir se présenter en raison des réticences de plus en plus grandes des élus à accorder leurs parrainages.

Une réforme de ce système est donc envisagée pour la prochaine élection en 2012. 
 



Allez dans la section potins ou " savoir où on met les pied":
Citation:
 

Patrick Lozès rattrapé par la justice?

Par LEXPRESS.fr, publié le 02/12/2011 à 10:15, mis à jour à 10:42


Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour abus de confiance et blanchiment contre l'ex-président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), Patrick Lozès, candidat à la présidentielle.

Une enquête préliminaire des chefs d'abus de confiance et blanchiment l'ex-président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), Patrick Lozès, candidat à la présidentielle a été ouverte le 14 octobre.

Cette enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), a-t-on précisé jeudi 1er décembre, confirmant une information diffusée par le Journal du Dimanche.

A en croire le JDD, l'enquête porte notamment sur des mouvements de fonds entre le compte du Cran et le compte personnel de Patrick Lozès, ainsi que sur des virements "provenant de l'organisation humanitaire World Children's Fund au profit de L & Associés, la société de conseil que Patrick Lozès a créée en 2008".

Dans une lettre ouverte diffusée sur son blog, Patrick Lozès affirme avoir toujours tenu à "faire preuve d'une transparence absolue" quant à ses revenus et au financement de ses activités. "J'ai donc immédiatement demandé à mon avocat de saisir le procureur de la République afin d'être lavé de tout soupçon sans délai et de manière définitive", indique Patrick Lozès.

"En 2012, ne votez pas blanc"

"Je souhaite au plus vite et dans les meilleures conditions faire la preuve de ma totale transparence sur des questions qui ne peuvent soulever aucun doute quant à ma probité", ajoute-t-il.

Dans un communiqué, l'actuel président du Cran, Louis-Georges Tin, a "tenu à dissocier catégoriquement le Cran de Patrick Lozès", s'engageant à ce que son association "collabore avec la justice en communiquant toutes les pièces financières et administratives nécessaires pour que la situation soit clarifiée le plus rapidement possible".

Fondateur du Cran, Patrick Lozès a lancé le 3 novembre sa campagne pour la présidentielle de 2012.

Agé de 46 ans, ce docteur en pharmacie qui dirige une entreprise de conseil en communication, veut défendre "l'ascension sociale" des quartiers défavorisés, avec un slogan provocateur: "En 2012, ne votez pas blanc."
Avec AFP 
 


Eh ben avec une tel publicité le CRAN qui jusqu'ici était ,non pas méconnu, mais totalement inconnu , aura droit a une bonne dose de médiatisation qui risque de bien érafler son image.

Pour le slogan, faut quand même éviter de trop jouer avec les mots , car le second degré c'est loin d'être pour tout le monde et son appréciation dépend toujours de l'identité de la personne qui y recours.
Revenir en haut
      
Martipolitain
Embarquement Embarquement



Genre: Homme
Inscrit le: 14 Avr 2009
Sujets: 8
Messages: 129
Localisation: 35 - Ile et Vilaine
 #4 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 04 Déc 2011 13:32

Citation:
 
"En 2012, ne votez pas blanc."  
 


je préfère en rire!... on aurait pu attribuer ce slogan à un dictateur, ou "président totalitaire" africain post colonialiste...
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #5 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 04 Déc 2011 20:29

Je doute que ce soit le premier à tenter ce slogan. Néanmoins dans son cas cela à une toute autre résonance. Il a vraiment mal appréhendé l'impact de ce choix 'marketing". C'est un point plus que faible pour quelqu'un qui se lance en politique.


Allez, digression mettant en avant la perfection du système:
Citation:
 

Karachi : Balladur assure que sa campagne a été financée légalement

LEMONDE.FR avec AFP | 21.11.11 | 09h16

"Ma campagne a été financée dans le respect de la législation en vigueur et ses comptes validés par le Conseil constitutionnel", assure, lundi 21 novembre, dans le Figaro, Edouard Balladur à propos de sa campagne présidentielle de 1995. Interrogé par le quotidien sur l'affaire Karachi, l'ancien premier ministre, au cœur des soupçons dans le volet financier du dossier, ne s'étend pas plus sur le sujet.

Les juges chargés de l'enquête sur le volet financier de l'affaire Karachi cherchent à savoir si des commissions versées en marge de contrats d'armement conclus en 1994 avec le Pakistan (sous-marins Agosta) et l'Arabie saoudite (frégates Sawari II), ont donné lieu à des rétrocommissions qui auraient financé illégalement la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

A plusieurs reprises, le président du Conseil constitutionnel d'alors, Roland Dumas, a affirmé que les comptes de campagne de M. Balladur ainsi que ceux de Jacques Chirac avaient été validés alors que tous deux avaient dépassé le plafond des dépenses accordé. Il a expliqué la décision du Conseil par des raisons politiques, à savoir qu'il aurait fallu alors annuler l'élection présidentielle et la recommencer, faisant ainsi abstraction du vote des électeurs.

"RÉGLER LE PROBLÈME DES TRENTE-CINQ HEURES"

Par ailleurs, dans le même entretien essentiellement consacré aux questions économiques, M. Balladur appelle à "régler le problème des trente-cinq heures une bonne fois pour toutes" en étudiant "la possibilité de supprimer purement et simplement la loi". "La crise n'est pas finie. Ce qui nous attend, ce sont des années de courage et de réformes profondes. Il faut les aborder avec lucidité", affirme-t-il.

A l'image de ce qu'a fait l'Allemagne au cours de la décennie écoulée, l'ancien ministre de l'économie et des finances (1986-8 appelle la France à fixer un "agenda 2020 qui contiendrait les réformes indispensables pour retrouver la confiance, la croissance, la compétitivité et l'équilibre des finances publiques". "Nous devons poursuivre les réformes commencées en 2007 (...), par exemple aller plus loin que l'assouplissement des trente-cinq heures", en étudiant "la possibilité de supprimer purement et simplement la loi, pour renvoyer aux accords par branche et par entreprise".

A l'échelle continentale, Edouard Balladur, affirmant que "l'Europe à vingt-sept est trop large et diverse", rappelle qu'il défend "depuis vingt ans" "une organisation de l'Europe par cercles regroupant les Etats en fonction des compétences mises en commun". "Il est urgent de la mettre en œuvre et de commencer par mieux organiser la zone euro", proclame-t-il, soulignant avoir "proposé que les budgets de ses Etats membres ne puissent être soumis aux Parlements nationaux qu'après avoir reçu le feu vert des dix-sept statuant à la majorité".

M. Balladur juge par ailleurs "urgent que la BCE [Banque centrale européenne] accepte de faire ce que font toutes les banques centrales du monde, c'est-à-dire acheter des titres de la dette souveraine pour garantir la solvabilité des Etats". 
 


Les institutions savent assurément faire preuve de mansuétude. Entre annuler une élection conformément aux règles établies ou la maintenir en fermant les yeux sur "quelques points de détail" , dans le cercle des dirigeants le choix est vite fait .
Revenir en haut
      
h2o
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 03 Aoû 2005
Sujets: 131
Messages: 8293
Localisation: 972 - Martinique
 #6 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 11 Déc 2011 05:05

Dans la course à l'Elysée, le PS courra moins vite en se tirant une balle dans le pied.......
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #7 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 12 Déc 2011 13:43

Exemple type venant d'ailleurs, dans la série quand "tu n'a pas tes entrées en politique, évite de faire trop de remous risqués et veille à être blanc comme neige":

Citation:
 
Herman Cain jette l'éponge
http://www.20minutes.f Publié le 5 décembre 2011.



États-Unis Face au scandale, le candidat renonce à la primaire républicaine

C'était le candidat favori de la primaire républicaine pour la présidentielle américaine de 2012. Confronté à des accusations de harcèlement sexuel et d'adultère, Herman Cain a fini par renoncer à briguer l'investiture de son parti pour l'élection. « Aujourd'hui, à l'issue de nombreuses prières et remises en question, je suspends ma campagne présidentielle », a déclaré le candidat noir américain samedi à Atlanta. Celui qui s'est toujours présenté comme un fervent chrétien et un bon père de famille a justifié sa décision par le trouble provoqué par ces accusations, qu'il assure « fausses et non prouvées », au sein de sa famille. « Je suis en paix avec Dieu. Je suis en paix avec ma femme » a ajouté Cain, pour qui « l'ombre du doute » planant sur sa campagne l'empêchait d'être crédible face à ses rivaux à un mois du début du processus de désignation.

Les cartes rebattues
Herman Cain, ancien dirigeant de la chaîne de restauration Godfather's Pizza, est soupçonné d'avoir harcelé sexuellement plusieurs femmes et d'avoir entretenu une liaison pendant treize ans avec une femme d'affaires d'Atlanta. Après avoir caracolé en tête des intentions de vote dans le camp républicain il y a deux mois, Cain a vu sa cote de popularité chuter en novembre : il était crédité de seulement 8 % dans l'Iowa, où débutera la primaire républicaine le 3 janvier.
Son retrait rebat les cartes de la primaire républicaine, qui devrait désormais s'orienter vers un face-à-face entre l'ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney, et son adversaire Newt Gingrich, ancien président de la Chambre des représentants. Ce dernier, aujourd'hui en tête des intentions de vote dans l'Iowa, a précisé qu'il rencontrerait Herman Cain la semaine prochaine et qu'il lui laissait le temps de la réflexion sur un éventuel ralliement à sa candidature. De son côté, Romney s'est contenté de déclarer que les électeurs républicains, évaluant les différents prétendants, comprendront qu'il est le candidat dont « ils ont besoin ».

Faustine Vincent 
 


Citation:
 
Pas de retrait total

S'il abandonne la course dans la primaire républicaine, Herman Cain ne renonce pas complètement à la politique. Ce week-end, il a redirigé ses partisans vers le site Internet TheCainSolutions.com. L'ancien favori à la primaire républic 
 
.

Viser la présidentielle c'est tout un plan de carrière. Il faut bien toiletter son plumard avant de s'y lancer.




Quand j'écrivais que cela sentait les présidentielles puisque l'on faisait la part belle aux étrangers qui à d'autre saisons sont complément éclipsé de l'actualité politique (sauf quand il s'agit de les expulsé , ou dénombré les cadavres dans des incendies...).

La nouvelle ritournelle : le vote des étrangers (limité aux élections locales). L'UMP a eu droit à son débat sur l'identité national, le PS nous donnera droit à celui de l'action citoyenne.
Cela n'améliorera pas la représentativité des minorités dans l'hémicycle , mais cela fait beau dans le cahier des charge en tant qu'avancée mirage.


Je me demande quels sont les étrangers (associations, mouvement...) qui portent ce projet. Déjà que le citoyen français ne semble pas plus que cela s'intéresser à la vie politique (c'est ce que semble indiqué les taux d'abstention), on veut y faire participer ceux qui sont assujettie à un droit de résidence régenté par la préfecture. Est ce vraiment là un demande forte des populations étrangères?Ce n'est plus accès au logement, accès au travail, accès au service de santé, accès à une éducation de qualité...? L'argument , "ils l'ont bien fait ailleurs , pourquoi pas ici , tient 'il vraiment la route ? Et ce même si il s'agit d'une promesse de longue date, en matière de promesse non tenue on est pas à cela prés.

Tout comme on en vient à vouloir exiger un degré de connaissance de la langue et de la culture français pour l'obtention de la nationalité , il en sera de même pour la carte d'électeur?

Vu de loin, cela ressemble surtout à une manne en matière de clientélisme.


Allez en bonus un article sur les faits:
Citation:
 


Le Sénat adopte la proposition de loi sur le vote des étrangers aux élections locales

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 09.12.11 | 06h59 • Mis à jour le 09.12.11 | 09h23

Le Sénat a adopté, jeudi 8 décembre, par 173 contre 166, une proposition de loi de la nouvelle majorité de gauche accordant le droit de vote aux étrangers non communautaires aux municipales, à l'issue d'un débat houleux.

Le texte ne permet pas aux étrangers de devenir maire ni de participer aux élections sénatoriales en tant que grands électeurs. Ils pourraient seulement être élus conseillers municipaux. Une loi organique décidera des modalités, notamment de la condition de résidence, qui devrait être de cinq ans. Ce texte constitutionnel n'a aucune chance d'être voté sous cette législature. Deux amendements ayant été adoptés, il devra retourner à l'Assemblée nationale qui toutefois n'a pas le dernier mot dans ce type de texte. S'il est un jour adopté par le Parlement, il devra ensuite être transféré au chef de l'Etat qui le soumettra à référendum ou le gardera dans un tiroir.

"UN TRAVAIL DE SAPE" POUR FRANÇOIS FILLON

Fait exceptionnel : c'est François Fillon qui a ouvert le débat pour "exprimer" sa ferme "opposition" à un "travail de sape d'un des fondements de notre République". "La gauche s'engage dans une voie dangereuse avec légèreté", en prenant "le risque de vider la nationalité et la citoyenneté française de leur substance", a lancé le premier ministre. "Dissocier le droit de vote de la nationalité française, c'est prendre le risque de communautariser le débat public", a-t-il jugé.

Le ministre de l'intérieur, Claude Guéant, a rappelé sa position sur un thème dont sa majorité entend faire un marqueur de la campagne électorale : "On vote parce que l'on est citoyen, on est citoyen parce que l'on est français, on n'est pas citoyen parce que l'on habite en France".

Esther Benbassa (EELV), rapporteure, a répliqué en lisant à la tribune des déclarations passées en faveur de ce droit, prononcées jadis par Nicolas Sarkozy, Eric Besson (ministre de l'industrie), l'ex-premier ministre Jean-Pierre Raffarin ou encore Brice Hortefeux. "Ce sont d'autres discours que nous entendons désormais" a déploré cette universitaire, qui possède la triple nationalité franco-turque-israélienne. "J'ai été moi-même une étrangère, une immigrée", a-t-elle noté.

Le patron des sénateurs PS, François Rebsamen, a accusé François Fillon de "mettre sous tension" la société française. "Il n'y a pas de pire ferment pour le communautarisme que le refus de la reconnaissance d'une citoyenneté de résidence" a-t-il dit. "Comment justifier qu'un salarié algérien ou marocain qui vit régulièrement en France depuis des décennies ne peut voter ni être élu à aucune fonction" a interpellé Eliane Assassi (PCF).

En inscrivant à l'ordre du jour le même texte voté à l'Assemblée en mai 2000 sous le gouvernement de Lionel Jospin — et qui avait été bloqué par le Sénat de droite —, la gauche sénatoriale a voulu lancer un signal politique avant la présidentielle. Nicolas Sarkozy avait le premier taxé cette proposition de "hasardeuse". L'UMP, notamment la Droite populaire, a ensuite accusé la gauche de "brader la citoyenneté".

"LA MAJORITÉ SÉNATORIALE DE GAUCHE S'HONORE"

La première secrétaire du Parti socialiste, Martine Aubry, a salué vendredi l'adoption de la proposition de loi. "En adoptant aujourd'hui la proposition de loi (...) la majorité sénatoriale de gauche s'honore et fait ce pour quoi elle a été désignée : faire entendre au Parlement la voix du progrès, de la solidarité et de la République", écrit Mme Aubry dans un communiqué.

Selon elle, "le droit de vote des étrangers aux élections locales, c'est l'évidence d'une participation à la vie de la cité à laquelle ont naturellement droit tous ceux qui vivent, qui travaillent et qui paient des impôts depuis plusieurs années".

"Après les nombreux amendements au budget (...), le Sénat continue de montrer tous les jours ce que sera la politique de la gauche à partir de mai 2012 si les Français nous font confiance : une politique de justice, une politique d'ouverture, une politique de progrès", conclut l'ancienne candidate à la primaire socialiste. 
 



Au mieux on obtient un élu à part , au champs d'action réduit.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #8 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 13 Déc 2011 21:53

Allez nouvelle rengaine de saison: "Consommer français!!!" (chant glorieux du Modem mener par François Bayrou, qui sera assurément repris par d'autre).

Mmmh, beau principe , même si niveau définition cela reste plus que vague. C'est quoi consommer français?
Les industriels ont délocalisés, relocalisés , sous traités, revendus leurs production..., cela n'a plus aucun sens réel ce "consommer français".
Cela me rappelle un reportage où un industriel chinois avait racheté une marque française. Le site de production a été conservé, mais un bonne partie de la matière première vient de Chine.

Ce matin à la radio, j'entends que des industriels qui avaient délocalisés leur site de production se réimplante partiellement en France (histoire d'afficher un sublime Made in France pour pas cher ).
De même je découvre dans mon journal gratuit qu'Haribo est une marque allemande (français ou pas français , on me fera pas renoncer à ces friandises néfastes , après tout c'est aussi conditionné en France ).
Dans le domaine informatique, je doute qu'il soit possible de produire quoique ce soit sans avoir recours à des pièces étrangères.
Dans l'industrie automobile , des marques étrangères on recours à des équipementiers locaux.
Je me rappelle d'une marque française de sac de luxe qui mettait ,dans son catalogue, en avant le savoir faire artisanale d'un atelier italien pour la confection de ses produits.
En la matière, les cas où "acheter français "perd sont sens sont légion.

Par ailleurs, les décisionnaires ont laissés s'écrouler les industries françaises pour ne laisser que les mastodontes transformé en holding opaque. Faut pas venir pleurer maintenant.

Je ne crois pas qu'en tant que consommateur soumis aux désiratas rentabilistes à moindre frais des industriels, que je fait me transformer en enquêteur spécialisé pour déterminer ce qui est suffisamment étiqueté français pour orienté mes achats, l’étiquette prix me suffit amplement .
Dans mon cas , s'ils veulent que je consomme , qu'il débourse pour vendre mieux et à une prix plus compétitif au lieux de ce contenter du prestige trop souvent usurpé de produit "national" avec savoir faire "national" (et main d’œuvre internationale).

Allez petit sondage express, pour vous c'est quoi consommer français? Êtes vous prêts à consommer français?
Revenir en haut
      
Timale
Webmaster Webmaster



Genre: Homme
Inscrit le: 28 Aoû 2001
Sujets: 555
Messages: 3595
Localisation: Paris - Martinique
 #9 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 05 Jan 2012 04:04

L'année 2012 à peine commencée que les candidats se lancent déjà dans les hostilités à quelques mois de la présidentielle !

L'UMP réclame des excuses publiques à François Hollande après une petite parodie mettant en scène le chef de l'Etat.

En effet, François Hollande, lors d'un déjeuner privé avec des journalistes, se serait glisser dans la peau du chef de l'Etat en déclarant : « Il va se présenter devant les Français et leur dire : Je suis un président en échec depuis cinq ans, je suis un sale mec, mais réélisez-moi parce que, dans cette période difficile, je suis le seul capable ».

Cette petite parodie a finalement été rendue publique hier, et certains médias ont tout fait pour attiser la polémique.
Revenir en haut
      
Yria
Enregistrement 


Genre: Femme
Inscrit le: 02 Juin 2011
Sujets: 0
Messages: 1
Localisation: 93 - Seine-St-Denis
 #10 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 12 Jan 2012 20:04

Je suis tombée par hasard sur cette vidéo dont je met le lien ici: http://youtu.be/AW0Ijq0u77A
J'espère sincèrement que cette vidéo est truquée.

Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 216
Messages: 11831
Localisation: *****
 #11 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 12 Jan 2012 21:06

Je suis tombé par hasard sur cette vidéo dont je met le lien ici: http://www.youtube.com/watch?v=aHXPjpjpWnY
J'espère sincèrement que cette vidéo est truquée.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #12 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 15 Jan 2012 13:06

Bon ben pour revenir au sujet avec un note d'humour "bestiale":

Les 10 animaux de la brousse politique française par Damien Glez (Caricaturiste, portraitiste et dessinateur de presse) article posté sur slateafrique.com
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #13 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 23 Jan 2012 14:21

Un site parmi d'autres consacrés aux élections:

http://www.sondages-election.com , reste à attendre que tous les partis publient leurs programmes (détaillés si possible) officiels , il y'a déjà un avant gout ici : http://www.sondages-election.com/programmes.htm

Je me demande ce que cela donnerais de faire la liste des promesses politiques faites vs celles tenues et mise en application tous partis confondus,ces 2 dernière décennies.
Revenir en haut
      
Dragonball
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 21 Oct 2004
Sujets: 226
Messages: 3375
Localisation: 75 - Paris
 #14 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 24 Jan 2012 01:18

Je vois que ce sujet passionne les foules !
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 62
Messages: 6870
Localisation: PACA
 #15 Discussion générale:   Sujet du message: Élection présidentielle 2012 en France   Posté le: 26 Jan 2012 13:37

Demandez le programme!!! Demandez le programme !!!Demandez le programme !!!




A la une du jour le Parti Socialiste (PS) avec M. Hollande et ses 60 engagements pour la France!!! Du "moi je " en veux tu en voilà!!!
Programme en couleur qui plus est

Cela à beau faire 41 pages, cela semble bien creux, à moins qu'il y'ait une version bien plus lourde pour ceux qui veulent approfondir.

Allez des extraits via un article du Figaro:

Citation:
 
Les principales propositions de François Hollande

Publié le 26.01.2012, 07h41 | Mise à jour : 11h09

RELANCE DE LA PRODUCTION, DE L'EMPLOI ET DE LA CROISSANCE

- Création d'une Banque publique d'investissement et d'un Livret d'épargne industrie au profit des PME. Doublement du plafond du livret de - Rééquilibrage de l'impôt sur les sociétés au profit des PME et des TPE et au détriment des grandes entreprises.
- Couverture intégrale de la France en très haut débit d'ici à dix ans.
- Préservation du statut public des entreprises détenues majoritairement par l'Etat (EDF, SNCF, La Poste...)
- Séparation des activités des banques "utiles à l'investissement et à l'emploi de leurs opérations spéculatives", bannissement des banques françaises des paradis fiscaux, interdiction des "produits financiers toxiques" et des stock-options, sauf pour les entreprises naissantes, encadrement des bonus et sur-taxation de 15% des bénéfices des banques.
- Réduction du déficit public à 3% du PIB et retour à l'équilibre fin 2017.
- Suppression de 29 milliards d'euros de niches fiscales "équitablement répartis entre les ménages et les entreprises".
- Montée en puissance du financement des "priorités" jusqu'à 20 milliards d'euros en 2017.
- Coup d'arrêt à la révision générale des politiques publiques (RGPP) et à l'application "mécanique" du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux.

REFORME FISCALE

- Fusion à terme de l'impôt sur le revenu et de la CSG.
- Nouvelle tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 150.000 euros par part et plafonnement à 10.000 euros de la diminution d'impôt tirée des niches fiscales.
- augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire dès septembre.
- abaissement du plafond du quotient familial pour les 5% de ménages les plus aisés.
- relèvement de l'impôt sur la fortune pour les plus gros patrimoines et abattement sur les successions ramené à 100.000 euros par enfant.

EDUCATION ET JEUNESSE

- création de 60.000 postes supplémentaires dans l'Education en 5 ans.
- augmentation de "25%" de l'allocation de rentrée scolaire dès septembre.
- allocation d'études et de formation sous conditions de ressources.
- abrogation de la circulaire sur les étudiants étrangers.

RETRAITES, SANTE

- départ à 60 ans pour ceux qui ont cotisé toutes leurs annuités. Pour le reste, négociation dès 2012 pour définir "âge légal, "montant des pensions notamment".
- augmentation de la part de rémunération forfaitaire des médecins généralistes. Encadrement des "dépassements d'honoraires", favoriser une baisse du prix des médicaments.
- assistance médicalisée pour "terminer sa vie dans la dignité", dans des "conditions précises et strictes".

EMPLOI

- créer 150.000 emplois d'avenir pour l'insertion des jeunes.
- mettre fin à la défiscalisation et aux exonérations de charges sur les heures supplémentaires, sauf pour les TPE.
- "contrat de génération": "permettre l'embauche par les entreprises, en CDI, de jeunes, accompagnés par un salarié plus expérimenté qui sera ainsi maintenu dans l'emploi jusqu'à son départ à la retraite".
- augmentation des cotisations chômage pour les entreprises qui abusent des emplois précaires
- création de 1.000 postes par an pour la police, justice, gendarmerie
- dès l'été 2012, réunion d'une grande conférence économique et sociale, "saisie des priorités du quiquennat"

SOCIETE, NUMERIQUE, ENVIRONNEMENT, ENERGIES

- l'obligation pour une commune de construire des logements sociaux est portée de 20 à 25%. Mixité sociale.
- banlieues: lancement d'opérations de renouvellement urbain. Maintien des services publics. Augmentation des moyens, notamment scolaires. Présence régulière des services de police.
- remplacement de la loi Hadopi par une loi "signant l'acte 2 de l'exception culturelle".
- lutte contre le "délit de faciès".
- loi favorisant l'égalité professionnelle homme/femme.
- ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels.
- réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 à 50% à l'horizon 2025.
- fermeture de la centrale de Fessenheim, poursuite du chantier de l'EPR de Flamanville.

INSTITUTIONS

- loi de 1905 sur la séparation Eglise/Etat inscrite dans la Constitution, en tenant compte du statut de l'Alsace et Moselle.
- réforme du statut pénal du chef de l'Etat.
- droit de vote accordé aux étrangers aux élections locales.
- loi sur le non-cumul des mandats, introduction d'une part de proportionnelle aux législatives.
- Réduction de 30% de la rémunération du président et des ministres.

EUROPE, INTERNATIONAL

- Proposition d'un "pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance", création d'euro-obligations et nouveau traité franco-allemand.
- Proposition d'une politique commerciale européenne anti-dumping social et environnemental.
- Contribution climat-énergie aux frontières de l'Europe.
- retrait immédiat de nos troupes d'Afghanistan. 
 




Encore des mots , toujours des mots , rien que des mots , paroles paroles paroles...

Impression à chaud :"Nommez moi capitaine et j'éloignerais à bout de bras tous seul le bateau du récif où sans moi il va s'échouer!!!"

Tout comme le président en poste, niveau vie privée il n'a pas pu sauvé ce qui était en place , mais en matière de changement il a frappé fort (du net et radical).

Je ne peux regarder que cela , puisque je n'ai pas connaissance des avancées apportées par cette personnalité au titre de ces mandats. J'espère que les journalistes en professionnels experts ne manqueront pas de mettre toute la lumière sur son bilan.
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: Élection présidentielle 2012 en France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
Page 1 sur 12
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2014
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Portal | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Loto | Vidéos streaming | Archives