Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers

 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Discussion générale: éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers La date/heure actuelle est 23 Sep 2019 00:26 
Annonces éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers Annonces
   Article posté par colibri33000 le 28 Septembre 2006 à 11:47  S'abonner au Flux Rss Discussion générale: Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Myspace Partager cet article sur Del.icio.us Partager cet article sur Google bookmarks Partager cet article sur Netvibes Partager cet article sur Viadeo Partager cet article sur Linkedin    

Le système des concours de la fonction publique est souvent inadapté.
Ce sytème rigide n'assure pas forcément le recrutement de candidats adéquats: être excellent en dissertation ne signifie pas qu'on sera un bon magistrat (n'est-ce pas Mr Burgaud?).
Le système apparaît toutefois ridicule quand il évalue des compétences n'ayant aucun rapport avec l'emploi concerné : il écarte des candidats qui ne maîtrisent pas des savoirs académiques mais qui auraient été compétent pour le métier auquel il postule.

Le concours est-il une machine à exclure les citoyens les plus en difficultés?

Faut-il réellement savoir écrire une bonne rédaction pour être éboueur?

Apparemment oui:

Citation:
Paris sélectionne ses éboueurs sur concours
écrit Cécilia Gabizon . Publié le 28 septembre 2006Actualisé le 28 septembre 2006 : 08h35
Parmi 4 000 prétendants chaque année, 300 seulement sont retenus. Alain Aubert/Le Figaro.


Une rédaction, des QCM : pour choisir parmi des milliers de candidats, les services de la Propreté de la capitale ont durci les épreuves au point d'avoir 15% de bacheliers derrière les bennes à ordures !


«IL FAUT désormais être fort en thème pour devenir éboueur», s'amuse Amadou Togola, 40 ans, diplômé en sciences politiques et en droit, et récemment recruté par les services de la Propreté de Paris. Pour être reçu au concours, il a dû écrire une rédaction ! En effet, devant l'afflux de candidats, la Mairie de Paris a dû mettre en place une sélection. Sur les 4 000 prétendants qui se pressent chaque année, 300 seulement sont retenus. «Il faut savoir ce qu'est une impasse, faire des calculs, écrire une rédaction sur le métier d'éboueur : le concours n'est plus donné», détaille Amadou. Et de conclure : «Les éboueurs maliens, c'est fini.»

Après des parcours chaotiques et des périodes chômage, des candidats de plus en plus qualifiés tentent leur chance. Lassé des petits boulots à Montpellier, Amadou a gagné la capitale pour «entrer dans la fonction publique et aviser». Quelques jours dans l'aube parisienne lui ont permis de mettre à profit ses études. «C'est utile pour être éboueur, parce qu'il faut faire la conversation le matin avec les vielles dames, commenter les déclarations de Sarkozy, la candidature de Ségolène...»

Lors du concours, il a aisément imaginé ce qu'on attendait de lui, brodant sur le thème de la sécurité et de la propreté... Comme Benoît, 20 ans, qui a osé un «j'adore ramasser les pou belles» pour décrocher une place. Certains, visiblement préparés, ont ainsi rédigé des odes à l'hygiène, «c'est important d'être propre. J'adore l'environnement», a écrit Jean-Marie Monty. À 33 ans, l'ancien apprenti charcutier s'est tourné vers la Propreté de Paris, échaudé par «les horaires et la rudesse du métier de charcutier» et les «galères» de l'intérim. Ici, le salaire mensuel pour un débutant tourne autour de 1 200 euros. Mais c'est surtout la stabilité qui attire les diplômés. Plus à l'aise avec l'écrit, ils se distinguent au concours, où la masse des candidats sont à peine alphabétisés.

60% de niveau BEP ou CAP

Certains ne comprennent pas les questions et tracent d'une main maladroite : «Prenez-moi je vous en prie. J'ai besoin de travailler.» «Ce sont des cas de conscience», glisse Dominique Ouazana, ingénieur et responsable de la propreté dans le XXe arrondissement.

Cet été, elle a corrigé 300 copies d'aspirants éboueurs. Certains cochent au hasard les réponses du questionnaire à choix multiples. D'autres assurent qu'en «cas de découverte d'un engin explosif, je le prends délicatement et le rapporte à l'atelier». «Ils auraient peut-être fait de très bons éboueurs», soupire Dominique Ouazana.

Mais les règles sont strictes. Il faut savoir lire et écrire pour travailler comme éboueur. Ensuite, «on ne juge pas les fautes d'orthographe, sinon on ne mettrait que des zéros», annonce Daniel Pourcel, 30 ans de propreté derrière lui, dont quinze à la tête de l'École de la propreté de Paris. «On regarde juste si les gars peuvent rédiger quelques lignes.» Ils obtiennent alors la moyenne. Une petite idée ajoute quelques points.

On compte maintenant 15% de bacheliers parmi les 6 900 éboueurs employés par la Ville, et 60% de niveau BEP ou CAP. «Le niveau monte chaque année», reconnaît Daniel Pourcel. Les plus formés restent rarement derrière la benne. Ils passent des concours et finissent par encadrer des équipes. Mais tous ne deviendront pas chef et la contestation gronde. «J'ai en face de moi des gars qui refusent d'obéir et me parlent comme à une copine lorsque je les recadre», résume Dominique Ouazana. Une question de génération autant que de niveau scolaire.

http://lefigaro.fr/france/20060928.FIG000000052_pa...

Tags Eboueurs, Sur, Concours, Ecrit, 15%, De, Bacheliers

 
Lire les commentaires liés à cet article
  
Commenter cet article   éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers   Imprimer cet article
 « Et de 7 pour MAC DO ... Des policier tue un chien innoncent dans une voiture » 
 Accueil » Forum » Actualités de Volcréole » Discussion générale: éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers

Liens relatifs à l'article éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers
Discussion générale: Concours
Sorties - Evénements: Concours National Chorégraphique et d'Improvisation de salsa
Littérature - Art - Culture: Concours Photo Reloaded #5 - Fleurs
Mode - Beauté - Santé: Concours de maquillage
Discussion générale: concours de photos n#07 [Nocturne]
Musiques - Artistes - DJ's: Premier concours dancehall, zouk, r&b, hip-hop sur internet!!!
Coup de coeur: Ti concours d'affiches de nos régions!!!!!
Discussion générale: concours de photos n#10 [Miam!]
Sorties - Evénements: CONCOURS ZOUINK'S PARTY AVEC JEAN MARC TEMPLET.
Littérature - Art - Culture: [concours d'écriture n°3] CHOCOLAT !
Coup de coeur: Super concours beauté !!!
Discussion générale: CONCOURS BILLARD AVEC YAHOO.FR
Musiques - Artistes - DJ's: Concours Kelis pour son nouvel album Tasty
Discussion générale: Concours Photos #13 [Toutes les couleurs du ciel]
Informatique: Stockbanddonné, le concours créole de la Réunion
Discussion générale: Concours Photos #1 [L'arbre Majestueux]
Littérature - Art - Culture: Concours Photo Reloaded #13 - Flou artistique
Au coeur des Dom-Tom: les concours
Musiques - Artistes - DJ's: concours
Coup de gueule: et dire que ce texte a été écrit il y' plus de 214 ans..
Videos streaming: éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers
Discussion générale: éboueurs sur concours écrit: 15% de bacheliers


Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Pixeven.fr | Vidéos | Archives