Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Cinéma et cinéaste Afropéen


Répondre au sujet    Accueil » Forum » Cinéma: Cinéma et cinéaste Afropéen S'abonner au Flux Rss Cinéma Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent ::   A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Cinéma:   Sujet: Cinéma et cinéaste Afropéen

Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8030
Localisation: PACA
 #1 Cinéma:   Sujet du message: Cinéma et Cinéaste Afropéen   Posté le: 31 Mai 2019 15:47

Des proposition de film à visionner ou de cinéaste à suivre?
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8030
Localisation: PACA
 #2 Cinéma:   Sujet du message: Cinéma et Cinéaste Afropéen   Posté le: 31 Mai 2019 16:33

Afin d'étoffer le sujet, cas de la réalisatrice britannique Amma Asante (1969)

A United Kingdom director Amma Asante on Directing "Find like minded people and get going" (BAFTA Guru - 2017)


“’No’ is not a full stop. It's a comma.” Director Amma Asante (Belle, Way of Life, Where Hands Touch) talks dealing with rejection, the importance of stamina + the challenges she's faced with issues of diversity and financing




Filmographie :
A Way of Life (en) (2004)
Belle (2013)
A United Kingdom (2016)
Where Hands Touch (en) (2018)
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8030
Localisation: PACA
 #3 Cinéma:   Sujet du message: Cinéma et Cinéaste Afropéen   Posté le: 03 Juin 2019 14:07

Dans la continuité du post précédent, présentation du film Belle :

Belle (2013)



Citation:
 
Starring Gugu Mbatha-Raw, Tom Wilkinson, Emily Watson, Sarah Gadon, Penelope Wilton, Miranda Richardson, Tom Felton, Sam Reid, Matthew Goode - directed by Amma Asante -The illegitimate, mixed-race daughter of a Captain in the Royal Navy finds her unique social standing become instrumental in the campaign to end slavery in England after meeting an idealistic young vicar's son.

"Belle" movie hits theaters May 2, 2014.

Belle is inspired by the true story of Dido Elizebeth Belle (Gugu Mbatha-Raw), the illegitimate mixed race daughter of a Royal Navy Admiral. Raised by her aristocratic great-uncle Lord Mansfield (Tom Wilkinson) and his wife (Emily Watson), Belle's lineage affords her certain privileges, yet the color of her skin prevents her from fully participating in the traditions of her social standing. Left to wonder if she will ever find love, Belle falls for an idealistic young vicar's son bent on change who, with her help, shapes Lord Mansfield's role as Lord Chief Justice to end slavery in England. Belle trailer 2014 is presented in full HD 1080p high resolution.

BELLE 2014 Movie
Genre: Drama, Romance
Director: Amma Asante
Starring: Gugu Mbatha-Raw, Tom Wilkinson, Emily Watson, Sarah Gadon, Penelope Wilton, Miranda Richardson, Tom Felton, Sam Reid, Matthew Goode
Writers : Misan Sagay

Belle official movie trailer courtesy Fox Searchlight Pictures.  
 


Intrigue
"Belle est une petite fille métisse. Elle est née en Angleterre au xviiie siècle, conçue d'une relation illégitime entre une esclave noire et un amiral de la Royal Navy.
Son père s'en va en guerre et la confie à son oncle.
Ce dernier fait partie de l'aristocratie et va élever l'enfant."

Scénario : Misan Sagay
Distribution : Gugu Mbatha-Raw, Matthew Goode, Emily Watson
Durée : 104 minutes

Présentation par la réalisatrice :


N'ayant pas vu le film , je n'ai pas d'avis à émettre.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8030
Localisation: PACA
 #4 Cinéma:   Sujet du message: Cinéma et Cinéaste Afropéen   Posté le: 04 Juin 2019 11:30

Suite de la filmographie de Amma Asante :

A United Kingdom (2016)


Evocation de la vie de Sir Seretse Khama et de son épouse Ruth Williams Khama.
Sir Seretse Khama est un homme politique botswanais, fondateur du Parti démocratique du Botswana en 1962. Il est Premier ministre en 1965, puis premier président du Botswana après l'indépendance, de 1966 à sa mort.

Scénario : Guy Hibbert, d'après l'œuvre de Susan William 'Colour Bar: The Triumph of Seretse Khama and His Nation' (2006)
Distribution : David Oyelowo, Rosamund Pike, Tom Felton |
Durée : 106 minutes

Bande annonce VF


Présentation par la réalisatrice


N'ayant pas vu le film , je n'ai pas d'avis à émettre.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8030
Localisation: PACA
 #5 Cinéma:   Sujet du message: Cinéma et Cinéaste Afropéen   Posté le: 05 Juin 2019 15:36

Suite :

Where Hands Touch (en) (2018)


Citation:
 
Vertical Entertainment US
Ajoutée le 31 août 2018
World premiere at the 2018 Toronto International FF, in theaters on 9/14/18

Written and Directed by: Amma Asante
Starring: Amandla Stenberg, George MacKay, Abbie Cornish, Christopher Eccleston, Tom Sweet


WHERE HANDS TOUCH is a coming of age story set in the most brutal of times: Germany, 1944. Leyna (Amandla Stenberg), the 15-year old daughter of a white German mother (Abbie Cornish) and a black African father, meets Lutz (George MacKay), a compassionate member of the Hitler Youth whose father (Christopher Eccleston) is a prominent Nazi solider, and they form an unlikely connection in this quickly changing world.

As Leyna's mother strives to protect her from the horrors that she could face as a mixed-race German citizen, Leyna is forced to forge her own path as the war goes on and the Nazi's increase their atrocities over the Jews and all dissidents. Can she find an ally in Lutz, himself battling a fate laid out before him that he is hesitant to embrace?
 
 


En 1940, à Berlin, l'histoire d'amour entre une jeune allemande et un officier SS.
Scénario : Amma Asante
Distribution : Amandla Stenberg, George MacKay, Abbie Cornish
Durée : 122 minutes


Réaction promotionnelle


Entrevue de la réalisatrice :

Amma Asante on Where Hands Touch, Amandla Stenberg, diverstity in filmmaking, The Billion Dollar Spy


Citation:
 
The Upcoming
Ajoutée le 21 mai 2019
Amma Asante on Nazi Germany discrimination drama Where Hands Touch, Amandla Stenberg, diverstity in filmmaking and The Billion Dollar Spy

Interviewer: Sarah Bradbury (@sarabradbury)
Video/editor: Filippo L'Astorina 
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8030
Localisation: PACA
 #6 Cinéma:   Sujet du message: Cinéma et Cinéaste Afropéen   Posté le: 11 Juin 2019 14:38

En complément autour du film, un article de presse :

Citation:
 
Être noir dans l'Allemagne nazie
Damian Zane
BBC News
27 mai 2019
Source : https://www.bbc.com/afrique/amp/monde-48339670?__twitter_impression=true

La réalisatrice Amma Asante est tombée par hasard sur une vieille photo d'une écolière noire prise en Allemagne nazie. C'est ainsi qu'elle s'est intéressée au sort des noirs pendant cette période, ce pan oublié de l'histoire.

Debout parmi ses camarades de classe, tous les enfants blancs fixant la caméra; elle, jetant un regard énigmatique sur le côté.
Mais qui était cette jeune fille ? Que faisait-elle en Allemagne ? Ce sont les questions qui ont ont trotté dans la tête de la cinéaste.
Et cela a donné ''Where Hands Touch'', un nouveau film avec Amandla Stenberg et George MacKay.
C'est le récit fictif d'une relation clandestine entre une adolescente métisse et un membre des Jeunesses hitlériennes.

Cette fiction est basée sur des documents historiques.

Avertissement : certaines personnes pourraient être heurté es par le contenu de cet article.

Pendant la période nazie, de 1933 à 1945, les Afro-Allemands se comptaient par milliers.
Au fil du temps, on leur a interdit d'avoir des relations sexuelles avec les Blancs, ils ont été exclus du système scolaire et de certains types d'emploi, parfois stérilisés, tandis que d'autres ont été conduits dans des camps de concentration.

''Perplexité et mépris''
Mais leur histoire n'a jamais été racontée et il a fallu 12 ans à Amma Asante pour que le récit de cette période soit diffusé sur grand écran.
"Il y a souvent une forme de perplexité, de questionnement, parfois même de mépris pour ce qu'ont traversé ces gens ", a-t-elle confié à la BBC au sujet de la réaction de certaines personnes face aux résultats de ses recherches pour le film.

La communauté afro-allemande a ses origines dans l'empire éphémère du pays. Des marins, des domestiques, des étudiants et des artistes venus du Cameroun, du Togo, de la Tanzanie, du Rwanda, du Burundi et de la Namibie sont passés en Allemagne.
Anciennes colonies allemandes e Afrique : Togoland (protectorat allemand en Afrique de l'Ouest, ayant existé de 1884 à 1914.), Cameroun / Kamerun (1884-1916, Afrique allemande du Sud-Ouest (actuel Namibie , 1884-1915) , Afrique orientale allemande (1885 - 1919; emprise du Burundi, du Rwanda et de la Tanzanie).

La France a utilisé au moins 20 000 soldats issus de son empire colonial, principalement d'Afrique du Nord et de l'Ouest, pour assurer la police de la région, dont certains ont ensuite eu des relations intimes avec des femmes allemandes.

Caricatures racistes
Le terme péjoratif "bâtards rhénans" a été inventé dans les années 1920 pour désigner les 600-800 enfants métis issus de ces relations.
C'était l'une des conséquences issues des craintes imaginaires autour d'une ''race impure''. Des histoires inventées et des caricatures racistes de soldats africains - représentés comme des prédateurs sexuels - avaient aussi circulé, suscitant des inquiétudes.
Alors que l'antisémitisme occupait une place de premier choix au cœur de l'idéologie nazie, une ligne dans Mein Kampf, le livre publié en 1925 décrivant les convictions politiques du chef du parti Adolf Hitler, établissait un lien entre les Juifs et les Noirs.
"C'était et ce sont les Juifs qui amènent les Noirs en Rhénanie'', écrit Hitler, ''toujours avec la même pensée secrète et le même but de détruire la race blanche détestée par la bâtardisation qui en résulte''.

Une fois au pouvoir, l'obsession des nazis pour les Juifs et la pureté raciale a progressivement conduit à l'Holocauste, au massacre industrialisé de six millions de Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi qu'au massacre de Roms, de personnes handicapées et de certains Slaves.

L'historien Robbie Aitken qui mène des recherches sur la vie des Allemands noirs, affirme qu'ils ont également été pris pour cible - mais pas de manière systématique.
Il les décrit comme étant assimilés à la "radicalisation en spirale de la politique raciale" des nazis.
Selon lui, les faits montrent que leurs politiques à l'égard d' " autres étrangers raciaux " font allusion à un objectif d' annihilation raciale ".

Je ne me sentais qu'à moitié humain
En 1935, les lois de Nuremberg qui interdisaient notamment les mariages entre juifs et les autres Allemands, furent adoptées.
Celles-ci ont ensuite été modifiées pour inclure les Noirs et les Roms dans la même catégorie que les Juifs.
Mais la peur du métissage racial a persisté et en 1937, les enfants rhénans métis, ont fait l'objet d'une stérilisation forcée.

Hans Hauck était l'une de ces 385 personnes qui ont subi l'opération. Fils d'un soldat algérien et d'une Allemande, il est apparu dans le documentaire ''Hitler's Forgotten Victims'' en 1997 .
Il a raconté qu'on l'a emmené en secret pour une vasectomie. On lui a alors remis un certificat de stérilisation pour lui permettre de continuer à travailler, et il a dû signer un accord stipulant qu'il ne se marierait pas ou n'aurait pas de rapports sexuels avec des personnes "de sang allemand".
"C'était déprimant et oppressant'', a-t-il raconté aux documentaristes, ''je ne me sentais qu'à moitié humain''.

Une autre victime, Thomas Holzhauser, a également témoigné dans le documentaire : "Parfois, je suis content de ne pas avoir eu d'enfants. Au moins, ils ont été épargnés par la honte avec laquelle je vivais".

Très peu ont osé en parler et "il n'y a pas eu beaucoup de tentatives pour découvrir ce qui est finalement arrivé à la majorité d'entre eux", a déclaré Robbie Aitken à la BBC, l'un des rares historiens travaillant sur le sujet.

"Il est utile de rappeler que les nazis ont aussi volontairement détruit de nombreux documents relatifs aux camps et à la stérilisation, ce qui rend difficile la reconstitution du sort des groupes et des individus ", a-t-il regretté.

Selon la réalisatrice Amma Asante, beaucoup de ces personnes ont souffert d'une crise d'identité. Elles avaient un parent allemand et se considéraient elles-mêmes comme des Allemands, mais elles étaient aussi isolées et n'ont jamais été totalement acceptées.
"Les enfants avaient les pieds dans deux endroits en même temps. Ils étaient à la fois des insiders et outsiders", poursuit-elle.

Même si chaque expérience n'est jamais la même, tous les Allemands noirs ont été soumis à la persécution sous la domination nazie.
L'Allemagne à l'âge des empires coloniaux, et en particulier le génocide des Hereros et des Namas en Namibie, étaient déjà les indicateurs d'un regard négatif sur les Africains.
Après l'arrivée au pouvoir d'Hitler, ils ont été harcelés, humiliés en public et forcés à être apatrides.

Il y a eu une certaine résistance. Par exemple, Hilarius Gilges, métisse, était un militant communiste et anti-nazi. Il a été enlevé et assassiné en 1933.

Après l'éclatement de la guerre en 1939, leur situation s'est aggravée. Les personnes vivant dans des relations mixtes pouvaient être la cible de stérilisation, d'emprisonnement, voire de meurtre.

Essayer d'être invisible
C'était la crainte de Theodor Wonja Michael, né à Berlin en 1925, fils d'un Camerounais et d'une Allemande.
Il a grandi dans ce qu'on appelait des "zoos humains" ou exhibitions ethnographiques, d'après son témoignage à la chaîne allemande DW en 2017 .
"À l'aide de grandes jupes, de tambours, de danses et de chansons, l'idée était que les personnes exposées étaient des étrangers, exotiques et montraient aux spectateurs comment était leur patrie'' explique-t-il. "En gros, c'était juste un grand spectacle".
Une fois les nazis arrivés au pouvoir, il savait qu'il devait rester aussi invisible que possible, surtout à l'adolescence.
"Bien sûr, avec un tel visage, il n'était pas possible de disparaître complètement mais j'ai essayé. J'ai évité tout contact avec les femmes blanches. Ça aurait été horrible sinon. J'aurais été stérilisé et j'aurais peut-être aussi été accusé de souillure raciale", a-t-il raconté.

En 1942, Heinrich Himmler, l'un des architectes de l'Holocauste, a ordonné un recensement des Noirs vivant en Allemagne. Cela aurait pu indiquer le début d'un projet de meurtre de masse, bien que cela n'ait jamais été mis en place.
À la place, il existe des preuves qu'au moins deux douzaines d'Allemands noirs se sont retrouvés dans des camps de concentration dans le pays.

"Les gens disparaissaient tout simplement et vous ne saviez pas ce qui leur était arrivé ", a expliqué Elizabeth Morton, dont les parents dirigeaient une troupe de divertissement africain, dans le documentaire ''Hitler's Forgotten Victims''.

Par le biais de son film ''Where Hands Touch'', la réalisatrice a essayé de mettre sur le devant de la scène ce pan oublié de l'histoire.
En tant que Britanno-Ghanéenne, elle estime que le rôle et la présence des membres de la diaspora africaine dans l'histoire européenne sont souvent oubliés - et affirme qu'après son film, cela sera difficile de nier que les Noirs ont souffert aux mains des Nazis.
"Je pense qu'il y a pas mal d'ignorance et de nos jours il y a beaucoup de rejet par rapport à ce que ces personnes ont enduré" conclut-elle.
 
 
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Cinéma: Cinéma et cinéaste Afropéen Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives