Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


maîtrise des flux migratoires


Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: maîtrise des flux migratoires S'abonner au Flux Rss Actualités Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Actualités:   Sujet: maîtrise des flux migratoires

safira
Siège service Siège service




Inscrit le: 19 Juin 2004
Sujets: 29
Messages: 540

 #1 Actualités:   Sujet du message: maîtrise des flux migratoires   Posté le: 14 Nov 2007 19:59

Sarkozy réitère la nécessité de maîtriser les flux migratoires

Le président a aussi défendu l'immigration, sans laquelle l'Allemagne et la France ne seraient pas ce qu'elles sont.

Nicolas Sarkozy reste ferme sur l'immigration. Lors du conseil des ministres franco-allemand, qui se tient à Berlin lundi 12 novembre, le président français a déclaré que "si on n'a pas le courage de maîtriser les flux migratoires, on ne réussira pas l'intégration".
"Je n'ai jamais défendu, en 30 ans de vie politique, le thème de l'immigration zéro" et "j'ai toujours dit que l'immigration c'était positif", mais "le premier adversaire de l'intégration, c'est l'immigration clandestine".
Une annonce faite peu de temps avant que le Conseil constitutionnel se prononce sur la loi Hortefeux sur l'immigration, qui restreint le regroupement familial et impose des tests ADN.

"Nos pays sont ouverts"
"Nos pays sont ouverts, ils ne sont pas fermés, ce ne sont pas des forteresses. Mais celui qui demande à venir doit respecter la culture dont il veut qu'elle devienne la sienne", a poursuivi le chef de l'Etat lors d'un débat sur l'intégration au lycéen européen Romain-Rolland de Berlin.
Le Premier ministre François Fillon, le ministre de l'Immigration Brice Hortefeux et Rama Yade, secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères étaient présents.
"Si on veut être intégré, il faut accepter les lois, la culture, la langue et il faut que le pays qui reçoive soit assez généreux pour donner un travail, une éducation et un logement", a scandé Nicolas Sarkozy.
"Pas de polygamie! Pas de mariage forcé! L'égalité des femmes et des hommes! Ce sont des règles sur lesquelles on ne transigera pas", a-t-il martelé. "L'excision, on n'en veut pas".

Apprendre la langue

"On ne rentrera plus en France pour un visa de long séjour si on ne maîtrise pas le français", a-t-il rappelé.
"Le message qu'on doit dire aux jeunes Allemands, Français (...), c'est il faut se battre, vos vies seront ce que vous en ferez", a-t-il conclu.
Le président a aussi défendu l'apport de l'immigration. "L'Allemagne et la France ne seraient pas ce qu'elles sont sans l'immigration. Les sociétés qui sont mortes sont mortes, non pas de l'immigration, mais de la consanguinité. La pureté est quelque chose de dangereux. La pureté ethnique, c'est le racisme", a-t-il clamé. Il s'est vanté de la composition de son gouvernement. On a voulu avec François (Fillon, ndlr) dire à travers de Rama (Yade) à tous les jeunes qui sont français et qui sont nés en Afrique: 'vous avez aussi votre chance'".
Coté allemand, le porte-parole adjoint du gouvernement, Thomas Steg, a mis en exergue vendredi l'expérience du pays: le gouvernement Merkel a mis au point un plan national pour l'intégration et convoqué des conférences sur la place de l'islam dans la société allemande.

Les grands dossiers internationaux au menu

Nicolas Sarkozy s'est rendu à Berlin pour présider avec la chancelière Angela Merkel le conseil des ministres franco-allemands, un conseil consacré à l'intégration sociale des personnes d'origine étrangère.
Une réunion plénière à la chancellerie rassemblera les deux gouvernements pour la huitième fois depuis 2003.
La rencontre était précédée d'un entretien pendant lequel Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont passé en revue les grands dossiers internationaux comme le Kosovo, le Liban, l'Iran ou le Darfour, ainsi que les dossiers européens comme la ratification du traité de Lisbonne.





Source : http://www.challenges.fr/20071112.CHA3152/sarkozy_reitere_la_necessite_de_maitriser_les_flux_migr.html








A mon avis c'est pas gagné du tout

Pas de polygamie, pas de mariage c'est du blablabla

Tous les étrangers ne maîtrisant pas la langue auront droit à un test de français, tu parles, à mon avis tout çà ne tiendra pas la route.
Revenir en haut
      
Jârvis
Classe Affaire Classe Affaire



Genre: Homme
Inscrit le: 28 Fév 2004
Sujets: 184
Messages: 16301
Localisation: Sur la route ...
 #2 Actualités:   Sujet du message: maîtrise des flux migratoires   Posté le: 14 Nov 2007 21:18

Quelle préoccupation!

J'en dors pas de la nuit moi.
Revenir en haut
      
caribbean island
Classe Eco Classe Eco



Genre: Homme
Inscrit le: 15 Mar 2007
Sujets: 98
Messages: 8512
Localisation: 93 - Seine-St-Denis
 #3 Actualités:   Sujet du message: maîtrise des flux migratoires   Posté le: 14 Nov 2007 21:28

Jârvis a écrit:
 
Quelle préoccupation!

J'en dors pas de la nuit moi. 
 


avec tous le bruit que les immigrés font tu m'étonnes

sans compter le bruit avec toutes les femmes qu'ils ont chez eux
Revenir en haut
      
Gratis
Enregistrement 


Genre: Homme
Inscrit le: 02 Déc 2006
Sujets: 6
Messages: 73
Localisation: 92 - Hauts-de-Seine
 #4 Actualités:   Sujet du message: maîtrise des flux migratoires   Posté le: 15 Nov 2007 04:23

Jârvis a écrit:
 
Quelle préoccupation!
J'en dors pas de la nuit moi. 
 

Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 84
Messages: 8494
Localisation: PACA
 #5 Actualités:   Sujet du message: maîtrise des flux migratoires   Posté le: 04 Déc 2012 14:23

J'ai pas eu le temps de chercher à dénicher un sujet plus adéquat pour poster cela :
- ETUDE OCDE - Perspectives des migrations internationales 2012 : http://www.oecd.org/fr/migrations/politiquesetdonneesdesmigrationsinternationales/perspectivesdesmigrationsinternationales2012.htm

- Visualisation pdf du document de 424 pages (la version papier est à 90€) http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/social-issues-migration-health/perspectives-des-migrations-internationales-2012_migr_outlook-2012-fr
Bonne lecture

Citation:
 
Description
Publication annuelle de l'OCDE analyse les développements récents des mouvements et des politiques migratoires dans les pays. Chaque édition fournit les dernières informations statistiques sur les stocks et les flux d'immigrants, des immigrants dans le marché du travail, et les politiques migratoires. Cette édition 2012 couvre tous les pays de l'OCDE, ainsi que la Fédération de Russie, la Bulgarie, la Roumanie et la Lituanie. Deux chapitres spéciaux de compléter l'information sur les mouvements et les politiques: «Rénover les compétences de la main-d'œuvre vieillissante: Le rôle de la migration» et «L'évolution du rôle de l'Asie dans les migrations internationales". La publication comprend également des profils de pays et une annexe statistique.

Tables des matières:

Éditorial
Résumé
PARTIE I. TENDANCES DES MIGRATIONS INTERNATIONALES
A. Tendances des flux migratoires et de la population immigrée
-1. Introduction : le contexte des migrations en 2010-11
-2. Immigration permanente
-3. Migrations temporaires et demandes d'asile
-4. Premier regard sur les tendances des migrations en 2011
-5. Composition des flux migratoires par région et par sexe : évolution depuis 2000
-6. La population immigrée
-7. Conclusion
-Références
-Annexe I.A1. Évolution des flux d'immigration par pays d'origine dans les pays de l'OCDE, 2000-09 et 2010
B. Emploi
-1. Introduction
-2. La situation des immigrés sur le marché du travail s'est modifiée durant la crise
-3. L'impact de la crise n'a pas été uniforme
-4. La crise exerce une pression supplémentaire sur les jeunes immigrés déjà défavorisés
-5. Conclusion
-Références
-Annexe I.B1. Emploi, chômage et taux de participation selon le sexe et le lieu de naissance dans quelques pays de l'OCDE, 2008-11
-Annexe I.B2. Chômage des personnes nées à l’étranger dans quelques pays de l'OCDE selon la durée de chômage, T1 2008-T4 2011
-Annexe I.B3. NEET, taux de chômage de courte et longue durée des personnes nées à l’étranger et des personnes nées dans le pays dans quelques pays de l'OCDE, 2011
-Annexe I.B4. L'emploi des personnes nées à l’étranger selon le secteur d'activité
C. Évolution des politiques migratoires
-1. Introduction
-2. Les réformes législatives et les changements politiques ont entraîné une réorientation de l'action publique
-3. Migration de travail .
-4. Politiques relatives aux migrations pour raisons familiales et humanitaires
-5. Migrations irrégulières et régularisations
-6. Législation de l'Union européenne et autres formes de coopération intergouvernementale et internationale
-7. Politiques d'intégration et de citoyenneté
-8. Conclusion
-Référence
PARTIE II. LE RÔLE DE LA MIGRATION DANS LE RENOUVELLEMENT DES COMPÉTENCES DES POPULATIONS ACTIVES VIEILLISSANTES
1. Introduction
2. Principaux résultats
3. Méthodologie générale
4. Le rôle des immigrés sur le marché du travail
5. Démographie de l’évolution des niveaux de formation de la population active
6. Structure des variations des niveaux de formation de la main-d'oeuvre
7. Démographie de l’évolution des professions
8. Composantes démographiques de l’évolution des professions
9. Conclusion
Références
Annexe II.A1. Méthode utilisée pour l'estimation des composantes de l’évolution démographique
Annexe II.A2. Tableaux supplementaires
Partie III. L’ÉVOLUTION DU RÔLE DE L'ASIE DANS LES MIGRATIONS INTERNATIONALES
1. Introduction
2. Principaux résultats
3. L'importance des flux migratoires asiatiques en direction des pays de l'OCDE et au sein de la région
4. Les pays de l'OCDE peuvent-ils continuer de rivaliser avec l'Asie pour attirer des migrants très qualifiés ?
5. Principaux défis à relever dans les domaines de la gestion des migrations de travailleurs peu qualifiés et des migrations pour raisons familiales
6. Principales priorités des pays d'origine asiatiques
7. Conclusion
Références
Annexe III.A1. Tableaux supplémentaires
Partie IV. NOTES PAR PAYS : DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS DES MOUVEMENTS ET DES POLITIQUES MIGRATOIRES
Allemagne
Australie
Autriche
Belgique
Bulgarie
Canada
Chili
Corée
Danemark
Espagne
Estonie
États-Unis
Fédération de Russie
Finlande
France
Grèce
Hongrie
Irlande
Israël
Italie
Japon
Lituanie
Luxembourg
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pays-Bas
Pologne
Portugal
République slovaque
République tchèque
Roumanie
Royaume-Uni
Slovénie
Suède
Suisse
Turquie
Notes et sources des tableaux de la partie IV
ANNEXE STATISTIQUE
Introduction
Remarques générales
Entrées et sorties de personnes étrangères
Entrées de demandeurs d'asile
Effectifs de personnes étrangères ou nées à l’étranger
Acquisitions de la nationalité
Liste des correspondants du Système d'observation permanente des migrations
Liste des membres du Secrétariat de l'OCDE impliqués dans la préparation de cette publication
 
 


Résumé

Citation:
 
Perspectives des migrations internationales 2012

Résumé en français

Le ralentissement des migrations vers les pays de l'OCDE provoqué par la crise économique mondiale semble avoir pris fin. En 2010, en repli pour la troisième année consécutive, ces flux ont recommencé à s'intensifier en 2011 dans la plupart des pays. La baisse de l'immigration temporaire de travail s'est poursuivie, bien que plus lentement, tandis que le nombre de personnes arrivant dans la zone OCDE dans le but d'y poursuivre des études continuait d'augmenter.
La reprise encore fragile, de même que le caractère sensible que revêtent les questions d'immigration pour l'opinion publique, alors même que le chômage reste élevé, ont incité de nombreux gouvernements à mettre en place des politiques migratoires plus restrictives. Le chômage des jeunes immigrés constitue également un sujet de préoccupation particulièrement important, qui nécessite une action ciblée de la part des pouvoirs publics.
Il est probable qu’à l'avenir, le vieillissement de la population des pays de l'OCDE aura des répercussions importantes sur l’évolution des flux migratoires, mais cette influence pourrait se faire sentir de manière inattendue.
Dans le même temps, on ne sait pas avec certitude pendant combien de temps encore les flux de migrants hautement qualifiés venus d'Asie continueront d'augmenter, car les besoins en main-d’œuvre très qualifiée sont en hausse dans les économies de la région qui connaissent une croissance rapide.
La présente édition des Perspectives des migrations internationales examine l’évolution des flux et des politiques migratoires, ainsi que les tendances concernant l'emploi des migrants. Des chapitres spéciaux sont consacrés aux effets que peuvent entraîner l’évolution des niveaux de formation et des professions, et l’évolution du rôle de l'Asie sur les migrations internationales.

Les flux migratoires à destination des pays de l'OCDE

Les chiffres totaux de l'immigration permanente ont baissé en 2010, pour la troisième année consécutive, dans 23 pays de l'OCDE et dans la Fédération de Russie. Il s'agit cependant d'un déclin globalement modeste (-3 % par rapport à 2009), et le nombre d'entrées – plus de 4.1 millions – a dépassé celui des années antérieures à 2005 pour lesquelles on dispose de statistiques standardisées. Les chiffres préliminaires montrent que l'immigration augmente de nouveau en en 2011, dans la plupart des pays européens de l'OCDE - à l'exception de l'Italie -, ainsi qu'en Australie et en Nouvelle-Zélande, le Canada enregistra une baisse sensible, après des chiffres record en 2010.
Peu d’éléments attestent pour l'instant d'un accroissement de l’émigration à partir du sud de l'Europe et de l'Irlande

S'agissant des pays membres de l'OCDE, l'année 2011 a été marquée par une aggravation de la situation économique de plusieurs pays de la zone Euro - en particulier Grèce, Irlande, Italie, Portugal et Espagne -, ce qui a nourri les spéculations quant à une hausse de l’émigration à partir de ces pays. D'après les données disponibles à ce jour, il semble que cette augmentation ait bien eu lieu, mais qu'elle soit restée modeste. Les départs d'autochtones ont également été assez faibles, sauf en Irlande, où les obstacles linguistiques à l’émigration sont peut-être moins importants.
Les migrations au titre de la libre circulation et les migrations de travail reculent…

En 2010, les migrations au titre de la libre circulation, en forte baisse depuis 2007, ont représenté 20 % du total des migrations permanentes. La baisse de la demande des employeurs a entraîné par ailleurs une diminution de l'immigration de travail, qui n'a concerné que 21 % du total des flux. Globalement, ce sont les migrations pour raisons familiales qui ont constitué la principale catégorie d'entrées en 2010, avec 36 % des flux (45 % si l'on tient compte des familles accompagnant les travailleurs immigrés). Les migrations pour raisons humanitaires n'ont représenté que 6 % du total dans l'UE et 13 % aux États-Unis.
… mais les flux de migrations temporaires de travailleurs restent importants

En règle générale, les migrations temporaires de travailleurs sont directement liées à la situation économique. Après avoir effectivement beaucoup diminué en 2008 et en 2009, elles n'ont enregistré qu'une légère baisse de 4 % en 2010. Cette catégorie de migration concerne aujourd'hui quelque 1.9 million de personnes, chiffre nettement supérieur à l'estimation de 1.4 million relative aux migrations permanentes à des fins d'emploi.
Les contingents d’étudiants étrangers continuent d'augmenter …

Contrairement aux migrations permanentes et aux migrations temporaires de travail, le nombre d’ étudiants étrangers a continué de progresser en 2009, affichant une hausse de 6 %, pour atteindre plus de 2.6 millions dans les pays de l'OCDE et la Fédération de Russie. L'Australie a remplacé la France à la troisième place du classement des grands pays de destination, après les États-Unis et le Royaume-Uni. Les étudiants internationaux représentent en moyenne plus de 6 % de l'ensemble des étudiants dans les pays de l'OCDE. À elles deux, la Chine et l'Inde fournissent plus du quart des étudiants internationaux, qui constitueront à l'avenir un vivier important de main-d’œuvre immigrée.
…tandis que le nombre de demandeurs d'asile reste stable

En 2010, les arrivées de demandeurs d'asile dans les pays de l'OCDE ont été légèrement moins nombreuses qu'en 2009, et très en deçà des niveaux élevés observés au début des années 2000. La crise économique n'a donc pas entraîné une forte augmentation des demandes d'asile. C'est la France qui, en 2010 encore, a accueilli le plus de migrants de demandeurs d'asile, devant les États-Unis et l'Allemagne. Le principal pays d'origine a été la Serbie, suivie par l'Afghanistan et la Chine. En 2011, la tendance s'est toutefois inversée avec une hausse de plus de 20 % des demandes d'asile, suite notamment au « Printemps arabe » et à une augmentation de celles émanant de ressortissants afghans.
La Chine représente près de 10 % des flux d'immigration

En 2010, la Chine s'est classée une nouvelle fois au premier rang des pays d'origine des flux à destination de la zone OCDE : près d'un migrant sur dix était un citoyen chinois. Viennent ensuite la Roumanie, l'Inde et la Pologne, qui ont représenté chacune environ 5 % du total.
Les immigrés sont les plus durement touchés par les pertes d'emploi dues à la crise

La récession économique a frappé les immigrés de plein fouet, et presque instantanément, dans la plupart des pays de l'OCDE. Les faits semblent indiquer que, globalement, l'impact de la crise économique sur le chômage a été plus prononcé pour les immigrés que pour les personnes nées dans le pays. Dans l'ensemble de la zone OCDE, le taux de chômage des personnes nées à l’étranger a augmenté de quatre points de pourcentage entre 2008 et 2011, contre 2.5 points pour les autochtones. L'aggravation du chômage de longue durée des immigrés est un facteur encore plus préoccupant. . Dans la majorité des pays, les immigrés contribuent pour une part allant de 14 % à 30 % à la hausse du chômage de longue durée, un chiffre qui, le plus souvent, est bien supérieur à la part qu'ils représentent dans l'emploi total.

La crise a affecté de manière variable les différentes catégories d'immigrés. Le plus souvent, les femmes ont été moins touchées que les hommes – dans plusieurs pays, on a vu un nombre croissant de femmes immigrées prendre un emploi afin de compenser les pertes de revenus des hommes. S'agissant du niveau de qualification, les travailleurs étrangers faiblement qualifiés ont davantage souffert que leurs homologues moyennement ou très qualifiés. Ces écarts sont liés non seulement à la répartition des emplois par secteur, mais aussi à la nature des emplois qu'occupent les immigrés (il s'agit souvent d'emplois temporaires) et à leur ancienneté plus faible, qui permettent aux employeurs de les licencier à moindres frais.
Les jeunes immigrés sont particulièrement vulnérables, …

Entre 2008 et 2011, l'augmentation de la part des personnes qui ne sont ni dans l'emploi, ni scolarisées, ni en formation (NEET, ou not in education, employment or training) - indicateur permettant de mesurer le chômage dans cette catégorie de population – a été très marquée chez les immigrés, et plus particulièrement en Grèce, en Espagne, en Suède, en Irlande et en Italie. Dans la majorité des pays, en outre, l'incidence des emplois temporaires a augmenté de façon plus sensible chez les jeunes nés à l’étranger que chez leurs homologues autochtones ou chez les adultes étrangers (25-54 ans). De même, dans un certain nombre de pays, la part des emplois à temps partiel dans l'emploi total s'est accrue davantage chez les jeunes immigrés que chez les jeunes autochtones.
… ce qui nécessite une réponse immédiate et appropriée des pouvoirs publics

Pendant la crise et durant la phase de redressement, l'adoption de politiques visant spécifiquement à aider les jeunes à trouver un emploi et à le conserver est encore plus importante pour les jeunes immigrés peu qualifiés, qui cumulent plusieurs handicaps (faible niveau de qualification, faible maîtrise de la langue, accès limité aux réseaux), risquant ainsi davantage de se voir un jour confrontés au chômage et de percevoir des revenus plus faibles tout au long de leur vie (effet dit de « stigmate »).
Les gouvernements réexaminent leurs politiques migratoires …

Face à l’évolution de la conjoncture économique et à la sensibilité croissante de l'opinion publique quant aux questions d'immigration, plusieurs pays ont durci leurs politiques migratoires en 2010-11. Certains gouvernements récemment installés ont renforcé le contrôle du processus d'immigration et restreint les possibilités d'installation à long terme pour les migrants dont les perspectives d'emploi sont faibles. Plus généralement, de nombreux pays ont réexaminé leur liste de métiers en pénurie, ainsi que leurs programmes en matière de travail temporaire, et renforcé les contrôles vis-à-vis des employeurs. Les systèmes d'attribution de points sont davantage orientés sur la demande, et les filières axées sur l'offre sont devenues plus restrictives.
…et notamment leurs politiques d'intégration

L'intégration reste une priorité absolue dans les politiques d'immigration des pays de l'OCDE. Certains ont adopté un large éventail d'initiatives à cet égard, depuis l'instauration de stratégies globales au niveau national jusqu'aux mesures destinées à affiner et à ajuster les plans d'action et les programmes d'intégration existants. L'accent est mis tantôt sur les immigrés installés, tantôt sur les nouveaux arrivants. Ces politiques donnent fréquemment la priorité à l'intégration sur le marché du travail et renforcent les aspects éducatifs, notamment l'apprentissage de la langue.
Impact du vieillissement de la population sur les migrations

Il ne suffit pas, pour aborder la question du vieillissement de la population et le rôle de l'immigration pour faire face à ce défi, de s'interroger sur le nombre de travailleurs dont on dispose pour remplacer ceux qui prennent leur retraite. Si l'on examine la contribution des migrations à l’évolution de la main-d’œuvre – plutôt qu’à celle de la population en âge de travailler – en termes de niveau d’éducation et de métiers, il est manifeste que le marché du travail change trop rapidement pour que les déséquilibres démographiques constituent, à eux seuls, un indicateur fiable des besoins futurs des employeurs.

Le niveau de formation des nouveaux entrants sur le marché du travail s'est avéré nettement supérieur à celui des retraités au cours de la période 2000-10. Le bagage scolaire des nouveaux immigrés se situait entre les deux, la proportion de travailleurs très instruits étant plus élevée chez les nouveaux immigrés que chez les retraités. Dans la plupart des pays, toutefois, les immigrés contribuent davantage au maintien de la population active qu'au relèvement du niveau de qualification.

Se pose également la question des types de professions qui seront disponibles à l'avenir, et des compétences qui seront nécessaires, par rapport aux emplois et aux qualifications antérieurs. Au cours de la décennie considérée, les nouveaux immigrés ont représenté 15 % des entrées dans les professions à forte croissance en Europe, et 22 % aux États-Unis. Ils jouent donc un rôle important dans les secteurs les plus dynamiques de l’économie, y compris lorsque l'immigration est essentiellement indépendante de la demande. Cependant, un nombre plus élevé d'immigrés ont pris des emplois dans les métiers marqués par le plus fort déclin – 28 % en Europe et 24 % aux États-Unis. Dans certains pays, les chiffres sont beaucoup plus élevés pour les emplois peu qualifiés, ce qui risque de conduire à une segmentation du marché du travail.
Importance croissante des migrations d'origine asiatique vers les pays de l'OCDE …

Vers le milieu des années 2000, 17 % des immigrés âgés de plus de 15 ans dans les pays de l'OCDE étaient originaires d'Asie ; en 2010, 30 % des flux d'entrée concernaient des personnes venues de cette région. C'est par ailleurs d'Asie, et notamment d'Inde et de Chine, qu'arrivent bon nombre des immigrés qualifiés se rendant dans les pays de l'OCDE. Il est fort probable que l'Asie restera, à court terme, une importante région source de travailleurs hautement spécialisés. À plus long terme, cependant, et à mesure qu'elle se développera, l'Asie produira davantage de travailleurs qualifiés, mais créera aussi les conditions qui leur permettront de rester et qui pourront en outre attirer des travailleurs qualifiés originaires d'autres régions du monde.
… et enjeux futurs pour les systèmes d'immigration de travail en Asie

La gestion des flux de travailleurs peu qualifiés en Asie est difficile en raison d'un important excédent de main-d’œuvre et de possibilités d'emploi limitées, ce qui rend fréquente la constitution de rentes et fait augmenter, pour les personnes les moins instruites, le coût de la migration qui représente alors une part importante des gains escomptés à l’étranger. Certains dispositifs, comme le système coréen de permis de travail, parviennent à surmonter ces difficultés. Parallèlement, certains pays d'origine voient dans les Philippines un modèle permettant de résorber leur surplus de main-d’œuvre sur le marché du travail mondial - dans différents secteurs, vers des destinations différentes et à des niveaux de qualification différents – tout en protégeant leurs droits. Du fait que la demande de main-d’œuvre immigrée faiblement qualifiée augmente peu dans les pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG), dans la zone OCDE et en Asie, les possibilités d'augmenter sensiblement le volume de migration dans cette catégorie pourraient en fait s'avérer limitées.

À l'avenir, les pays d'Asie seront aussi confrontés à différents défis, notamment pour gérer l'augmentation des migrations pour raisons familiales et les migrations au titre du mariage, mais aussi pour élaborer des stratégies d'intégration plus globales : il est en effet de plus en plus courant que les migrants très qualifiés, comme ceux qui le sont moins, s'installent définitivement ou tout au moins pour des périodes plus longues




© OCDE

La reproduction de ce résumé est autorisée à condition que la mention OCDE et le titre original de la publication soient mentionnés.

Les résumés multilingues sont des extraits traduits de publications de l'OCDE parues à l'origine en anglais et en français.

Ils sont disponibles gratuitement sur la librairie en ligne de l'OCDE www.oecd.org/bookshop

Pour plus d'informations, contactez le service des Droits et traductions de l'OCDE, Direction des Affaires publiques et de la communication à l'adresse rights@oecd.org ou par fax au: +33 (0)1 45 24 99 30.

Service des Droits et Traductions de l'OCDE
2 rue André-Pascal, 75116
Paris, France

Consultez notre site Internet www.oecd.org/rights


 
 
.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 84
Messages: 8494
Localisation: PACA
 #6 Actualités:   Sujet du message: maîtrise des flux migratoires   Posté le: 06 Juil 2020 11:24

Interlude musicale :

Kery James - Lettre à la Répblique (album : 92.2012 ; 2012)


Citation:
 

PAROLE

Lettre à la République
À tous ces racistes à la tolérance hypocrite
Qui ont bâti leur nation sur le sang
Maintenant s'érigent en donneurs de leçons
Pilleurs de richesses, tueurs d'africains
Colonisateurs, tortionnaires d'algériens
Ce passé colonial c'est le vôtre
C'est vous qui avez choisi de lier votre histoire à la nôtre
Maintenant vous devez assumer
L'odeur du sang vous poursuit même si vous vous parfumez
Nous les Arabes et les Noirs
On est pas là par hasard
Toute arrivée a son départ!
Vous avez souhaité l'immigration
Grâce à elle vous vous êtes gavés, jusqu'à l'indigestion
Je crois que la France n'a jamais fait la charité
Les immigrés c'n'est que la main d'oeuvre bon marché
Gardez pour vous votre illusion républicaine
De la douce France bafouée par l'immigration africaine
Demandez aux tirailleurs sénégalais et aux harkis
Qui a profité d'qui?
La République n'est innocente que dans vos songes
Et vous n'avez les mains blanches que de vos mensonges
Nous les Arabes et les Noirs
On est pas là par hasard
Toute arrivée a son départ!
Mais pensez vous qu'avec le temps
Les Négros muteraient, finiraient par devenir Blancs?
Mais la nature humaine a balayé vos projets
On ne s'intègre pas dans le rejet
On ne s'intègre pas dans les ghettos français, parqués
Entre immigrés, faut être sensés
Comment pointer du doigt le replie communautaire
Que vous avez initié depuis les bidonvilles de Nanterre
Pyromane et pompier, votre mémoire est sélective
On n'est pas venu en paix, votre histoire est agressive
Ici, on est mieux que là-bas, on le sait
Parce que décoloniser pour vous c'est déstabiliser
Et plus j'observe l'histoire ben moins j'me sens redevable
Je sais c'que c'est d'être Noir depuis l'époque du cartable
Bien que je n'sois pas ingrat, j'n'ai pas envie de vous dire merci
Parce qu'au fond c'que j'ai, ici, je l'ai conquis
J'ai grandi à Orly dans les favelas de France
J'ai fleuri dans les maquis j'suis en guerre depuis mon enfance
Narcotrafic, braquage, violence, crimes!
Que font mes frères si c'n'est des sous comme dans Clearstream?
Qui peut leur faire la leçon? Vous?
Abuseurs de biens sociaux, détourneurs de fond
De vrais voyous en costard, bande d'hypocrites!
Est-ce que les Français ont les dirigeants qu'ils méritent?
Au cœur de débats, des débats sans cœur
Toujours les mêmes qu'on pointe du doigt dans votre France des rancœurs
En pleine crise économique, il faut un coupable
Et c'est en direction des musulmans que tous vos coups partent
J'n'ai pas peur de l'écrire, la France est islamophobe
D'ailleurs plus personne ne s'en cache dans la France des xénophobes
Vous nous traitez comme des moins que rien sur vos chaînes publiques
Et vous attendez de nous qu'on s'écrie "vive la République!"
Mon respect s'fait violer au pays dit des Droits de l'Homme
Difficile de se sentir Français sans le syndrome de Stockholm
Parce que moi je suis Noir, musulman, banlieusard et fier de l'être
Quand tu m'vois tu mets un visage sur c'que l'autre France déteste
Ce sont les mêmes hypocrites qui nous parlent de diversité
Qui expriment le racisme sous couvert de laïcité
Rêvent d'un français unique, avec une seule identité
S'acharnent à discriminer, les mêmes minorités
Face aux mêmes électeurs, les mêmes peurs sont agitées
On oppose les communautés, pour cacher la précarité
Que personne ne s'étonne si demain ça finit par péter
Comment aimer un pays, qui refuse de nous respecter
Loin des artistes transparents, j'écris c'texte comme un miroir
Que la France s'y regarde si elle veut s'y voir
Elle verra s'envoler l'illusion qu'elle se fait d'elle-même
J'suis pas en manque d'affection
Comprends que j'n'attends plus qu'elle m'aime!

Paroliers : Gregory Kasparian / Alix Jules Mathurin / Bachar Khalife / Aymeric David Westrich
 
 
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Actualités: maîtrise des flux migratoires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2020
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives