Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


La France snobe la Guyane!


Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: La France snobe la Guyane! S'abonner au Flux Rss Discussion générale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Discussion générale:   Sujet: La France snobe la Guyane!

cecile23
Enregistrement 


Genre: Femme
Inscrit le: 20 Sep 2005
Sujets: 58
Messages: 65
Localisation: 75 - Paris
 #1 Discussion générale:   Sujet du message: La France snobe la Guyane!   Posté le: 28 Mar 2017 10:27

Aucun Ministre n est venu en Guyane jusqu'à maintenant alors que la Guyane souffre et qu'elle est en greve generale.
En Metropole des qu' une voiture brule un feu rouge vous avez un ministre qui débarque et la RIEN.
La France snobe ses territoires d outre mer car elle sait que nous avons d elle financierement,Francois Hollande n est venu qu' une fois aux Antilles en 5ans!

Essayons de faire briller nos Dom Tom à travers le monde afin que l on puisse avoir des touristes venant du monde entier (chinois,russe,americain...)
que l on puisse parler de nous ailleurs qu en France que l on puisse faire du business avec le monde entier

Faisons parler de nous à travers le monde comme ont reussi à le faire nos freres Jamaïcains!
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #2 Discussion générale:   Sujet du message: La France snobe la Guyane!   Posté le: 28 Mar 2017 13:22

Il y'a une ex-ministre qui y réside à temps partielle .
Une autre ministre y était il y a peu pour un périple raccourcis.

La France entière est snobée par sa classe dirigeante. Alors avec l'éloignement géographique, il ne faut pas espérer faire parti de la classe des privilégiés en matière de mesures gouvernementales (sauf peut-être en terme de promesses électorales).

Concernant la dépendance financière, tous les territoires ont un lien de dépendance vis à vis du pouvoir centrale. Il est est de même de la plupart des secteurs d'activité.
Sinon il n'y aurait pas des pleureuses à chaque coupe budgétaire et autres restrictions.
La tendance à pointer du doigt les territoire d'Outre-mer en omettant une réalité généralisée est biaisée.
Qui ne requiers pas un dopage via le Trésor public à coup de commande publiques, subventions, aides, taxe spécifiques...

Avant de viser à attirer les touristes, peut être qu'il vaudrait mieux viser ,en priorité, le bien être des populations vivant à demeure sur le territoire. Bien être en matière de santé, activité socio-économique , logements, éducation, transport, loisirs...

Dans le cas spécifique de la Guyane , les gens de passage venant de l'étranger ce n'est assurément pas ce qui manque, surtout que le territoire assure le lancement de satellites d'une multitude de nation.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #3 Discussion générale:   Sujet du message: La France snobe la Guyane!   Posté le: 13 Avr 2017 10:31

La perfection aurait été que ce sujet soit intitulé mouvements sociaux en Guyane.
Allez , je vais faire comme si.

Précédemment posté dans le sujet Alors ces grèves ????


Missyna alna a écrit:
 
En période électorale , il est de bon ton de se soucier des récriminations de la population surtout si elle manifeste avec force et à coup de blocage.

Donc , des années après les gréves générales de 2009, la Guyane toujours en situation critique est sous le feu des projecteurs avec ses mouvements sociaux.

Une fois la médiatisation , propice aux promesses électorales, achevée, reste à voir ce qui sera réellement mis en place pour améliorer durablement la situation sociale et économique du territoire. 
 



Missyna alna a écrit:
 
Manifestation historique en Guyane pour la "journée morte" - Mardi 27 Mars 2017



Citation:
 
Ajoutée le 28 mars 2017

La "journée morte" en Guyane a donné lieu à "la plus grosse manifestation jamais organisée" sur le territoire, comme l'a qualifiée la préfecture. Environ 12000 personnes ont exprimé leur colère dans les rues de Cayenne et Saint-Laurent-du-Maroni. 
 



Citation:
 

Ajoutée le 28 mars 2017

"La plus grosse manifestation jamais organisée" sur le territoire, selon la préfecture: Chants, banderoles, bonne humeur mais détermination, la mobilisation a été massive mardi en Guyane pour la "journée morte". 
 


Marche à Cayenne - Les amérindiens symbole de l'unité - Guyane 1ère


Citation:
 
Ajoutée le 28 mars 2017

Les amérindiens de Guyane ont rejoint les manifestation du 28 mars pour montrer leur solidarité en tant que guyanais et faire valoir leurs revendications. 
 
 
 


Missyna alna a écrit:
 
Allez au volet des revendications :

COLLECTIF « POU LA GWIYANN DEKOLE » (SAUVONS LA GUYANE) - NOTE DE PREMIERE INTENTION : http://www.guyaweb.com/assets/COLLECTIF-POU-LA-GUYANE-DEKOLE-SAUVONS-LA-GUYANE-SYNTHESE.pdf

Pour l'aide à la lecture, le décryptage des acronymes
  • CSG : Centre Spatiale Guyanais
    CIRAD : Centre de coopération internationale en recherche agronomique
    UG : Université de Guyane
    ILM : intervenants en langue maternelle
    CHAR : Centre hospitalier Andrée-Rosemon
    Zone France : lire (je suppose) zone Franche
    Small Business Act : législation destinée à avantager les petites entreprises
    OIT : Organisation internationale du Travail
    SAFER : Sociétés d'aménagement foncier et d'établissement rural
    CMCK : Centre médico-chirurgical de Kourou
    COPERMO : Comité interministériel de performance et de la modernisation de l'offre de soins
    CHOG : Centre Hospitalier de l'Ouest Guyanais Franck Joly





CCPAB (Conseil Consultatif des Populations Amérindiennes et Bushinenge) - A. Revendications des peuples autochtones de Guyane en 20 points - Mise à part un post sur Facebook en format photo, je n'ai pas déniché le texte (qui ne semble pas être daté) : https://www.facebook.com/onag973/posts/620247288165141

La Guyane en crise : Retour sur les revendications - Guyane 1ère

Ajoutée le 27 mars 2017
Le point sur les revendications des collectifs et syndicats sur les différentes problématiques du territoire guyanais.


La Guyane en crise : Décryptage des différents points du cahier de revendication - Guyane 1ère

[align=center]Ajoutée le 27 mars 2017

Retour sur le cahier de revendication écrit par les différents collectifs et syndicat de Guyane. Le document composé de 3 pages regroupe en plusieurs points les revendications des manifestants dans plusieurs domaines comme l’économie, la santé ou la sécurité par exemple.


Pour se faire un avis , autant privilégier la lecture des textes sources aux visionnage des raccourcis des journaux TV. 
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #4 Discussion générale:   Sujet du message: La France snobe la Guyane!   Posté le: 13 Avr 2017 11:25

Crise sociale : Retour sur 10 jours d'agitation - Guyane 1ère


Citation:
 

Ajoutée le 12 avr. 2017

Retour sur le conflit et le bras de fer entre le Collectif et l'Etat.En passant par la venue des ministres, les nombreuses marches notamment à Kourou et l'agacement d'une partie de la population.  
 


Les individus auront beau adhérer dans les grandes lignes aux mouvements, avec le temps il est évident qu'il n'en admettrons pas forcément les conséquences surtout si cela rime avec sacrifices et diminutions des gains.
Évidement, si cela aboutis, ceux qui sont déjà bien lotis trouverons assurément plus que d'autres leurs compte.

En absence de cohésion au sein de la société civile, l'Etat reste le maître du jeu.
Malgré les apparences, le rapport de force n'est pas en faveur de la population.
Pour toute action d'amélioration de la situation sociale et économique, elle doit attendre l'aval (surtout le déblocage de fonds) d'institutions totalement déconnectés des spécificités de sa réalité.
La population n'a pas une mainmise suffisamment forte sur l'économie pour agir à sa guise , en auto gestion, sans se soucier des prérogatives de l'Etat. Quelques semaines de grèves et les poches du plus grand nombre sont déjà vides.


Les appels à lever les barrages se multiplient - Guyane 1ère



Citation:
 
Ajoutée le 10 avr. 2017

Certains citoyens expriment leur ras-le-bol par rapport à l'évolution du mouvement social. Des personnes qui trouvent toutes que les revendications sont justes, mais que la façon de lutter n'est plus la bonne. 
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #5 Discussion générale:   Sujet du message: La France snobe la Guyane!   Posté le: 14 Avr 2017 16:10

Toujours en rétrospective :

Citation:
 
Crise guyanaise - La collectivité territoriale de Guyane souhaite "éclaircir et sécuriser" les aides de l'Etat

04/04/2017 Michel Tendil

Aménagement du territoire Développement économique - Tourisme Organisation territoriale - Elus Sécurité

La situation en Guyane sera au menu du Conseil des ministres, ce mercredi, alors que la situation reste tendue sur place. Le chef du gouvernement entend acter les décisions prises dans le cadre du plan d'urgence, dont une bonne part concernent directement la collectivité territoriale de Guyane. Son président, Rodolphe Alexandre, a écrit au Premier ministre pour lui demander "d'éclaircir et sécuriser" ces points.

"Il faut désormais graver dans le marbre ce qui a été longuement négocié et acté, faute de quoi tout ce travail risque d’être perdu", a affirmé le Premier ministre Bernard Cazeneuve, lundi 3 avril, à l'issue de la réunion interministérielle sur la situation en Guyane, alors que celle-ci demeure très tendue sur place.

Bernard Cazeneuve a appelé à "la poursuite du dialogue" et démenti l'idée selon laquelle "les négociations auraient échoué". La parole de l'Etat envers la Guyane est "officiellement engagée", a-t-il assuré, précisant que l'ensemble des 25 mesures du plan d'urgence d'un milliard d'euros seraient "actées sous l'autorité du président de la République", lors du Conseil des ministres, ce mercredi 5 avril.


"Statut particulier"

Cette réunion à laquelle participait une bonne partie du gouvernement - dont Ericka Bareigts (Outre-mer) et Matthias Fekl (Intérieur) de retour de leur mission sur place -, se tenait après l'ultimatum lancé par le collectif "Pou La Gwiyann dékolé" (Pour que la Guyane décolle) exigeant, dimanche, 2,5 milliards d'euros "tout de suite" pour le développement du territoire.

Ce collectif, qui regroupe l'ensemble des mouvements protestataires, a rejeté en l'état le plan d'urgence et demandé "un statut particulier" pour la Guyane. "Je veux sur ce point faire une mise au point extrêmement précise", a martelé le Premier ministre précisant que "pas moins de onze accords" avaient pu être passés, "sur des sujets essentiels comme la sécurité, la justice, la pêche, les transports, le bâtiment, les travaux publics, le tourisme, les mines, le développement de l'agriculture, l’énergie, la situation des communautés amérindiennes et bushinengués, le foncier ou encore l’éducation routière".
Le collectif s'en est défendu indiquant avoir signé des documents mais pas des accords… Ce qui a donné lieu à une mise au point entre ce collectif et les élus, notamment la collectivité territoriale de Guyane (CTG) qui, "forte de sa légitimité, entend jouer pleinement son rôle pour faire avancer le dossier".
Le président de la CTG Rodolphe Alexandre a écrit au Premier ministre avec pour objectif "d’éclaircir et sécuriser les premiers engagements pris par l'Etat, et non une reprise en main exclusive des négociations engagées par le collectif", indique la collectivité, dans un communiqué du 3 avril.


50 millions d'euros pour le RSA

Nombre des mesures du plan gouvernemental concernent en effet directement la collectivité territoriale de Guyane. Ainsi, le gouvernement lui apportera une avance de trésorerie de 4,5 millions d'euros. Il transformera en subvention exceptionnelle un prêt de 53 millions d'euros dont elle bénéficie "afin de l'aider à régler ses dettes à l’égard des entreprises guyanaises".

La collectivité recevra enfin une aide exceptionnelle de 50 millions d'euros pour couvrir ses dépenses de RSA. L'Etat propose d'accompagner la CTG à hauteur de 50 millions d'euros par an pendant cinq ans pour la construction de collèges et lycées, et de porter de 10 à 15 millions d'euros par an sa dotation aux communes pour construire des écoles.
Ces efforts s'ajoutent aux montants alloués au contrat de plan et préfigurent le "plan de convergence" prévu par la récente loi relative à l’égalité réelle dans les outre-mer, a tenu à rappeler Bernard Cazeneuve. Plan qui comprendra pour sa part des "mesures de long terme".


Renfort des effectifs de sécurité

Le plan d'urgence vise par ailleurs à répondre à une des revendications fortes de Guyanais sur le terrain de l'insécurité, à travers un renforcement des effectifs : création d'un poste de coordonnateur des forces de sécurité, renfort de 50 gendarmes et policiers dès 2017, puis de 90 gendarmes supplémentaires en 2018, création d'un tribunal de grande instance et d'un centre pénitentiaire à Saint-Laurent du Maroni, création d'une cité judiciaire à Cayenne.
Le plan prévoit également d'allouer 85 millions d'euros aux centres hospitaliers de Cayenne et de l'ouest guyanais.

L'Etat propose d'apporter son concours à des infrastructures majeures (doublement du pont du Larivot, doublement de la RN1 et de la RN2…) et d'attribuer 3,5 et 5,5 millions d'aides aux agriculteurs et pêcheurs guyanais.

Le président de la CTG était monté au créneau la semaine dernière, à l’’occasion d'une conférence organisée par l'association des Régions de France, accusant le gouvernement de "surdité" (voir ci-contre notre article du 29 mars 2017). "C'est parce que la base spatiale est bloquée depuis une semaine que le gouvernement nous dépêche ses ministres", avait-il fustigé, lors d'une intervention transmise en direct depuis Cayenne.

Ce mardi, des milliers de Guyanais se dirigeaient vers le centre spatial de Kourou, pour affirmer leur détermination. 
 




Citation:
 
Plan d'urgence, accords thématiques, plan de convergence : ce que le gouvernement propose à la Guyane

05/04/2017 M.T. avec AFP

Développement économique - Tourisme Sécurité

Outre-Mer

Le gouvernement a validé, en Conseil des ministres, mercredi 5 avril, l'ensemble des mesures proposées à la Guyane. La collectivité territoriale de Guyane devrait notamment bénéficier de 500 millions d'euros au titre du plan d'urgence.

La collectivité territoriale de Guyane recevra 500 millions d'euros du plan d'urgence d'1,1 milliard d'euros validé par le Conseil des ministres, ce mercredi 5 avril. C'est ce qu'a précisé la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts à l'issue de ce conseil. Elle a aussi indiqué que les "428 propositions du collectif" guyanais "Pou Lagwiyann dékolé" avaient "été travaillées en totalité" et que le plan gouvernemental y répond "à hauteur de 75%". Ce plan d'urgence porte sur six thématiques : sécurité et justice, santé et social, éducation, équipement et aménagement, économie, soutien aux collectivités locales (voir le détail ci-dessous dans notre article du 4 avril 2017).

A ce plan, s'ajoute une série de 12 accords thématiques portant sur les points qui restaient en suspens : agriculture, économie, pêche, BTP, transports, logement, éducation routière, tourisme, mines, justice-sécurité, populations locales et énergies renouvelables (voir le détail ci-dessous). Chaque accord a fait l'objet d'un groupe de travail spécifique.
Plan de convergence

Enfin, comme toutes les régions d'outre-mer, la Guyane bénéficiera d'un "plan de convergence" prévu par la loi Egalité réelle outre-mer, du 1er mars 2017. Ce plan de convergence permettra "d'inscrire une stratégie de co-développement économique et social à l'horizon de dix à vingt ans, co-construite avec l'ensemble des acteurs guyanais : acteurs socio-économiques, organisations associatives et syndicales, collectivité territoriale de Guyane", indique le ministère, dans un communiqué du 5 avril. Le collectif Pou Lagwiyann dékolé "pourra être l'un des interlocuteurs des pouvoirs publics pour la réalisation de la stratégie de co-développement guyanaise", précise-t-il.

Par ailleurs, le gouvernement installera un "comité interministériel de suivi" de toutes ces mesures. Le collectif et les autres parties prenantes pourront y participer.


Démonstration de force

Le gouvernement a cependant opposé une fin de non -recevoir au collectif qui demandait dimanche une rallonge de 2,5 milliards d'euros "tout de suite". Il en demande désormais 3,1 milliards… "Nous voulons faire en sorte que les mesures qui sont prises aujourd'hui soient des mesures réalisables, financées et qui seront réalisées", a rétorqué la ministre, à l'issue de ce Conseil des ministres qui se tenait au moment même où de nombreux manifestants continuaient d'occuper le centre spatial de Kourou. Le blocage a été levé peu de temps après. "On a voulu montrer que l'on pouvait prendre possession de tous les espaces, même stratégiques, de Guyane. C'était une démonstration de force", a prévenu à l'AFP le porte-parole de ce mouvement, Manuel Jean-Baptiste.
Ce mouvement social de grande ampleur a commencé il y a plusieurs semaines, sur fond de revendications à la fois sécuritaires, économiques et sociales.

Plan d'urgence et accords thématiques pour la Guyane : le détail - Dossier de presse rédigé par le ministère de l'Outre Mer au format pdf (10 pages)
 
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8077
Localisation: PACA
 #6 Discussion générale:   Sujet du message: La France snobe la Guyane!   Posté le: 19 Juil 2019 15:43

Actualité local :

Donc il existe un rapport public, de 45 pages, datant de 2013 : Foncier et installation en agriculture en Guyane

En présentation il est écrit ceci :

Citation:
 
La situation foncière en Guyane est spécifique par l'étendue du territoire, la faible densité de population et l'importance du patrimoine foncier de l'État qui semble donc disposer des moyens pour répondre à toutes les attentes légitimes.
Or, c'est l'indisponibilité de foncier qui apparaît comme le principal obstacle à l'installation de jeunes agriculteurs, pourtant l'une des composantes essentielles d'une politique agricole ayant l'objectif d'améliorer l'autosuffisance alimentaire selon un modèle de développement endogène.
Sur la base de ce constat, le rapport analyse les différents aspects de cette situation paradoxale. Il émet des propositions relatives à la création d'un opérateur foncier et à la mise à disposition de terres agricoles « prêtes pour l'installation ». 
 


Source : https://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/134000170/index.shtml


Loin du pré carré où les existences au sein du troupeau sont régentés, à savoir les locaux feutrés du Parlement, ceux qui labourent se retrouvent dans ce type de guêpier :

Citation:
 
Apatou : des parcelles de terrain de l'Etat attribuées indûment par la mairie à des agriculteurs

Une affaire de foncier secoue actuellement la commune d'Apatou. Une dizaine d'agriculteurs attributaires de plusieurs hectares de terrain par la mairie ont été condamnés par la justice pour occupation de parcelle sans droit ni titre. Ces terres appartenaient à l'Etat et étaient gérées par l'ONF.

Nikerson Perdius/CL
Publié le 10/07/2019 à 07:33

Septembre 2015, plusieurs agriculteurs dont certains résidant à Javouhey dans la commune de Mana, formulent au maire d'Apatou, par voie de courrier, une demande de terrain agricole. Un an plus tard, Paul Dolianki répond et accède à leur demande en délivrant douze autorisations d'activité dans sa commune.
Il indique dans ce document que chaque intéressé bénéficiera de 10 hectares et devra mettre en valeur l'exploitation dans un délai de 5 ans sous peine de perdre l'autorisation.
Un mois plus tard les agriculteurs entament des travaux défrichement dans le secteur de la crique Sakoura et brûlent une centaine d'hectares pour démarrer l'activité.
La semaine d'après ils sont convoqués par l'ONF qui les informe qu'un procès-verbal entraînant une procédure juridique sera dressé car les parcelles en question sont les propriétés de l'Etat, gérées par l'ONF. De plus cette zone est concernée par le Schéma d'Aménagement Régional.

Une affaire jugée le 12 juin devant Tribunal de Grande Instance

Le 12 juin dernier, l'affaire est jugée en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Cayenne. Ce dernier ordonne l'expulsion des agriculteurs avec une astreinte de 100 euros par jour de retard car ces derniers sont des occupants sans droit ni titre. Chacun devra payer une indemnité pour préjudice qui s’élève à 5 000 euros. Un expert est désigné pour évaluer les dégâts.
La mairie d'Apatou a elle aussi été condamnée. Elle est déclarée responsable et devra verser un quart des indemnisations prononcées à l'encontre des agriculteurs.
L'affaire ne s'arrêta pas là puisque l'avocat de ces derniers a interjeté appel de la décision.
Quant à l'avocat de la municipalité d'Apatou, il envisage de faire la même chose et parle d'une décision de principe qui ne donnait pas droit d'occupation.
Le maire Paul Dolianky, a été contacté mais ce dernier ne souhaite pas s'exprimer, pour l'instant, sur ce dossier sensible.
 
 
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: La France snobe la Guyane! Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives