Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


noirs de France
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: noirs de France S'abonner au Flux Rss Actualités Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Actualités:   Sujet: noirs de France

geif
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 23 Oct 2004
Sujets: 11
Messages: 638
Localisation: Boug pa si an ba là
 #61 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 27 Avr 2006 19:17

D'après le nouvel obs : Ces Noirs de France - 2 à 5 millions, selon les estimations - sont de plus en plus nombreux à affirmer leur identité. A revendiquer leurs droits.
Pour la mache du 23 Mai, vous étiez où au faite ? .40.000 personnes dans les rues de paris , sur une moyenne de 2 millions d'antillais vivant dans l'hexagone je trouve que ce n'est pas assez, bien que cela fût un succès pour une première, néanmoins comment voulez-vous ne pas être d'accord avec ce passage de l'hebdomadaire marianne, je cite : peu capables de mobilisation ou du moins pas à même de le faire convenablement ou avec de bonnes raisons . Alors si vraiment vous voulez qu'on vous respecte, commencez déjà par vous respecter vous-même, on aurait dû être un million dans les rues de Paris ce 23 mai 98 . Toujours facile de critiquer: ta la ka di : topic a missié pa crédible, on lot' ka di missié ka rakonté en ki conerie(eskisé mwen si en ka mal écri kréol là) etc... je répète ma question vous étiez où pour la marche du 23 Mai ???certes devant votre télé à attendre le journal de 20h.Ce que je préconise pour arracher ce respect qui nous fait tant de défaut dans ce pays, c'est de vous manifester avec autant de fougue dans ces moments-là , comme si vous étiez en boîte de nuit tout simplement. D'ailleurs à propos de boîte de nuit, tout le monde gueule parceque Air-France a augmenté ses tarifs de 7 €, mais personne ne gueule pour toutes ces entrées en boîtes à 20 € voir même plus dont les pubs n'arrêtent pas de souiller ce forum. C'est juste une petite parenthèse.
Revenir en haut
      
chadeque
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Avr 2005
Sujets: 42
Messages: 715
Localisation: Pays de la Teranga
 #62 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 28 Avr 2006 17:05

geif a écrit:
 
D'après le nouvel obs : Ces Noirs de France - 2 à 5 millions, selon les estimations - sont de plus en plus nombreux à affirmer leur identité. A revendiquer leurs droits.
Pour la mache du 23 Mai, vous étiez où au faite ? .40.000 personnes dans les rues de paris , sur une moyenne de 2 millions d'antillais vivant dans l'hexagone je trouve que ce n'est pas assez, bien que cela fût un succès pour une première, néanmoins comment voulez-vous ne pas être d'accord avec ce passage de l'hebdomadaire marianne, je cite : peu capables de mobilisation ou du moins pas à même de le faire convenablement ou avec de bonnes raisons . Alors si vraiment vous voulez qu'on vous respecte, commencez déjà par vous respecter vous-même, on aurait dû être un million dans les rues de Paris ce 23 mai 98 . Toujours facile de critiquer: ta la ka di : topic a missié pa crédible, on lot' ka di missié ka rakonté en ki conerie(eskisé mwen si en ka mal écri kréol là) etc... je répète ma question vous étiez où pour la marche du 23 Mai ???certes devant votre télé à attendre le journal de 20h.Ce que je préconise pour arracher ce respect qui nous fait tant de défaut dans ce pays, c'est de vous manifester avec autant de fougue dans ces moments-là , comme si vous étiez en boîte de nuit tout simplement. D'ailleurs à propos de boîte de nuit, tout le monde gueule parceque Air-France a augmenté ses tarifs de 7 €, mais personne ne gueule pour toutes ces entrées en boîtes à 20 € voir même plus dont les pubs n'arrêtent pas de souiller ce forum. C'est juste une petite parenthèse. 
 

Geif visiblement tu m'attaques (ou bien nous attaques car je ne saispas si tu me vouvois ou t'adresses a tout le monde) sur ma mobilisation.
je considere que ca m'est adresse vu que tu fais reference a ma lettre a Marianne...je ne vais pas etaler ma vie car je n'ai pas besoin de me justifier envers toi saches simplement que je travaille en Haiti comme volontaire avec un salaire choisi de 300 euros par mois...j'avais un bon salaire et une bonne place en france avant de partir. bref la mobilisation ca me connait et ne suis pas la derniere a participer a des activites des lors qu'elles font sens a mes yeux.
encore une fois ma reaction au dossier n'est pas en lien avec la volonte de nous faire respecter c'est pour montrer que l'information transmise est connotée voila.
pour conclure, il est toujours facile de critiquer les autres cela cache souvent sa propre inconsistance.
Revenir en haut
      
Naty975
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 02 Juil 2004
Sujets: 4
Messages: 557
Localisation: Martinique j'y suis j'y reste
 #63 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 28 Avr 2006 17:15

geif a écrit:
 
D'après le nouvel obs : Ces Noirs de France - 2 à 5 millions, selon les estimations - sont de plus en plus nombreux à affirmer leur identité. A revendiquer leurs droits.
Pour la mache du 23 Mai, vous étiez où au faite ? .40.000 personnes dans les rues de paris , sur une moyenne de 2 millions d'antillais vivant dans l'hexagone je trouve que ce n'est pas assez, bien que cela fût un succès pour une première, néanmoins comment voulez-vous ne pas être d'accord avec ce passage de l'hebdomadaire marianne, je cite : peu capables de mobilisation ou du moins pas à même de le faire convenablement ou avec de bonnes raisons . Alors si vraiment vous voulez qu'on vous respecte, commencez déjà par vous respecter vous-même, on aurait dû être un million dans les rues de Paris ce 23 mai 98 . Toujours facile de critiquer: ta la ka di : topic a missié pa crédible, on lot' ka di missié ka rakonté en ki conerie(eskisé mwen si en ka mal écri kréol là) etc... je répète ma question vous étiez où pour la marche du 23 Mai ???certes devant votre télé à attendre le journal de 20h.Ce que je préconise pour arracher ce respect qui nous fait tant de défaut dans ce pays, c'est de vous manifester avec autant de fougue dans ces moments-là , comme si vous étiez en boîte de nuit tout simplement. D'ailleurs à propos de boîte de nuit, tout le monde gueule parceque Air-France a augmenté ses tarifs de 7 €, mais personne ne gueule pour toutes ces entrées en boîtes à 20 € voir même plus dont les pubs n'arrêtent pas de souiller ce forum. C'est juste une petite parenthèse. 
 


Moi j'y étais, bref on y était et??
Effectivement, lors des manifs, il est toujours très dur de mobiliser nos tropes antillaises, qui se mobilents plus facilement pour un zouk payant, maintenant que je le vois, qu'y puis je?
Revenir en haut
      
Eddy P
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 14 Mai 2005
Sujets: 65
Messages: 6354
Localisation: Nèg' Gwada an ildèfwans...
 #64 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 29 Avr 2006 04:59

même si je salue ton initiative... chadèque, elle n'est pas soustraite à la critique et notamment ce passage là...
chadeque a écrit:
 
En fait, à la lecture de l'article, j'ai été plusieurs fois surprise voire choquée du traitement du sujet. En effet, les extraits choisis dénotent une volonté manifeste de présenter les Noirs sous un angle négatif : peu capables de mobilisation ou du moins pas à même de le faire convenablement ou avec de « bonnes raisons ». Je souhaite donc vous faire part de mon analyse du fond et de la forme de votre dossier étant entendu que celui-ci est constitué d'extraits du livre Noir et Français, et que les articles sont signés par deux personnes différentes. Cependant, à travers ces lignes, c'est une même image tronquée de la réalité qui est véhiculée ce qui me surprend grandement de la part de votre hebdomadaire. 
 
moi, qui suis toujours allé aux cérémonies lanmèkanfènèg' du 23 mai (et pourtant les lieux de rendez-vous ont souvent changé, d'une année à l'autre), je constate également qu'il y a jusqu'à présent une faible capacité de mobilisation de nos communautés sur des questions qui -pourtant- nous concerne... et quand tu parles de réalité tronquée... ben, je crois que tu te trompes... je le dit depuis longtemps... on ne sait pas se mobiliser... je te prend un exemple... pendant des mois... j'ai prêché dans le désert pour que les volcréoliens se positionnent ici pour ou contre le CV anonyme... car j'estime que ce sont des décisions qui nous concernent et qui méritent notre approbation avant d'être prises... j'ai même obtenu qu'il y ait un sondage sur la question... eh ben... quand je vois le taux de participants, (seulement, 80 sondés entre le 8 septembre 2005 et le 25 février 2006) on peut légitimement penser que c'est très, très, très décevant...
Revenir en haut
      
Eddy P
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 14 Mai 2005
Sujets: 65
Messages: 6354
Localisation: Nèg' Gwada an ildèfwans...
 #65 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 29 Avr 2006 17:42

pour info...
Citation:
 
Les "Etats généraux des populations noires"
Les premiers "Etats généraux des populations noires" se tenaient samedi à la Mutualité à Paris

Un dialogue parfois houleux s'est engagé entre les participants venus à l'appel du Cran (Conseil représentatif des institutions noires) et deux personnalités politiques de l'UMP, les sarkozystes Patrick Devedjian et Roselyne Bachelot.

Ces derniers se sont fait notamment interpeller sur les dernières déclarations du ministre de l'Intérieur.

Patrick Devedjian, conseiller politique du président de l'UMP Nicolas Sarkozy, a d'abord souligné qu'il voyait dans l'existence du Cran --crée en novembre 2005 et qui fédère plusieurs centaines d'associations noires-- "l'espoir d'un très puissant instrument d'intégration et d'amélioration de la situation des Noirs" en France. "Ma crainte serait une politisation excessive", a-t-il cependant ajouté.

Roselyne Bachelot, secrétaire générale adjointe de l'UMP, a pour sa part déclaré qu'elle attendait du Cran qu'"il fasse ressurgir dans l'espace public et politique les grandes questions" de la population noire.

A une question que l'on lui posait sur les récents propos de Nicolas Sarkozy --"si certains n'aiment pas la France, qu'ils ne se gênent pas pour la quitter"-, Patrick Devedjian, sous les huées de plusieurs membres de l'assistance, a répondu: "ce n'est pas une injonction, pas une invitation non plus (...) ça s'adresse à tout le monde".

Le climat s'est encore alourdi quand une jeune femme, dans l'assistance, lui a reproché d'avoir évoqué "une réserve noire" à propos de l'université quand il était maire d'Antony (Hauts-de-Seine). "Je ne suis pas venu pour me faire insulter", a rétorqué Patrick Devedjian, avant d'annoncer des poursuites en diffamation.

Fodé Sylla, ancien président de SOS Racisme et membre du Cran s'est appliqué à apaiser l'atmosphère en appelant tout le monde à la "responsabilité" et en saluant le courage des personnalités politiques venues engager le dialogue.

L'atmosphère de la réunion, largement consacrée à des débats sur l'histoire et la sociologie des populations noires, a aussi été rendue quelque peu électrique avec l'arrivée de l'humoriste controversé Dieudonné.

Arrivant en plein milieu des débats, escorté par une douzaine de compagnons grands et musclés, Dieudonné est venu ostentiblement serrer la main des organisateurs du meeting qui ne l'avaient pas invité.

Prenant brièvement la parole dans la salle --pas à la tribune--, il a déclaré que "le Cran pourrait être un instrument formidable" à condition de ne pas être "trop loin des associations" et a rappelé qu'il serait candidat à la présidentielle. 
 


S O U R C E :
Revenir en haut
      
Kimany
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Déc 2002
Sujets: 129
Messages: 8246

 #66 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 29 Avr 2006 18:20

albatros a écrit:
 
A acheter
Le nouveau numéro du nouvel observateur.N°2162
Semaine du
13/04/2006 au 20/04/2006

http://www.nouvelobs.com/dossiers/p2162/index.html

Tout, sur la vie des noirs de France.... 
 


J'ai commencé à lire l'article: après quelques anecdotes ( genre on touche l'afro de mon fils...) j'ai vite refermé le journal. Toujours le même blabla, bref, rien de nouveau sous le soleil.
Revenir en haut
      
chadeque
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 08 Avr 2005
Sujets: 42
Messages: 715
Localisation: Pays de la Teranga
 #67 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 29 Avr 2006 23:41

Eddy P a écrit:
 
même si je salue ton initiative... chadèque, elle n'est pas soustraite à la critique et notamment ce passage là...
chadeque a écrit:
 
En fait, à la lecture de l'article, j'ai été plusieurs fois surprise voire choquée du traitement du sujet. En effet, les extraits choisis dénotent une volonté manifeste de présenter les Noirs sous un angle négatif : peu capables de mobilisation ou du moins pas à même de le faire convenablement ou avec de « bonnes raisons ». Je souhaite donc vous faire part de mon analyse du fond et de la forme de votre dossier étant entendu que celui-ci est constitué d'extraits du livre Noir et Français, et que les articles sont signés par deux personnes différentes. Cependant, à travers ces lignes, c'est une même image tronquée de la réalité qui est véhiculée ce qui me surprend grandement de la part de votre hebdomadaire. 
 
moi, qui suis toujours allé aux cérémonies lanmèkanfènèg' du 23 mai (et pourtant les lieux de rendez-vous ont souvent changé, d'une année à l'autre), je constate également qu'il y a jusqu'à présent une faible capacité de mobilisation de nos communautés sur des questions qui -pourtant- nous concerne... et quand tu parles de réalité tronquée... ben, je crois que tu te trompes... je le dit depuis longtemps... on ne sait pas se mobiliser... je te prend un exemple... pendant des mois... j'ai prêché dans le désert pour que les volcréoliens se positionnent ici pour ou contre le CV anonyme... car j'estime que ce sont des décisions qui nous concernent et qui méritent notre approbation avant d'être prises... j'ai même obtenu qu'il y ait un sondage sur la question... eh ben... quand je vois le taux de participants, (seulement, 80 sondés entre le 8 septembre 2005 et le 25 février 2006) on peut légitimement penser que c'est très, très, très décevant...  
 

biensur que la critique est possible sinon je n'aurais pas publié mon courrier.
en fait je maintiens ce que j'ai écrit car je ne parle pas de la mobilisation de la communauté Noire en général mais de la façon dont on a présenté les mobilisations dans le dossier de Marianne. Je répète que c'est vraiment pour montrer que les informations sont presentees de facon subjective car si on avait dit
Citation:
 
le 23 mai 1998 la manifestation a rassemble 40 000 personnes ce qui est bien peu eu égard à la taille de la communauté noire 
 

ca n'a pas la meme valeur
mais dans l'article on fait passer les gens qui ont manifeste pour les Sans papiers pour des "pimpins" (voir le passage)
j'ai voulu insister sur le pouvoir des mots tout en sachant aussi que la mobilisation est faible...et c'est pour toutes les causes, biensur c'est bien pire quand ca concerne la communauté noire mais dans les manifs anti-cpe j'ai pas vu bcp de noirs non plus...enfin a la tele ils apparaissaient putot du cote des casseurs que des manifestants
Revenir en haut
      
Naty975
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 02 Juil 2004
Sujets: 4
Messages: 557
Localisation: Martinique j'y suis j'y reste
 #68 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 30 Avr 2006 10:31

chadeque a écrit:
 
Eddy P a écrit:
 
même si je salue ton initiative... chadèque, elle n'est pas soustraite à la critique et notamment ce passage là...
chadeque a écrit:
 
En fait, à la lecture de l'article, j'ai été plusieurs fois surprise voire choquée du traitement du sujet. En effet, les extraits choisis dénotent une volonté manifeste de présenter les Noirs sous un angle négatif : peu capables de mobilisation ou du moins pas à même de le faire convenablement ou avec de « bonnes raisons ». Je souhaite donc vous faire part de mon analyse du fond et de la forme de votre dossier étant entendu que celui-ci est constitué d'extraits du livre Noir et Français, et que les articles sont signés par deux personnes différentes. Cependant, à travers ces lignes, c'est une même image tronquée de la réalité qui est véhiculée ce qui me surprend grandement de la part de votre hebdomadaire. 
 
moi, qui suis toujours allé aux cérémonies lanmèkanfènèg' du 23 mai (et pourtant les lieux de rendez-vous ont souvent changé, d'une année à l'autre), je constate également qu'il y a jusqu'à présent une faible capacité de mobilisation de nos communautés sur des questions qui -pourtant- nous concerne... et quand tu parles de réalité tronquée... ben, je crois que tu te trompes... je le dit depuis longtemps... on ne sait pas se mobiliser... je te prend un exemple... pendant des mois... j'ai prêché dans le désert pour que les volcréoliens se positionnent ici pour ou contre le CV anonyme... car j'estime que ce sont des décisions qui nous concernent et qui méritent notre approbation avant d'être prises... j'ai même obtenu qu'il y ait un sondage sur la question... eh ben... quand je vois le taux de participants, (seulement, 80 sondés entre le 8 septembre 2005 et le 25 février 2006) on peut légitimement penser que c'est très, très, très décevant...  
 

biensur que la critique est possible sinon je n'aurais pas publié mon courrier.
en fait je maintiens ce que j'ai écrit car je ne parle pas de la mobilisation de la communauté Noire en général mais de la façon dont on a présenté les mobilisations dans le dossier de Marianne. Je répète que c'est vraiment pour montrer que les informations sont presentees de facon subjective car si on avait dit
Citation:
 
le 23 mai 1998 la manifestation a rassemble 40 000 personnes ce qui est bien peu eu égard à la taille de la communauté noire 
 

ca n'a pas la meme valeur
mais dans l'article on fait passer les gens qui ont manifeste pour les Sans papiers pour des "pimpins" (voir le passage)
j'ai voulu insister sur le pouvoir des mots tout en sachant aussi que la mobilisation est faible...et c'est pour toutes les causes, biensur c'est bien pire quand ca concerne la communauté noire mais dans les manifs anti-cpe j'ai pas vu bcp de noirs non plus...enfin a la tele ils apparaissaient putot du cote des casseurs que des manifestants  
 


Peut être aussi qu'on ne les a pas filmé ces noirs lors des manifs CPE, tout simplement (bon yen avait pas des tonnes non plus) !!!!
Faut pas oublier que nous sommes aussi manipulés par les médias
Mais effectivement tu as raison, ils ne descendent pas trop dans la rue lors des manifs !
Revenir en haut
      
Sap
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 06 Mar 2005
Sujets: 15
Messages: 1853
Localisation: Paris/Guadeloupe
 #69 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 30 Avr 2006 12:19

Documentaire sur le sujet, dimanche prochain à 16h55 sur France 5:
http://tempsforts.france5.fr/index.php?id=898
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8109
Localisation: PACA
 #70 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 04 Déc 2012 14:11

Programme télé du jour: Noirs et blancs en couleurs ,un documentaire coproduit par Ego Productions et France Télévisions.


L’émission Archipel, présente par Elyas Akhoun, propose le 4 décembre 2012 à 22 h 30, sur France O, un documentaire sur l'image des Noirs dans le cinéma français. En plateau, l'invite sera le comédien Jimmy Jean-Louis.

http://www.franceo.fr/programmes/archipels/


Citation:
 
Omar Sy reçoit le César du meilleur acteur. Il est le premier comédien noir français à recevoir un César pour un rôle principal. Outre le talent d'Omar Sy et le phénomène « Intouchables », c'est une petite révolution.

Des frontières de l'hexagone à l'Outre Mer, le film part à la rencontre de réalisateurs, comédiens, producteurs pour dresser un état des lieux sur la question. En les interrogeant, nous tenterons d'identifier les blocages et les résistances qui existent, mais aussi les perspectives qui se dessinent. « Noirs et blancs en couleurs » un film sur l'image des Noirs dans le cinéma français. Jimmy Jean-Louis, sera en plateau pour en parler. 
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8109
Localisation: PACA
 #71 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 23 Oct 2017 17:27

Références documentaire et bibliographiques :

Historiques et témoignages

Noirs de France : De 1889 à nos jours - 130 ans d'histoires partagées (Documentaire réalisé par Juan Gelas, Pascal Blanchard)




DVD de 180 minutes , édition le 20 février 2012 - 24,95 €
Bande annonce

Citation:
 
Synopsis
Etre noir dans la France d'aujourd'hui, c'est être l'héritier direct de mémoires diverses et souvent contradictoires.
Ce que nous proposons ici n'a jamais été fait : raconter 130 ans de l'histoire des noirs de France depuis l'exposition universelle de 1889 jusque celui de présences migrantes venues des Antilles, d Afrique mais aussi de l'Océan Indien et de la Nouvelle Calédonie. Regrouper en un seul projet la mémoire des différentes communautés noires de France, véritable mosaïque d'identités, et retracer ainsi la construction d'une identité noire française.
Nous avons aussi voulu donner la parole aux acteurs et héritiers de cette histoire. Célébrités noires au devant de la scène médiatique : Lillian Thuram, Joey Starr, Audrey Pulvar, politiques : Christine Taubiera, militants : Rokhaya Diallo et bien sûr historiens et sociologues: Pap Ndiaye, Elikia M'Bokolo, Françoise Verges, Claude Valentin Marie...
Ce film est l'histoire de 3 à 4 millions citoyens français qui réclament aujourd'hui une visibilité légitime et une place dans le grand récit national, l'histoire de la construction d'une identité multiple et vivante : une grande saga au coeur de l'histoire de France.

Thème de chacun des DVD:
Le temps des pionniers (1889-1940)
1940-1974 : Le temps des migrations
De 1975 à nos jours : Le temps des passions


 
 


Extraits

Le temps des pionniers (1889-1940)

NOIRS DE FRANCE (Extrait 1 - Film 1)

NOIRS DE FRANCE (Extrait 2 - Film 1)


1940-1974 : Le temps des migrations

NOIRS DE FRANCE (Extrait 1 - Film 2)

NOIRS DE FRANCE (Extrait 2 - Film 2)


De 1975 à nos jours : Le temps des passions

NOIRS DE FRANCE (Extrait 1 - Film 3)

NOIRS DE FRANCE (Extrait 2 - FIlm 3)
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 76
Messages: 8109
Localisation: PACA
 #72 Actualités:   Sujet du message: noirs de France   Posté le: 23 Oct 2017 18:59

Reportages - Témoignages:


Trop noire pour être française de Isabelle Boni Claverie (Documentaire – 2015 - 52 min)



Citation:
 
Réalisateur : Isabelle Boni-Claverie
Producteurs : ARTE France, Quark Productions
Nationalité : France

Mêlant approche intimiste et analyses de spécialistes, la réalisatrice franco-ivoirienne Isabelle Boni-Claverie montre combien le passé colonial conditionne le regard de la France sur ses citoyens noirs.

Approximativement, car les statistiques dites "ethniques" sont proscrites, les Français à la peau noire seraient 3,3 millions. Lointains descendants des esclaves des Antilles ou des "indigènes" de l'empire colonial français d'Afrique, ils constituent une minorité souvent discriminée. Métisse élevée dans les beaux quartiers parisiens, fille d'une femme politique ivoirienne et petite-fille d'Alphonse Boni, un Noir devenu magistrat de la République française dans les années 1930, Isabelle Boni-Claverie se penche sur ce qui bloque l'ascension sociale des Français à la peau noire et la reconnaissance à part entière de leur citoyenneté.

Clichés
Partant de ses souvenirs personnels, la réalisatrice fouille dans son histoire familiale. Elle fait parler ses cousins blancs sur la manière dont sa famille maternelle, originaire du Tarn, a vécu le mariage de sa grand-mère avec un Ivoirien.
Pour voir ce qui a pu évoluer depuis qu'elle en a été diplômée, elle pousse à nouveau la porte de la Fémis, prestigieuse école de cinéma où elle se souvient avoir été la seule élève noire. Plaçant des jeunes hommes et femmes face caméra, elle les interroge sur leur ressenti.
Enrichi par les éclairages qu'apportent sociologues et historiens, son film exhume aussi, de pubs en sketchs comiques, d'extraits de JT en polémiques racistes, des clichés qui renvoient l'image d'une France au passé colonial toujours vivace. Et, malgré de généreux discours, pas davantage qu'hier ouverte à la diversité des origines, des cultures et des trajectoires individuelles.
 
 

Livre :


Trop noire pour être française de Isabelle Boni Claverie (Broché – 31 août 2017)

Citation:
 

« D'où tu viens ? » est sans doute la question que l'on pose le plus aux Noirs de France, celle qui arrive le plus spontanément dans la conversation.
« D'où tu viens ? » demande l'ami d'ami à une soirée, la voisine de table à un repas, le collègue qui prétend faire connaissance, le parfait inconnu.
Je suis sur une plage au Portugal. Une jeune Française me saute dessus. « Comme vos enfants sont beaux ! D'où venez-vous ? » J'ai envie de lui répondre : « Comme toi, de France ! »
À six ans, Isabelle découvre qu'elle est noire. Elle rêve d'incarner Marie dans la crèche vivante de son école, elle sera Balthazar, le roi mage venu d'Afrique.
Pour cette petite fille élevée dans un quartier chic de Paris, c'est un choc.
Le racisme au quotidien fait irruption dans sa vie.
De Paris à Abidjan, des bancs de l’école catholique aux coulisses de la télévision, Isabelle Boni-Claverie se raconte. Femme noire issue d'un milieu privilégié, elle doit pourtant se rendre à l’évidence : en France, la classe n'efface pas la race.
Sa plume vive et acérée entremêle ce récit à celui du destin incroyable de son grand-père, Africain devenu magistrat de la République française dans les années 1930 et époux d'une jeune fille de Gaillac, première femme de sa ville à épouser un Noir.
Avec sensibilité, Isabelle Boni-Claverie nous amène à nous interroger sur notre rapport à l'altérité. Tour à tour drôle, sans concession, émouvante, elle finit sur une note optimiste en nous proposant de faire le pari d'une égalité réelle. 
 



Présentation par l'auteur:
Isabelle Boni-Claverie - Trop noire pour être française



Citation:
 
Pour la rentrée 2017, la scénariste et réalisatrice Isabelle Boni-Claverie nous présente son récit autobiographique 'Trop noire pour être française' en nous amenant à nous interroger avec sensibilité sur notre rapport à l'altérité.
Émouvant, drôle, sans concession : un incontournable de ce mois de septembre ! 
 


7 parcours féminins

Marianne noires de Mane-Fatou Niang (2017)


Citation:
 
Recent violence and growing nationalism in France have brought fierce debates about the country's identity to the forefront.
In Mariannes Noires, seven different French-born women of African descent confront their own unique identities and challenge the expectations of French society.
In this documentary, they take us through their battles and retrace their most grueling paths in order to understand the social confines that have affected them professionally, psychologically, and emotionally.
They share their ideas and solutions to France's most daunting issues at the heavy intersection of racism and misogyny, and they bravely lead the way forward.
Created by Dr. Mame-Fatou Niang and Kaytie Nielsen
CAST:
  • Alice DIOP
    Bintou DEMBELE
    Aline TACITE
    Fati NIANG
    Elisabeth NDALA
    Maboula SOUMAHORO
    Isabelle BONI-CLAVERIE

www.roundroomimage.org © Round Room Image, 2016 
 


Autres extraits :








Récits au masculin :

Marianne et le garçon noir de Leonora Miano (Broché – 13 septembre 2017)



Citation:
 
Marianne et le garçon noir veut apporter une parole de l'intérieur sur l'expérience des noirs de sexe masculin dans la France de notre temps, en particulier sur le sol hexagonal.
Plus largement, c'est sur la présence noire que se penche l'ouvrage, afin d'en explorer les particularités dans l'espace français. Les contributions sont de divers ordres, mais elles prennent appui, pour l'essentiel, sur le vécu des auteurs.
Le projet est né à la suite de violences policières impliquant des jeunes hommes noirs. A partir du regard posé sur le corps, des fantasmes suscités par lui ou d'autres éléments, l'objectif est de rendre audible une parole sensible et politique, parfois inattendue, tant les représentations transmises depuis des générations sont réductrices.
L'influence de Marianne se déployant au-delà de ses frontières déjà complexes – la France étant un grand archipel – il m'a semblé pertinent d'associer à cette prise de parole une voix subsaharienne.
En effet, le garçon noir qui cherche à arracher sa souveraineté aux rets de l'entreprise criminelle connue sous le nom de Françafrique est, lui aussi, concerné. De plus, dans l'environnement mondialisé où les réseaux sociaux abolissent frontières et distances, le sort des Noirs en France ne laisse pas indifférent en Afrique subsaharienne.
 
 

Présentation par l'auteur :






Témoignages au féminin :
OUVRIR LA VOIX d'Amandine Gay (2017)



Citation:
 
Sortie Nationale France : 11 octobre 2017
Sortie Nationale Suisse: 1er Novembre 2017
Sortie Nationale Belgique : 29 Novembre 2017
Sortie Nationale Canada: Février 2018
Ouvrir La Voix est un documentaire sur les femmes noires issues de l'histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. Le film est centré sur l'expérience de la différence en tant que femme noire et des clichés spécifiques liés à ces deux dimensions indissociables de notre identité "femme" et "noire".
Il y est notamment question des intersections de discriminations, d'art, de la pluralité de nos parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.

SPEAK UP/MAKE YOUR WAY is a film about francophone European black women from the diaspora. The film will therefore focus on our common experience of discriminations related to those two indistinct dimensions of our identities : "woman" and "black". The film will deal with the intersections of discriminations, art, blackness in all its expressions and why we choose to reclaim the narrative about ourselves.

SOLTE A VOZ é um filme sobre mulheres negras da diáspora, vindas da história colonial européia na África e nas Antilhas. Centrado na experiência comum de discriminação, a partir dessas duas dimensões indissociáveis de nossa identidade, "mulher" e "negra", o filme lida especialmente com a intersecção de discriminações, de arte, da pluralidade de nossos percursos de vida e da necessidade de se reapropriar da narração sobre nós mesmas 
 



Playliste youtube autour du documentaire : https://www.youtube.com/watch?v=lOmprPPISrk&list=PLbQnIFhNsyY1sOJ1NfpJ3xluuBsfRg3SR
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: noirs de France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5
Page 5 sur 5
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives