Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Haiti News
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: Haiti News S'abonner au Flux Rss Actualités Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Actualités:   Sujet: Haiti News

westindiesfree
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 29
Messages: 867

 #76 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 17 Mar 2004 12:47

mais que se passe il ?
il n y a pas de vote, d election?
c est a ne plus savoir ou est le bien et ou est le mal
il y en a encore plein qui parlent d aristide comme de la victime
oui dans le sens que le pays n est plus aux mains d haiti meme
mais de la supreme amerique par le biais de ses pantins!
Revenir en haut
      
4Marcus
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 26 Fév 2004
Sujets: 1
Messages: 25
Localisation: in da sewa
 #77 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 17 Mar 2004 13:05

Si vous étiez passé à côté de la vérité..une fois de plus.....

Guy Philippe bluffe les Américains
16 mars 2004
Le chef des insurgés a manipulé les autorités en place et la presse internationale
Jean-Bertrand Aristide a-t-il fui son pays, dans la nuit du 28 au 29 février, devant une troupe de 60 rebelles armés de 17 armes, qui menaçaient de prendre la capitale d'Haïti en bluffant complètement sur leurs forces réelles, aussi bien les journalistes que les diplomates de l'ambassade des Etats-Unis en poste à Port-au-Prince ?
C'est la version de Jean Robert Lalanne, le chef de « l'armée du Nord », qui nous a expliqué que l'opération de Guy Philippe avait été une « énorme manipulation » et « une grande imposture ».
En résumé, les diplomates américains auraient fait fuir Aristide, car ils pensaient sincèrement que le chef des rebelles Guy Philippe était à la tête de plusieurs milliers d'hommes, et d'un arsenal capable de mettre Port-au-Prince à feu et à sang. Pour éviter des affrontements meurtriers, ils auraient alors embarqué Aristide manu militari vers une destination d'exil - Bangui -, décidée au dernier moment, avec l'active complicité du ministre français des Affaires étrangères, Dominique de Villepin.
« Les Américains se sont complètement fait avoir par Guy Philippe », affirme Jean-Robert Lalanne, en expliquant que le chef des rebelles est arrivé de la République dominicaine avec « un ou deux pistolets », et qu'il est entré dans la ville des Gonaïves sans armes et sans rencontrer la moindre résistance, puisque les policiers avaient alors déserté leurs postes devant les forces rebelles locales, commandées alors par un chef de gang sans envergure. Le même scénario s'est reproduit peu après au Cap haïtien, la seconde ville du pays.
C'est huit jours avant la chute d'Aristide que les diplomates américains à Port au Prince auraient établi un contact téléphonique avec Guy Philippe et se seraient fait convaincre par l'habile bluffeur qu'il disposait d'un millier d'hommes superbement armés par ici, de 2000 autres par là... Jusqu’à cet instant, les Américains avaient effectué les pires pressions sur l'opposition pour qu'elle travaille avec Aristide. Mais, soudain, il n’était plus temps de discuter : la menace sur Port-au-Prince était réelle... !
Les leçons de cette farce - qui se termine bien, puisque Haïti grâce au culot de Guy Philippe a été débarrassé de l'un des pires dictateurs de sa longue histoire - sont terribles aussi bien pour les Américains que pour les journalistes internationaux.
Pour les Américains, Haïti est une nouvelle démonstration de l'indigence de leurs renseignements, qui reposent trop exclusivement sur l’électronique high tech, et pas sur des hommes capables d'aller se renseigner en allant sur le terrain. Dans un pays du tiers-monde comme Haïti, les écoutes de la National Security Agency (NSA) n'ont guère d'intérêt...
Pour toute la presse internationale qui a repris les communiqués menaçants de Guy Philippe sans vérifications ni recul, faisant gronder la perspective d'un ouragan de feu imminent sur Port-au-Prince, la gifle n'est pas moins cuisante.
A la seule décharge des dindons de cette farce, 70 000 Haïtiens écoeurés par Aristide avaient défilé dans les rues du Cap, et presque autant à Port-au-Prince, cela avant la chute du dictateur, donnant le sentiment bien réel que le pouvoir, gangrené comme un fruit pourri, était à prendre d'une simple pichenette. C'est ce que Guy Philippe a très adroitement exploité. Mais, en entrant à Port-au-Prince, avec ses maigres forces, il a commis une énorme faute : il a soudain dessillé les yeux des Américains, révélant son indigente faiblesse. Le voici, tel le roi nu, obligé de courir les provinces de son pays, au jour le jour, pour tenter de se constituer, enfin, une troupe digne de ce nom...
Il n'est pas prêt de réussir. Car, même s'il mérite un titre de général pour son génie tacticien, Guy Philippe se retrouve cette fois devant 1 600 Marines, et une administration américaine qui ne lui pardonnera pas son audace de sitôt !
François Hauter


source : http://www.haiti-info.com

Une fois de plus, l'actualité a laissé de côté un conflit toujours en cours et est passée à autre chose, la baisse d'intensité dans les journaux en est la preuve...???

Comme au Rwanda ou en Somalie, haiti mouri é pon moun pa a rélé'l......

Marcus 4 my pikTies....
Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #78 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 17 Mar 2004 17:18

4Marcus a écrit:
 
Si vous étiez passé à côté de la vérité..une fois de plus.....

...Une fois de plus, l'actualité a laissé de côté un conflit toujours en cours et est passée à autre chose, la baisse d'intensité dans les journaux en est la preuve...???

Comme au Rwanda ou en Somalie, haiti mouri é pon moun pa a rélé'l......

Marcus 4 my pikTies.... 
 

merci pour l'info;
quant à la baisse d'intensité dans les journaux, elle était inéluctable mais en l'occurence elle est due me semble-t-il au contexte particulier des attentats à madrid. Ceux qui s'interessent à HAITI savent où trouver l'info, ils vont à sa rencontre. Il est bon que nous manifestions par notre participation constante à la vie de ce post, que nous restons vigilants, et ce qui que nous soyons.
Revenir en haut
      
4Marcus
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 26 Fév 2004
Sujets: 1
Messages: 25
Localisation: in da sewa
 #79 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 18 Mar 2004 12:00

Jou ouvé....Miss PHYLO

Citation:
 
Il est bon que nous manifestions par notre participation constante à la vie de ce post, que nous restons vigilants, et ce qui que nous soyons. 
 


L'union fait la force...

Marcus
Revenir en haut
      
4Marcus
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 26 Fév 2004
Sujets: 1
Messages: 25
Localisation: in da sewa
 #80 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 18 Mar 2004 12:12

HYPOCRITE - POLITRICK


Haïti, le devoir de solidarité - Le Figaro

17 mars 2004

Une fois encore dans sa longue histoire, Haïti connaît l’épreuve. La France veut agir à ses côtés car Haïti, qui est aux portes de nos départements d'outre-mer, qui partage notre langue et nous est lié par une histoire commune, a besoin de notre aide et de notre soutien. Ce pays est riche de talents et de promesses, mais il demeure depuis trop longtemps une terre de sous-développement et de misère. Face à cette crise, nous avons un devoir de solidarité. Et c'est la raison pour laquelle la France se mobilise.
A quoi avons-nous assisté ces derniers mois en Haïti ? D'abord, les autorités politiques ont remis en cause, dans l'exercice de leur pouvoir, la plupart des libertés démocratiques. L'assemblée législative qui achevait son mandat le 12 janvier 2004 n'a pas été renouvelée. Dans le même temps, les responsables haïtiens, au lieu de créer les conditions de sécurité nécessaires à l'organisation d’élections, armaient leurs partisans pour faire régner la terreur. Le pouvoir judiciaire était mis sous tutelle, la police nationale empêchée de mener sa mission.
Ce constat, nous n'avons pas été les seuls à le faire. Dans son rapport sur la situation en Haïti, le secrétaire général de l'OEA, Cesar Gaviria, notait l'absence de suivi par le gouvernement des mesures proposées par la communauté internationale pour assurer la sécurité du processus politique et électoral. Au même moment, à l'issue d'une mission pour le compte de la Commission des droits de l'homme, le magistrat français Louis Joinet constatait qu'en Haïti « l’état d'impunité se substitue toujours plus à l'Etat de droit ».
Comment s’étonner alors que ces méthodes aient conduit au blocage de tout dialogue politique ? Le pays entier s'est trouvé, depuis le début de cette année, en proie au chaos, aux pillages, à la désolation. L'escalade de la violence menaçait d’échapper à tout contrôle. L'ensemble de la communauté internationale était concerné. Il était de son devoir de mettre le président Aristide face à ses responsabilités.
C'est bien cet objectif qui a inspiré l'action de la France. Notre pays s'est voulu fidèle à une double exigence : s'en tenir à la légalité internationale, affirmée notamment dans la charte des Nations unies et dans celle de l'Organisation des Etats américains, et prendre en compte la réalité d'un engrenage qui conduisait à la guerre civile. Face au chaos, nous avons appelé au dialogue entre toutes les parties haïtiennes, avant de proposer, devant la menace d'une crise humanitaire, l'envoi d'une force de paix internationale. Devant l'impasse, nous avons demandé aux autorités de Haïti de tirer les conséquences de la situation qu'elles avaient elles-mêmes créée. Cet appel n'a pas été vain : M. Aristide a annoncé sa démission le 29 février et, conformément à la Constitution du pays, le président de la Cour de cassation a été désigné et investi comme président intérimaire. Le droit était ainsi respecté et la voie ouverte pour une transition réellement démocratique.
Aujourd'hui, nous devons soutenir le processus politique qui s'est mis en place. Conformément au plan proposé par la Caricom, un comité de sages a désigné un nouveau premier ministre, M. Gérard Latortue ; cette nomination a été accueillie avec satisfaction dans l'ensemble du pays. La communauté internationale doit maintenant conforter le gouvernement d'union nationale en voie de se constituer. C'est tout le sens de la résolution 1529 adoptée, le jour du départ de l'ancien président Aristide, par le Conseil de sécurité des Nations unies. Cette décision engage tous les membres de la communauté internationale à contribuer au retour à la paix en Haïti. En particulier, les pays qui accueillent M. Aristide doivent veiller au strict respect du devoir de réserve par l'ancien président haïtien.
Nous devons aller plus loin pour éviter que ne se répètent les erreurs du passé qui ont tant coûté à Haïti. Aujourd'hui, les Nations unies doivent agir avec une vision à long terme de l'avenir de la République haïtienne. Ce n'est qu'en prenant en compte les problèmes de fond de ce pays que nous pourrons asseoir un développement économique et social durable et doter Haïti d'un système politique solide et accepté par tous.
Aidons le peuple haïtien à retrouver le chemin de la confiance. Il faudra du temps, de la patience et, surtout, du respect pour permettre l’émergence d'une vie politique apaisée et tolérante. A cette fin, nous devons encourager les forces politiques haïtiennes à se mettre d'accord sur un calendrier électoral crédible prenant en compte la situation sur le terrain et la nécessité d'une vraie réconciliation.
Dès à présent, la communauté internationale doit soutenir le processus politique en matière de sécurité, de justice et de développement.
Le rétablissement de la sécurité est une priorité. Lui seul permettra le retour à une activité normale dans le pays. Le Conseil de sécurité a décidé, dans le cadre de la résolution 1529, l'envoi d'une force multinationale à titre intérimaire pour ramener la sécurité et l'ordre. Cette force achève son déploiement ; la France y participe à hauteur de près de 800 hommes. Cette première intervention fera place, d'ici à trois mois, à une force de stabilisation des Nations unies chargée de créer les conditions d'une sécurité durable. La France est prête à prendre sa part aussi dans cette future force, avec un double objectif : aider d'abord la police haïtienne à retrouver autorité et crédibilité à travers l'assistance technique et la fourniture d’équipements indispensables ; contribuer ensuite au désarmement des bandes armées. La force des Nations unies devra mener une action persévérante dans ce domaine, en appui aux autorités haïtiennes.
Le retour de la justice constitue la deuxième priorité pour l'avenir d'Haïti. Cela suppose de ne pas accepter l'impunité pour les responsables des exactions passées et leurs commanditaires. La surveillance rigoureuse du respect des droits de l'homme s'impose sans délai, en coordination avec la Commission des droits de l'homme de Genève qui doit ouvrir rapidement un bureau en Haïti. Parallèlement, la communauté internationale doit veiller à l'instauration d'une autorité judiciaire forte, compétente et indépendante. Une justice à nouveau crédible est indispensable pour rendre confiance au peuple haïtien.
Nous devons enfin relever le défi du développement économique et social à travers des programmes d'aide à long terme pour combattre la pauvreté et le sous-développement. Pour cela, il nous faut mobiliser tous les acteurs de la communauté internationale, des Etats aux bailleurs de fonds et aux institutions financières internationales, autour d'une stratégie cohérente et capable de prendre en compte l'ensemble des dimensions de la question haïtienne. Cela doit passer par une conférence internationale susceptible de rassembler toutes les bonnes volontés. Cela impliquera sans doute aussi la constitution d'un groupe de contact sur Haïti, composé des pays et organisations « amis », pour susciter l'effort à long terme indispensable au développement du pays.
Tels sont les défis que nous devons relever si nous voulons aider Haïti à sortir de la crise. La France, pour sa part, y est prête avec le souci de faire prévaloir une double exigence de solidarité et de dialogue.
Aujourd'hui, en Haïti, une page a été tournée ; il nous faut à présent aider ce pays à écrire un nouveau chapitre de son histoire. Nous devons tous nous rassembler pour assurer le redressement du pays dans la paix, la démocratie et la stabilité. Les Haïtiens n'ont que trop souffert. L'heure est à la mobilisation, à la réconciliation, à la reconstruction. Nous avons ensemble le devoir de réussir.

M. DOMINIQUE DE VILLEPIN, Ministre des Affaires étrangères.

Mi en vié lang vipè mi....

Marcus
Revenir en haut
      
westindiesfree
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 29
Messages: 867

 #81 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 18 Mar 2004 12:47

c est bien joliment dit tout ca !!
facon discour politik bien attendu !!
a aucun moment la france ne se sent vraiment redevable !
sois disant solidaire !!
ya beaucoup de bien dans ca "securité, justice,developpement durable..."
mais au final, les haitiens ne seront plus vraiment
aussi libres que leur histoire.
comme dirait la france sans hypocrisie : ils ne font que payer leur insolence !
Revenir en haut
      
4Marcus
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 26 Fév 2004
Sujets: 1
Messages: 25
Localisation: in da sewa
 #82 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 18 Mar 2004 12:52

Yeppa.....

westindiesfree Haitifree 97United même combat...





Marcus
Revenir en haut
      
galak
Charter Charter



Genre: Homme
Inscrit le: 22 Juil 2002
Sujets: 100
Messages: 3524
Localisation: Montpellier
 #83 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 23 Mar 2004 00:48

A propos du rapport de Régis Debray sur les relations franco-haïtiennes, on peut télécharger le rapport au format pdf sur :

http://www.diplomatie.gouv.fr/actual/pdf/rapport_haiti.pdf

A lire les pages, et celles en annexes... c'est de la langue de bois et pas de réponses aux questions posées en guise de titres...

Bref, Debray a fait du chemin depuis le Che... quand on vieillit, c'est pas comme le vin, on ne s'améliore pas...

Galak, dubitatif
Revenir en haut
      
westindiesfree
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 29
Messages: 867

 #84 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 23 Mar 2004 12:33

Citation:
 
Yeppa.....

westindiesfree Haitifree 97United même combat...





Marcus 
 


big up !!
caraibéen en number one
Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #85 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 23 Mar 2004 23:27

sans prétention, voici une petite synthèse des évènements récents : (sources: haiti info, google actualités et AHP_haiti)
HAITI ET LA COCAINE :
tout le monde relate "la pseudo-découverte de trafic de drogue": on apprend ainsi qu'oriel Jean, qui était responsable de la sécurité de l'ex-président haïtien Jean-Bertrand Aristide, exigeait une part des profits générés par le trafic de la cocaïne qui transitait par son pays, ont affirmé lundi les forces de l'ordre des Etats-Unis.
puis que le gouvernement Clinton a toléré ce trafic bien que sa destination finale soit les Etats-Unis. l'argent de la drogue aurait permis à Lavalas de financer les centaines de gangs de chimères et de contrôler à travers eux la population.
arrestation d'un homme de main du pouvoir déchu : M.Yvon Antoine
...recherché par la direction centrale de la police judiciaire haïtienne (DCPJ) pour son implication présumée dans les violences survenues le 7 décembre... Ce jour-là, des partisans armés du pouvoir déchu avaient ouvert le feu sur la foule à l'issue d'une manifestation de l'ex-opposition, faisant six morts, dont un journaliste espagnol, et plus de 30 blessés.
il est soupçonné d'avoir brisé les deux genoux du recteur de l'Université d'Etat d'Haïti (UEH), Pierre-Marie Paquiot, le 5 décembre dernier...
HAITI ET LA COCAINE (suite ?)Le précédent gouvernement haïtien a dépensé 5 millions de dollars pour s'offrir les services de groupes de pression et d'avocats aux Etats-Unis, rapporte le Miami Herald, citant des documents au ministère de la Justice.
Fanmi Lavalas et déchoukage...Port-au-Prince, 22 mars 2004 -(AHP)- le porte-parole de Fanmi Lavalas Gilvert Angervil a dénoncé lundi une campagne de répression systématique orchestrée contre ses partisans dans plusieurs régions du pays indiquant que de nombreux partisans du parti ont été assassinés, déchoukés ou portés disparus.
Il s'agit, a-t-il dit, d'une campagne visant à démanteler Fanmi Lavalas au profit des partis de l'ex plate-forme politique de l'opposition.
Il a exprimé le souhait que des mesures soient prises pour mettre fin aux persécutions et aux violences exercées contre les militants de Fanmi Lavalas.
Il a également critiqué la façon dont la nouvelle équipe gouvernementale de Gérard Latortue a été constituée. …
Au moins une dizaine de cadavres ont également été découverts à la Cité militaire. Un soldat français meurt en HAITI, tandis que deux civils haitiens sont tués par des soldats américains
ARISTIDE EN EXIL :
Le Nigeria a décidé de lui accorder un asile temporaire de "quelques semaines" qu'a priori il semble bouder , tandis qu'il est pour l'instant en Jamaïque au grand dam de l'opposition qui a gelé ses relations avec ce pays

en tout cas pendant qu'on s'excite à parler de drogue, on ne nous informe ni de ce que devient le pays ni du nouveau gouvernement en place.
Revenir en haut
      
westindiesfree
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 29
Messages: 867

 #86 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 24 Mar 2004 13:27

ca fait un moment deja que les etats unis
attendent de jouer cette carte la.
ils attendaient le moment opportunt
encore de la manipulation

Citation:
 
en tout cas pendant qu'on s'excite à parler de drogue, on ne nous informe ni de ce que devient le pays ni du nouveau gouvernement en place.  
 


100% vrai
Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #87 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 24 Mar 2004 22:02

westindiesfree a écrit:
 
ca fait un moment deja que les etats unis
attendent de jouer cette carte la.
ils attendaient le moment opportunt
encore de la manipulation
 
 

tout à fait, c'est vraiment lamentable et écoeurant.
Revenir en haut
      
westindiesfree
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 29
Messages: 867

 #88 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 27 Mai 2004 15:17

Citation:
 
Port-au-Prince, le 13 mai 2004 - HPN – « La Trinidad et tobago a confirme l'envoi de 150 hommes dans la mission de stabilisation et de soutien au gouvernement de transition. » a declare Adama Guindo au cours d'un entretien avec HPN. Il a ajoute que d'autres pays de la communaute des pays de la Caraïbe ainsi que de la Francophonie ont egalement manifeste leur volonte de faire partie de la force onusienne qui sera deployee en Haïti au mois de juin prochain suivant les dispositions de la resolution du conseil de securite des Nations Unies sur Haïti.

« Le Bresil a exprime son desir de diriger la force de stabilisation », a confirme Adama Guindo qui affirme que « la proposition a ete bien acceuillie aux Nations Unies. » Par ailleurs il a revele que des discussions etaient actuellement en cours pour decider du profil du representant special du secretaire general de l'ONU pour cette mission.

« L'un des mandat de la force de stabilisation concerne le desarmement. » a precise M. Guindo qui s'est empresse d'ajouter : « les Nations Unies ne vont pas faire le desarmement pour le desarmement, certes, il faut desarmer, mais on doit egalement aider a la reinsertion de ceux qui rendent leurs armes volontairement. »

Pour le representant resident des Nations Unies « la condition prealable la plus importante c'est l'etablissement d'une commission nationale de desarmenent et de reintegration presidee et geree par les nationaux. » Il a aussi plaide en faveur de la mise en place d'un « plan national de desarmement et de reintegration. » avant d'assurer que « les Nations Unies sont disposees a appuyer la formation de cette commission et collaborer a la formulation et a la mise en application de ce plan nationale de desarmement et de reinsertion. »

Le conseil de securite a approuve le mandat de la mission pour une duree de six (6) mois … renouvelable, nous dit Adama Guindo. Pour lui « la base du succès de l'application de la resolution du conseil de securite des Nations Unies » est constituee de « la reconciliation et le consensus nationale.»
 
 


http://www.fouye.com/news/newsreader.php?n=4859
Revenir en haut
      
westindiesfree
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 19 Fév 2004
Sujets: 29
Messages: 867

 #89 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 01 Juin 2004 11:25

eet JBA qui se pavane de pays en pays en se considérant tjs comme président haitien
Mais que fait il?
Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #90 Actualités:   Sujet du message: Haiti News   Posté le: 19 Juin 2004 22:36

Alors que le Premier ministre haïtien, Gérard Latortue, a annoncé mercredi 16 juin à Port-au-Prince qu'un accord de principe en matière de coopération électorale avait été conclu entre la Mission de stabilisation des Nations unies en Haïti (MINUSTAH), l'Organisation des Etats Américains (OEA) et la Communauté des Caraïbes (CARICOM).

Ce sont des partisans d'Aristide (environ 5000, quand même ) qui ont manifesté vendredi pour réclamer le retour de celui qui selon eux a été enlevé par les américains.quand bien même, lui au pouvoir, quel sursaut, quel espoir possible pour HATI ,lui qui a trahi les espérances de son peuple?

La recherche (prioritaire semble-t-il) et la poursuite des trafiquants de drogue continue.
Source : Haiti info

Pendant ce temps il faut supposer que quelqu'un lutte contre la misère et l'insécurité qui règnent, et que le pays se remet des graves pertes humaines et des lourds dégâts matériels causés par les inondations.
Que fait concrètement ce gouvernement, pour améliorer les conditions de vie des haïtiens ?
pendant qu'il se pavane et dénonce soit disant la situation , JBA devrait penser a effectuer un virement conséquent sur le compte bancaire d'HAITI. ce serait déjà cela de rendu.
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: Haiti News Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives