Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


L'immigration noire au Canada
Aller à la page 1, 2  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: L'immigration noire au Canada S'abonner au Flux Rss Discussion générale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Discussion générale:   Sujet: L'immigration noire au Canada

coeurbouliki
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 23 Aoû 2003
Sujets: 226
Messages: 689
Localisation: Paris
 #1 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 22 Oct 2003 20:44

www.whitepinepictures.com/seeds/iii/32-f/history2-f.htm

La première personne d'origine africaine qui aurait foulé le sol canadien était Mattieu da Costa, qui servait de guide et d'interprète au sein de l'expédition française dirigée par Pierre de Gua, sieur de Monts.

(...) Au moment de la conquête de la Nouvelle-France par les Britanniques, en 1760, plus de 1 000 hommes, femmes et enfants noirs étaient soumis au travail forcé en territoire canadien sous contrôle français. Sous la domination des Français comme des Anglais, ils étaient réduits à l'esclavage.

Après la guerre de l'Indépendance américaine, une vague de colons afro-américains a déferlé sur le Canada. Les treize colonies avaient déjà compté 500 000 Noirs, soit 20 % de leur population, et les Britanniques estimaient que sans le travail forcé des esclaves, l'économie des colonies américaines s'effondrerait. Par conséquent, dans une tentative pour saper la viabilité économique des colonies, les Britanniques ont garanti la liberté au Canada à tous les esclaves qui prêteraient serment d'allégeance à la Couronne britannique.

Parmi ces loyalistes se trouvait le colonel Stephen Bluck. Il a constitué les Black Pioneers, régiment entièrement composé de Noirs qui a combattu aux côtés des Britanniques pendant la guerre d'Indépendance.

Quelque 3 500 Afro-Américains sont arrivés au Canada après la guerre, suivis de 1 500 esclaves forcés d'accompagner leurs maîtres loyalistes blancs en Nouvelle-Écosse. (...) Mais même si les Loyalistes de l'Empire-Uni étaient affranchis, la plupart n'ont pas reçu les terres qu'on leur avait promises. Dans certains cas, les lots qui leur étaient attribués étaient si rocailleux et arides qu'il était impossible de les cultiver. En réaction à une discrimination aussi flagrante, 1 200 Afro-Américains ont quitté la Nouvelle-Écosse en 1792 pour la Sierra Leone, sur la côte Ouest africaine, pour y fonder la ville de Freetown.

Même si les Britanniques avaient affranchi les Loyalistes de l'Empire-Uni, l'esclavage était encore toléré au Canada. En 1803, William Osgoode, juge en chef du Bas-Canada, a décrété que l'esclavage était illégal, et il affranchissait par le fait même les 300 esclaves de sa province.

Pendant la guerre de 1812, le gouvernement britannique a de nouveau promis d'affranchir les esclaves afro-américains qui combattraient à ses côtés. Comme ils l'avaient fait quarante ans plus tôt, nombre d'Afro-Américains se sont joints à l'armée britannique.

En dépit des décisions rendues en leur faveur par les procureurs généraux du Haut et du Bas-Canada, les Afro-Américains établis au Canada se heurtaient encore à des obstacles et aux préjugés.

Il a fallu attendre en 1833 pour que le gouvernement britannique adopte une loi abolissant l'esclavage dans toutes ses colonies; cette loi est entrée en vigueur le 1er août 1834. Lorsque les esclaves aux États-Unis ont appris que l'esclavage était aboli dans la colonie britannique, au nord, un système complexe a été mis en place pour les aider à accéder à la liberté.

Baptisé « chemin de fer souterrain », ce système consistait en un réseau de personnes de diverses origines qui aidaient les esclaves américains à fuir vers la liberté.

(...) On estime qu'entre 1840 et 1860, 30 000 Afro-Américains ont pu fuir vers le Canada en empruntant le chemin de fer souterrain. Le Congrès américain a alors adopté la Fugitive Slave Act (Loi sur les esclaves en fuite) qui autorisait, entre 1850 et 1860, les chasseurs de prime américains à pénétrer dans le Haut-Canada, à kidnapper les esclaves en fuite et à les ramener aux États-Unis. (...) On estime que la traite des esclaves a amené en Amérique du Nord environ dix millions de Noirs d'origine africaine.

Des membres de la communauté afro-américaine se sont également dirigés vers la Colombie-Britannique pour améliorer leur sort. Certains sont arrivés dans les années 1850, fuyant pour la plupart les politiques discriminatoires qui sévissaient en Californie. Attirés par la ruée vers l'or de Fraser-Caribou, ils espéraient faire fortune. À la fin des années 1850, les Américains menaçaient d'envahir l'île de Vancouver et de l'annexer aux États-Unis. La seule force militaire qui a défendu l'île était les « Black Pioneer Rifles », régiment entièrement composé de Noirs et financé par la communauté afro-canadienne.

Une fois la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique terminée, une des priorités du gouvernement canadien consistait à attirer dans l'Ouest des colons qui contribueraient à empêcher les intrusions américaines en territoire canadien et à nationaliser le réseau ferroviaire sur le plan financier. (...)

Les Noirs qui se sont établis dans les provinces des Prairies n'étaient pas victimes de discrimination de la part de leurs voisins car l'isolement et les épreuves étaient tels que chacun devait compter sur l'autre pour survivre. Blancs et Noirs unissaient leurs forces pour défricher la terre et construire granges et maisons. Un des plus grands cavaliers du pays était un Afro-Canadien nommé John Ware; c'est également lui qui a introduit au Canada le bétail à longues cornes. Il a exploité avec succès un ranch près de Brooks, en Alberta.

En 1909, un groupe d'Afro-Américains de l'Oklahoma s'est établi en Saskatchewan. Craignant que ce ne soit là le début d'une vague d'immigration noire qui inonderait la province, l'Assemblée législative de la Saskatchewan a voté une série de lois rendant plus difficile l'établissement des Afro-Américains au Canada. L'Assemblée a tenté sans succès d'adopter une législation qui aurait « […] exclu tout immigrant de race négroïde car cette race est jugée impropre au climat et aux exigences du Canada […] ». Cette législation a été rejetée, mais on a voté en 1911 une série de lois qui ajoutaient aux épreuves de la communauté afro-canadienne. Ces lois sont restées en vigueur jusqu'après la Deuxième Guerre mondiale.

Lorsque la guerre a été déclarée, en 1914, des jeunes hommes dans tout le Canada se sont rués vers les bureaux de recrutement, déterminés à faire leur part pour l'Empire. Parmi eux se trouvaient de nombreux Afro-Canadiens. (...)

En 1916, les Noirs ont constitué leur propre régiment. Le seul officier afro-canadien était l'aumônier, le capitaine révérend William White. Deux fils de John Ware, le fameux cowboy de l'Alberta, ont également fait partie de ce régiment. Nombre d'autres hommes et femmes afro-canadiens se sont illustrés pour leur patrie au cours de la Deuxième Guerre mondiale.

Après la guerre et les horreurs que le monde avait connues, le Canada a manifesté le désir d'éliminer ses propres politiques discriminatoires. (...)

Au cours des années 1960, une vague d'immigrants a afflué des Antilles. Entre 1965 et 1979, 200 000 Noirs antillais sont arrivés au Canada, amenant avec eux les carnavals, les festivals, la cuisine, la musique et le mode de vie des îles. Comme ceux qui les avaient précédés, ces nouveaux venus ont apporté une précieuse contribution culturelle à la mosaïque sociale du Canada.
Revenir en haut
      
ppm39
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 02 Jan 2003
Sujets: 408
Messages: 3791
Localisation: 92 - Hauts-de-Seine
 #2 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 12:38

bravo!
Revenir en haut
      
billybo
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 11 Juin 2003
Sujets: 90
Messages: 1216

 #3 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 12:46

De plus en plus d'antillais franco, migre au canada au départ de gwadanina,

Les afro-Montrealais, comment va la vie-la bas ?
Revenir en haut
      
ppm39
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 02 Jan 2003
Sujets: 408
Messages: 3791
Localisation: 92 - Hauts-de-Seine
 #4 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 13:01

billybo a écrit:
 
De plus en plus d'antillais franco, migre au canada au départ de gwadanina,

Les afro-Montrealais, comment va la vie-la bas ? 
 


j'ai bien envie d'y aller !
Revenir en haut
      
sikacoco
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Juil 2003
Sujets: 44
Messages: 4714
Localisation: Mornalo à tout jamais
 #5 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 13:07

j'ai une amie à Montreal qui y finit ses études
apparament la communauté afro-antillaise serait assez bien structurée
côté job, c'est sûr moins de discrimination qu'en france, on est jugé non pas sur sa couleur ou ses diplômes mais sur ses réelles capacités
revers de la medaille, moins de protection sociale qu'en france et plus de laxisme dans les loi du travail, tu peux te faire virer en quelques
leur système de santé est quasiment hors de prix et mon amie me disait que certains étudiants guadeloupéens préferaient payer un billet pour rentrer se faire soigner en gwada tant c'était cher

c'est aussi prévu que j'y aille en touriste mais après l'hiver parce que -20 degrés a pa pou mwen!
Revenir en haut
      
scotty971fr
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 24 Avr 2003
Sujets: 32
Messages: 535
Localisation: Montréal
 #6 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 13:49

ppm39 a écrit:
 
billybo a écrit:
 
De plus en plus d'antillais franco, migre au canada au départ de gwadanina,

Les afro-Montrealais, comment va la vie-la bas ? 
 


j'ai bien envie d'y aller ! 
 


Moi j'y vécu 4 ans et je te jure c'était le pied. La vie est douce et agréable en plus ça bouge beaucoup. Y'a tjs un truc à faire meme en hiver. Je pense que je vais pas tarder à y retourner moi

Côté racisme y'en a faut pas se leurrer, mais personnellement on ne m'a jamais refusé la location d'un appart à cause de la couleur de ma peau.
Revenir en haut
      
Tahina
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 01 Mai 2003
Sujets: 79
Messages: 776
Localisation: New York
 #7 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 14:05

ppm39 a écrit:
 
billybo a écrit:
 
De plus en plus d'antillais franco, migre au canada au départ de gwadanina,

Les afro-Montrealais, comment va la vie-la bas ? 
 


j'ai bien envie d'y aller ! 
 


Attention ppm39, les hivers sont tres rigoureux au Canada. Je sais de quoi je parle car j'y suis nee et y ai grandit. J'ai habité Montreal toute ma vie, j'adore cette ville. Montreal c'est la Métropole de la joie de vivre, du divertissement et de la gastronomie. L'ete la ville va de festivals en festival. Ca commence avec le festival international de Jazz de Montreal en juin pour se terminer en septembre avec le festival des films du monde. L'été a Montréal est un événement en soi. Les rassemblements impromptus entre famille et amis animent les balcons et les terrasses colorés. On ne peut pas marcher un coin de rue sans nous retrouver au beau milieu d'un concert ou d'un festival. Mais comme je l'ai mentionne plus haut, les hivers sont tres difficiles, meme si je me souviens souvent avec nostalgie des enormes tempetes de neige de mon enfance, qui nous coincaient mes freres et moi a la maison pendant 2 ou 3 jours.
Revenir en haut
      
Tahina
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 01 Mai 2003
Sujets: 79
Messages: 776
Localisation: New York
 #8 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 14:12

sikacoco a écrit:
 
j'ai une amie à Montreal qui y finit ses études
apparament la communauté afro-antillaise serait assez bien structurée
côté job, c'est sûr moins de discrimination qu'en france, on est jugé non pas sur sa couleur ou ses diplômes mais sur ses réelles capacités
revers de la medaille, moins de protection sociale qu'en france et plus de laxisme dans les loi du travail, tu peux te faire virer en quelques
leur système de santé est quasiment hors de prix et mon amie me disait que certains étudiants guadeloupéens préferaient payer un billet pour rentrer se faire soigner en gwada tant c'était cher

c'est aussi prévu que j'y aille en touriste mais après l'hiver parce que -20 degrés a pa pou mwen! 
 


Ton amie t'a mal renseigné Sikacoco, les soins de santés sont gratuits au Canada. A partir du moment ou on est résident permanent, le gouvernement nous envoie une carte d'assurance maladie qui nous permet de nous faire soigner gratuitement.
Revenir en haut
      
billybo
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 11 Juin 2003
Sujets: 90
Messages: 1216

 #9 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 14:21

Tahina a écrit:
 

Attention ppm39, les hivers sont tres rigoureux au Canada. Je sais de quoi je parle car j'y suis nee et y ai grandit. J'ai habité Montreal toute ma vie, j'adore cette ville. Montreal c'est la Métropole de la joie de vivre, du divertissement et de la gastronomie. L'ete la ville va de festivals en festival. Ca commence avec le festival international de Jazz de Montreal en juin pour se terminer en septembre avec le festival des films du monde. L'été a Montréal est un événement en soi. Les rassemblements impromptus entre famille et amis animent les balcons et les terrasses colorés. On ne peut pas marcher un coin de rue sans nous retrouver au beau milieu d'un concert ou d'un festival. Mais comme je l'ai mentionne plus haut, les hivers sont tres difficiles meme si je me souviens souvent avec nostalgie des enormes tempetes de neige de mon enfance qui nous coincaient mes freres et moi a la maison pendant 2 ou 3 jours. 
 


ça me fait rêver, en plus tu y ajoutes une vrai joie de vivre
Revenir en haut
      
sikacoco
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Juil 2003
Sujets: 44
Messages: 4714
Localisation: Mornalo à tout jamais
 #10 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 14:22

autant pour moi
de là où je suis j'y connais pas grand chose
Revenir en haut
      
ppm39
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 02 Jan 2003
Sujets: 408
Messages: 3791
Localisation: 92 - Hauts-de-Seine
 #11 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 17:07

Tahina a écrit:
 


Attention ppm39, les hivers sont tres rigoureux au Canada. Je sais de quoi je parle car j'y suis nee et y ai grandit. J'ai habité Montreal toute ma vie, j'adore cette ville. Montreal c'est la Métropole de la joie de vivre, du divertissement et de la gastronomie. L'ete la ville va de festivals en festival. Ca commence avec le festival international de Jazz de Montreal en juin pour se terminer en septembre avec le festival des films du monde. L'été a Montréal est un événement en soi. Les rassemblements impromptus entre famille et amis animent les balcons et les terrasses colorés. On ne peut pas marcher un coin de rue sans nous retrouver au beau milieu d'un concert ou d'un festival. Mais comme je l'ai mentionne plus haut, les hivers sont tres difficiles, meme si je me souviens souvent avec nostalgie des enormes tempetes de neige de mon enfance, qui nous coincaient mes freres et moi a la maison pendant 2 ou 3 jours. 
 


pas mal quand meme!
Revenir en haut
      
namy
Embarquement Embarquement



Genre: Femme
Inscrit le: 19 Oct 2003
Sujets: 10
Messages: 110
Localisation: canada
 #12 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 23 Oct 2003 17:38

Tahina a écrit:
 
sikacoco a écrit:
 
j'ai une amie à Montreal qui y finit ses études
apparament la communauté afro-antillaise serait assez bien structurée
côté job, c'est sûr moins de discrimination qu'en france, on est jugé non pas sur sa couleur ou ses diplômes mais sur ses réelles capacités
revers de la medaille, moins de protection sociale qu'en france et plus de laxisme dans les loi du travail, tu peux te faire virer en quelques
leur système de santé est quasiment hors de prix et mon amie me disait que certains étudiants guadeloupéens préferaient payer un billet pour rentrer se faire soigner en gwada tant c'était cher

c'est aussi prévu que j'y aille en touriste mais après l'hiver parce que -20 degrés a pa pou mwen! 
 


Ton amie t'a mal renseigné Sikacoco, les soins de santés sont gratuits au Canada. A partir du moment ou on est résident permanent, le gouvernement nous envoie une carte d'assurance maladie qui nous permet de nous faire soigner gratuitement. 
 





bien d accord avec toi
tout est gratuie ici
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7963
Localisation: PACA
 #13 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 18 Oct 2015 16:17

Interlude reportage :

Couleur : Noirs



Mise en ligne le 11 janv. 2012

Un documentaire sur l'identité noire au Québec, de Marie-Ève-Lyne Michel et Philippe Fehmiu pour Vox
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7963
Localisation: PACA
 #14 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 11 Aoû 2016 15:29

Interlude avec le festival FRO (Les fondations reposent sur les origines) : http://fondationfro.com

3 compilations sont disponible sur le compte Bandcamp : http://frosounds.bandcamp.com/


Mission / présentation :

Citation:
 

FRO c'est à dire les Fondations reposent sur les Origines est un festival multidisciplinaire qui a pour but de souligner les différentes facettes de l'histoire et la culture noire. Par le biais de différents médiums, nous comptons célébrer l'histoire des noirs et discuter des différents enjeux qui touchent les communautés. Au-delà de l'acception de autres , existe la fierté d’être ensemble.

Nos événements visent à construire ensemble puisque le public a lui aussi la chance de s'exprimer et de partager ses expériences. Les discussions interactives entre nos invités et le public font de nos soirées des moments magiques et uniques. Ces moments nous ramènent à une ambiance familiale ou se déroulent des échanges intergénérationnels comme on nous l'a si bien appris dans la culture africaine. C'est en s’écoutant et ensemble que nous construisons les fondations des générations futures.

La forte présence des arts lors de notre festival nous permet d'apprécier l'apport des jeunes artistes Montréalais et de voyager sans toute foi prendre l'avion. Cette visibilité est l'occasion pour eux de se faire valoir et d’élargir leurs réseaux contact. FRO est pour certains un tremplin vers le monde artistique.

FRO est le pont entre les générations et les différentes communautés, car rares sont les moments ou toute la famille accepte de s'assoir à la table. Notre vision est une vision d'unité ou nous et apprécions les différences. Nous mettons grande emphase sur l'héritage culturel que nous laissons à nos enfants, car ce sont eux qui construiront demain.
 
 


2 Extraits de la compilation 2013 :


Jjanice+ feat. Dame de Pique - Aléas



Rael e Vox Sambou - Fui


Bonne écoute
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7963
Localisation: PACA
 #15 Discussion générale:   Sujet du message: L'immigration Noire au Canada   Posté le: 09 Mai 2018 12:15

L'HISTOIRE DES NOIRS AU CANADA : UNE CHRONOLOGIE SÉLECTIVE (par
Historica Canada Ajoutée le 14 mars 2018)

Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Discussion générale: L'immigration noire au Canada Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives