Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Christiane TAUBIRA
Aller à la page 1, 2  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Coup de coeur: Christiane TAUBIRA S'abonner au Flux Rss Coup de coeur Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Coup de coeur:   Sujet: Christiane TAUBIRA

PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #1 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 02 Jan 2004 14:24

Un grand coup de coeur à Christiane Taubira qui était invitée du forum des européens samedi dernier. C'est une personne de grande qualité, intelligente et instruite qui fait honneur aux DOM-TOM.
j'ai pris l'émission en cours de route mais j'ai pu apprécier la manière dont elle a défendu les "régions -ultrapériphériqes", combattant calmement mais fermement les idées reçues de type: ces régions coûtent cher à l'Europe et pourtant ne rapportent rien ou pas grand chose...
Merci à vous Mme TAUBIRA, pour votre combat, pour nous, pour notre avenir, et pour la reconnaissance de notre passé.
merci au passage aux autres élus qui savent ne pas oublier ce que leur mandat signifie: la représentation du peuple par le peuple et pour le peuple.
Revenir en haut
      
ppm39
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 02 Jan 2003
Sujets: 408
Messages: 3791
Localisation: 92 - Hauts-de-Seine
 #2 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 02 Jan 2004 19:31

je dirais que madame taubira a fait une fois de plus honneur aux domiens par son mordant dans les reponses..
je rajouterais,que les questions posés par les journalistes(region ultraperipherique trop couteuse,société trop attentiste,comment stopper l'immigration etc etc)..sont le reflet de ce que se disent les politiques et peuples francais "de souche"..

comme l'a bien signalé mme taubira,reduire l'inegalité mondiale sera le seul garant d'un monde "sain"...autrement dire a un boat people de rester a croupir dans sa misere alors qu'en europe il y a "l'eldorado" reste vain..
Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #3 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 03 Jan 2004 11:40

ppm39 a écrit:
 
je rajouterais,que les questions posés par les journalistes(region ultraperipherique trop couteuse,société trop attentiste,comment stopper l'immigration etc etc)..sont le reflet de ce que se disent les politiques et peuples francais "de souche"..
 
 


Bien que je ne fasse aucune illusion sur la perception que se font le plupart des gens instruits ou non, des DOM-TOM, j'ai été choquée par la manière dont ces questions, pour ne pas dire ces affirmations étaient posées pour ne pas dire assenées.

Combattre l'ignorance et la désinformation: un combat de longue haleine à mener au quotidien par tout un chacun .
Les élus qui nous défendent et nous représentent avec conscience, doivent savoir que nous leur sommes reconnaissants du travail qu'ils effectuent.
Revenir en haut
      
Kimany
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Déc 2002
Sujets: 129
Messages: 8246

 #4 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 03 Jan 2004 11:56

PHYLO a écrit:
 
Un grand coup de coeur à Christiane Taubira qui était invitée du forum des européens samedi dernier. C'est une personne de grande qualité, intelligente et instruite qui fait honneur aux DOM-TOM.
j'ai pris l'émission en cours de route mais j'ai pu apprécier la manière dont elle a défendu les "régions -ultrapériphériqes", combattant calmement mais fermement les idées reçues de type: ces régions coûtent cher à l'Europe et pourtant ne rapportent rien ou pas grand chose...
Merci à vous Mme TAUBIRA, pour votre combat, pour nous, pour notre avenir, et pour la reconnaissance de notre passé.
merci au passage aux autres élus qui savent ne pas oublier ce que leur mandat signifie: la représentation du peuple par le peuple et pour le peuple.
 
 


Je n'étais malheureusement pas au courant de la diffusion de cette émission et ça me désole. J'écoute avec plaisir et attention les allocutions de Mme Taubira car elle s'exprime très bien et j'adhère à bon nombre de ses idées.
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #5 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 16 Mai 2012 20:01

Christiane Taubira
La députée de Guyane devient Garde des Sceaux, Ministre de la Justice





Christine Taubira au gouvernement c'était l'une des volontés de Nicolas Sarkozy en 2007. Un symbole d'ouverture voulu qui aura quelque peu capoté. Malgré son refus la députée de Guyane sera tout de même chargée par l'ex-président d'une mission sur les accords de partenariats économiques entre l'Union européennes et les pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique). Son rapport remis est mal reçu par l'Elysée et sera enterré.

A gauche, elle est souvent considérée comme un électron libre, peu encline à respecter la discipline des partis. Une forte personnalité qui lui provient sûrement de son enfance difficile dans une modeste famille guyanaise. En 1993, pour son premier mandat de député, elle est alors non inscrite puisque unique représentante de son parti, Walwari ("éventail" en amérindien). Elle vote alors la confiance à Edouard Balladur avant de rejoindre Bernard Tapie et le PRG l'année suivante aux européennes.

Ex-prétendante à l'Eysée, elle obtient 2,23% des voix

Au début de 2007, c'est contrainte et forcée par ce même PRG, qui refuse de l'investir, qu'elle doit renoncer à être candidate à la présidentielle. En guise de consolation, elle est nommée "déléguée à l'expression républicaine" de l'équipe Royal. Il s'agit en fait du retour du boomerang de 2002. Prétendante à l'Elysée, elle obtient 2,32% des voix.


Pour beaucoup, sa candidature, a contribué à l'éparpillement des voix à gauche, et est l'une des raisons de l'échec de Lionel Jospin. Evidemment, elle ne partage pas ce point de vue. Christine Taubira restera également dans l'Histoire de la République française comme l'auteur de la loi du 10 mai 2001 sur l'esclavage et la traite négrière, reconnus comme crimes contre l'humanité.


En 2010, elle avait apporté son soutien à Arnaud Montebourg en vue de la primaire socialiste avant de le donner à François Hollande, comme l'ensemble de la gauche. Pressentie comme potentielle garde des Sceaux, elle est en effet ministre de la Justice.
Revenir en haut
      
Zack2010
Embarquement Embarquement



Genre: Homme
Inscrit le: 07 Oct 2010
Sujets: 11
Messages: 294
Localisation: 07 - Ardèches
 #6 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 16 Mai 2012 20:12

On va voir ce que ça donne, mais j'ai très confiance .
Revenir en haut
      
GwadaFrèsheKonMoule
Enregistrement 


Genre: Femme
Inscrit le: 05 Mai 2012
Sujets: 3
Messages: 21
Localisation: 93 - Seine-St-Denis
 #7 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 16 Mai 2012 20:24

Mes félicitations à Mme Taubira qui une fois de plus honore les Dom-Tom , ce poste sied parfaitement à son personnage . Nous verrons ce que cela donnera, il y a peu de chance pour qu'elle soit pire que Rachida Dati la menteuse.

Dommage, j'aurais tout de même préféré la voir Ministre chargée de l'Outre-Mer.

Bonne chance à Mme Taubira.
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #8 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 19 Déc 2012 20:53

La ministre de la justice semble en grande forme.

Revenir en haut
      
galak
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 22 Juil 2002
Sujets: 100
Messages: 3524
Localisation: Montpellier
 #9 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 20 Déc 2012 10:12

C'est une belle illustration de traduire en langage politique le mot "tchiiiiip !".
Je pense qu'elle a dû quand même le faire dans la dernière seconde, quand elle se retourne, dans ce mouvement de rotation associé à un port de tête... so créole !

galak, toujours admiratif de son talent oratoire
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8083
Localisation: PACA
 #10 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 29 Avr 2013 15:59

Son blog : http://chtaubira.tumblr.com/sommaire
Revenir en haut
      
h2o
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 03 Aoû 2005
Sujets: 132
Messages: 8297
Localisation: 972 - Martinique
 #11 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 29 Avr 2013 21:46




.....................................sans un mot de sa part !


h2o qui doute de la profondeur de ce personnage politique...
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #12 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 30 Avr 2013 02:55



Vanter « les bons côtés de l'esclavage » n'est plus passible de poursuites, selon une récente décision de la Cour de cassation, qui a cassé un arrêt rendu à Fort-de-France condamnant ces mêmes propos tenus à la télévision. Une décision qui a «de quoi alerter et désespérer les associations» luttant contre les résurgences modernes de l'esclavage, relève Bernard Jouanneau, président de Mémoire 2000.

La chambre criminelle de la Cour de cassation vient de donner la permission de faire l'apologie de l'esclavage, en considérant que la loi Taubira du 21 mai 2001, qui a reconnu la traite négrière et l'esclavage comme étant un crime contre l'humanité, n’était pas une loi normative qui pouvait servir de fondement légal à une poursuite pour apologie (Cass. Crim., 5 fevrier 2013).

Ce faisant, elle casse un arrêt rendu par la cour de Fort-de-France qui a condamné de ce chef des propos tenus sur Canal+ Antilles qui évoquaient « les bons côtés de l'esclavage et les colons qui étaient très humains avec leurs esclaves, qui les ont affranchis et qui leur donnaient la possibilité d'avoir un métier ». De tels propos peuvent désormais avoir libre cours. Ils ne constituent ni une provocation, ni une apologie, ni une négation; ils sont libres, tandis que les esclaves, eux, ne l’étaient pas.

En prenant cette décision surprenante, la chambre criminelle semble se ranger derrière le Conseil constitutionnel (CC) qui, au mois de février 2012, avait déclaré contraire à la Constitution la loi du 31 janvier 2012 qui réprimait la contestation de l'existence des génocides reconnus par la loi, en adoptant le même motif que ceux des juges de la rue Montpensier, selon lesquels « une disposition législative ayant pour objet de reconnaître un crime de génocide ne saurait en elle-même être revêtue de la portée normative qui s'attache a la loi » (décision N° 2012-647 DC du 28 février 2012).

Mais en réalité, elle va au-delà de cette position, dès lors qu'elle refuse de reconnaître la moindre valeur et la moindre portée à cette reconnaissance, alors que la poursuite reposait sur un texte préexistant qui se trouve dans la loi sur la presse (Art. 24 al 5&8 de la loi du 29 juillet 1881) et que la reconnaissance de l'esclavage comme crime contre l'humanité ne comportait aucune disposition répressive. Là où le CC reprochait au Parlement d’écrire l'histoire par ses lois mémorielles aujourd'hui réprouvées et de porter atteinte à la liberté d'expression, la Cour de cassation interdit aux juges, saisis de poursuites pour apologie, de se référer à une loi qui n'a été ni abrogée, ni censurée, pour retenir une qualification criminelle à l'esclavage, pourtant par ailleurs réprimé par le code pénal; et alors même que la loi Taubira, en ce qu'elle reconnaît la traite négrière comme un crime contre l'humanité, ne comporte aucune disposition répressive qui modifierait la loi sur la presse. Elle est et reste pour l'instant autonome; mais elle survit puisqu'elle n'a pas été soumise au contrôle de constitutionnalité du CC, ni a priori, ni a posteriori dans le cadre d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). En réalité, la Cour de cassation se substitue au CC dont elle emprunte la compétence illégalement et inconstitutionnellement; sauf que sa décision n'est susceptible d'aucune voie de recours (la cassation prononcée l'est sans renvoi devant une nouvelle juridiction).

On aurait compris qu’à l'occasion du débat qui a dû avoir lieu devant la cour d'appel de Fort-de-France ou même devant la chambre criminelle, la cour suprême soit saisie d'une QPC qu'elle aurait transmise au CC. On aurait compris aussi que, selon la pratique usuelle de l’économie de moyens qui permet aux juges de ne pas donner les vraies raisons de leur décision, elle déclare que les propos poursuivis n’étaient pas à proprement parler « apologétiques ». Mais on ne comprend pas, sauf à sonner le glas de toutes les lois mémorielles présentes, passées et futures qu'elle ait procédé de la sorte.

Sauf si, au-delà de la discussion franco-française sur les « lois mémorielles », transparaissait en filigrane la crainte de voir de nouveau la France condamnée par la Cour européenne des droits de l'homme, comme les juges de Strasbourg le firent pour l'ouvrage Les services spéciaux du général Aussaresses (CEDH du 15 janvier 2009 ed. Orban) et pour Roger Garaudy (dans l'arrêt Garaudy, Lehideux, Isorni en 2001), sur la base de l'art 10 de la CEDH, au nom du respect du droit à l'information et de la liberté d'expression. Mais la reconnaissance du caractère normatif de la loi Taubira n’était même pas nécessaire à la condamnation pour apologie et au rejet du pourvoi; dès lors que la poursuite reposait sur la loi de 1881 et non sur la loi du 23 mai 2001 à laquelle les juges ne s’étaient référés que pour retenir le caractère criminel de l'esclavage. La réprobation et l'abandon du recours aux lois mémorielles ou compassionnelles (pour reprendre l'expression du sénateur Robert Badinter) peut à la rigueur interdire au Parlement d’étendre les lois mémorielles répressives; mais pas empêcher que le législateur ne se penche sur un système de valeurs que la société démocratique doit tout autant préserver que la liberté d'expression.

Dès lors que la loi Fabius-Gayssot qui subsiste et qui incrimine toujours la négation de la Shoah n'est pas menacée par ce dispositif (on rappellera qu'elle a déjà été déférée de ce chef à la chambre criminelle qui s'est refusée à saisir le CC de sa constitutionnalité) et que la poursuite pour apologie des crimes de guerre permet de poursuivre l'apologie du nazisme, on peut s'interroger sur les raisons de cette discrimination. On ne voit pas comment Mme Taubira, aujourd'hui devenue Garde des sceaux, pourrait reprendre les chaînes de l'esclavage, pour saisir le Parlement d'une loi tendant à réprimer la négation ou la contestation de la traite négrière, sans se mettre à dos toutes les « bonnes consciences de gauche » des partisans de « liberté pour l'Histoire », ni comment François Hollande pourrait tenir sa promesse envers les Arméniens.

Que ce soit le Conseil constitutionnel qui le leur dise, passe; mais que ce soit la Cour de cassation, il y a de quoi alerter et désespérer les associations qui se sont donné pour objet de lutter contre les résurgences modernes de l'esclavage et contre sa réhabilitation historique.

Il y a réellement de quoi s'inquiéter de cette « permission des juges » qui masque une certaine régression de la lutte pour la liberté tout court qui mérite pourtant tout autant que la liberté d'expression que l'on s'occupe de son histoire et de son présent.

Bernard Jouanneau, président de Mémoire 2000, association informant et sensibilisant les jeunes scolaires pour les informer et les sensibiliser « à toutes les formes d'atteintes aux droits de l'homme ».

- Pour aller plus loin :
La loi Taubira est une loi mémorielle déclarative.
Toute les lois mémorielles ne se valent pas. En effet, certaines sont effectives ou normatives et d'autres déclaratives.

Rappel :....[...]... Il faut toutefois souligner la différence entre une loi effective comme la Loi Gayssot, assortie de sanctions pénales, et des lois déclaratives comme les trois autres, qui ne font qu'imposer des principes sans assortir cela de sanctions pénales.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_m%C3%A9morielles

C'est justement là que le bas blesse. La cour de cassation a profité de la non-obligation de sanctions liées à la loi Taubira pour prendre cette décision.

De plus, je cite : En novembre 2008, les députés ont pris la décision de ne plus voter de lois mémorielles et de ne plus se prononcer que par résolutions dans le domaine de la mémoire
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_m%C3%A9morielles.

- Concernant ,Bernard Jouanneau :
Avocat au barreau de Paris, il est le collaborateur puis l'ami et enfin l'avocat de Robert Badinter, grâce à qui il fut nommé au conseil juridique de la LICRA en 1970. Il s'éloignera de la celle-ci lors de la première « affaire Siné », en 1983, et démissionne dix ans plus tard de ses responsabilités à la LICRA lors de « l'affaire L'Oréal ».

Il est le président de l'association Mémoire 2000, qui « s'adresse aux jeunes scolaires pour les informer et les sensibiliser à toutes les formes d'atteintes aux droits de l'homme », et se dit favorable à la rédaction des lois mémorielles, notamment la Loi Gayssot ou celle sur la négation du génocide arménien. Il s'est d'ailleurs beaucoup investi dans la défense de la cause arménienne en menant divers procès. L'un contre l'encyclopédie le Quid et l'autre contre le Consul Général de Turquie à Paris.

En 2004, il a participé à la Commission d'enquête citoyenne, créée à l'initiative d'ONG, cherchant à établir la responsabilité présumée de la France dans le génocide rwandais.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Jouanneau.

----------------- --------------------- - -----------------

Evidemment, chacun aura compris que la ministre de la justice n'est pas dirigeante ou donneuse d'ordre à la chambre criminelle de la cour de cassation.
Intervenir dans cette décision alors qu'elle est à l'origine de la loi Taubira serait considéré comme une duplicité du gouvernement ou une non indépendance de la justice.
Revenir en haut
      
h2o
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 03 Aoû 2005
Sujets: 132
Messages: 8297
Localisation: 972 - Martinique
 #13 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 30 Avr 2013 14:02

Tout ce foin médiatique pour une loi déclarative que le premier papy réactionnaire peut bafouer en toute impunité !!!!

J'appelle ça une perte de temps ..... du vent ....

Et vous lui envoyez un coup de coeur Wouaaaouuu!!.... Impressionnant !
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #14 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 30 Avr 2013 14:19

h2o a écrit:
 
Tout ce foin médiatique pour une loi déclarative que le premier papy réactionnaire peut bafouer en toute impunité !!!! 
 


En l'occurence, il ne s'agit pas de papy réactionnaire mais d'une décision de la chambre criminelle de la cour de cassation. C'est elle qu'il faut incriminer et personne d'autre.

h2o a écrit:
 
J'appelle ça une perte de temps ..... du vent .... 
 


...C'est ton problème....

h2o a écrit:
 
Et vous lui envoyez un coup de coeur Wouaaaouuu!!.... Impressionnant ! 
 


Les coup de coeur sont envoyé au sujet intitulé : Christiane Taubira et non au sujet intitulé : La loi Taubira.



En résumé: Il faut apprendre à lire avant de s'engager dans l'écriture.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8083
Localisation: PACA
 #15 Coup de coeur:   Sujet du message: Christiane TAUBIRA   Posté le: 30 Avr 2013 15:01

Ce texte de 2001 a au moins le mérite d'exister. Son est impact est certes limité, mais il comble tant bien que mal un certains vide .

Tant qu'à parler de vent, faudrait t'il considerer que la déclaration des droits de l'homme est une petité alizée?, puisque des exactions portant atteinte aux dits droits de l'homme ont continué à être perpétré .

Allez la petite bise de texte de loi (qui a refroidis tant de politiques qu'ils se sont fendus d'une pétition contre) :
Citation:
 
LOI
Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité

NOR: JUSX9903435L

Article 1
La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l'océan Indien d'une part, et l'esclavage d'autre part, perpétrés à partir du xve siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l'océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l'humanité.



Article 2
Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l'esclavage la place conséquente qu'ils méritent. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques, aux Caraïbes et dans tous les autres territoires ayant connu l'esclavage sera encouragée et favorisée.



Article 3
Une requête en reconnaissance de la traite négrière transatlantique ainsi que de la traite dans l'océan Indien et de l'esclavage comme crime contre l'humanité sera introduite auprès du Conseil de l'Europe, des organisations internationales et de l'Organisation des Nations unies. Cette requête visera également la recherche d'une date commune au plan international pour commémorer l'abolition de la traite négrière et de l'esclavage, sans préjudice des dates commémoratives propres à chacun des départements d'outre-mer


Article 4
A modifié les dispositions suivantes : Loi n°83-550 du 30 juin 1983 - art. unique (V). Article unique, modifié par Loi n°2001-434 du 21 mai 2001 - art. 4 JORF 23 mai 2001

La commémoration de l'abolition de l'esclavage par la République française et celle de la fin de tous les contrats d'engagement souscrits à la suite de cette abolition font l'objet d'une journée fériée dans les départements de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de la Réunion, ainsi que dans la collectivité territoriale de Mayotte.
Un décret fixe la date de la commémoration pour chacune des collectivités territoriales visées ci-dessus ;
En France métropolitaine, la date de la commémoration annuelle de l'abolition de l'esclavage est fixée par le Gouvernement après la consultation la plus large ;
Il est instauré un comité de personnalités qualifiées, parmi lesquelles des représentants d'associations défendant la mémoire des esclaves, chargé de proposer, sur l'ensemble du territoire national, des lieux et des actions qui garantissent la pérennité de la mémoire de ce crime à travers les générations. La composition, les compétence et les missions de ce comité sont définies par un décret en Conseil d'État pris dans un délai de six mois après la publication de la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité.

Article 5
[Loi n°1881-07-29 du 29 juillet 1881 - art. 48-1 (M). Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse ; chapitre V, Des poursuites et de la répression, Paragraphe 2 : De la procédure. Article 48-1 Modifié par Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 - art. 5 JORF 23 mai 2001

Toute association régulièrement déclarée depuis au moins cinq ans à la date des faits, se proposant, par ses statuts, de défendre la mémoire des esclaves et l'honneur de leurs descendants, de combattre le racisme ou d'assister les victimes de discrimination fondée sur leur origine nationale, ethnique, raciale ou religieuse, peut exercer les droits reconnus à la partie civile en ce qui concerne les infractions prévues par les articles 24 (dernier alinéa), 32 (alinéa 2) et 33 (alinéa 3), de la présente loi.
Toutefois, quand l'infraction aura été commise envers des personnes considérées individuellement, l'association ne sera recevable dans son action que si elle justifie avoir reçu l'accord de ces personnes. 
 
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Coup de coeur: Christiane TAUBIRA Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives