Accueil www.volcreole.com
Le site de référence des Dom-Tom !


 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Messages privés :: Membres :: Album Photos :: Forum :: Chat :: Rechercher :: FAQ :: Annuaires :: Agenda :: Vidéos  :: 


LITTERATURE-CREOLE HAITIEN
Aller à la page 1, 2  Suivante

Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN S'abonner au Flux Rss Littérature - Art - Culture Partager ce sujet sur Facebook Partager ce sujet sur Twitter Partager ce sujet sur Myspace Partager ce sujet sur Del.icio.us Partager ce sujet sur Digg Partager ce sujet sur Google bookmarks Partager ce sujet sur Netvibes Partager ce sujet sur Viadeo Partager ce sujet sur Linkedin Partager ce sujet par email 
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  A la une :: Imprimer ce sujet 
Auteur Message
Annonces
  Littérature - Art - Culture:   Sujet: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN

PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #1 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 01:06

c'est le seul que je puisse proposer, il a l'avantage de présenter la version créole sur une page et la version française sur l'autre.
dans la catégorie CONTE:

aux Editons Mémoire (Port- au Prince, Haïti)
le Chant de Miraya de Paula CLERMONT PEAN
Citation:
 
cinq contes qui proposent une aventure insolite; musique, chant , danse..;une expérience enrichissante du passage du conte d'une langue à une autre; Paula clermont Péan nous donne à lire , à réver, conter et raconter.  
 

l'auteur:
Citation:
 
Paula CLERMONT PEAN occupe une place particulère dans les arts de la scène en Haïti; Après des études en lettres, sciences et techniques du théatre, elle mène une triple carrière de conteuse, de comédienne et de metteur en scène; Elle dirige le Centre culturel Pyepoudre;
le chant de Miraya est son premier recueil de contes 
 


PS: je l'avais trouvé aux éditions NEW LEGEND
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #2 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 01:17

JACQUES-STEPHEN ALEXIS



Jacques-Stephen Alexis est né le 22 avril 1922 à Gonaïves (Haïti). Son père, le journaliste Stéphen Alexis, auteur du Nègre masqué (1933), étant nommé à un poste diplomatique en Europe, Jacques entreprend des études au Collège Stanislas, à Paris.
De retour en Haïti en 1930, il poursuit ses études au Collège Saint-Louis-de-Gonzague, puis à la Faculté de médecine. Il fait la connaissance de Roumain et de Guillen en 1942. Il fonde La Ruche, journal d'opposition, qui joue un rôle décisif lors de la Révolution de 1946. Membre du Parti Communiste Haïtien, il conteste l'élection de Dumarsais Estimé. Il est emprisonné. À sa sortie, il passe son Doctorat de médecine et se rend à Paris. Il mène de front une triple activité: professionnelle (il se spécialise en neurologie), politique (par les Jeunesses communistes et la Fédération de Paris, il prend contact avec divers partis communistes, dont celui de Chine) et littéraire (il se lie avec Aragon, avec les écrivains de la Négritude et les écrivains latino-américains). En 1955, Gallimard publie son premier roman, Compère Général Soleil, dont le succés est immédiat. Il rentre en Haïti.

Inquiété par les autorités, Jacques-Stephen Alexis prend part néanmoins aux débats culturels et politiques en cours. Il apporte une contribution importante en 1956 à Paris, au Premier Congrès des Écrivains et Artistes Noirs: Prolégomènes à un Manifeste du Réalisme Merveilleux des Haïtiens. Il publie rapidement Les Arbres musiciens (1957), L'Espace d'un cillement (1959) et Romancero aux étoiles (1960). Il participe dans le même temps à divers congrès internationaux, dont celui de l'Union des Écrivains Soviétiques (1959). Le pouvoir de Duvalier accentue fortement l'atmosphère d'insécurité autour de lui, et empêche certaines de ses activités. Invité en Chine en 1961, et conscient de la déchirure qui se déclare entre les deux grands états communistes, il tente de faciliter un dernier rapprochement. Il rencontre Ho Chi Minh, Mao, et lance des appels remarqués pour l'unité du mouvement communiste international. Il rentre à Cuba, avec la décision d'entrer dans la clandestinité. En compagnie de quatre compagnons, Charles Adrien-Georges, Guy Béliard, Hubert Dupuis-Nouillé et Max Monroe, il débarque sur la plage de Bombardopolis, avec probablement pour objectif de rallier le hounfort dédié aux loas racines des Alexis, Souvenance. Sans doute trahis, les membres de l'expédition furent arrêtés, torturés, exécutés. La mort de Jacques-Stephen Alexis n'a jamais été officiellement reconnue.

Source: Jacques-Stephen Alexis
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #3 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 01:50

DANY LAFERRIERE



Dany Laferrière est né le 13 avril 1953 à Port-au-Prince (Haïti). Son enfance se déroule à Petit-Goâve avec sa grand'mère Da, source d'inspiration de son roman, L'odeur du café. Journaliste au Petit Samedi Soir, il quitte Haïti pour Montréal en 1976, à la suite de l'assassinat de son ami Gasner Raymond. Du reste témoigne-t-il de cette fuite dans Le cri des oiseaux fous.
C'est à Montréal qu'il connaîtra le succès en 1985 avec la publication de son premier roman, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, texte dont Jacques Benoît, cinéaste, fera une adaptation en 1989. Suivront alors neuf autres romans – cette dizaine de romans compose ce que l'auteur appelle «une autobiographie américaine».

Les critiques littéraires participent de ce succès populaire: c'est ainsi que Dany Laferrière est lauréat, entre autres, du Prix Carbet (1991), de la première édition du Prix Carbet des Lycéens (2000) et du Prix RFO du Livre (2002) pour la nouvelle édition de son roman, Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?

Son roman, Le Goût des jeunes filles, sera prochainement porté à l'écran alors que parallèlement, l'auteur a d'autres projets en tant que scénariste.

Laferrière a vécu une douzaine d'années à Miami avant de se réinstaller à Montréal en 2002. Comme il l'a expliqué à Pascale Navarro dans le cadre d'une interview publiée dans l'hebdomadaire Voir en mars 2000, le territoire de cet écrivain, ce qu'il appelle autrement son «présent», «part de Petit-Goâve et rejoint Montréal, puis passe par New York, Miami et Port-au-Prince, puis revient à Miami, et à Montréal, et tout cela se déroule "en Amérique"».

Source: Dany Laferrière
Revenir en haut
      
Tahina
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 01 Mai 2003
Sujets: 79
Messages: 776
Localisation: New York
 #4 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 02:49

René Depestre

Ecrivain haïtien né en 1926 à Jacmel. Au cours de ses diverses pérégrinations et de son séjour à Cuba, René Depestre poursuit une œuvre poétique importante. En1978, il s'installe en France. Prix Goncourt de la nouvelle en 1973 avec "Alléluia pour une femme-jardin" ; prix Renaudot en 1988 avec "Hadriana dans tous mes rêves". Il reçoit le prix Appolinaire pour son recueil poétique "Anthologie personnelle". Depuis 20 ans, il travaille sur le thème de la négritude et se rapproche des écrivains de la créolité moderne ; il publie des essais littéraires où il analyse la contribution des noirs à la culture occidentale. Il vit dans l'Aude.
Revenir en haut
      
Nina
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 13 Oct 2002
Sujets: 34
Messages: 4291
Localisation: GWADA, sé pa la mwen fèt mé sé la mwen ka rété!
 #5 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 02:54

6klôn a écrit:
 
Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? 
 


Je suis à qques pages de la fin!
Ce livre est un régal!!

Tous les autres aussi d'ailleurs......mais je vous conseille de vous plonger au plus vite dans "Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer" son premier roman qui lui a valu la célébrité aux States, hilarant du début à la fin mais surtout un témoignage émouvant sur la galère d'un jeune immigré haitien à Montréal qui essaye d'être écrivain, et "La chair du maitre" pour vous retrouver au coeur de la jeunesse haitienne très "particulière" de Port au Prince comme si vous y étiez!!

6klôn a écrit:
 
Son roman, Le Goût des jeunes filles, sera prochainement porté à l'écran alors que parallèlement, l'auteur a d'autres projets en tant que scénariste.  
 

Le film a été tourné en Guadeloupe pendant les vacances!!
Revenir en haut
      
colchique
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 03 Nov 2002
Sujets: 174
Messages: 6244
Localisation: là où tu n'es pas
 #6 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 03:07

Nina a écrit:
 
[mais je vous conseille de vous plonger au plus vite dans "Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer" son premier roman qui lui a valu la célébrité aux States, hilarant du début à la fin mais surtout un témoignage émouvant sur la galère d'un jeune immigré haitien à Montréal qui essaye d'être écrivain, et "La chair du maitre" pour vous retrouver au coeur de la jeunesse haitienne très "particulière" de Port au Prince comme si vous y étiez!!
 
 


ah oui c'est un excellent bouquin je l'ai lu d'une traite
Revenir en haut
      
6klôn
Classe Confort Classe Confort



Genre: Homme
Inscrit le: 27 Juin 2002
Sujets: 240
Messages: 14572
Localisation: United States of Gwada
 #7 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 06 Jan 2004 03:24

JACQUES ROUMAIN



Jacques Roumain est né le 4 juin 1907 à Port-au-Prince (Haïti). Scolarisé à Saint Louis de Gonzague, il achève ses études en Suisse pour voyager ensuite en Allemagne, en France, en Angleterre et en Espagne où il amorce des études d'agronomie. À l'âge de vingt ans, il rentre en Haïti.
Il contribue alors très activement à la naissance de la Revue Indigène où il publie poèmes, nouvelles et traductions. Très impliqué politiquement, il est emprisonné une première fois en 1929. Très rapidement aussi, il publie successivement La proie et l'ombre, La montagne ensorcelée et Les fantômes. Se retirant des fonctions qu'il occupe au sein du Gouvernement, il est à nouveau emprisonné en 1933 et en 1934 alors qu'il vient tout juste de fonder le Parti Communiste Haïtien dont il est par ailleurs le Secrétaire Général. Analyse schématique 32-34, un essai politique et social, lui vaut alors trois années de prison à la suite desquelles il repart pour l'Europe, fragilisé.

Après un an passé en Belgique, il s'installe à Paris, entreprenant des études d'ethnologie à la Sorbonne et des études de paléontologie sous la direction de Paul Rivet, au Musée de l'Homme. Parallèlement, il collabore à différentes revues telles que Regards, Commune, Les Volontaires. Il publie également «Les griefs de l'homme noir» au sein d'un texte collectif intitulé L'homme de couleur. Membre de la Société des Américanistes de Paris et alors que la guerre éclate, il gagne les États-Unis dès 1939.

Inscrit à l'université Columbia à New York, il poursuit ses études scientifiques ainsi que ses activités littéraires dans le cadre de revues importantes. Il voyage beaucoup et séjourne presque un an aux côtés du poète Nicolás Guillén à La Havane. L'élection du Président Lescot, en 1941, lui permet alors de regagner Haïti.

Dès son retour, il fonde le Bureau d'Ethnologie de la République d'Haïti dont il est également Directeur. Ses recherches aboutissent à la publication en 1942 de ses études respectivement intitulées Autour de la campagne anti-superstitieuse et Contribution à l'étude de l'ethno-botanique précolombienne des Grandes Antilles puis, en 1943, de son livre intitulé Le sacrifice du tambour Assoto. En 1942, le gouvernement haïtien investit Jacques Roumain d'une charge de diplomate à Mexico.

Aussi est-ce dans cette ville qu'il met un point final à son roman, Gouverneurs de la rosée en juillet 1944, déjà atteint par la maladie qui l'emportera un an après, le 18 août 1945, dans son pays natal.

Source: Jacques Roumain
Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #8 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 09 Jan 2004 23:18

GARY VICTOR


Gary Victor est né le 9 juillet 1958 à Port-au-Prince (Haïti). Agronome de formation, son métier lui permet de découvrir et de décrire la campagne haïtienne. De 1976 à 1983, Gary Victor publie des nouvelles dans le journal d'état, Le Nouveau Monde et, par la suite, dans le quotidien Le Nouvelliste, où il est chroniqueur de 1983 à 1990 où il publie plus d'une centaine d'articles sur la culture, la politique et la société. En 2000, Victor s'est lancé dans l'écriture pour la jeunesse avec sa série «Djamina» parue dans Le Petit Nouvelliste.

Victor a publié sept recueils de nouvelles. Son style incisif met en scène différents aspects de la vie sociale haïtienne, justement évoquée par des personnages typiques (Albert Buron ou Profil d'un homme d'une élite, 1988, ou bien Sonson Pipirit ou Profil d'un homme du peuple, 1989), personnages qui deviennent des types de la réalité haïtienne.

Gary Victor est l'auteur de sept romans d'un style puissant marqué par le souci de la description précise et évocatrice qui engage l'écriture haïtienne dans de nouvelles perspectives, renouvelant notamment le genre de la lodyans. Il met en scène des personnages qui par leur dérision et leur distance ironique portent un regard désabusé sur l'état de la société haïtienne et en particulier sur ses conflits les plus désespérants. Dans Clair de Manbo (1990), À l'Angle des rues parallèles (2000), Le Diable dans un thé à la citronelle (1998) ainsi que dans cette extraordinaire traversée des siècles, des mythes et des sociétés que trace La Piste des Sortillèges (1996, repris dans une édition française, avec un glossaire complet, chez Vents d'Ailleurs en 2002), Gary Victor explore de façon méticuleuse l'articulation entre la folie personnelle et les délires collectifs sociaux, sur fond de démission et d'irresponsabilité programmée. Certes, on a pu qualifier ses romans d'exploration de la décomposition, de la violence criminelle infectée par la gangrène et la corruption généralisée. Mais il dément aussi cette qualification: La Piste des Sortilèges témoigne ainsi d'une quête initiatique marquée par l'amitié d'un homme pour un autre qu'il considère comme un Juste parmi les hommes. Comme si au sein de la décomposition toujours en progrès, il demeurait quand même une infime lueur, une infime chance pour sortir de l'enfermement. Mais c'est aussi en vue de découvrir et de mettre en pleine lumière des continents intérieurs parfois inquiétants. C'est du plus profond de l'imaginaire des Haïtiens que les livres de Gary Victor interrogent cette société violente et qui ne parvient pas à se sortir d'une inquiétude venue de très loin.

Victor a travaillé comme fonctionnaire entre autres au Ministère de la Planification; directeur général du journal L'Union en 1990; technicien au Conseil Électoral Provisoire en 1987, 1990 et 1995, et Directeur Général au Ministère de la Culture de mars 1991 à septembre 1991. Il a été aussi Secrétaire Général du Sénat de la République d'Haïti de 1996 à 2000.

Il a écrit également pour la radio (e.g., Radio-Métropole), la télévision, le cinéma et le théâtre. De la série télévisée «Piwouli», produite sur Télé-Max (1999-2000), Victor a tiré une pièce, Piwouli et le Zenglendo qui a été adaptée par le Petit Conservatoire de Daniel Marcelin à Port-au-Prince en 2001 et dont un film du même titre a été réalisé par Arnold Anthonin en 2002. D'autres pièces de Victor ont également été montées par Daniel Marcelin et jouées à Port-au-Prince: Anastaste en 2001 et Nuit publique en 2003.

Gary Victor est l'un des écrivains les plus lus à Port-au-Prince.

source: Gary Victor

par ailleurs, Gary Victor était l'invité de l'association ASCODELA en novembre dernier pour son livre "à l'angle des rues parallèles": l'association pour la connaissance des littératures antillaises a ouvert sa saison dans le cadre d'un dîner litteraire le 8 novembre dernier, en hommage au Bicentenaire en HAITI.
Revenir en haut
      
Kimany
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 16 Déc 2002
Sujets: 129
Messages: 8246

 #9 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 09 Jan 2004 23:46

EDWIGE DANTICAT.

Edwidge Danticat est née à Port-au-Prince (Haïti) le 19 janvier 1969. Quand elle a deux ans, son père émigre à New York; deux ans après, sa femme le rejoint. Danticat et un frère restent en Haïti chez un oncle et sa femme. À 12 ans, elle rejoint ses parents à Brooklyn et s'installe dans une nouvelle langue et un nouveau pays.

Elle publie ses premiers textes dès les années de High School, dans le journal de l'école où elle termine ses études secondaires. Elle obtient un premier diplôme universitaire (B.A.) à Barnard College en lettres françaises avant de poursuivre, boursière, une maîtrise en Beaux-Arts (MFA) à Brown University. Avant même d'être terminée, sa thèse en "creative writing" est acceptée pour publication. Le texte qui en résulte – Breath, Eyes Memory (traduit en français sous le titre Le cri de l'oiseau rouge) – a autant de succès auprès des critiques que du public. L'écrivaine a 25 ans.

La force et la texture du style de ce premier récit, où se croisent les réalités haïtiennes et newyorkaises, ont été comparées à celles des auteurs tel Maxine Hong Kingston et Toni Morrison, et ont mérité à l'auteur un passage sur le plateau de la maîtresse du petit écran américain, Oprah Winfrey.

Nouvelliste talentueuse, Danticat publie ensuite un recueil de ses courts récits, Krik? Krac! Dans son deuxième roman, The Farming of Bones (publié en 1998 et traduit l'année suivante comme La Récolte douce des larmes), elle crée une fiction passionnante autour des événements tragiques de 1937. Danticat a également dirigé deux recueils de courts récits écrits par d'autres auteurs, dont The Butterfly's Way, 33 récits d'haïtiano-américains. Dans toute son oeuvre, son regard sur l'histoire et sur l'actualité n'autorise ni le sensationnalisme, ni la pitié, examinant en particulier la réalité du peuple haïtien avec une prose limpide et enchanteresse.

Edwidge Danticat poursuit sa carrière d'écrivaine en se consacrant également à l'enseignement ("creative writing") – e.g., à New York University et à l'Université de Miami – et à de nombreux projets sur l'art et la culture haïtienne, comme l'indiquent ses collaborations avec les cinéastes Patricia Benoit et Jonathan Demme, et son engagement auprès de la National Coalition for Haitian Rights.

source:

http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/danticat.html


Edwige Danticat est partie pour les États-Unis à l'âge de douze ans. Elle vit aujourd'hui à New York. Elle a été citée parmi les « 20 meilleurs jeunes écrivains américains » par la revue Granta en 1996.

source: http://perso.club-internet.fr/jacbayle/livres/Femmes/Danticat.html


Revenir en haut
      
PHYLO
Siège service Siège service



Genre: Femme
Inscrit le: 30 Nov 2003
Sujets: 26
Messages: 801
Localisation: 77
 #10 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 01 Juin 2004 19:22

RENE DEPESTRE

René Depestre naît le 29 août 1926 à Jacmel (Haïti). Sa ville natale est souvent évoquée dans sa poésie et ses romans, en particulier Hadriana dans tous mes rêves (1988). Il fait ses études primaires chez les Frères bretons de l'instruction chrétienne. Son père meurt en 1936 et René Depestre quitte sa mère, ses deux frères et ses deux sœurs pour aller vivre chez sa grand-mère maternelle. De 1940 à 1944, il fait ses études secondaires au lycée Pétion à Port-au-Prince. Étincelles, son premier recueil de poésie, paru en 1945, préfacé par Edris Saint-Amand, le fait connaître rapidement. Il a seulement dix-neuf ans quand il le publie, influencé par le réalisme merveilleux d'Alejo Carpentier, qui a fait une conférence à ce sujet en Haïti en 1942. Depestre fonde alors un hebdomadaire avec trois amis: Baker, Alexis, et Gérald Bloncourt: La Ruche (1945-46). «On voulait aider les Haïtiens à prendre conscience de leur capacité à rénover les fondements historiques de leur identité» (dit-il dans Le métier à métisser). Le gouvernement fait saisir le numéro de 1945 consacré à André Breton, ce qui déclenchera l'insurrection de janvier 1946.

Depestre rencontre les intellectuels et les poètes haïtiens de son temps, tels Jean Price-Mars, Léon Laleau, et René Bélance qui préface son deuxième recueil, Gerbe de sang en 1946. Il rencontre aussi des artistes étrangers.

Il fait partie des dirigeants du mouvement étudiant révolutionnaire de janvier 1946, qui parvient à renverser le président Émile Lescot. Très vite, l'armée prend le pouvoir, Depestre est arrêté et emprisonné, avant d'être exilé. Il poursuit ses études de lettres et sciences politiques à la Sorbonne (1946-1950). À Paris, il fréquente les poètes surréalistes français et des artistes étrangers, ainsi que les intellectuels du mouvement de la négritude, qui se réunissent autour d'Alioune Diop et de Présence Africaine.

Depestre participe activement aux mouvements de décolonisation en France, et il est expulsé du territoire français. Il part à Prague, d'où il est chassé en 1952. Il part à Cuba, invité par l'écrivain Nicolás Guillén, où il est à nouveau arrêté et expulsé par le régime de Fulgencio Batista. Il est rejeté par la France et l'Italie. Il part pour l'Autriche, puis le Chili, l'Argentine et le Brésil. Il est resté au Chili suffisamment longtemps pour organiser avec Pablo Neruda et Jorge Amado le congrès continental de la culture.

Après le Brésil, Depestre revient à Paris en 1956 où il fréquente d'autres Haïtiens, dont Jacques-Stephen Alexis. Il participe au premier congrès panafricain organisé par Présence Africaine en septembre 1956. Il écrit dans Présence Africaine et d'autres revues de l'époque comme Esprit et Lettres françaises. Il retourne en Haïti (1956-57). Refusant de collaborer avec le régime duvaliériste, il appelle les Haïtiens à la résistance et se retrouve en résidence surveillée. Il part pour Cuba en 1959, à l'invitation de Che Guevara. Convaincu par la révolution cubaine, il s'investit dans la gestion du pays (Ministère des Relations Extérieures, Éditions nationales, Conseil National de la Culture, Radio Havana-Cuba, Las Casas de las Américas, Comité de préparation du congrès culturel de la Havane en 1967). Il voyage beaucoup parallèlement à ses activités officielles (URSS, Chine, Viêt-nam, entre autres) et participe au festival panafricain d'Alger en 1969 (où il rencontre l'écrivain congolais Henri Lopes, qu'il retrouvera plus tard dans les bureaux de l'UNESCO).

Au cours de ses diverses pérégrinations et de son séjour à Cuba, René Depestre poursuit une œuvre poétique importante. Son recueil de poésie le plus célèbre est sans doute Un arc-en-ciel pour l'Occident chrétien (1967) où se mêlent politique, érotisme, et vaudou, des thèmes qui traversent toute son œuvre. Poète à Cuba (1973) est une sorte de regard réfléchi sur l'évolution de la révolution cubaine.

Écarté par le pouvoir castriste dès 1971, Depestre rompt avec l'expérience cubaine en 1978 et retourne à Paris où il travaille au Secrétariat de l'UNESCO. Il publie Le Mât de Cocagne, son premier roman, à Paris, en 1979. En 1980, il publie Alléluia pour une femme-jardin, qui reçoit le Prix Goncourt de la Nouvelle en 1982.

Depestre quitte l'UNESCO en 1986 et se retire dans l'Aude. ....


pour la suite de la biographie et les oeuvres principales, dans les catégories suivantes:
Poésie
Prose
Traductions par René Depestre
Distinctions littéraires
Adaptation au théatre

voir la fiche sur le site: www.lehman.cuny
Revenir en haut
      
kikakokine
Charter Charter



Genre: Femme
Inscrit le: 18 Juin 2003
Sujets: 75
Messages: 2761
Localisation: karukéra
 #11 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 02 Juin 2004 01:26

en effet, A l'angle des rues parallèles est un livre sensationnel,j'ai adoré et g d'ailleurs ouvert un post juste apres la conférence à laquelle g assisté en novembre ,organisée par l'ascodela.
En ce moment je lis ,le livre qui a précédé celui ci:la piste au sortilèges je vous en dirai des nouvelles
Revenir en haut
      
future gwada
Enregistrement 


Genre: Femme
Inscrit le: 30 Avr 2004
Sujets: 3
Messages: 20

 #12 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 07 Juin 2004 13:04

Kikakokine, y a t-il une trace de cette conférence, pour ceux qui ont manqué?? Peux tu donner + d'info sur l'association qui l'a organisée ?
J'ai également lu A l'angle des rues parallèles, (G adoré) et je commence juste La Piste des sortilèges.
A noter qu'il y a peu (1 à 2 semaines) dimanche matin il y avait sur Arte une très bonne émission de présentation de la littérature Haïtienne: avec présents Gary Victor, Lionel Trouillot, Franketienne, Yanick Lahens.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 72
Messages: 7870
Localisation: PACA
 #13 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 13 Avr 2010 23:57

6klôn a écrit:
 
DANY LAFERRIERE



Dany Laferrière est né le 13 avril 1953 à Port-au-Prince (Haïti). Son enfance se déroule à Petit-Goâve avec sa grand'mère Da, source d'inspiration de son roman, L'odeur du café. Journaliste au Petit Samedi Soir, il quitte Haïti pour Montréal en 1976, à la suite de l'assassinat de son ami Gasner Raymond. Du reste témoigne-t-il de cette fuite dans Le cri des oiseaux fous.
C'est à Montréal qu'il connaîtra le succès en 1985 avec la publication de son premier roman, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, texte dont Jacques Benoît, cinéaste, fera une adaptation en 1989. Suivront alors neuf autres romans – cette dizaine de romans compose ce que l'auteur appelle «une autobiographie américaine».

Les critiques littéraires participent de ce succès populaire: c'est ainsi que Dany Laferrière est lauréat, entre autres, du Prix Carbet (1991), de la première édition du Prix Carbet des Lycéens (2000) et du Prix RFO du Livre (2002) pour la nouvelle édition de son roman, Cette Grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?

Son roman, Le Goût des jeunes filles, sera prochainement porté à l'écran alors que parallèlement, l'auteur a d'autres projets en tant que scénariste.

Laferrière a vécu une douzaine d'années à Miami avant de se réinstaller à Montréal en 2002. Comme il l'a expliqué à Pascale Navarro dans le cadre d'une interview publiée dans l'hebdomadaire Voir en mars 2000, le territoire de cet écrivain, ce qu'il appelle autrement son «présent», «part de Petit-Goâve et rejoint Montréal, puis passe par New York, Miami et Port-au-Prince, puis revient à Miami, et à Montréal, et tout cela se déroule "en Amérique"».

Source: Dany Laferrière 
 

Sa première œuvre à succés n'est pas la plus marquante pour moi. Je préfère celle se déroulant en Haïti.
Dans certains pays, ils ont eu du mal à traduire le titre (trop choquant).

Rapide résumé de son premier succès
Dany Laferrière.Comment faire l'amour à un nègre - P1


Dany Laferrière, René Ferron producteur. 1991.Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer. débuts difficiles à Montréal. Le Livre.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 72
Messages: 7870
Localisation: PACA
 #14 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 13 Avr 2010 23:58

Dany Laferrière.Comment faire l'amour à un nègre..P2




Livre et Film controversé, décrié par le New York Times.Sexualité débridée d'après certains.Dany Laferrière s'affirme.Ferroninternational.Caméra 91.TQS.
Revenir en haut
      
Missyna alna
Classe Eco Classe Eco



Genre: Femme
Inscrit le: 12 Mai 2006
Sujets: 72
Messages: 7870
Localisation: PACA
 #15 Littérature - Art - Culture:   Sujet du message: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN   Posté le: 08 Juil 2014 12:20

Jean Price Mars (1876 - 1969)




Citation:
 

Jean Price Mars ou Jean Price-Mars est un médecin, ethnographe, diplomate, homme d'État, pédagogue, philosophe, essayiste et écrivain haïtien, né le 15 octobre 1876 à la Grande-Rivière-du-Nord, décédé le 1er mars 1969 à Pétionville.

Biographie

Après ses études secondaires au Lycée Grégoire du Cap-Haïtien qu'il achève au lycée Pétion à Port-au-Prince, il reçoit en 1899 une bourse qui lui permet d'entreprendre à Paris des études en médecine il deviendra plus tard éditeur-en-chef des Annales de médecine haïtienne.

Il s'engage dans d'autres études, les sciences humaines et sociales, en fréquentant la Sorbonne, le Collège de France et le musée du Trocadéro.

Revenu à Haïti, il débute une carrière de diplomate qui lui permettra d'être en poste en Europe et aux États-Unis. Il est successivement secrétaire d'ambassade à Berlin, représentant d'Haïti lors de l'exposition internationale de Saint-Louis en 1904, chargé d'affaires en poste à Washington D.C., ministre plénipotentiaire à Paris de 1915 à 1916, ambassadeur à Santo Domingo en 1946, Ministre des Affaires étrangères sous la présidence de Dumarsais Estimé.

Il fut également député à l'Assemblée nationale de 1905 à 1908 et sénateur de 1930 à 1935 et de 1941 à 1946. Inspecteur général de l'Instruction publique de 1912 à 1915.

Écrivain prolifique, il affirme, dans son ouvrage, Ainsi parla l'oncle, paru en 1928, que les Haïtiens ne sont pas des «Français colorés», mais des hommes nés en des conditions historiques déterminées et ayant un double héritage, français et africain.

Dans les années 1930, il se lie avec d'autres intellectuels de la diaspora d'Afrique notamment à travers la Revue du monde noir et le salon littéraire de Paulette Nardal.

Il participe activement au mouvement de la Négritude avec d'autres personnalités intellectuelles telles qu'Aimé Césaire ou Léopold Senghor, mouvement littéraire qui a contribué largement au nationalisme culturel d'Afrique.

En 1941, il fonde l'Institut d'Ethnologie à Port-au-Prince. Il y occupe les chaires de sociologie et d'africologie jusqu'en 1947. Il contribua au développement des sciences sociales à Haïti.

En 1956 lors du premier Congrès des écrivains et artistes noirs à Paris, Jean Price-Mars est élu président à l'unanimité. La même année, il devient le premier président de la Société africaine de culture, un organisme lié à l'Unesco. Il est élevé au rang de commandeur de la Légion d'honneur à Paris cette année-là.

En 1965, il est le premier lauréat du prix littéraire des Caraïbes.

En 1966, Price-Mars est invité au Sénégal, par le président sénégalais Senghor, où il est nommé docteur Honoris Causa de l'université de Dakar.

En 1959, l'Académie française a accordé à Price-Mars un prix spécial qui distingue l'ensemble de son œuvre.

En 1960, recteur de l'université d'État d'Haïti, il est admis à la retraite.

Jean Price Mars meurt le 1ermars 1969 à Pétionville près de Port-au-Prince. Il était grand-croix de l'ordre de Malte, Commandeur de "El Sol" du Pérou et Grand Cordon du Chêne du Liban.

Bibliographie

*1928 : La Vocation de l'élite. Port-au-Prince : Edmond Chenet, 19191.
*1928 : Ainsi parla l'oncle (essai d'ethnographie)2. Compiègne (France) : Imprimerie de Compiègne, 19283. Fichier fichier pdf de 297 pages de 6.2 Mo mis à disposition par l'UQUAC
*1929 : Une étape de l'évolution haïtienne. Port-au-Prince : Imprimerie La Presse, 1929.
*1939 : Formation ethnique, folklore et culture du peuple haïtien. Port-au-Prince, Éditions Virgile Valcin, 1939. Un fichier de 115 pages de 488 Ko/ Source UQUAC
*1942 : Contribution haïtienne à la lutte des Amériques pour les libertés humaines. Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1942.
*1948 : Jean Pierre Boyer Bazelais et le drame de Miragoâne : à propos d'un lot d'autographes, 1883-1884. Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1948.
*1953 : La République d'Haïti et la République Dominicaine. Les aspects divers d'un problème d'histoire, de géographie et d'ethnologie4 s.n., 1953, Lausanne, Imprimerie Held, 1954.
Tome 1 - Depuis les origines du peuplement de l'Île antiléenne en 1492, jusqu'à l'évolution des deux États qui en partagent la souveraineté en 1953 Un fichier de 265 pages de 1.3 Mo - Source UQUAC
Tome 2 : Depuis les origines du peuplement de l'Île antiléenne en 1492, jusqu'à l'évolution des deux États qui en partagent la souveraineté en 1953 . Un fichier de 297 pages de 1.5 Mo. Source UQUAC.
*1954 : Le Bilan des études ethnologiques en Haïti et le cycle du Nègre. Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1954.
*1959 : De Saint-Domingue à Haïti. Essai sur la Culture, les Arts et la Littérature. Paris, Présence Africaine, 19595. - Un fichier de 112 pages de 416 ko.Source UQUAC
*1960 : Silhouettes de nègres et de négrophiles. Paris, Présence Africaine, 1960.
*1961 : Vilbrun Guillaume-Sam: ce méconnu. Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1961.
*1962 : De la préhistoire d'Afrique à l'histoire d'Haïti. Port-au-Prince, Imprimerie de l'État, 1962.
*1967 : Lettre Ouverte au Dr René Piquion, directeur de l'École normale supérieure, sur son manuel de la négritude. Port-au-Prince, Éditions des Antilles, 1967.
*1978 : Joseph Anténor Firmin. Port-au-Prince, Imprimerie du Séminaire Adventiste, 1978, (posthume).
 
 

Revenir en haut
      
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    Accueil » Forum » Littérature - Art - Culture: LITTERATURE-CREOLE HAITIEN Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2
    
 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Tags
Copyright Volcreole © 2001-2018
Syndication (RSS 2.0)  Suivez-nous sur Facebook  Suivez-nous sur Twitter  Suivez-nous sur Google+

Charte | Contacts | Favoris | Accueil | Rechercher | Pseudos | Album Photos | Groupes | FAQ | Forum | Sujets | Sélection | Actualités | Partenaires | Bannières | Videos Tags | Annuaires | Agenda | Newbuzz.fr | Loto | Vidéos | Archives