Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


LA FRANCE NOIRE
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: LA FRANCE NOIRE S'abonner au Flux Rss Littérature - Art - Culture Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Littérature - Art - Culture:   Sujet: LA FRANCE NOIRE

Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #1 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 10 Nov 2011 00:53

Un ouvrage d'exception



Le Groupe de recherche Achac vous informe du lancement du programme « France Noire » comprenant le beau-livre édité par La Découverte La France noire, véritable anthologie de l'histoire des Noirs de France depuis 150 ans, la trilogie documentaire produite par la Compagnie des Phares et Balises Noirs de France, qui croise plus de quarante témoignages et des archives inédites, et l'exposition itinérante L'histoire des Afro-Antillais en France au cœur de nos diversités, en quinze panneaux chronologiques.

Vous trouverez en pièce jointe le dossier de presse du programme vous présentant l'ensemble du programme « France Noire » avec le beau-livre, l'exposition, la série de trois documentaires, mais également le cycle de conférences, débats, table-rondes et projections qui débutera samedi 15 octobre 2011 à Blois et se poursuivra à travers toute la France fin 2011 et tout au long de l'année 2012. Dans le même temps, au cours de l'année 2012, ce programme se rendra aux Antilles, à la Réunion et en Guyane, mais aussi au Sénégal, au Mali, à Madagascar et en Côte d'Ivoire. En outre, vous trouverez tous les contacts au sein de ce dossier.


SOMMAIRE DU LIVRE
Depuis 1685
INTRODUCTION : Premières présences

1848-1889
SAUVAGES : De l'affranchi au sujet colonial

1890-1913
INDIGÈNES : Premières présences et imaginaires coloniaux

1914-1924
TIRAILLEURS : Forces noires et premiers combats

1925-1939
NÈGRES : Les Négritudes en mouvement

1940-1956
NOIRS : Présences africaines, ruptures ultramarines

1957-1974
IMMIGRÉS : La nouvelle vague afro-antillaise

1975-1998
BLACKS : Bleus, Blancs, Blacks…

Depuis 1999
FRANÇAIS : Citoyenneté noire, cultures métissées

LE DOSSIER DE PRESSE
http://www.scribd.com/doc/68890261/Dossier-de-Presse-France-Noire
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #2 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 11 Nov 2011 20:58

Donnez moi voir mon porte monnaie, mmh!!!!
Après vérification, je n'ai assurément pas 53 € euro à débourser pour un recueil de photos parsemé de texte ne relatant pas forcément des faits rien que des faits sans trop d'extrapolation.

Et la surenchère du mot black comme allant de soit pour la période 75/98 m'hirisse (car personnellement cette dénomination ne me semble pas si ancienne, ce sont les "bien pensant" et la surdose de "politiquement correcte hypocrite" qui en ont activement fait la propagande (au delà de l'univers djeunes des milieux populaires ) via les différent canaux ; surtout les films; et la notion bien douteuse Black Blanc Beur - Trop de familiarités sous entendus ).

Bon ben, j'irais feuilleter cela en bibliothèque.
Internet a depuis trop longtemps compensé l'absence de publications sur le sujet.
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #3 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 12 Nov 2011 00:11

Peut-être aurait-il fallu débuter ton intervention par cette phrase :

Missyna alna a écrit:
 
Bon ben, j'irais feuilleter cela en bibliothèque. 
 


En effet, nous avons affaire à un ouvrage dirigé par des scientifiques :
- Pascal Blanchard C.V : http://www.les-ernest.fr/pascal_blanchard
- Sylvie Chalaye C.V : http://www.univ-paris3.fr/10092/0/fiche___annuaireksup/
- Éric Deroo C.V : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ric_Deroo
- Dominic Thomas C.V : http://www.international.ucla.edu/person.asp?Facultystaff_ID=203
- Mahamet Timera C.V : http://www.unice.fr/urmis/spip.php?article162

Le Groupe de recherche achac : http://www.achac.com/

Rien qu'en se donnant la peine d'examiner les publications et les travaux antérieurs en lien avec ces chercheurs, il apparaît que nous sommes loin des extrapolations que tu cherches à illustrer.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #4 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 13 Nov 2011 18:49

"Scientifiquement prouvé"!!!
En sciences humaines, vu que l'on a si bien su produire des pavés justifiant des théories douteuses ; je ne me fie en rien à ce statut de scientifique . Récemment , dans une "revue scientifique", il y'a bien eu un article anglophone sur le femme noires bien moins attirante que les autres (quel beau sujet!!!). Il a fallut le scandale pour que cela face tiquer la rédaction.

Après tout , scientifique c'est aujourd'hui plus lié l'obtention d'un diplôme , d'un titre qu'à la production d'un résultat concluant ,d'un travail de recherche sur le terrain (prospection , enquête...).

Scientifique ou pas , je me fierait plus aux paroles de personnes ayant vécu ces époques qu'à celle d'historien scientifique.
Revenir en haut
      
Zack2010
Embarquement Embarquement



Genre: Homme
Inscrit le: 07 Oct 2010
Sujets: 11
Messages: 294
Localisation: 07 - Ardèches
 #5 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 13 Nov 2011 19:04

J'ai hâte qu'on sorte enfin une étude sur la France blonde, surtout que cette race est en voie de disparition...
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #6 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 13 Nov 2011 22:15

Missyna alna...
Je n'ai peut-être pas été assez loin dans mon explication. Je m'en excuse.

Tu es méfiante concernant la crédibilité de cet ouvrage. Pourquoi pas.
Là où je ne te rejoins pas, c'est que tes réserves ne s'appuient sur rien car tu n'as pas encore lu ce livre.

En effet, ta première intervention débutait par :
"...un recueil de photos parsemé de texte ne relatant pas forcément des faits rien que des faits sans trop d'extrapolation."

et se terminait ainsi :
"... j'irais feuilleter cela en bibliothèque."

Pour ma part...J'estime qu'il est difficile voire compliqué d'écarter un ouvrage proposé par des chercheurs, en lui infligeant d'emblée d'éventuels faits erronés et extrapolés sans en avoir pris connaissance. (sa lecture effective permet un début de critiques) .

Ce n'est qu' après une étude de l'ouvrage que l'on peut se consacrer à une critique externe et interne des textes.

Par exemple :
- voir les erreurs identifiables à la source.
- recouper les infos par d'autres sources.
- la provenance de la source : qui a écrit ?
- voir le parcours et oeuvres des auteurs , leurs crédibilités.
- pour qui cet ouvrage est écrit et dans quel but ?

J'attends donc que tu m'apportes des faits et rien que des faits sur la non-crédibilité ou sur les extrapolations en lien avec cet ouvrage.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #7 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 19 Nov 2011 20:50

Il s'agit surtout de l'expression du appréhension liée à l'incidence du titre et du sommaire sur mon subconscient. C'est une suspicion que je n'ai pu m'empêcher de signaler , même si je le tempérait par un j'irais feuilleter cela en bibliothèque histoire de me faire un avis un minimun fondé , mais je ne débourserais pas un telle somme.

En attentant , je feuillette Le Paris noir (par Pascal Blanchard, Eric Deroo , Gilles Manceron)chez Hazan), ah que c'est pratique les médiathèques . Si la ligne éditoriale du livre La France Noire est dans la même logique, il devrait s'agir d'un "beau livre" , parsemée de belles photos , et de textes présentant des faits historiques (un livre d'histoire type scolaire en somme; si on a pas envie de lire on peut se contenter des images ) . C'est pas du tout un mea culpa


239 pages - 10 octobre 2001
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #8 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 19 Déc 2011 21:44

C'est 59 € dans les rayons. Le livre est volumineux , blindé en photo (quasiment toutes celles du livre "Paris noire " y sont repris).

Très forte prédominance du noir et blanc. Des choix d'insertion, pas très judicieux. L'exemple qui m'a le plus frappée, il existe une pub pour une agence intérim avec pour gros titre : "Ce jeune homme est un casseur". En tout petit si on y prête gare il est indiqué "casseur d'idée....". Cette photo publiée en miniature perd tout son sens, elle est même trompeuse.

Je maintien, à feuilleter pour l'initiative, mais pas forcément le meilleur investissement à faire avec ses sous.

Les personnalités fortes de tous domaine sont quasiment passé à la trappe. Leur trajectoires ne semble pas approfondie, ce sont des condensé d'anecdote rapide. Même si il ne s'agit pas d'un équivalent aux "Black study " US , il manque quand même à mon sens un vrai fond, une vraie présentation développée des faits.

Je vais m'y replonger quand il sera en bibliothèque, pour être sur.
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #9 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 20 Déc 2011 00:13

Interview: Pascal Blanchard, auteur de la «France noire»


L'historien français Pascal Blanchard publie aux éditions La Découverte, La France noire, trois siècles d'histoire des Noirs en France. Une histoire largement méconnue et qui charrie beaucoup de préjugés et de malentendus. Pascal Blanchard était l'invité Afrique de RFI ce lundi 7 novembre 2011.

RFI : Pourquoi a-t-il fallu attendre si longtemps pour qu'en France, on publie un ouvrage intitulé « La France noire » ?

Pascal Blanchard : Peut-être parce qu'il s'appelle « La France noire » et que, d'une certaine manière, il est global. On n'a pas souhaité être parcellaire dans les histoires qu'on voulait raconter. Ce livre s'inscrit dans le temps, ce qui est une grande nouveauté parce qu'il commence au XVIème, XVIIème siècle, au moment des premières présences africaines, caribéennes, sur le sol de France hexagonale. Nous avons choisi aussi une approche très particulière, en ne nous intéressant qu’à l'Hexagone. Ce n'est pas à l'histoire de l'Afrique, des Antilles, de la Guyane ou de la Réunion, que nous nous intéressons. C'est vraiment l'histoire propre en métropole de populations perçues, vues ou qui se revendiquent noires à travers les siècles jusqu’à nos jours. Elle est plus paradoxale et complexe que vous l'imaginez. Elle n'est pas qu'une histoire de souffrance. Il y a eu des moments très difficiles qu'on a souvent oubliés, il y a eu aussi des moments majestueux. On a oublié qu’à un moment la France a été la « seconde nation des Noirs », comme disaient les Afro-Américains à l’époque, et qu’à d'autres moments certes, il y a eu les conflits où l'homme noir est venu se battre aux côtés de la patrie et a été un peu oublié au lendemain des victoires. Mais il y a eu d'autres moments aussi où Paris était la capitale des cultures, de la littérature, de la pensée noire. La négritude n'est pas née à Dakar ou à Pointe-à-Pitre ou à Fort-de-France. Elle est née à Paris. Donc tout cela méritait une longue histoire.

RFI : Vous disiez que cette histoire, on ne s'en souvient pas toujours en France. Et pour cause... A chaque fois que l'on parle de « La France noire » , on est taxé de communautarisme en France. Est-ce que cette mentalité évolue ?

P.B. : C'est normal qu'elle n’évolue pas si vite que ça parce que, jusqu’à maintenant, il n'y a pas eu une assise historique ou des travaux suffisamment popularisés. Il y a beaucoup de travaux qui ont été faits. Vous avez vu à la fin du livre, il y a plus de 1 000 ouvrages cités. Mais il y a une difficulté de diffusion de ce travail, afin que le plus grand nombre puisse le connaître. En gros, c'est marginalisé.

RFI : Il y a, selon vous, une volonté des politiques notamment, mais aussi de certains segments de la société de ne pas voir cette « France noire » ?

P.B. : Oui, ne pas vouloir la voir, ne pas vouloir qu'on en parle et considérer même que c'est, d'une certaine manière, une question presque inacceptable. Ce ne serait pas un domaine de recherche comme un autre. Le faire serait un livre de Noirs, pour les Noirs, par les Noirs, pour simplifier un tout petit peu. Ce qui prouve bien qu'ils n'ont pas vraiment compris ce que pouvait être une réflexion quand on prend un prisme comme celui-là. Quand on travaille, par exemple, sur la présence juive en France, personne ne va dire que c'est un livre de juif pour les juifs. Quand on dit Noir, ça perturbe y compris d'ailleurs, je tiens à le dire, des Antillais, des Africains, qui disent je ne suis pas dans la même histoire. Le but n'est pas de savoir si on est ou pas dans la même histoire. Quand je raconte l'histoire de France, ils sont dedans. Le débat ne se pose pas. Quand je raconte l'histoire des gens qui ont été perçus comme Noirs, ils sont dedans. Et cette histoire quelque part dérange, y compris dans la République car on a pensé qu'il fallait au sein de cette République, vivre cachés pour vivre égaux, et trouver en fin de compte cette égalité parfaite au sein de la nation. Le problème est que ce n'est pas le cas et que, justement, à force de ne pas avoir revendiqué son histoire et de toujours se retrouver dernier de la classe au niveau de son histoire qu'on ne racontait pas, les mythologies ont précédé l'histoire. C'est-à-dire, en fait, qu'ils se sont fabriqué une soi-disant histoire qui n'est en fait que de la mémoire et qui ne repose pas sur des faits. Dans les mythologies même, vous avez aujourd'hui des histoires qui sont totalement tronquées parce que l'histoire n'a pas pu se poser sereinement.

RFI : On a l'impression en France notamment qu'on a du mal à séparer l’émotion de la rationalité quand on parle des Noirs ?

P.B. : Oui. Il en va de même quand on parle de l'Afrique, quand on parle des Caraïbes, quand on parle de l'histoire coloniale aussi. N'oublions pas que ce qui vient heurter cette histoire, ce n'est pas simplement le fait qu'ils soient noirs ou perçus comme tels. C'est aussi le fait que trois grandes histoires émaillent notre relation à ce passé : celle de l'immigration, celle de la colonisation et celle de l'esclavage. Donc trois histoires mal assumées, toujours marginalisées et étant plutôt perçues comme des histoires mettant en péril l’édifice national, voire l'identité nationale pour certains. Donc des histoires qui font question et, comme par hasard, le cheminement des populations noires à travers ces trois histoires est omniprésent.

RFI : Justement, on a le sentiment en France que le discours politique s'est construit sur les Noirs en fonction des intérêts qu'il y avait à en faire des bons sauvages ou des bons patriotes pendant la guerre ?

P.B. : L'instrumentalisation. C'est nous qui définissons - quand je dis nous, nous le « grand blanc », le « penseur de la nation » qui définit la place de cet autre, Noir, dans la société française. Et pourtant derrière ça, il y a un paradoxe français. C'est que nous sommes le premier pays à donner un prix Goncourt à un René Maran, en 1921 [écrivain d'origine guyanaise]. C'est le premier pays au monde, un pays européen, qui dans une équipe de foot fait jouer un joueur noir, avec Raoul Diagne en 1931. Nous sommes le premier pays au monde qui a élu dans un pays occidental un député noir, Blaise Diagne, en 1914. La France est en même temps un pays totalement paradoxal parce qu'elle a tout ce qu'on vient de dire là et, en même temps, elle a certainement inventé, avant tous les autres, la notion de société métisse. On a du mal à le comprendre aujourd'hui, mais quand on travaille sur le temps court, on trouve que les dix dernières années ont été plutôt dures. Mais si vous travaillez sur trois siècles, vous ne regardez plus les choses de la même manière. Napoléon expulsait déjà des Noirs en 1802. Donc vous voyez que ce n'est pas neuf. Charles Pasqua n'a rien inventé avec ses 101 Maliens. Monsieur Hortefeux n'a rien inventé non plus, ni Monsieur Guéant. Cela fait deux siècles qu'il y a des flux et des reflux. Mais dans cette histoire-là, il y a des tensions, il y a des acceptations, des histoires d'amour aussi. Il y a des moments incroyables. Quand on pense qu'au début du siècle, tous les artistes noirs américains, les sportifs noirs américains, sont en France. Et la France est perçue comme la seconde nation des Noirs. Ce pays est totalement paradoxal. Nous sommes le seul pays au monde à avoir cette histoire qui fait que négrophilie et négrophobie pouvaient fonctionner en même temps, voire en concomitance, voire des fois même s'entremêler. Et cette histoire, elle est unique. C'est peut-être le point le plus positif. On n'a pas besoin nous d'inventer un modèle. On l'a déjà inventé il y a un siècle.

RFI : Est-ce que vous avez envoyé votre livre à l'Elysée ?

P.B. : Il est parti à l'Elysée. Il est parti à Matignon. Il est parti au ministère de l'Intérieur. Il est parti au ministère des Dom-Tom. Il est parti au ministère des Affaires étrangères également. C'est comme toujours, quand vous êtes devant l'image de Banania, la publicité, vous pouvez raconter toutes les histoires sur la colonisation, sur les ponts, les routes, les hôpitaux… Personne ne peut dire que l'image n'a pas existé. Ramener aux images, ça peut être relancé à de véritables débats.
http://www.rfi.fr/france/20111107-interview-pascal-blanchard-auteur-france-noire
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #10 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 20 Déc 2011 14:07

Ce qui pourrais s'apparenter à un équivalent US .
Citation:
 

Black America: A Photographic Journey: Past to Present de Marcia A. Smith (2002)
 
 


Citation:
 
Book Description
Publication Date: October 2002
Lavishly illustrated with a unique collection of archive photographs and other material, Black America charts the progress of Black Americans from their earliest days in the Caribbean to the plantations of the Deep South. The book covers their role in society and their culture and follows their mixed fortunes through the Civil War and Reconstruction. Black America also covers the enormous influence that Black Americans have had on American culture -- in literature, art, cinema and music -- throughout the 20th century and explores the civil rights movement and its leaders including Martin Luther King, Malcolm X, and Marcus Garvey. This is a detailed survey of the Black American experience in a single, comprehensively illustrated and powerfully written volume.
 
 


Prix initial $29.98.
Relié: 400 pages
Editeur : Thunder Bay Press (CA) (octobre 2002)

Extrait visionnable sur Amazon

Un des commentaires sur amazon met en avant certaines "omissions" qui en réalité reflète le fait que le livre loin d'être neutre , mais fortement orienté. C'est une écueil parmi d'autres
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #11 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 19 Jan 2012 14:48

Ce qui pourrait s'apparenter à un équivalent UK:

Black Britain: A Photographic History de Paul Gilroy (320 pages, édition 2008, environ 25€)



Citation:
 

People of African and Caribbean descent have inhabited the British Isles for centuries. Paul Gilroy, renowned for his work exploring the social and cultural dimensions of black Britishness, has assembled a living history of black people in the British Isles. Spanning two hundred years, this collection features images of black Britons at work, at war, and at play.

Paul Gilroy was a professor of sociology and African American studies at Yale University until 2005, when he left to become a professor of social theory at The London School of Economics and Political Science. 
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #12 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 19 Jan 2012 14:57

Bien plus en phase avec le sujet, car dans le prolongement du bouquin "France Noire":

Noirs de France : De 1889 à nos jours - 130 ans d'histoires partagées (Documentaire réalisé Juan Gelas, Pascal Blanchard)




DVD de 180 minute sortie prévie pour le 20 février 2012 - 24,95 €
Bandes annonces visionnables sur le site d'Allo ciné
Citation:
 
Synopsis
Etre noir dans la France d'aujourd'hui, c'est être l'héritier direct de mémoires diverses et souvent contradictoires. Ce que nous proposons ici n'a jamais été fait : raconter 130 ans de l'histoire des noirs de France depuis l'exposition universelle de 1889 jusque celui de présences migrantes venues des Antilles, d Afrique mais aussi de l'Océan Indien et de la Nouvelle Calédonie. Regrouper en un seul projet la mémoire des différentes communautés noires de France, véritable mosaïque d'identités, et retracer ainsi la construction d'une identité noire française. Nous avons aussi voulu donner la parole aux acteurs et héritiers de cette histoire. Célébrités noires au devant de la scène médiatique : Lillian Thuram, Joey Starr, Audrey Pulvar, politiques : Christine Taubiera, militants : Rokhaya Diallo et bien sûr historiens et sociologues: Pap Ndiaye, Elikia M'Bokolo, Françoise Verges, Claude Valentin Marie... Ce film est l'histoire de 3 à 4 millions citoyens français qui réclament aujourd'hui une visibilité légitime et une place dans le grand récit national, l'histoire de la construction d'une identité multiple et vivante : une grande saga au coeur de l'histoire de France.  
 
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #13 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 05 Fév 2012 13:16

Diffusion France 5

- NOIRS DE FRANCE - 1889 -1940 : LE TEMPS DES PIONNIERS: dimanche 5 février 2012 à 22:04

- NOIRS DE FRANCE - 1940 - 1974 : LE TEMPS DES MIGRATIONS:dimanche 12 février 2012 à 22:04

- NOIRS DE FRANCE - DE 1975 A NOS JOURS : LE TEMPS DES PASSIONS:dimanche 19 février 2012 à 22:04

Avec un horaire pareil, cela ne vas pas forcément attirer la foule.

Article http://www.franceculture.fr

Citation:
 
Documentaire "Noirs de France", diffusé sur France 5 en 2012.

Noirs de France est une série de trois documentaires produite par La Compagnie des Phares et Balises, co-écrite par Juan Gélas et Pascal Blanchard, réalisée par Juan Gélas, qui sera diffusée à partir de janvier 2012 sur France 5 et sortira en DVD en 2012 sous deux formes distinctes (en début d'année les trois films et en septembre dans un coffret « archives » avec les trois films documentaires, trois heures d'archives inédites et un bonus de vingt interviews longues dans un coffret spécifique ; en outre un livret reprenant les textes et images de l'exposition itinérante et la chronologie complète de cette histoire sera proposé).

Les trois films suivent un parcours à travers le temps depuis la fin du XIXe siècle : Le temps des pionniers (1889-1939 / volet 1) ; Le temps des migrations (1940-1974 / volet 2) ; Le temps des passions (1975-2011 / volet 3). Il s'agit, à travers ce projet historique et filmique, reposant sur des archives et interviews inédites, d'illustrer et de diffuser largement cette saga en mettant en valeur la mémoire des hommes et des femmes, les récits spécifiques de chacun, mais aussi un patrimoine images exceptionnel.

Plus de 400 heures d'archives visionnées (suite à deux ans de documentation en amont), 850 références identifiées et classées, pour donner à voir une histoire en images jusqu'alors inédite. Ces films documentaires entrecroisent également les interviews d'une quarantaine de témoins-références qu'ils soient artistes, sportifs hommes et femmes politiques, illustres ou inconnus, tous ont un point commun, ils sont partie prenante de cette histoire. Ils racontent leur histoire, notre histoire. Ces témoins sont la mémoire indispensable de ce récit à travers les générations.

Outre les archives proposées, la richesse de ce film repose sur la diversité de ses intervenants. Des spécialistes reconnus apportent leur regard sur ces 150 ans d'histoire, à l'image de Pap Ndiaye (Historien) sur la question noire et les enjeux politiques, d’Élikia M'Bokolo (Historien) sur les grands basculements historiques et les élites politiques, de Mar Fall (Sociologue) sur les migrants et leurs relations à la France, de Tyler Stovall (Historien) sur les Afro-Américains et les cultures noires au cours de l'entre-deux-guerres, d'Olivier Sagna (Historien) sur les mouvements politiques noirs, de Sylvie Chalaye (Historienne) sur la vie artistique et culturelle, d’Éric Deroo (Historien) sur les conflits et les présences militaires, de Claude Valentin-Marie (sociologue) sur les migrations des Antilles et le Bumidom.

Des acteurs, musiciens et des personnalités présentent leurs parcours et portent un regard original sur cette histoire, comme Manu Dibango (Musicien), Pascal Légitimus (Comédien), Gaston Kelman (Écrivain), Jacob Desvarieux (Guitariste du groupe Kassav), Claudy Siar (Journaliste et délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d'outre-mer), Audrey Pulvar (Journaliste), Rokhaya Diallo (Militante associative), Lilian Thuram (ex-Footballeur), Joey Starr (Chanteur), Soprano (Musicien), Françoise Vergès (Politologue et Présidente du Comité pour la mémoire de l'esclavage) ou Alain Mabanckou (Écrivain).

Enfin des acteurs politiques (à l'image de Christiane Taubira (Députée de Guyane), d'Harlem Désir (Premier secrétaire du Parti socialiste par intérim), d'Auguste Senghor (Maire de Saint-Briac-sur-mer) ou de Patrick Lozès (Président du CRAN)), des témoins de l'histoire, comme Yandé Christiane Diop (Directrice de Présence Africaine), d'Abdoulaye Sissoko (Ouvrier à la retraite), d'Assane Bâ (Juriste), de Jean-Claude Tchicaya (Porte-parole de Devoirs de mémoires) ou Georges Coudoux (Ouvrier à la retraite) croisent leurs approches tout au long de ces trois films événements. 
 
Revenir en haut
      
Belboug
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 08 Déc 2005
Sujets: 218
Messages: 12029
Localisation: *****
 #14 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 05 Fév 2012 20:49

Pour tous ceux et celles qui n'ont pas d'horaires précis pour apprendre et ce documenter,
l'épisode : NOIRS DE FRANCE - 1889 -1940 : LE TEMPS DES PIONNIERS

Peut-être visionné à tout moment, à n'importe quelle heure, du soir au matin

sur France 5 dont voici le lien :
http://documentaires.france5.fr/documentaires/noirs-de-france/1889-1940-le-temps-des-pionniers
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 73
Messages: 7931
Localisation: PACA
 #15 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LA FRANCE Noire   Posté le: 05 Fév 2012 22:08

Droit d'auteur oblige, offre à durée limitée soit pour chaque épisode 1 semaine après diffusion télé . Donc ne tardez pas trop.

PS: si vous vous trouver hors de France y compris Dom, il est probable que vous n 'ayez pas accès au visionnage en ligne.
Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: LA FRANCE NOIRE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2019
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives