Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Actualité locale pêle-mêle
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Au coeur des Dom-Tom: Actualité locale pêle-mêle S'abonner au Flux Rss Au coeur des Dom-Tom Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Au coeur des Dom-Tom:   Sujet: Actualité locale pêle-mêle

Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #91 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 13 Oct 2014 13:56

Action associative :

LES PEP GUYANE - PRESENTATION DU BUS SESSAD DU POLE OUEST (Ajoutée le 19 sept. 2014)



Pour aller plus loin : http://lespep973.lespep.org/
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #92 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 12 Nov 2014 18:14

C'est pas drôle , mais puisque c'est le mois des taxes locales , y'a le choix entre grincer des dent ou en rire :

Citation:
 
La mairie de Kourou en panne sèche
Pierre-Yves CARLIER Samedi 08 novembre 2014

Faute d'avoir été payé, Bamyrag (Total) a bloqué les cartes essence des véhicules municipaux. La mairie espère que la situation se débloque la semaine prochaine.
Les agents de la mairie de Kourou n'en sont pas encore à pousser les véhicules municipaux, mais c'est tout comme. Depuis une dizaine de jours, les cartes essence de la mairie sont bloquées, ainsi que l'a révélé la radio Guyane 1ère jeudi. La raison : la mairie a trop de factures en retard auprès de Bamyrag (Total).
« C'est la suite logique de notre situation globale. On est en cessation de paiement sur les factures de pas mal de fournisseurs, explique Rudy Stephenson, directeur de cabinet du maire. On a du mal à payer. On a été clair dès le départ : on est à quasiment neuf ou dix millions de factures non payées depuis 2012. [...] On paie les salaires en priorité. Nous avons aussi fait le choix de payer le passif en 2014 aux pompiers. »
La mairie n'est pas à l'arrêt pour autant, même si beaucoup de véhicules restent au garage. « On arrive à faire rouler certains véhicules, car le prestataire n'est pas fermé à la discussion, poursuit Rudy Stephenson. On peut alimenter les véhicules nécessaires à de grosses interventions. Et certains agents, par professionnalisme, font le plein. Ils seront évidemment indemnisés. Les autres services fonctionnent sur ordre de mission, avec les véhicules personnels des agents. » Et le directeur de cabinet d'assurer que Bamyrag sera payé cette semaine. « On pense que les cartes seront réactivées la semaine prochaine. Mais pour combien de temps ? On ne sait pas. »

L'audit révélé le 18 novembre
Le 18 novembre, on en saura un peu plus sur la situation financière de la mairie de Kourou. C'est ce jour-là, en conseil municipal, que sera dévoilé l'audit commandé par la nouvelle équipe municipale. Dans l'entourage du maire, on évoque déjà d'un trou « de 14 à 15 millions d'euros » . L'ancienne équipe municipale de Jean-Étienne Antoinette répondra sûrement que cet audit est là pour faire plaisir à ceux qui l'ont payé, c'est-à-dire leurs adversaires. C'est l'argument classique. Ce à quoi François Ringuet répondra qu'il n'est pas correct de mettre en cause l'honnêteté des auditeurs. Un second rapport devrait trancher le débat : la Chambre régionale des comptes s'apprête à mettre à son tour son nez dans les finances kourouciennes.

 
 

Non mais sérieux, vu la taille de la ville, avoir de tels arriérés! Pour expliquer cet état des faits le rapport de l'audit devra être bien consistant

Pour peu des mauvaise langue diraient que les employés font des trajets transfrontaliers matin , midi et soir!
Allez, avec ensoleillement de la cité , pourquoi ne pas investir massivement dans du solaire avec la contribution involontaire des résidents. et mettre des GPS pour espionner superviser l'usage des véhicules!

Article au final bien peu informatif , quoique croustillant!
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #93 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 13 Nov 2014 16:46

Martinique - Environnement - Mer et activité portuaire

Suite à la lecture d'une des KRÉYOLAD de Jid

Citation:
 
Cosette : le pire des scénarios
Cédric ROGER-VASSELIN Mercredi 05 novembre 2014

Prenant de nouveau l'eau de manière abondante lundi soir, le Cosette a été coulé au large de la côte Nord-Caraïbe hier après-midi. L'opération a duré 9 heures.

« Ce n'était plus possible de le sauver. » Au port, les hommes qui ont travaillé nuit et jour depuis le 21 octobre sur le Cosette se sont rendus à l'évidence. Un à un, ils ont été rappelés lundi soir, aux alentours de 23 heures, pour revenir prêter main-forte. Le Cosette prend de nouveau l'eau de manière abondante, l'état d'urgence est décrété.
Alors que jusqu'à la fin de la semaine dernière, les opérations de pompage duraient 2 à 3 heures par jour, dans la nuit de lundi à mardi, le pompage est continu. À 5 heures du matin, le préfet, Fabrice Rigoulet-Roze, organise une réunion de crise sur le site. « L'eau rentrait, on n'arrivait plus à contrôler la situation. Or un bateau comme le Cosette, un roulier, pouvait couler avec très peu d'eau » , détaille Jean-Rémy Villageois, président du directoire du Grand port. La décision d'immerger l'épave est prise par le préfet. Le compte à rebours est lancé. L'opération va durer 9 heures. Encore cinq minutes avant le début de l'opération, des plongeurs continuent à vérifier l'état de la coque. La vitesse imposée au remorqueur est de 2 noeuds, très lente, pour éviter que le Cosette ne supporte pas la traversée jusqu'au lieu d'immersion.

« ON A FAIT DU BRUIT SUR LA ZONE »
C'est à 7 heures mardi matin que le Chieftan, remorqueur de la Somara, commence à tracter le Cosette. « Le plus stressant a été la sortie du port » , indique un proche du dossier. Assisté de trois embarcations appartenant à l'armée, deux pousseurs et le Maïto, le convoi fait route vers le large, remontant la côte Nord-Caraïbe. « On a fait du bruit sur la zone bien en amont de l'immersion, de manière à ce que les animaux s'éloignent et soient le moins importunés possible » , raconte le directeur de cabinet du préfet.
Le Cosette arrive à destination en milieu d'après-midi, à 14 miles nautiques des côtes, un peu plus haut que Case-Pilote. L'hélicoptère de la gendarmerie dépose à bord les militaires spécialistes pour miner le bateau. De grosses quantités d'explosifs sont disséminées à des endroits stratégiques. Les militaires sont récupérés. L'ordre est donné. Le Cosette coule à 2 700 mètres de profondeur. Il est 16 h 16.

Une communication qui a pris l'eau
Comment croire les services de l'État quand ils se satisfont le lundi d'avoir trouvé une solution pour éviter de couler le Cosette et décident le mardi à 5 heures du matin de couler le navire! Comment croire qu'il ne s'agit pas d'une opération de communication montée dans le seul but d'apparaître comme celui qui n'a pas pu faire autrement, face à l'urgence, mais qui, quand même, regardez, avait tout fait pour l'éviter.
Le raccourci est facile et plus d'un l'ont pris. Ce matin, aucune preuve ne vient étayer cette hypothèse.
C'est sûr que la communication de l'Etat s'avère ratée. Mais personne n'a aujourd'hui de quoi remettre en cause l'urgence de la situation dans la nuit de lundi à mardi. On peut cependant s'interroger sur bien d'autres aspects, à commencer par la pertinence des choix de l'État depuis janvier 2010 dans ce dossier. Une remise en cause plus que nécessaire pour éviter que la Martinique, après le Master Endeavour en 2008, le Cosette en 2014, ne devienne un spécialiste de l'immersion de navire.

ILS ONT DIT
George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer
L'État a agi en responsabilité
« Il n'y avait hélas pas d'autre choix, sauf à accepter de laisser couler le Cosette, à tout moment, dans les eaux du port. Cette hypothèse faisait peser une menace sérieuse sur la sécurité des installations portuaires, sur l'environnement et sur l'activité économique locale. Cette menace est devenue une réalité dans la nuit de lundi à mardi.
L'immersion n'est qu'une solution de dernier recours, exceptionnelle, qui ne correspond pas à la politique française en matière de traitement des navires-épaves. Mais, elle a été guidée par l'urgence d'un risque grave pour le port, principale desserte de l'île, et donc poumon économique. Cette option a été mûrement réfléchie. Le Cosette a été débarrassé de son carburant, de ses huiles, de ses batteries qui sont les polluants les plus importants et il n'avait plus de moteur. Je rappelle que les conventions internationales, en particulier le protocole additionnel de Londres de 1996, reconnaissent les situations de force majeure et permettent de recourir à cette solution par exception. Toutes les précautions possibles ont été prises. L'État a agi en responsabilité. »

Henri Louis-Régis, président de l'Assaupamar
On ne peut pas laisser passer un tel méfait
« Je suis vraiment scandalisé. L'État français s'est comporté en mafieux. Expliquer la veille que le Cosette ne sera pas océanisé et faire exactement l'inverse dès le lendemain matin, c'est... Je n'ai pas de mot! On ne peut pas qualifier un tel comportement des autorités, qui sont là pour faire respecter la loi et qui montrent au contraire qu'ils n'ont pas de parole. J'entends dire que c'était un cas de force majeure. Mais cela ne tient pas! Ça fait 4 ans que le Cosette est là. Ils auraient dû s'en soucier dès 2010. L'épave va devenir un récif artificiel avec tous ses déchets, un habitat pour toute la faune marine, avec des conséquences incalculables. »

Pascal Saffache, géographe
Peu d'incidences sur le milieu marin
« J'ai une forte fibre écologique et je suis favorable depuis des années à la préservation du milieu marin, mais là, les conséquences sont quasiment nulles pour le milieu marin. Surtout que tous les hydrocarbures avaient été retirés du Cosette. L'élément le plus polluant, les cuves à mazout, avait été ôté. Ce qu'il reste, ce sont des choses à la marge.
Il y a bien d'autres problèmes au niveau environnemental en Martinique pour se focaliser sur le Cosette, couler à 2 500 mètres de profondeur et qui n'aura aucune incidence pour l'homme, et très peu pour la faune.
Des milliers d'épaves coulent chaque année dans les océans à travers le monde, en raison d'avaries, avec des fluides polluants, et les défenseurs de l'environnement n'en font pas des affaires d'État. »

Daniel Marie-Sainte, porte-parole du groupe des Patriotes au Conseil régional
C'est scandaleux de salir le bassin caribéen
« Je trouve cela scandaleux d'avoir laissé cette épave 4 ans dans le port alors que les conventions internationales obligeaient l'État français à démanteler le navire ailleurs. C'est tout autant scandaleux de salir ainsi le bassin caribéen. Je trouve inadmissible la manière dont l'État français gère la zone économique exclusive, qui est de sa compétence. »
Stefan Ducène, chef d'entreprise qui avait proposé un projet de démantèlement du Cosette et du Lady Grace II à l'État en mars dernier. C'est une occasion ratée.
« Il y avait la possibilité de démanteler le Cosette en Martinique. Je prends acte de la décision de l'État, même si je considère que c'est une occasion ratée. L'important aujourd'hui est de se servir de cet échec pour s'occuper tout de suite du Lady Grace II et des quelque 200 à 300 navires de plaisance qui jonchent nos côtes. »


Le semi-submersible était choisi
Lundi jusqu'à la tombée de la nuit, le Grand port finalisait les derniers aspects du contrat avec l'armateur Spliethoff, qui transporte habituellement des énormes yachts. C'est cette société qui devait faire venir un navire semi-submersible capable d'emmener le Cosette en métropole. Un contrat de plusieurs millions d'euros.
 
 


En attentant l'apparition d'un héritier de Godzilla sur les côtes martiniquaises, page facebook des indignés face à cette présumée solution unique sans alternative : https://www.facebook.com/pages/Contre-Limmersion-Du-Cosette-Martinique/376316289199676?ref=hl
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #94 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 28 Sep 2015 15:05

Guyane :

Le cinéma Eldorado , situé place des Palmistes (Cayenne) rouvrira ses portes le 3 octobre 2015. Ce sera un centre culturel proposant du théâtre , des concert et du cinéma dit d'auteur, d'art et d'essais.
Direction assurée par M. Serge Pastore.
Site : http://complexeeldorado.canalblog.com/

A l'occasion de la réouverture , organisation samedi 3 octobre, à 20 heures d'une soirée spécial Guyane avec diffusion de deux courts-métrages et un moyen-métrage tarif unique de 5 euros pour les trois films:
- La métaphore du manioc de Lionel Méta,
- La France qui se lève tôt d'Hugo Chesnard
- Beautiful de Serge Poyotte
Assisteront à la projection le comédien Ricky Tribord, les réalisateur Serge Poyotte et sHugo Chesnard.


Pour le théâtre:
- pour les plus grands, le Théâtre de la Ruche jouera "Embouteillages" vendredi 9 et samedi 10 octobre à 20 heures, ainsi que le dimanche 11 octobre à 17 heures.
Synopsis :
Citation:
 
Tendu, l'Eldorado, entre deux fleuves.
Farouchement gardé dans une enclave de la forêt Amazonienne. D'un fleuve à l'autre, les papillons viennent s'y frotter les ailes, attirés par la lumière. Que de voitures ! D'un battement d'ailes à un autre, il se transforme,
l'Eldorado.
Inspiré du concept « Embouteillages » créé par Anne-Laure Liégeois : des écrivains locaux « racontent » le territoire à travers une situation d'embouteillage.
Durée : 50 mn. 
 


- pour les plus petits, le Théâtre de la Ruche jouera "Nenfants" le samedi 10 octobre à 17 heures et le dimanche 11 octobre à 15 heures.
Synopsis :
Citation:
 
Fable sur l'environnement et la vie en ville.
Forme Jeune Public
Texte librement adapté de Vogue la baleine, de Gertrude et Delphine Lescuyer.
Durée : 50 mn. 
 

Pour en savoir plus sur cette production : http://theatredelaruche.fr/?p=1
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #95 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 06 Oct 2015 12:44


Citation:
 

TEDxPointeàPitre

Du : 10/11/2015 18h00 Au : 10/11/2015 23h00
http://www.tedxpointeapitre.com/
Lieu : Amphi Mérault (Université des Antilles)

Adresse : Campus de Fouillole POINTE A PITRE

Style :

Organisateur : GUADELOUPETECH

Description : TEDxPointeàPitre : une conférence aux idées progressistes et inspirantes, organisée en Guadeloupe, archipel situé dans la Caraïbe. #TEDxPTP

Rendez-vous à l'université des Antilles.

Un thème : l'effet papillon

Trouver un thème à la fois inspirant et évocateur, tel était le défi de l’équipe de TEDxPointeàPitre.

Suivant la théorie du chaos, l'effet papillon se résume à la question suivante : « Un simple battement d'ailes de papillon peut-il déclencher une tornade à l'autre bout du monde ? »

Avec ce TEDxPointeàPitre, l’équipe souhaite que la Guadeloupe, connue pour sa forme de papillon, soit le lieu d'une conférence susceptible de déclencher une tornade de progrès dans le monde.

Une ambition : innover, diffuser, inspirer

TEDxPointeàPitre 2015 sera :

- une première dans les Antilles françaises
- une conférence donnée par des femmes et des hommes, de tous âges, guadeloupéens, caribéens, aux idées et parcours enthousiasmants
- une tribune pluridisciplinaire, avec des intervenants parlant de science, de sport, de technologies, d'art, d'environnement, etc.
- une vitrine de la richesse des idées et des expériences des Caribéens
- un partage de savoirs de la Guadeloupe à destination des quatre coins du monde.

Intervenants 2015 :
Léna BLOU - Danseuse chorégraphe, chercheuse en danse
David COUVIN - Docteur en bioinformatique
Dr Henry JOSEPH - Pharmacien, Docteur en pharmacognosie, fondateur des laboratoires Phytobòkaz
M'Baïreh LISETTE - Consultant en gestion de crise et en continuité d'activité
Thierry MALO - Auteur créolophone
Gustave PARKING - Humoriste, auteur, metteur en scène
Carel PEDRE - Animateur radio et présentateur télé
Magalie PIGEON - CEO de TheCaribbeanTech


 
 

Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #96 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 06 Nov 2015 16:38

Guyane - Mana

Festival International du Conte PAUL HENRI GÉRARD du 3 au 10 novembre 2015


Citation:
 

Pour sa 12ème édition le Festival International du Conte PAUL HENRI GÉRARD qui aura pour thème fédérateur : « Le conte et les personnes âgées ».
Le Festival International du conte Paul Henri Gérard aura lieu du 3 au 10 novembre 2015 en Guyane. La nuit du conte Paul Henri Gérard aura lieu le samedi 7 novembre 2015 à 20h00 place Yves PATIENT à Mana et réunira pour la 12ème édition des conteurs, des poètes, des comédiens et chanteurs de : L'Afrique, la France, la Guadeloupe, la Martinique, le Suriname et la Guyane 
 


Source : http://zigzagprod.fr/spip.php?article607

Nota :

À Cayenne mardi 3 novembre a 16h au foyer Galmont et mercredi 4 à 10h et 20h à l'Encre
À Kourou jeudi 5 à 20h au Pôle Culturel
À Sinnamary vendredi 6 a 20h place du marché
À Mana samedi 7 à 20h
À Saint Laurent du Maroni lundi 9 au CCL
À Awala-yalimapo mardi 10 à 10h
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #97 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 07 Déc 2015 12:41

Elections locales - Régionales , pour les archives :
Citation:
 

Régionales 2015 : les enjeux dans les DOM
Les départements d'outre-mer vont eux aussi désigner leurs représentants régionaux. Des départements où la crise est encore plus aiguë qu'en métropole.

Par Alexandre Borde
Publié le 18/09/2015 à 15:51 - Modifié le 21/09/2015 à 14:42 | Le Point.fr

Les départements d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion) sont, eux aussi, concernés par les élections régionales au même titre que la France métropolitaine. Ces territoires se distinguent par un important taux de chômage (plus de 20 %, voire plus de 25 % pour certains d'entre eux).


En Guadeloupe

Le président PS du conseil régional, Victorin Lurel, brigue un nouveau mandat. Il est en fonction depuis 2004, mais il a délaissé momentanément son siège de 2012 à 2014 pour officier comme ministre de l'Outre-Mer dans le gouvernement Ayrault. Cette région monodépartementale, dotée d'une superficie de 1 628 km2, connaît un taux de chômage de plus de 25 %, le plus important des départements français d'Amérique. Marc Guille (Front national), secrétaire du parti aux Antilles, se présente également. La formation d'extrême droite vient d'ailleurs d'ouvrir sa première permanence en terre guadeloupéenne.


La Martinique

Le conseil régional et le conseil général vont fusionner en décembre 2015 pour donner naissance à une collectivité unique. Serge Letchimy, membre du Parti progressiste martiniquais (créé par l'écrivain Aimé Césaire), veut lui aussi conserver son mandat de président de conseil régional qu'il détient depuis 2010. Il est soutenu par le Parti socialiste et le Parti régionaliste martiniquais.

Selon l'Insee, la crise économique mondiale s'est ajoutée aux difficultés structurelles de la Martinique liées à son insularité. Le secteur agricole subit une baisse des rendements des plantations de bananes et de canne à sucre et souffre encore des ravages causés par le chlordécone, un pesticide qui a été interdit en 1993, qui a pollué les nappes phréatiques.

Le secteur du BTP est, lui, touché par la baisse de la commande publique dont il dépend fortement. Le tourisme semble avoir atteint son seuil maximum de développement. Seule l'industrie du rhum est en plein essor. Ce sont surtout de petites entreprises qui composent le tissu économique de l'île. Plus de 96 % des établissements ont moins de 10 salariés et moins de 1 % emploient 50 personnes. Le secteur tertiaire est dominant. Il regroupe 66 % des entreprises et emploie 41 % des effectifs salariés. Quant au secteur public, il concentre pas moins de 42 % du total des salariés martiniquais.


La Guyane
La région connaît la même transformation administrative que la Martinique avec la fusion du conseil général et du conseil régional. L'Insee précise que ce territoire est majoritairement peuplé d'immigrants contrairement à la Guadeloupe et la Martinique où vivent beaucoup de natifs. La Guyane est touchée par l'illettrisme (20 % des personnes âgées de 18 à 65 ans) et la déscolarisation (4 % des 6-16 ans). Et près de 45 % des jeunes de moins de 25 ans sont au chômage. L'industrie représente près de 7 % de l'activité totale de la région. C'est plus que la Martinique et la Guadeloupe, mais le secteur de l'aérospatiale, à Kourou, y est pour beaucoup. Le scrutin de décembre prochain verra un duel entre le président sortant Rodolphe Alexandre (Les Républicains) et la candidate de l'union de la gauche Chantal Berthelot.


La Réunion

Didier Robert (Les Républicains), président sortant, a annoncé sa candidature dès le mois d'avril 2015. Il dirige le conseil régional depuis 2010. Beaucoup de partis de France métropolitaine sont impliqués, directement ou pas, dans ce scrutin réunionnais. Lutte ouvrière est en course (Jean-Yves Payet), de même que le parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France, qui a investi Hugues Maillot. Le FN (Joseph Grondin) et le PS via Huguette Bellot sont également en piste. L'île, située au large de l'est de l'Afrique, connaît un important taux de chômage (29 %, selon l'Insee) et plus de 340 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit 42 % de la population ! Pis, plus de 115 000 personnes seraient en situation d'illettrisme.
 
 


Citation:
 
Régionales 2015: qui sont les candidats en outre-mer?

Actualité Politique Elections Elections Regionales 2015

Par LEXPRESS.fr , publié le 22/09/2015 à 17:05 , mis à jour le 12/11/2015 à 20:58

La Guadeloupe, la Réunion, la Martinique et Guyane renouvellent leurs conseils régionaux ou leurs assemblées. La bataille s'annonce particulièrement serrée à La Réunion.

Les conseils régionaux de la Guadeloupe, de La Réunion et les assemblées de Martinique et de Guyane seront renouvelés les 6 et 13 décembre. Gauche et droite se partagent aujourd'hui ces régions.

Guadeloupe
Victorin Lurel, président socialiste du conseil régional entre 2004 et 2012 et depuis 2014, brigue un nouveau mandat. Entre 2012 et 2014, il occupait le poste de ministre des Outre-Mer. Ce dernier, qui représentait le gouvernement français aux obsèques d'Hugo Chavez en 2013, avait créé la polémique en rendant un hommage appuyé au défunt président. "Chavez, c'est de Gaulle plus Léon Blum", avait-il déclaré.

Laurent Bernier, le maire de Saint-François représentera le mouvement Les Républicains

Autres candidats :

Stéphane Viennet (Front national)
Alain Plaisir (Alternative populaire et citoyenne)
Marie-Christine Myre (Nouvelle alliance pour la Guadeloupe)
Henri Yoyotte ("La Guadeloupe en action, vérité et justice sociale")
Mona Cadoce (Parti communiste)
Ary Chalus ("Changez d'avenir")
Mélina Seymour ("Oui à la Guadeloupe")
Jean-Marie Nomertin (Combat ouvrier)

Martinique
Serge Letchimy, le président du conseil régional et membre du Parti progressiste martiniquais, conduit la liste "Ensemble pour une Martinique nouvelle", qui rassemble plusieurs formations politiques régionales.

Yan Monplaisir mène une liste d'union de la droite et du centre, soutenue par le Modem et les Forces Martiniquaises de progrès ainsi qu'une partie de l'UDI.

Philippe Petit est la tête de liste officielle de l'UDI.

Autres candidats :

Marcelin Nadeau (Rassemblement citoyen solidaire)
Ghislaine Joachim-Arnaud (Combat Ouvrier)
Alfred Marie-Jeanne ("Gran Sablé")
Nathalie Jos (Martinique Citoyenne)
Joseph Virassamy (La liste départementale)
Daniel Gromat (Mouvement des travailleurs et peuple sans voix de Martinique)

Guyane
Chantal Berthelot, député de la deuxième circonscription est soutenue par le Parti socialiste guyanais pour mener une liste commune avec le parti "À gauche en Guyane".

Rodolphe Alexandre, le président sortant de la région issu du parti Les Républicains conduit une liste dissidente (Guyane Rassemblement).

Autres candidats :

Rémy-Louis Budoc (Les Républicains)
Line Letard ("Guyane, de toutes nos forces !")
Muriel Icare Nourel (L'union Guyane)
Sylvio Letard ("Pour une nouvelle vision de la Guyane française")
Alain Tien-Liong ("Pour une Guyane audacieuse")
Jean-Marie Taubira ("La Guyane en prospective")
Fabien Canavy ("Nous sommes Guyane")

La Réunion
Didier Robert, sénateur et président sortant, il brigue un deuxième mandat à la tête de la région à la tête d'une liste d'Union de la droite qui regroupent Les Républicains-UDI-Objectif Réunion.

Huguette Bello, députée dissidente du Parti communiste réunionnais mène une liste "Pour La Réunion", avec le soutien du Parti socialiste et d'autres partis de gauche.

Autres candidats :

Joseph Grondin (Front national)
Jean-Jack Morel (Debout la France)
Thierry Robert (Modem)
Jean-Yves Payet (Lutte ouvrière)
Jean-Hugues Ratenon ("Voter, se révolter, pour avancer")
Aniel Boyer ("Nasion Rénioné")
Patrick Le Breton ("Union des forces de progrès pour le développement et l'égalité")
René-Paul Victoria ("Réunionnais libres pour une Réunion responsable")
Mathias Payet ("Citoyens tirés au sort")
David Appadoo ("Les vrais enjeux pour la Réunion") 
 


Pour les professions de foi et les résultats , voir le site : http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/index.html

Et les résultats DOM au 1er tour , ceux ayant eux plus de 10% des voix exprimées:

Guadeloupe
M. Ary CHALUS LDVG 43,55%
M. Victorin LUREL LSOC 41,09%

Martinique
M. Serge LETCHIMY LDVG 38,96%
M. Alfred MARIE-JEANNE LREG 30,28%
M. Yan MONPLAISIR LLR 14,32%

Guyane
M. Rodolphe ALEXANDRE LDVG 42,35%
M. Alain TIEN-LIONG LDVG 30,24%

La Réunion
M. Didier ROBERT LUD 40,36%
Mme Huguette BELLO LUG 23,80%
M. Thierry ROBERT LMDM 20,32%

Pour les nuances politiques des listes :
LDVG = Liste Divers gauche
LSOC = Liste du parti socialiste
LLR = Liste « Les Républicains »
LREG = Liste régionaliste
LUG = Liste d'Union de la gauche
LUD = Liste Union de la Droite
LMDM = Liste Majorité-MoDem
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #98 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 14 Déc 2015 14:51

Les majorités du second tour des régionales :

Guadeloupe
M. Ary CHALUS LDVG 57,52 %

Martinique
M. Alfred MARIE-JEANNE LREG 54,14%

Guyane
M. Rodolphe ALEXANDRE LDVG 54,55%

La Réunion
M. Didier ROBERT LUD 52,7%
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #99 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 12 Sep 2016 17:44

Rentrée judiciaire locale - Martinique : Cas Alfred Marie-Jeanne

Citation:
 

Martinique: le procès d'Alfred Marie-Jeanne dépaysé à Paris

La1ere.fr avec AFP
Publié le 08 septembre 2016 à 17:41

Le député et président du conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique (CTM) Alfred Marie-Jeanne, poursuivi par la justice pour "prise illégale d'intérêt" sera jugé devant le tribunal correctionnel de Paris, a décidé la Cour de cassation.
[...]

Rappel de l'affaire
Alfred Marie-Jeanne est poursuivi, avec sa fille et le compagnon de celle-ci, pour "prise illégale d'intérêt, faux et usage de faux et recel", dans le cadre d'un dossier de coopération régionale portant sur la construction d'une école à l'île de la Dominique (au nord de la Martinique) alors qu'il était président du conseil régional de la Martinique. L'affaire avait éclaté début 2010 à la suite d'un document signé "Green Parrot", largement diffusé sur Internet et mettant en cause les conditions d'attribution de ce marché à l'architecte Mark Frampton, consul honoraire de la Dominique et compagnon de Maguy Marie-Jeanne, fille du député et à l'époque, responsable du service coopération du conseil régional. 
 


Source : http://la1ere.francetvinfo.fr/martinique-le-proces-d-alfred-marie-jeanne-depayse-paris-395555.html
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #100 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 03 Juil 2018 11:07

La Guyane , un territoire au statut de nasse spécial repêchage?

J'étais dubitatif à l'écoute de complaintes concernant des professionnels radiés en France hexagonal mais autorisé à exercer dans ce département.
Bien que ce ne soit pas du tout une illustration flagrante de ce type de dérive,le cas de Cahuzac me rend moins sceptique.

Citation:
 
Jérôme Cahuzac, médecin d'un mois en Guyane
L'ex-ministre du Budget, condamné pour fraude fiscale en mai dernier, assure un remplacement dans un dispensaire à la frontière avec le Brésil.
 
 


Par ailleurs, avec la forte population présente , il illustre le manque de formation des locaux , au delà du bac+3, dans le secteur médical, le tout combiné à un manque flagrant d'attractivité du territoire.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #101 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 16 Juil 2018 13:58

Guyane et défaillances du système de santé :


Guyane : 17 médecins urgentistes de l'hôpital de Cayenne démissionnent



Citation:
 
Brut
Ajoutée le 2 juil. 2018
Pendant ce temps-là, dans une région française…

Les 2/3 des médecins urgentistes de l'hôpital de Cayenne démissionnent pour dénoncer l’état du système de santé en Guyane, l'un des plus grands déserts médicaux de France. 
 



Cela aurait surement été trop visionnaire de la par des décideurs d'envisager en même temps que l'implantation d'une base spatiale , la création d'un centre hospitalier tropical d'envergure international susceptible attirer des patients des autres pays du fait de la haute technicité de ces prestations et praticiens.
Manque flagrant d'ambition et d'intérêt pour ce territoire et ces habitants permanents.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8046
Localisation: PACA
 #102 Au coeur des Dom-Tom:   Sujet du message: Actualité locale pêle-mêle   Posté le: 26 Sep 2018 14:38

En Guyane,à Sinnamary :

Environnement : Sinnamary en eaux troubles


Citation:
 
Depuis vendredi 21 septembre, les 3000 habitants de Sinnamary ne doivent plus consommer l'eau de leur commune : en cause une pollution constatée à proximité de la station de captage de la crique Yiyi. Son origine demeure inconnue. 
 


Citation:
 
L'EAU DU ROBINET IMPROPRE À LA CONSOMMATION
@Ville de Sinnamary 2018 - Canva L'EAU DU ROBINET IMPROPRE À LA CONSOMMATION
21 septembre 2018 | Sécurité

Principe de précaution sanitaire

L'eau du robinet déclarée impropre à la consommation par l'ARS
Jeudi 20 septembre, les services de la commune de Sinnamary ont constaté la présence de poissons morts près du captage alimentant en eau de consommation la population. Cette découverte a entrainé l'arrêt immédiat des pompes du captage par la société Guyanaise des Eaux.

Suite à ce signalement, les services de l'ARS se sont rendus sur site pour procéder à des prélèvements d'eau au niveau du captage. Une partie des prélèvements réalisés par l'ARS est en cours d'analyse au laboratoire Pasteur de Cayenne. D'autres échantillons sont en cours d'expédition vers la France hexagonale.
Dans l'attente des résultats d'analyse et à titre de précaution, l'eau distribuée à Sinnamary est déclarée impropre à la consommation. Il est donc demandé expressément aux habitants de ne plus la boire et de ne plus l'utiliser pour la cuisine ou le nettoyage des aliments. La ville de Sinnamary et la SGDE mettent en œuvre des solutions pour fournir de l'eau aux habitants pour leurs usages alimentaires, ce vendredi 21 septembre à partir de 20 heures, à la salle communale (Face à la mairie).
Les horaires pour le prochain service d'avitaillement seront communiqués demain dans la matinée. La population est invitée à rester à l’écoute des médias.
Contact de la ville de Sinnamary, pour toute information (Mme GAYDU) : 0694 45 67 97

Contact medias à l'ARS (Fabien LALEU) : 0694 28 28 94 
 


Source : http://www.ville-sinnamary.fr/leau-du-robinet-impropre-a-la-consommation/
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Au coeur des Dom-Tom: Actualité locale pêle-mêle Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives