Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


Les Humanites Creoles
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Langue locale: Les Humanites Creoles S'abonner au Flux Rss Langue locale Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Langue locale:   Sujet: Les Humanites Creoles

fredo
Siège service Siège service



Genre: Homme
Inscrit le: 15 Avr 2003
Sujets: 30
Messages: 1060
Localisation: Paris
 #1 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 16:10

Je voudrais vous presenter les Humanites Creoles qui font un peu l'actualite ces temps-ci en Martinique dans le secteur de l'Education.

Les Humanités Créoles sont un enseignement dont l'objectif est l'amélioration du contrat pédagogique entre l'enseignant et l’élève martiniquais grâce à une meilleure prise en compte de l'environnement et de la culture créoles.

Le texte "Les Humanités Créoles" a été rédigé par l'ensemble des Inspecteurs de l'Education Nationale à la Martinique, les inspecteurs du second degré principalement.

L'Inspecteur général, représentant le Ministère, a jugé le texte effarant, issu d'une manipulation grossière de la part du Doyen qui aurait donc commis là une faute professionnelle extrêmement grave! Il demande donc de ne pas diffuser ce texte, de ne plus en parler, et obtient la démission de M. Bernard Alaric en tant que Doyen.

Plus d'infos :
http://www.palli.ch/~kapeskreyol/preparation/humanite.html

Quelques documents :

- le texte original concernant les Humanités Créoles (Seminaire des Corps d'Inpection de la Martinique, Fort-de-France le 21 fevrier 2003) :
http://www.palli.ch/~kapeskreyol/preparation/humanites_2.pdf ou http://www.palli.ch/~kapeskreyol/preparation/humanite1.html

- l'article du quotidien France-Antilles en date du mercredi 11 juin 2003 : http://www.palli.ch/~kapeskreyol/preparation/franceantil.pdf

- la Motion qui a été votée par le Comité de Soutien suite à la Conférence de Presse des Inspecteurs Pédagogiques Régionaux de la Martinique : http://www.palli.ch/~kapeskreyol/preparation/motion.pdf

Le sujet a deja ete evoque sur volcreole dans le sujet "La fin de l'Education NATIONALE!" : http://www.volcreole.com/phpBB20/viewtopic.php?p=50533#50533

Ceux qui souhaitent s'inscrire à ce Comité peuvent envoyer un mail aux adresses suivantes :
comiteshec@yahoo.fr ou humanites-creoles@martiniquecole.com
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #2 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 19:52

Merci pour le complément d'infos Frédo...
ça me semblait pourtant être un grand pas pour l'enseignement sur nos iles...

EDIT : AAAAAAAAHHHHHHHH BAN ????????? Ce programme est jugé EXTRAVAGANT ET COMMUNAUTARISTE ???? Parce que ce n'est pas COMMUNAUTARISTE que d'enseigner des choses qui ne concernent pas l'environnement propre de ces élèves ?????

Mais qu'est ce que la France peut nous pondre comme abérrations quand même !!!! Le pire c'est qu'on ne leur demande MÊME PAS une SUPPRESSION du programme actuel, mais un COMPLEMENT !!!!! Punaiz !!!!!! Qu'est ce qu'ils craignent ?????? Que les DOM se reveillent subitement CONTRE eux ou quoi !!!!!

Tchip! Patate sa !
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #3 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:04

C'est exactement ça! L'éveil des consciences....

moi je persiste et signe. Les enseignants locaux protestent contre la décentralisation, mais c'est la seule solution pour que nous ayons l'entière gestion des programmes scolaires et de l'enseignement en général.
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #4 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:05

Question : est ce que tu es sur Fredo que NOUS, qui ne faisons nullement partie de la profession, pouvons nous inscrire au comité ????

Et puis aussi, est ce que cette pression n'est pas condamnée par la loi ??? Bien sur il s'agit de l'éducation nationale, mais je pense que l'on peut quand même faire quelque chose non ?
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #5 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:07

6klôn a écrit:
 
moi je persiste et signe. Les enseignants locaux protestent contre la décentralisation, mais c'est la seule solution pour que nous ayons l'entière gestion des programmes scolaires et de l'enseignement en général. 
 


Est ce que tu es CERTAIN que decentralisation = liberté quant aux choix des programmes ???
Je crois qu'ils resteront les même pour tous oui!
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #6 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:13

Ah ! Voilà !!!!

Lien de Fredo


Il semble que ce texte ait été jugé subversif; il aurait mis en émoi les têtes pensantes du Ministère de l'Education Nationale!!!!

Un Inspecteur Général a donc été envoyé en mission et a convoqué l'équipe des IEN.

lI précise que le Ministère n'acceptera jamais un enseignement consacré aux humanités créoles, comme le préconisent les Inspecteurs.

Au cours de cette réunion, M. Oblin, Inspecteur général, représentant le Ministère, a jugé ce texte effarant, issu d'une manipulation grossière de la part du Doyen qui aurait donc commis là une faute professionnelle extrêmement grave! Il demande donc de ne pas diffuser ce texte, de ne plus en parler, et obtient la démission de M. Bernard Alaric en tant que Doyen:



Voilà donc c'est la VOLONTé d'un seul homme qui est à l'origine de ce scandale! Donc qu'il PENSE que le Ministère n'acceptera jamais bla bla bla c'est son droit, mais c'est aussi le DROIT et je dirai même le DEVOIR des Inspecteurs de l'EN de la Martinique, de présenter ce texte au Ministère et d'en DISCUTER!

Si le Ministère à son tour souhaite mettre cette proposition aux
oubliettes, je pense que cette histoire pourra aller très loin et avoir de grâves conséquences!
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #7 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:18

Lapine Killah a écrit:
 
6klôn a écrit:
 
moi je persiste et signe. Les enseignants locaux protestent contre la décentralisation, mais c'est la seule solution pour que nous ayons l'entière gestion des programmes scolaires et de l'enseignement en général. 
 


Est ce que tu es CERTAIN que decentralisation = liberté quant aux choix des programmes ???
Je crois qu'ils resteront les même pour tous oui! 
 


c'est une revendication à avoir. L'expérimentation locale est devenue un droit constitutionnel. Je pars à la recherche du texte de loi
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #8 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:20

j'ai trouvé

Article 1er
L'article 1er de la Constitution est complété par une phrase ainsi rédigée :

"Son organisation est décentralisée."



Article 2
Dans le quatorzième alinéa de l'article 34 de la Constitution, le mot : "locales" est remplacé par le mot : "territoriales".



Article 3
Après l'article 37 de la Constitution, il est inséré un article 37-1 ainsi rédigé :

"Art. 37-1. - La loi et le règlement peuvent comporter, pour un objet et une durée limités, des dispositions à caractère expérimental."



Article 4
Le dernier alinéa de l'article 39 de la Constitution est complété par une phrase ainsi rédigée :

"Sans préjudice du premier alinéa de l'article 44, les projets de loi ayant pour principal objet l'organisation des collectivités territoriales et les projets de loi relatifs aux instances représentatives des Français établis hors de France sont soumis en premier lieu au Sénat."



Article 5

L'article 72 de la Constitution est ainsi rédigé :

"Art. 72. - Les collectivités territoriales de la République sont les communes, les départements, les régions, les collectivités à statut particulier et les collectivités d'outre-mer régies par l'article 74. Toute autre collectivité territoriale est créée par la loi, le cas échéant en lieu et place d'une ou de plusieurs collectivités mentionnées au présent alinéa.

"Les collectivités territoriales ont vocation à prendre les décisions pour l'ensemble des compétences qui peuvent le mieux être mises en oeuvre à leur échelon.

"Dans les conditions prévues par la loi, ces collectivités s'administrent librement par des conseils élus et disposent d'un pouvoir réglementaire pour l'exercice de leurs compétences.

"Dans les conditions prévues par la loi organique, et sauf lorsque sont en cause les conditions essentielles d'exercice d'une liberté publique ou d'un droit constitutionnellement garanti, les collectivités territoriales ou leurs groupements peuvent, lorsque, selon le cas, la loi ou le règlement l'a prévu, déroger, à titre expérimental et pour un objet et une durée limités, aux dispositions législatives ou réglementaires qui régissent l'exercice de leurs compétences.

"Aucune collectivité territoriale ne peut exercer une tutelle sur une autre. Cependant, lorsque l'exercice d'une compétence nécessite le concours de plusieurs collectivités territoriales, la loi peut autoriser l'une d'entre elles ou un de leurs groupements à organiser les modalités de leur action commune.

"Dans les collectivités territoriales de la République, le représentant de l'Etat, représentant de chacun des membres du Gouvernement, a la charge des intérêts nationaux, du contrôle administratif et du respect des lois."



Article 6

Après l'article 72 de la Constitution, il est inséré un article 72-1 ainsi rédigé :

"Art. 72-1. - La loi fixe les conditions dans lesquelles les électeurs de chaque collectivité territoriale peuvent, par l'exercice du droit de pétition, demander l'inscription à l'ordre du jour de l'assemblée délibérante de cette collectivité d'une question relevant de sa compétence.

"Dans les conditions prévues par la loi organique, les projets de délibération ou d'acte relevant de la compétence d'une collectivité territoriale peuvent, à son initiative, être soumis, par la voie du référendum, à la décision des électeurs de cette collectivité.

"Lorsqu'il est envisagé de créer une collectivité territoriale dotée d'un statut particulier ou de modifier son organisation, il peut être décidé par la loi de consulter les électeurs inscrits dans les collectivités intéressées. La modification des limites des collectivités territoriales peut également donner lieu à la consultation des électeurs dans les conditions prévues par la loi."



Article 7

Après l'article 72 de la Constitution, il est inséré un article 72-2 ainsi rédigé :

"Art. 72-2. - Les collectivités territoriales bénéficient de ressources dont elles peuvent disposer librement dans les conditions fixées par la loi.

"Elles peuvent recevoir tout ou partie du produit des impositions de toutes natures. La loi peut les autoriser à en fixer l'assiette et le taux dans les limites qu'elle détermine.

"Les recettes fiscales et les autres ressources propres des collectivités territoriales représentent, pour chaque catégorie de collectivités, une part déterminante de l'ensemble de leurs ressources. La loi organique fixe les conditions dans lesquelles cette règle est mise en oeuvre.

"Tout transfert de compétences entre l'Etat et les collectivités territoriales s'accompagne de l'attribution de ressources équivalentes à celles qui étaient consacrées à leur exercice. Toute création ou extension de compétences ayant pour conséquence d'augmenter les dépenses des collectivités territoriales est accompagnée de ressources déterminées par la loi.

"La loi prévoit des dispositifs de péréquation destinés à favoriser l'égalité entre les collectivités territoriales."



Article 8

Après l'article 72 de la Constitution, sont insérés deux articles 72-3 et 72-4 ainsi rédigés :

"Art. 72-3. - La République reconnaît, au sein du peuple français, les populations d'outre-mer, dans un idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité.

"La Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, les îles Wallis et Futuna et la Polynésie française sont régis par l'article 73 pour les départements et les régions d'outre-mer, et pour les collectivités territoriales créées en application du dernier alinéa de l'article 73, et par l'article 74 pour les autres collectivités.

"Le statut de la Nouvelle-Calédonie est régi par le titre XIII.

"La loi détermine le régime législatif et l'organisation particulière des Terres australes et antarctiques françaises.

"Art. 72-4. - Aucun changement, pour tout ou partie de l'une des collectivités mentionnées au deuxième alinéa de l'article 72-3, de l'un vers l'autre des régimes prévus par les articles 73 et 74, ne peut intervenir sans que le consentement des électeurs de la collectivité ou de la partie de collectivité intéressée ait été préalablement recueilli dans les conditions prévues à l'alinéa suivant. Ce changement de régime est décidé par une loi organique.

"Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux assemblées, publiées au Journal officiel, peut décider de consulter les électeurs d'une collectivité territoriale située outre-mer sur une question relative à son organisation, à ses compétences ou à son régime législatif. Lorsque la consultation porte sur un changement prévu à l'alinéa précédent et est organisée sur proposition du Gouvernement, celui-ci fait, devant chaque assemblée, une déclaration qui est suivie d'un débat."



Article 9
L'article 73 de la Constitution est ainsi rédigé :

"Art. 73. - Dans les départements et les régions d'outre-mer, les lois et règlements sont applicables de plein droit. Ils peuvent faire l'objet d'adaptations tenant aux caractéristiques et contraintes particulières de ces collectivités.

"Ces adaptations peuvent être décidées par ces collectivités dans les matières où s'exercent leurs compétences et si elles y ont été habilitées par la loi.

"Par dérogation au premier alinéa et pour tenir compte de leurs spécificités, les collectivités régies par le présent article peuvent être habilitées par la loi à fixer elles-mêmes les règles applicables sur leur territoire, dans un nombre limité de matières pouvant relever du domaine de la loi.

"Ces règles ne peuvent porter sur la nationalité, les droits civiques, les garanties des libertés publiques, l'état et la capacité des personnes, l'organisation de la justice, le droit pénal, la procédure pénale, la politique étrangère, la défense, la sécurité et l'ordre publics, la monnaie, le crédit et les changes, ainsi que le droit électoral. Cette énumération pourra être précisée et complétée par une loi organique.

"La disposition prévue aux deux précédents alinéas n'est pas applicable au département et à la région de La Réunion.

"Les habilitations prévues aux deuxième et troisième alinéas sont décidées, à la demande de la collectivité concernée, dans les conditions et sous les réserves prévues par une loi organique. Elles ne peuvent intervenir lorsque sont en cause les conditions essentielles d'exercice d'une liberté publique ou d'un droit constitutionnellement garanti.

"La création par la loi d'une collectivité se substituant à un département et une région d'outre-mer ou l'institution d'une assemblée délibérante unique pour ces deux collectivités ne peut intervenir sans qu'ait été recueilli, selon les formes prévues au second alinéa de l'article 72-4, le consentement des électeurs inscrits dans le ressort de ces collectivités."



Article 10

L'article 74 est ainsi rédigé :

"Art. 74. - Les collectivités d'outre-mer régies par le présent article ont un statut qui tient compte des intérêts propres de chacune d'elles au sein de la République.

"Ce statut est défini par une loi organique, adoptée après avis de l'assemblée délibérante, qui fixe :

"- les conditions dans lesquelles les lois et règlements y sont applicables ;

"- les compétences de cette collectivité ; sous réserve de celles déjà exercées par elle, le transfert de compétences de l'Etat ne peut porter sur les matières énumérées au quatrième alinéa de l'article 73, précisées et complétées, le cas échéant, par la loi organique ;

"- les règles d'organisation et de fonctionnement des institutions de la collectivité et le régime électoral de son assemblée délibérante ;

"- les conditions dans lesquelles ses institutions sont consultées sur les projets et propositions de loi et les projets d'ordonnance ou de décret comportant des dispositions particulières à la collectivité, ainsi que sur la ratification ou l'approbation d'engagements internationaux conclus dans les matières relevant de sa compétence.

"La loi organique peut également déterminer, pour celles de ces collectivités qui sont dotées de l'autonomie, les conditions dans lesquelles :

"- le Conseil d'Etat exerce un contrôle juridictionnel spécifique sur certaines catégories d'actes de l'assemblée délibérante intervenant au titre des compétences qu'elle exerce dans le domaine de la loi ;

"- l'assemblée délibérante peut modifier une loi promulguée postérieurement à l'entrée en vigueur du statut de la collectivité, lorsque le Conseil constitutionnel, saisi notamment par les autorités de la collectivité, a constaté que la loi était intervenue dans le domaine de compétence de cette collectivité ;

"- des mesures justifiées par les nécessités locales peuvent être prises par la collectivité en faveur de sa population, en matière d'accès à l'emploi, de droit d'établissement pour l'exercice d'une activité professionnelle ou de protection du patrimoine foncier ;

"- la collectivité peut participer, sous le contrôle de l'Etat, à l'exercice des compétences qu'il conserve, dans le respect des garanties accordées sur l'ensemble du territoire national pour l'exercice des libertés publiques.

"Les autres modalités de l'organisation particulière des collectivités relevant du présent article sont définies et modifiées par la loi après consultation de leur assemblée délibérante."




Article 11

Après l'article 74 de la Constitution, il est inséré un article 74-1 ainsi rédigé :

"Art. 74-1. - Dans les collectivités d'outre-mer visées à l'article 74 et en Nouvelle-Calédonie, le Gouvernement peut, dans les matières qui demeurent de la compétence de l'Etat, étendre par ordonnances, avec les adaptations nécessaires, les dispositions de nature législative en vigueur en métropole, sous réserve que la loi n'ait pas expressément exclu, pour les dispositions en cause, le recours à cette procédure.

"Les ordonnances sont prises en Conseil des ministres après avis des assemblées délibérantes intéressées et du Conseil d'Etat. Elles entrent en vigueur dès leur publication. Elles deviennent caduques en l'absence de ratification par le Parlement dans le délai de dix-huit mois suivant cette publication."




Article 12

I. - Au premier alinéa de l'article 7 de la Constitution, les mots : "le deuxième dimanche suivant" sont remplacés par les mots : "le quatorzième jour suivant".

II. - Au troisième alinéa de l'article 13 de la Constitution, les mots : "les représentants du Gouvernement dans les territoires d'outre-mer" sont remplacés par les mots : "les représentants de l'Etat dans les collectivités d'outre-mer régies par l'article 74 et en Nouvelle-Calédonie".

III. - A l'article 60 de la Constitution, après les mots : "des opérations de référendum", sont insérés les mots : "prévues aux articles 11 et 89".

Source: La documentation française - http://www.ladocumentationfrancaise.fr/dossier_actualite/decentralisation/projet_loi.shtml
Revenir en haut
      
Kimany
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Déc 2002
Sujets: 129
Messages: 8246

 #9 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:38

Lapine Killah a écrit:
 
6klôn a écrit:
 
moi je persiste et signe. Les enseignants locaux protestent contre la décentralisation, mais c'est la seule solution pour que nous ayons l'entière gestion des programmes scolaires et de l'enseignement en général. 
 


Est ce que tu es CERTAIN que decentralisation = liberté quant aux choix des programmes ???
Je crois qu'ils resteront les même pour tous oui! 
 


Si les régions ont carte blanche, why not? Mais bon, ça m'étonnerait que le gouvernement leur donne autant de liberté...
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #10 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:42

Bein comme je le disais dans le post sur l'éducation nationale, moi je ne suis pas d'accord pour qu'elles puissent faire leur propre programme, parce que ça ne servirait qu'à accroitre les disparités entre les élèves...

Une proposition comme LES HUMANITéS CREOLES est très censée je trouve puisque l'enseignement SPECIFIQUE à nos régions vient en COMPLEMENT de l'enseignement généraliste.

Je pense qu'il faut quand même garder l'idée d'un enseignement qui serait le même pour tous, avec en plus une adaptation aux spécificités régionales...

Malheureusement ça entrainerait un surplus de travail pour nos amis du Ministère! C'est pas bien !
Revenir en haut
      
Kimany
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Déc 2002
Sujets: 129
Messages: 8246

 #11 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:45

Tout-à-fait Lapine. Il faudrait faire la part des choses...
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #12 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:49

Lapine Killah a écrit:
 
Bein comme je le disais dans le post sur l'éducation nationale, moi je ne suis pas d'accord pour qu'elles puissent faire leur propre programme, parce que ça ne servirait qu'à accroitre les disparités entre les élèves...

Une proposition comme LES HUMANITéS CREOLES est très censée je trouve puisque l'enseignement SPECIFIQUE à nos régions vient en COMPLEMENT de l'enseignement généraliste.

Je pense qu'il faut quand même garder l'idée d'un enseignement qui serait le même pour tous, avec en plus une adaptation aux spécificités régionales...

Malheureusement ça entrainerait un surplus de travail pour nos amis du Ministère! C'est pas bien !  
 


Quand je parle de propre programme, ça ne veut pas dire qu'un nouveau programme sera créé de toutes pièces, c'est plus une question d'adaptations aux spécificités locales.

Le cas de cette nouvelle matière est un des exemples, puisque ça peut être également l'enseignement du créole, qui n'est officiellement pas une langue passée au bac (si je me trompe, ne me sautez pas à la gorge svp... ), les arts plastiques traditionnels (fabrication de ka ou de jouets en voie de disparition).

Il n'est pas question que les aberrations de la Bretagne (même si l'initiative est superbe - j'ai vécu 8 mois à Lorient, et j'ai beaucoup apprécié le double affichage Breton-fwansé) se reproduisent chez nous. L'enseignement de la culture créole, sous toutes ses formes doit rester dans l'enseignement public.

Et si le ministère ne veut pas entendre raison...
Revenir en haut
      
Lapine Killah
Classe Confort Classe Confort



Genre: Femme
Inscrit le: 20 Déc 2002
Sujets: 119
Messages: 12009
Localisation: 69e terrier près du cocotier...
 #13 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 20:57

Oui 6klôn j'avais bien compris ton point de vue depuis le post sur l'EN...

Sinon, moi aussi j'ai beaucoup aimé le double affichage en Bretagne, et je dis que ça ne serait pas de trop chez nous... Bein oui, si on enseigne le créole, pkoi avoir honte de l'afficher

Enfin, moi je ne COMPRENDS PAS pkoi le ministère ne veut pas entendre raison comme tu dis. Comment la Bretagne en est elle arrivée là ???? Pourquoi ne pas accepter le fait que nous n'avons pas TOUT en commun avec la France!

Nan mais est ce que tu te rends compte que des choses BASIQUES figurent dans "LES HUMANITES CREOLES"...
Le fait de dire que le programme est adapté pour un CONTINENT ou que notre économie n'est pas celle d'un pays riche !!!!
Mais c'est grâve quand même !!! Et moi je suis bien d'accord, c'est un comportement COLONIALISTE !!!! Comme le disait Soan tout à l'heure, pendant un moment l'Eglise interdisait aux Catholiques de lire la Bible simplement pour conserver sa souveraineté! C'est EXACTEMENT ce qui se passe ici !!!

Pour quelle autre raison refuserait on à nos élèves de bénéficier de programmes adaptés à leur cadre de vie ???

Je suis vraiment exaspérée là !
Revenir en haut
      
Kimany
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Déc 2002
Sujets: 129
Messages: 8246

 #14 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 21:01

Le double affichage serait de rigueur aux Antilles. Comme l'a dit Fredo, il existe à miami ( je crois) pour les Haitiens qui débarquent...
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #15 Langue locale:   Sujet du message: Les Humanites Creoles   Posté le: 17 Juin 2003 21:19

Deux remarques, mesdemoiselles les super-posteuses (ooops, je l'ai dit ):

lolo971 a écrit:
 
Le double affichage serait de rigueur aux Antilles. Comme l'a dit Fredo, il existe à miami ( je crois) pour les Haitiens qui débarquent... 
 


Dans la ville de Miami même, non, tout est écrit en anglais, même si la langue officielle de l'Etat de Floride est l'espagnol. Dans l'aéroport, il y a 4 langues dominantes:
fwansé - Anglais - Espagnol - Créole Haitien. Dans certaines zones, on ajoute le japonais.

Lapine Killah a écrit:
 
Pour quelle autre raison refuserait on à nos élèves de bénéficier de programmes adaptés à leur cadre de vie ???  
 


Parce que leur cadre de vie, ce n'est pas ce dont tu parles, voyons. Leur cadre de vie, c'est l'Europe, la neige, l'été, les golwa. Quelle question !

Ca s'appelle la LOBOTOMISATION Nationale
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Langue locale: Les Humanites Creoles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2020
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives